Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Quand des célébrités seniors découvrent la Thaïlande

Share This:

Hier soir, sur France 3 était diffusée « Mieux vaut tard que jamais » une émission dans laquelle Patrice Laffont, Jean-Pierre Castaldi, Philippe Lavil et Patrice Drevet, amis de longue date, sont partis visiter Bangkok accompagnés de Jérémy Charbonnel, une première pour ces 4 septuagénaires stars du PAF et leur accompagnateur comme plusieurs de leurs réflexions et réactions le confirment. Petit débrief et lien vers le replay dans cet article.

mieux vaut tard que jamais bangkok

Mieux vaut tard que jamais

Avant de vous indiquer le lien pour regarder l’émission, je vais juste vous donner mon sentiment général.

Si j’ai été assez bluffé par la réalisation et le choix d’indiquer les noms des participants et des lieux en Thaï, même si c’est trop furtif pour être lu, avant de les remplacer par les noms en français, j’ai trouvé le côté très télé-réalité de cette émission avec les petites interviews qui ponctuent chaque moment assez agaçants. Le contenu culturel et informatif bien qu’écrit en gros est aussi assez limité.

Bon point d’avoir écrit le titre de l’émission en Thaï (ma cha di kwa mai ma).

mieux vaut tard que jamais bangkok

Cela faisait probablement partie du concept mais les 5 célébrités s’ils ne sont jamais venus en Thaïlande ne sont pas du tout intéressés au pays avant de venir, si bien que pour ceux qui connaissent un minimum, leur ignorance peut vite devenir énervante et frôle parfois l’irrespect.

Impression que ceux qui ne sont jamais venus au Pays du Sourire n’auront probablement pas. D’ailleurs, si vous avez déjà visité Bangkok, l’émission ne vous fera pas découvrir grand chose. Restent quelques plans séquences qui vous rappelleront des souvenirs. On pourrait espérer des moments de rire du coup mais là aussi, ça ne fait pas mouche… ou alors je suis mauvais public.

Évidemment, c’est un avis très personnel mais qui sera très probablement partagé par beaucoup des voyageurs qui aiment la Thaïlande.

Voir le replay

Je vous mets le lien vers le replay de l’émission sachant qu’il n’est visible qu’en France, depuis un autre pays vous devrez utiliser un VPN pour simuler une connexion depuis la France.

Voici le lien vers le replay de l’émission: https://www.france.tv/france-3/mieux-vaut-tard-que-jamais/1026717-episode-1-4-la-thailande-bangkok.html

Leur hôtel à Bangkok

Pour ceux qui se poseraient la question, leur hôtel à Bangkok au bord du fleuve était le Chann Bangkok Noi. Une adresse que j’ai repérée lorsque je cherchais un endroit sympa pour dormir pas trop loin de la gare de Thonburi d’où partent les trains pour Kanchanaburi mais je ne l’ai pas testée.

Chann Bangkok Noi

Vous pouvez avoir plus de détails, voir des photos et réserver sur Booking: https://www.booking.com/hotel/th/chann-bangkok-noi.html?aid=370734

Il y aura un autre numéro vendredi prochain. La fine équipe partira à Hua Hin.

Diffusion à 23h10 sur France 3.

Et puis ils partiront au Japon pour les 2 prochains épisodes.

A vous de voir si vous voulez regarder le replay mais je crois suffisamment bien connaître la majorité de ceux qui me suivent depuis longtemps pour savoir qu’ils seront probablement déçus….


Défi: devenir champion de boxe thaïe en 1 semaine

Share This:

Alors, non, ce n’est pas un défi que je me suis lancé mais celui qu’a tenté de relever Alban, ancien candidat de l’émission de télé-réalité phare de TF1 Koh-Lanta. N’ayant jamais fait de Muay Thai (boxe thaïe) de sa vie, il s’est donné une semaine d’entraînement intensif avant d’aller affronter un boxeur professionnel.

Une semaine pour apprendre le Muay Thai

Le premier épisode de cette série lancée par GQ France sur Youtube a été diffusé il y a 4 semaines mais j’ai décidé d’attendre le dernier épisode pour en juger de la crédibilité et le l’intérêt et au final malgré quelques réticences quand j’ai entendu parlé de ce programme, j’ai quand même envie de vous le partager.

C’est à Paï dans le Nord de la Thaïlande, dans un petit camp d’entraînement qu’Alban, entraîné par Mister Bee, une légende de la boxe thaïlandaise, a posé son sac.

Si c’est évidemment scénarisé avec quelques séquences dont la portée promotionnelle pour le tourisme est évidemment tout sauf fortuite, au final, c’est intéressant même pour les non fans de Muay Thai peut-être justement pour ces plans d’entraînement devant le Grand Bouddha Blanc du Wat Mae Yen, ou sur le Mémorial Bridge ou encore la séquence dans le Grand Canyon de Pai.

