Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Phuket, 7ème meilleur endroit du monde à visiter ?

Share This:

Phuket est la plus grande île de Thaïlande et probablement la plus connue. Elle est souvent citée dans les classements des meilleures destinations du monde. Ce n’est donc pas très étonnant de la retrouver au septième rang des meilleurs endroits à visiter au monde de l’US News & World Report. C’est la seule destination asiatique à figurer dans le top 10 de leur classement. Ca, c’est plus étonnant !

nai harn

Nai Harn Beach à Phuket

 

Phuket destination mondialement connue

US News & World Report publie diverses listes des meilleures adresses d’hôtels, de compagnies de croisières et les programmes de voyages.

Son dernier classement basé sur les réponses des lecteurs, publié il y a quelques jours, se concentre sur les meilleures destinations de vacances à la fois globalement et par région.

Petit cocorico car Paris est en tête de leurs 30 meilleures destinations mondiales tandis que l’île de Phuket, au sud de la Thaïlande, a pris la septième place et est la seule destination asiatique à figurer dans le top 10.

karon phuket

La plage de Karon à Phuket

 

Top 10 des destinations du monde

La deuxième place est revenue au parc national de Yellowstone aux États-Unis, suivi par Rome à la troisième place, puis Tahiti à la quatrième place et Londres à la cinquième place.

La Nouvelle-Zélande a été classée sixième, Phuket s’est classée septième donc, suivie du Grand Canyon, huitième, Dubaï, neuvième et New York, dixième. Beaucoup de lieux américains bien évidemment, le lectorat de la publication étant principalement nord-américain, d’où les citations pour Yellowstone Park et du Grand Canyon, mais la présence de Phuket montrent bien que les voyageurs américains ont un faible pour la plus grande île de Thaïlande malgré le long voyage et la présence de belles plages plus proches à Haiti ou au Mexique par exemple.

 

Reste du classement

En plus de la septième place Phuket, d’autres destinations asiatiques figurent dans la liste des 30 premiers. Hong Kong est la deuxième destination asiatique à la 17ème place, Bali prend la 23ème place et les Maldives la 29ème place.

Pour établir ce classement,  l’US News & World Report a vérifié plus de 700 destinations en utilisant une méthodologie qui combine les opinions des voyageurs avec l’analyse d’experts et d’éditeurs.

Chaque destination a été classée en 10 catégories, allant des sites, de la culture et de la nourriture à la vie nocturne, à l’aventure et à la romance, offrant une évaluation complète de chaque destination.

Alors évidemment, chacun se fera son opinion, mais cela confirme l’aura de Phuket au niveau international.


La police s’attaque à l’arnaque au temple fermé à Bangkok

Share This:

Si les arnaques aux touristes sont quand même assez rares en Thaïlande, il y en a une qui a la dent dure à Bangkok et se pratique depuis des années : l’arnaque au temple fermé. Déjà, il y a plus de 10 ans quand je préparais mon 1er voyage en Thaïlande, j’avais lu des avertissements à son propos. Aujourd’hui, elle existe toujours mais dimanche, une grande opération de police a été menée, espérons qu’elle y mette enfin un terme…

tuk-tuk bangkok

 

L’arnaque du temple fermé

Le schéma de cette arnaque qui sévit surtout près du Wat Phra Kaew (Temple du Bouddha d’Emeraude) et du Wat Pho (temple du Bouddha couché) voisin à Bangkok est invariablement le même : vous vous approchez du temple pour aller le visiter, un chauffeur de tuk-tuk ou taxi, l’air serviable, vous accoste et vous explique que le temple est exceptionnellement fermé aux touristes et propose de vous emmener ailleurs.

La raison qu’il évoque pour la fermeture du temple est souvent une cérémonie religieuse. 

wat phra kaew

Cette arnaque a surtout lieu autour du Wat Phra Kaew à Bangkok

Evidemment, le chauffeur a un intérêt à vous emmener à bord de son tuk-tuk ou taxi. Au début, il vous fera faire quelques visites pour gagner votre confiance et à un moment ou un autre, vous finirez dans un magasin avec lequel il est en cheville. Et là, soit vous perdez juste votre temps, soit vous vous retrouverez sous pression pour acheter quelque chose, souvent de qualité médiocre, à un prix surestimé, voire pire arnaqué par une bijouterie qui vous vendra des bijoux avec de fausses pierres.

Et en plus souvent, car en voyage, on se fait en général un planning serré pour en voir le plus possible, ça vous fait rater votre seule chance de visiter ces magnifiques temples, incontournables de toute visite à Bangkok.

Voici une vidéo (il faut parler Anglais pour comprendre ce que disent les chauffeurs) publiée vendredi qui montre ça très bien. Très virale, il semble que ce soit elle qui ait provoqué l’opération de police de dimanche.

 

Opération de police contre les tuk-tuks et taxis

Dimanche, la police a mené une opération justement dans ce coin-là et plus de 80 chauffeurs de taxi et de tuk-tuk ont été arrêtés pour avoir prétendument profité des touristes étrangers.

Cette opération a été menée en réponse à de nombreuses plaintes de touristes sous différents motifs comme le refus des taxis d’utiliser les compteurs, un refus assez classique à Bangkok surtout dans les zones très touristiques, des chauffeurs de taxi se faisant passer pour des guides, ce qui est illégal, la surfacturation, l’intimidation et les commissions obtenues des magasins de bijoux et de tailleurs dans lesquels ils amènent les touristes qu’ils ont ainsi berné pour les embarquer à bord de leur tuk-tuk ou taxi.

 

Mesures fortes pour éradiquer l’arnaque 

Cette fois-ci, la volonté de vraiment mettre un terme à ces pratiques est clairement affichée.  Tous les chauffeurs de taxi et de tuk-tuk  opérant autour du célèbre temple devront se faire prendre en photo et enregistrer avec leur permis de conduire qui pourra être suspendu jusqu’à trois mois en cas de plaintes contre eux.

Outre les 87 chauffeurs de taxi et de tuk-tuk, 52 autres personnes traînant autour du temple ont également été arrêtées et sermonnés par la police sur leur conduite qui porte atteinte à l’image du tourisme thaïlandais. Ils ont ensuite été relâchés avec un avertissement.

Voilà qui devrait permettre de visiter Bangkok plus sereinement…

Attention, que cela ne jette pas le discrédit sur tous les chauffeurs de tuk-tuks ou taxis en Thaïlande, ceci ne représente qu’une petite partie d’entre eux.

 


Regarder les matchs de la Coupe du Monde de Football 2018 en Thaïlande

Share This:

Vous le savez à partir de demain et jusqu’au 15 juillet prochain, les écrans de télévision du monde entier vont retransmettre des heures de « ballon rond » comme on dit. Et pour ceux qui voudraient voir les matchs de la Coupe du Monde 2018 qui se déroule en Russie en Thaïlande, que vous soyez vacanciers ou expatriés, voici un petit guide des retransmissions match par match sur les chaînes thaïlandaises.

regarder coupe du monde 2018 thailande

 

La coupe du monde sur des chaînes gratuites

La bonne nouvelle, c’est que les matchs de la Coupe du monde de Football 2018 seront diffusés en Thaïlande sur des chaînes de télévision gratuites. C’était un engagement du Premier Ministre. Il a  été tenu.

Les chaînes qui diffuseront les matchs sont:

  • True4U true4u
  • Amarin TV amarin-tv
  • Channel 5 chaneel-5

 

Programme des retransmissions

Voici le détail des retransmissions de chaque match sur les chaînes thaïlandaises. Les horaires indiqués sont les heures de diffusion en Thaïlande (donc heure locale en Thaïlande).

Les rencontres programmées à 20h en Russie seront donc retransmises le jour suivant à minuit et demi (oui, passé minuit, on est le jour suivant ;)) 

 

Phases de poule (14-29 juin)

programme matchs coupe du monde 2018

matchs poule coupe du monde 2018

 

Phases finales (30 juin – 15 juillet)

phases finales internet coupe du monde 2018

Pour ceux qui auront des hôtels en Thaïlande sur la période et voudraient regarder les matchs, les horaires sont plutôt avantageux car en soirée à des moments où il fait nuit ou presque en Thaïlande.

Il n’y a plus qu’à espérer que votre hôtel propose les 3 chaînes qui diffusent le mondial sur les télévisions de ses chambres. Sinon, dans la plupart des pubs et bars équipés de télévisions, il est certains que ce sera diffusé. Et l’ambiance sera plus sympa que seuls dans votre chambre d’hôtel.