Evidemment, il en bave et je dois saluer sa pugnacité mais comment pouvait-il en être autrement. Tiendra-t-il la distance dans le combat final, c’est tout le suspens de cette mini-série même si, il ne devrait pas vraiment en avoir… 😉

Les épisodes

Je vous intègre tous les épisodes avec une petite présentation de leur contenu afin que vous puissiez regarder l’intégralité ou choisir l’un ou l’autre.

Episode 1

On retrouve directement Alban avec son sac à dos dans les rues de Paï qui cherche l’hôpital, le camp d’entraînement qui l’attend est à côté. Il rencontre Mister Bee son coach et très rapidement commence à s’entraîner…

« Séquences touristiques »: montée des marches et entraînement devant le Big Buddha du Wat Phra That Mae Yen

Episode 2

L’entraînement est très rude et Alban se pose la question de l’abandon. Il reste 5 jours avant le combat.

« Séquences touristiques »: entraînement sur le Memorial Bridge, séquence de doute avec Alban assis sur le Grand Canyon de Paï.

Episode 3

Alban part dans la jungle pour le Mountain Muay Thai camp (province de Chiang Rai) à la rencontre de Nared pour poursuivre son entraînement. Rencontre d’une tribu et apprentissage du wai khru, danse pratiquée avant les combats.

« Séquences touristiques »: Entraînement devant un lieu réplique d’un temple khmer que je pense avoir identifié: un hôtel en construction, je crois à l’abandon, à côté des Thaweesin Hot Springs .

Episode 4 (final)

Le moment du combat est arrivé. Il aura lieu au Thapae Gate Stadium de Chiang Mai. Comment Alban va s’en sortir ?

Attention, spoiler ! Au final, même si on voit bien que ça a été scénarisé, en tout cas mis en scène, le déroulement du combat et le fait qu’il ne tienne pas tous les rounds face à professionnel crédibilise la série.
Si on est pragmatique on notera que s’il a vraiment eu qu’une seule semaine, ils lui ont fait perdre un temps considérable avec des déplacements inutiles dans des endroits qui font certes de belles images mais n’apportent rien à sa préparation.

Sympathique à regarder toutefois avec un Alban qui semble sincère dans sa démarche mais évidemment, c’est avant tout monté, filmé et mis en scène pour faire des images qui font la promotion de la Thaïlande. MAis c’est le jeu de ce genre de productions…


Cinq lycéens thaïlandais cherchent famille d’accueil en France

Share This:

C’est presque devenue une tradition depuis quelques années, je relaie l’appel de l’association PIE (Programme Internationaux d’Echanges) qui permet chaque année à des lycéens étrangers de passer une année scolaire en France et parmi eux des Thaïlandais. Pour l’année scolaire 2019-2020, ils sont 5 à rechercher une famille d’accueil.

Les étudiants du programme 2018-2019

Thaïlandais cherchent famille d’accueil

Marine, Nattasate, Nussaba, Panicha et Sasithorn sont cinq lycéens thaïlandais (quatre filles et un garçon) âgés de 14 à 17 ans. Ils souhaitent tous passer l’année scolaire 2019-2020 en France, accueillis par une famille d’accueil bénévole et scolarisé comme un lycéen français, afin d’apprendre notre langue et de découvrir notre culture.

Ils ont été sélectionnés par les partenaires étrangers de PIE en fonction de leur motivation et de leur volonté de vivre l’expérience d’un programme scolaire en France. Ils devront être scolarisés dans un lycée français (l’association s’occupe de tout). Ils arriveront en France fin août 2019. Ils effectueront un stage d’orientation et d’intégration de quelques jours à Paris et arriveront dans les familles d’accueil à l’issue du stage d’orientation et d’intégration

A l’heure d’aujourd’hui, ils n’ont pas encore trouvé de famille d’accueil qui les accueillera à partir de fin août. C’est pour ça que l’association PIE m’a demandé de relayer leur appel.

Comme en 2016 et 2017, mes articles avaient permis de trouver des familles, je réitère cette année en espérant le même succès que les années précédentes car c’est vraiment une superbe opportunité pour ces lycéens.

Tous rêvent de vivre une année en France, enfin 10 mois pour être exact, d’améliorer leur niveau de français, mais aussi de découvrir notre culture et partager notre quotidien.

Vous pouvez retrouver leurs profils sur le site de PIE (il faudra un identifiant et mot de passe pour accèder aux profils complets mais vous pouvez déjà avoir quelques infos sur eux: https://www.piefrance.com/profils/nationalite/thailandaise/

Je suis sûr que parmi tous les amoureux du pays qui suivent Thailandee.com il y a des personnes qui seraient susceptibles de les accueillir. Une occasion de leur faire découvrir la France et pour vous d’en apprendre plus sur la Thaïlande et la vie en Thaïlande. Et même d’apprendre le Thaï éventuellement 😉

L’association PIE

L’association PIE (« Programmes Internationaux d’Echanges ») aide de jeunes étrangers à vivre une année en France. Elle s’occupe de tout l’administratif et notamment de l’inscription des jeunes dans les lycées. Vous trouverez plus d’informations sur son site web.