Pour la petit info, selon un sondage récent, les Thaïlandais pronostiquent une victoire finale de l’Allemagne. Et vous ?

 


Nouvelle station de minivans à Chatuchak (Bangkok)

Share This:

Cela a été annoncé, il y a quelques jours dans la presse (voir article du Bangkok Post), la compagnie de transport déménagera son service de minivans interprovinciaux du terminal de bus de Mo Chit (Chatuchak) à Bangkok (Terminal Nord) vers une nouvelle gare juste en face, le 18 juin

minivan thailand

 

Nouvelle station de minivans à Bangkok

Appelé la Mini Bus Station (Chatuchak), l’installation est située sur un terrain de 33 rai sur Kamphaeng Phet 2 Road, en face du terminal de bus.

Selon le directeur adjoint du Transport, Nattawut Onnom, la compagnie a investi 140 millions de bahts pour le terminal de minivans. La station aura cinq bâtiments desservant jusqu’à 20 000 passagers par jour et environ 4 500 trajets de service de minibus vers 200 destinations.

Il y aura également une zone commerciale et une aire de restauration pour les passagers de service.

Alors a priori, pas d’inquiétude à avoir si vous avez un départ prévu après le 18 juin les minivans ne seront pas déplacés très loin, vous les retrouverez donc sans problème. Ce devrait même être clairement fléché.

 

 

Les minivans plus dangereux que les bus

J’en profite pour rappeler que statistiquement les minivans passagers sont plus dangereux que les bus. Ils roulent plus vite, parfois les chauffeurs sont vraiment imprudents pour en pas dire inconscients et ont plus d’accidents.

J’avais fait tout un article avec des chiffres assez parlant là dessus que vous pouvez consulter ici.

Personnellement, quand j’ai le choix, je privilégie toujours le bus, plus sûr et plus confortable.

 

Des avancées technologiques

Ce mois-ci verra aussi un test intéressant. Le ministère des Transports terrestres (DLT) a investi 27,4 millions de bahts pour mettre en place un système d’information sur l’arrivée des autobus en temps réel dans ses 85 stations d’autobus interprovinciales à l’échelle nationale.

Le système sera connecté à un système de suivi GPS mis en place sur les autobus interprovinciaux. Le test commencera ce mois-ci. Le ministère s’attend à ce que le système améliore son service, car les passagers sauront quand et quel autobus arrivera aux stations par l’intermédiaire d’un tableau électronique. Le DLT demandera également une coopération de 19 entreprises privées pour installer le système dans leurs stations à l’avenir.

N’hésitez pas à me suivre sur Facebook et sur Twitter pour ne rater aucune information et aucun bon plan pour préparer votre voyage en Thaïlande et en profiter au mieux.


Des centaines d’hôtels et guesthouses fermés par la police à Chiang Mai

Share This:

Une opération de police d’envergure a eu lieu à Chiang Mai. Elle ciblait les établissements hôteliers qui ne sont pas en ligne avec la loi sur l’hôtellerie.  De nombreux petits hôtels et guesthouses à Chiang Mai ont été contraints de fermer leur établissement. Si vous avez une réservation dans la ville pour les prochains jours ou semaines, contactez votre hôtel pour vous assurer qu’il sera en mesure de vous accueillir et qu’il vous tienne au courant.

fermeture hotels chiang mai

 

Des centaines d’hôtels de Chiang Mai contraints de fermer

Hier, l’opération a fait grand bruit dans les médias locaux qui ont rapporté qu’un grand nombre de maisons d’hôtes et de petits hôtels à Chiang Mai fermaient leurs portes.

En effet, la police a fait appliquer à la lettre la loi sur l’hôtellerie en Thaïlande. Et beaucoup de petits établissements se sont retrouvés forcés de fermer leurs portes car incapables de respecter des règles qu’ils jugent trop strictes et impossibles à ternir, notamment en ville.

hotel crackdown chiang mai

(Photo: ChiangMai CityNews)

Cet établissement forcé de fermer a mis une pancarte de protestation sur laquelle il indique: « Depuis 13 ans, nous avons payé des taxes sur cet hôtel, mais maintenant nous sommes illégaux. Voilà ce que nous obtenons… »

 

Pétition le mois dernier

L’affaire n’est pas récente. Il y a 3 semaines, 200 propriétaires et gérants d’hotels et guesthouses à Chiang Mai avaient préparé une pétition pour demander la légalisation de leurs établissements qu’ils savaient de pas respecter la loi sur l’hôtellerie (voir cet article de The Nation). Petition déposée au Conseil des avocats sous le patronage royal et Chiang Mai Office. Ils prévoient maintenant de déposer une autre requête auprès de plusieurs autorités, y compris le bureau du Premier Ministre, Ministère du Tourisme et des Sports et auprès du gouverneur de Chiang Mai.

Le problème est que  la majorité des propriétaires ne peuvent pas ajuster complètement leurs établissements pour les mettre en conformité avec les termes et conditions juridiques requises.

Parmi les règles les plus compliquées à respecter, celle qui oblige chaque hébergement à avoir au moins 15% d’espaces verts, difficile dans une ville aussi dense que Chiang Mai, pareil pour les places de parking qui deviennent obligatoires à partir d’une certaine taille de l’établissement.

 

Les régles à respecter par les hôtels en Thaïlande

Je ne suis pas un expert du sujet bien évidemment mais comme je sais que parmi les lecteurs de Thailandee.com, il y a des propriétaires ou gérants de guesthouses, je vous invite à lire cet article qui reprend ce qu’il faut savoir pour être en règle et avoir une licence hôtelière en Thaïlande (cliquez sur le lien).

Il y a fort à parier que des opérations similaires auront lieu dans plusieurs autres destinations touristiques de Thaïlande dans les prochaines semaines et mois.

J’imagine qu’il y aura du nouveau et probablement des négociations entre hôteliers et autorités (je vous tiendrai au courant via ma page publique Twitter) mais si vous avez réservé une chambre dans un guesthouse ou un petit hôtel à Chiang Mai pour dans les prochains jours, je vous conseille de les contacter pour vous assurer qu’ils ne sont pas concernés et peuvent vous accueillir. 

Pour ma part, je vais laisser passer quelques jours, voir comment ça évolue, avant d’aller faire un tour des guesthouses les plus réputées et intéressantes et vous faire un petit rapport. Stay tuned…

 


4 îles de Trang fermées aux touristes jusque fin septembre

Share This:

The Nation et le site TheThaiger ont annoncé que depuis le 1er juin, quatre îles au large de Trang ont été fermées aux touristes et mises au repos pour 4 mois. Il s’agirait de Koh Mook, Koh Kradan, Koh Waen et Koh Chuak dont la réouverture devrait intervenir le 1er octobre 2018.

koh kradan

Koh Kradan

 

4 îles de Trang fermées

Quatre îles Trang ont été fermées aux touristes pendant quatre mois pour laisser le temps à leurs écosystèmes de se réhabiliter (article original ici).

Selon le parc national de Haad Chao Mai qui englobe la zone, Koh Mook, Koh Kradan, Koh Waen et Koh Chuak ont été fermées le 1er juin et le resteront jusqu’au 30 septembre prochain. Des dates de fermeture qui coïncident avec celle de Maya Bay à Koh Phi Phi bien plus médiatisée.

koh muk

Koh Mook

Selon les responsables du parc, de juin à septembre, les îles seraient frappées par une forte mousson du sud-ouest, si bien qu’il était de toute façon difficile de pouvoir assurer des sorties touristiques en mer dans de bonnes conditions de sécurité sur cette période. C’était donc le moment idéal pour en profiter pour laisser le temps aux écosystèmes de se régénérer.

Les opérateurs touristiques ont été, semble-t-il été informés depuis l’année dernière du plan de fermeture des quatre îles pendant la saison de la mousson. Les responsables du parc patrouilleront entre les îles pour s’assurer que la fermeture aux touristes est bien respectée.

 

Pour aller plus loin…

Les lignes ci-dessus reprennent les informations de l’article orignal mais je me dois de faire quelques remarques.

La première, c’est que si Koh Kradan est une île qui ne compte que des resorts et restaurants et le quartier général des rangers des parcs nationaux, Koh Mook est, elle, habitée toute l’année donc elle ne ne peut pas être pas fermée à proprement parlé comme semble le sous-entendre l’article.

Il y aura toujours des bateaux pour faire la navette entre le continent et l’île pour les habitants de Koh Mook. Ce qui doit être fermé par contre, c’est la Emerald Cave. Côté hôtels, je ne sais pas si tous seront fermés mais la plupart le seront certainement. Déjà les années précédentes en basse saison, la plupart été fermés.

emerald cave

Emerald Cave (Koh Mook)

Cette annonce signifie aussi que les excursions des 4, 7 îles ou plus au départ de Koh Lanta qui avaient Koh Kradan et surtout la Emerald Cave de Koh Mook au programme ne peuvent plus être proposées ou alors avec une modification du programme.

Les liaisons de speedboats entre Phuket, Koh Lanta, Koh Lipe et Langkawi ne devraient plus faire étape à Koh Kradan et Koh Mook jusqu’au 30 septembre inclus non plus.

Je n’ai pas eu de confirmation officielle de ces fermetures mais comme en temps normal, il était déjà déconseillé d’aller visiter ces îles vu le fort ralentissement touristique et les conditions météo peu favorables, je pense que réellement effective ou non, visiter ces îles sur la période en question n’est pas une bonne idée.

Par contre, Koh Libong et Koh Sukorn qui elles aussi ont toute une communauté qui y vit restent ouvertes. Koh Ngai n’est apparemment pas concernée non plus mais là aussi, ce n’est pas la bonne période pour une visite touristique.

Je mettrai cet article à jour dés que j’ai plus de détails sur ces fermetures.

 


Retour du monopole de Bangkok Airways sur les vols Bangkok-Samui

Share This:

L’aéroport de Koh Samui appartient à la compagnie aérienne Bangkok Airways. C’est un des rares aéroports complètement privés du pays. En 2008, Thai Airways avait obtenu par un contre le droit de pouvoir opérer 2 vols quotidiens Bangkok – Koh Samui directs. Mais début septembre, Thai Airways ne proposera plus ses vols…

thai airways

Thai Airways ne desservira plus l’aéroport de Koh Samui à partir de septembre

 

L’aéroport propriété de Bangkok Airways

L’aéroport privé de Koh Samui a été construit par Bangkok Airways en 1989 et est géré depuis par cette compagnie qui jusqu’en 2008 était la seule à y faire atterrir des avions. Cette année-là, Thai Airways avait négocié un contrat avec Bangkok Airways lui permettant d’opérer deux vols Bangkok – Koh Samui par jour à bord d’un Boeing 737 transportant jusqu’à 149 passagers.

L’idée était de permettre un transfert plus facile pour ses clients sur des vols internationaux désirant d’enchaîner directement sur un vol vers Koh Samui une fois arrivés à l’aéroport Suvarnabhumi à Bangkok.

Ce contrat était également considéré comme une percée à l’époque, mettant fin au monopole de Bangkok Airways sur les vols directs Bangkok-Samui. Même si avec 19 vols quotidiens dans chaque sens en moyenne, la compagnie propriétaire de l’aéroport reste largement prépondérante.

aéroport koh samui

 

Retour au monopole

Thai Airways estime qu’il est maintenant logique d’annuler son service sur cette route en septembre puisque elle a signé un accord de partage de code avec Bangkok Airways, l’année dernière.

Accord qui lui permet d’émettre des billets pour ses passagers européens ou asiatiques jusqu’à Koh Samui sur l’un des vols quotidiens de Bangkok Airways à des tarifs convenus qui sont suffisamment compétitifs pour que Thai Airways puisse les revendre. Ainsi, les passagers de Thai Airways bénéficieront des mêmes facilités de transfert (pas besoin de récupérer les bagages ni de se réenregistrer pour le second vol une fois à Bangkok), ils seront juste en transit mais l’avion pour Koh Samui sera un appareil Bangkok Airways. 

Du coup, Bangkok Airways récupèra son monopole sur l’aéroport de l’île, ce qui signifie que les vols déjà bien plus chers que les standard de prix sur les autres routes en Thaïlande pourraient peut-être augmenter à l’avenir.

Il y a d’autres alternatives plus longues mais bien moins cher pour se rendre sur l’île de Koh Samui, comme les formules avion + bus + ferry en général via Surat Thani, Nakhon Si Thammarat voire Chumphon. Vous pouvez les concocter vous-mêmes ou commander des packages complets sur les sites web de Air Asia et Nok Air.

Sinon, au départ de Bangkok, Khao San Road, notamment, il ya des formules bus + bateau ou train de nuit + bateau dont vous pouvez voir les horaires sur la page consacrée aux transports de et vers Koh Samui.

 

Un monopole critiqué

L’aéroport de Samui le premier aéroport privé du pays et a fait l’objet de critiques constantes de la part des hôteliers de l’île affirmant que Bangkok Airways rendait difficile le service de l’île par l=ses concurrents. Et ils n’avaient évidemment pas tort.

À un moment, le gouvernement a même menacé de construire un deuxième aéroport sur l’île, mais les coûts d’appropriation des terres étaient trop élevés. Mais c’est à la suite de ça que la THAI a pu obtenir des droits d’atterrissage pour ses deux vols par jour.

Thai Airways devrait donc opérer ses derniers vols directs vers Koh Samui le 2 septembre 2018.

Que ça ne vous dissuade pas d’aller à Koh Samui, Koh Phangan ou Koh Tao, ce sont des îles magnifiques qui ont beaucoup à offrir.

Pour ne manquer aucune information ni aucun conseil utile pour la préparation de votre voyage en Thaïlande, suivez-moi sur Twitter ou consultez mon compte régulièrement surtout pendant votre séjour : http://twitter.com/Thailandee_com.


Thaïlande : il ne sera plus possible de passer la nuit sur les îles Similan

Share This:

Fermées aux touristes pour 5 mois comme chaque année pendant la basse saison, les îles Similan dans le Sud de la Thaïlande, vont rouvrir le 15 octobre prochain mais il ne sera alors plus possible d’y passer la nuit comme c’était le cas auparavant. Lé décision a été annoncée, il y a peu.

iles similan thailande

Photo : DNP

 

Plus possible de dormir sur les îles Similan

À la mi-octobre, les îles Similan dans le parc national maritime de Mu Ko Similan au large de la province de Phang Nga, vont à nouveau accueillir des touristes mais ils ne seront plus autorisés à y passer la nuit dans les bungalows ou tentes mis à disposition sur le site par le Département des Parcs Nationaux (DNP).

C’est le directeur général adjoint du Département des parcs nationaux, de la conservation de la vie sauvage et des plantes de Thaïlande, Chongklai Voraphongston, qui a indiqué cette décision justifiée par la surpopulation touristique et les activités des visiteurs très nombreux qui causent des impacts environnementaux importants.

Si bien que, en plus de la fermeture temporaire annuelle déjà en place depuis des années, le département a décidé de prendre une mesure forte en ne permettant plus aux visiteurs de passer la nuit sur les îles, à partir de l’ouverture de la prochaine saison touristique le 15 octobre 2018.

Similan islands thailande

Photo : DNP

Accueillir des visiteurs pour la nuit et leur fournir un hébergement nécessitent des installations qui génèrent de la pollution sous de nombreuses formes, y compris la consommation d’électricité et d’eau douce et qui polluent l’air et l’eau, a également expliqué Chongklai Voraphongston avant d’ajouter que si la mesure était efficace pour réduire la congestion touristique ainsi son impact environnemental, le DNP l’appliquerait également dans d’autres parcs nationaux marins en Thaïlande.

Il y a actuellement aux Similan 35 bungalows et deux terrains de camping composés de 40 tentes qui peuvent accueillir jusqu’à 190 touristes par nuit. Plus les touristes restent longtemps sur les îles, plus il y a de déchets et d’eaux usées. Cette mesure est bien évidemment salutaire même si elle prive d’une belle expérience en Thaïlande.

 

Les Similan, paysage de carte postale

Mu Ko Similan offre probablement un des plus beaux décors maritimes de Thaïlande. Avec un paysage de carte postale, sable blanc et mer turquoise et des récifs coralliens multicolores et variés, c’est aussi une destination très prisée pour le snorkeling et la plongée.

Y dormir, permettait d’en profiter de manière privilégiée pendant quelques heures sans la foule des groupes à la journée même si, c’est surtout une des îles qui est surpeuplée de touristes en haute saison.

 

Limitation du nombre de visiteurs quotidiens

Avec 5 000 à 6 000 personnes la visitant chaque jour, une  fréquentation qui fait des îles Similan le troisième parc national marin de Thaïlande le plus visité derrière le parc national Haad Nopparat Thara-Koh Phi Phi, celui de Maya Bay (1,3 million) et le parc maritime de Ao Phang Nga, la baie de Phang Nga (1,1 million),  l’environnement de la chaîne des îles de la mer d’Andaman est forcément malmené.

Une limitation du nombre de visiteurs par jour sera également décidée même si aucun chiffre précis n’a été avancé hier mais cette limite sera fixée et annoncée d’ici le 15 octobre prochain.

Après la fermeture temporaire de Maya Bay à Koh Phi Phi, enfin décidée récemment, et une limitation à 2.000 du nombre de touristes par jour sur la célèbre plage du film éponyme, cette décision sur les îles Similan montre une volonté du Département des Parcs Nationaux thaïlandais de prendre en main sérieusement la question de la préservation de ces sites naturels exceptionnels. On ne peut que s’en réjouir !


La fermeture temporaire de Maya Bay officialisée

Share This:

Hier, lors d’une conférence de presse, le Département des Parcs Nationaux thaïlandais (DNP) a clôturé un long feuilleton en officialisant (enfin) la fermeture de Maya Bay aux touristes du 1er juin au 30 septembre 2018. Fermeture qui permettra aussi de repenser l’accès au site le plus célèbre de Koh Phi Phi une fois réouvert (détails plus bas).

maya bay

Maya Bay sera fermée du 1er juin au 30 septembre 2018… c’est maintenant officiel

 

Fermeture temporaire de Maya Bay officielle

Contrairement à ce qu e l’on a pu lire ici est là, aucun visiteur ne sera autorisé à Maya Bay pendant cette « période de rajeunissement » de quatre mois (1er juin au 30 septembre 2018).

L’accès à Maya Bay sera strictement interdit pendant ces quatre mois.

Cela signifie que pendant cette période, toute activité touristique sera interdite et tout navire qui passera devra dériver dans la zone sans utiliser ses moteurs. 

A noter que seule Maya Bay sera fermée aux visiteurs tandis que Koh Phi Phi Don, la partie habitée de Koh Phi Phi et ses belles plages resteront ouvertes au public bien entendu.

 

Maya Bay visible de loin

Toutefois, les voyageurs pourront encore apercevoir la beauté de la baie rendue célèbre par le film «La plage» avec Leonardo DiCaprio et Virginie Ledoyen à 400 mètres ou entre les deux falaises qui forment une entrée naturelle dans le lagon. Mais ceci sera strictement supervisé et soigneusement surveillé par le Département des Parcs Nationaux.

Au cours de cette période de quatre mois, le DNP entreprendra une étude d’évaluation de la qualité de l’environnement marin et côtier et sur l’état des récifs et des plages et des options pour permettre le contrôle de l’environnement et la gestion du tourisme. Il s’agit de déterminer quelles mesures mettre en place pour une durabilité environnementale de Maya Bay.

 

Nouvelles mesures après la réouverture

Il ne semble pas acquis que cette fermeture temporaire, que connaissent déjà de nombreux parcs nationaux en Thaïlande pendant la basse saison, se répète chaque année. 

Maya Bay rouvrira donc aux touristes, le 1er octobre 2018 mais une nouvelle organisation d’accueil des bateaux et des visiteurs sera mise en place.

Un quai avec ponton devrait être installé dans la baie de Lohsama à l’arrière de Maya Bay. Une fois la baie rouverte, le trafic touristique passera donc par Loh Sama Bay. Etonnant quand on sait que c’est un joli point de snorkeling mais bon…

La vue sur Loh Sama Bay qu'on trouve en suivant le chemin derrière les toilettes

Loh Sama Bay ne devrait plus proposer ce joli décor de carte postale…

Maya Bay devrait aussi être une zone pilote pour l’utilisation de billets électroniques pré-commandés qui permettront de restreindre le nombre de touristes. L’objectif serait de n’autoriser que 2.000 personnes sur le site chaque jour. Actuellement, Maya Bay accueille environ 4.000 visiteurs quotidiennement.

Un des plans d’aménagement de Loh Sama qui circule

Un des plans d’aménagement de Loh Sama qui circule

La gestion de l’eau et les installations pour les gardes du parc seront également améliorées et toute la zone devrait servir de modèle pour d’autres îles touristiques à l’avenir. Enfin, si les mesures sont efficaces bien sûr…

 

Maya Bay pas une exception

Les fermetures temporaires d’attractions naturelles ne sont pas nouvelles en Thaïlande.Chaque année, la DNP ferme temporairement plusieurs parcs nationaux (voir liste ici) pour permettre le rétablissement écologique.

Par exemple, à Krabi, qui compte trois parcs nationaux, la DNP ferme Ko Rok Nok et Ko Rok Nai, Ko Ngai, Mu Ko Ha et Kong Hin Daeng-Hin Muang dans le Parc National de Mu Ko Lanta, du 16 mai au 14 octobre de chaque année. En outre, le Département a fermé Ko Yung dans le parc national de Hat Noppharat Thara-Mu Ko Phi Phi et la piste de trekking du parc national de Khao Phanom Bencha, jusqu’à nouvel ordre.

Mais il reste de quoi faire à Krabi pour voir de jolies îles et sites naturels : Ko Hok Dam, Ko Poda, Ko Ngai, Ko Lanta, Nopparat Thara Beach, Ao Nang Beach, Thap Khaek Beach, Ba Kantiang Beach et West Rai Le Beach restent tous ouverts et prêts à accueillir les touristes.

N’hésitez pas à me suivre sur Facebook et sur Twitter pour ne rater aucune information et aucun bon plan pour préparer votre voyage en Thaïlande et en profiter au mieux.


Guide rouge Michelin sur Bangkok, Phuket et Phang Nga

Share This:

En décembre 2017, sortait le premier Guide Michelin Bangkok 2018, fameux guide qui décerne des étoiles aux meilleurs restaurants. Dans l’édition 2019, en plus de Bangkok, s’ajouteront Phuket et Phang Nga dans le Sud de la Thaïlande. Annonce faite hier lors d’une conférence de presse.

guide rouge michelin thailande

 

Guide Michelin rouge sur la Thaïlande

Le Guide Michelin Bangkok, Phuket et Phang Nga 2019 sortira à la fin de l’année, en décembre, dans le même format bilingue thaïlandais et anglais que la première édition,  en version papier et version numérique.

La conférence de presse annonçant la version 2019 et donc seconde édition du guide gastronomique en Thaïlande, a eu lieu hier en présence de hauts responsables thaïlandais et des dirigeants de Michelin.

guide michelin bangkok phuket

M. Yuthasak Supasorn, gouverneur de l’Autorité Touristique de Thaïlande (TAT), évidemment ravi, a déclaré: « Avec Bangkok, Phuket et Phang Nga sont deux autres destinations gastronomiques fantastiques en Thaïlande et il est naturel que le Guide Michelin 2019 soit étendu pour couvrir les trois. Le tourisme gastronomique est l’un des éléments principaux de notre nouveau concept de communication «Open to the New Shades» et nous sommes ravis d’avoir une référence aussi respectée que Michelin pour nous aider à promouvoir la Thaïlande en tant que destination culinaire de classe mondiale. »

Le guide Michelin de Bangkok, Phuket et Phang Nga 2019 couvrira les lieux culinaires allant des restaurants gastronomiques aux meilleurs stands de nourriture de rue.

Espérons que si un restaurant de Street Food se trouve étoilé, son sort soit plus enviable que celui qui a reçu une étoile à Bangkok dans l’édition 2018 et qui depuis demande à ce qu’on la lui retire (l’afflux de clients supplémentaire malgré une hausse des prix significative pour essayer d’en dissuader est ingérable et le restaurant trop petit).

Les saveurs de la cuisine locale de Phuket et la culture variée de l’alimentation ont fait d’elle la première ville de Thaïlande, mais aussi la région de l’ASEAN, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO pour ses délices gastronomiques. Et évidemment, ce n’est qu’n des nombreux atouts de l’île la plus touristique de Thaïlande.

De même, Phang Nga, au nord de Phuket, connue pour sa baie qui offre des paysages magnifiques, a une culture et tradition culinaire tout aussi riche. Les amateurs de fruits de mer s’y régaleront.

Le Guide Michelin Bangkok 2018 comptais 98 restaurants thaïlandais, asiatiques et internationaux, dont 28 stands de street-food thaïlandais, avec des restaurants deux étoiles et une étoile et des restaurants Bib Gourmand dans la sélection.

On verra combien l’édition 2019 comptera d’établissements… et quelle(s) nouvelle(s) destination(s) pour 2020. Je ne serai pas étonné d’y voir Chiang Mai…


Fièrement propulsé par WordPress