Il n’y a aucune restriction géographique, où que vous soyez en France, peu importe la composition de votre famille, vous pouvez postuler pour les accueillir pour quelques mois (durée de 3, 5 ou 10 mois).

Le lycée que vous accueillerez sera inscrit au lycée Français le plus proche de votre domicile.

N’hésitez pas à relayer et partager cet appel si vous pensez connaître des personnes susceptibles de bien vouloir devenir famille d’accueil pour Amica et Passachol. Un grand merci à vous pour votre aide !

Si vous êtes sensibles à cet appel ou désirez plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Anne-Nelly Llorca, responsable de la région Nord-Est pour PIE, au 01 55 78 29 90 ou par email paris@piefrance.com et à poser toutes vos questions.

Un grand merci pour eux !


Une visite de Bangkok et ses marchés flottants pas comme les autres

Share This:

Vous le savez j’aime bien trouver comment sortir des sentiers battus pour visiter la Thaïlande et je dois dire que là, j’ai dégotter la façon la plus originale de visiter la capitale et quelques coins autour.

Bon, j’avoue c’est pas accessible à tout le monde et demande un grosse organisation, un sponsor…. Je vous laisse découvrir !

Oui bon d’accord, c’est juste pour une vidéo étonnante, personne même en ayant les mêmes compétences que Dominik Gürs, double champion du monde de wakeboard ne peut visiter comme ça.

Mais c’est dommage, non ?

Les endroits vus dans la vidéo

Je vous ai demandé dans mon partage Facebook si vous aviez reconnu les endroits où il est passé. Si vous avez joué le jeu, voici la réponse…

La vidéo commence à Ancient City, un parc à ciel ouvert à Samut Prakan à une trentaine de kilomètres de Bangkok. C’est une sorte de musée de reproductions, parfois grandeur nature parfois en taille un peu réduite, de monuments importants de Thaïlande essentiellement mais aussi des pays voisins.

Si vous avez envie de le visiter, vous retrouverez sur le site toutes les infos sur Ancient City appelé aussi Muang Boran dans les fiches des visites à faire à Bangkok.

Ensuite, vous aurez probablement reconnu le marché flottant d’Amphawa, un coin que j’adore et dont je vous parle souvent. Je vous ai souvent dit à quel point c’était une bonne idée de passer un week-end à Amphawa pour son marché flottant mais aussi ceux autour, celui sur la voie ferré, ses artisans ect…

Puis les klongs de la capitale, ces canaux qui traversent Bangkok, avant d’arriver au marché flottant le plus connu et, disons-le, le plus touristique de Thaïlande, j’ai nommé Damnoen Saduak.

Evidemment, c’est un clip commercial, on voit d’ailleurs très bien les placements produits mais c’est sympa à voir et c’est un visage de Bangkok que j’aime bien.

D’ailleurs, toutes ces voies d’eau sur lequelles il fait ses figures étaient, il y moins d’un siècle, les voies de circulation principales de la capitale thaïlandaise et de ses environs. Elles étaient très animées et à l’époque, il n’aurait jamais pu faire ça tellement il y avait de bateaux en circulation ou stationnement.

Voilà, j’avais envie de vous partager ce clip même si évidemment, vous ne pourrez pas visiter les klongs de Bangkok comme ça !

Mais sur le site, sur la page consacrée à Bangkok dans la rubrique « A voir », je vous donne quelques bons plans pour découvrir canaux et marchés flottants de la capitale.


En Thaïlande, à chaque jour sa couleur


Share This:

En ce 3 juin, jour de l’anniversaire de la nouvelle reine de Thaïlande, la Reine Suthida, ceux qui sont sur place ou qui sont allés consulter des sites thaïlandais ont sûrement remarqué que les panneaux de meilleurs vœux pour la nouvelle souveraine sont sur fond violet. La couleur du Roi Rama X est le jaune tout comme c’était celle de son père, celle de la Reine Mère, le bleu ciel. On pourrait penser qu’il s’agit des couleurs royales en fonction du rang mais pas du tout ! Cela dépend en fait du jour de naissance. En Thaïlande, chaque jour de la semaine a sa couleur.

couleurs jours semaine thailande

En Thaïlande, il y a une couleur par jour de la semaine (2 le mercredi)

 

Un jour, une couleur…

Les Thaïlandais accordent beaucoup d’importance au jour de la semaine de leur naissance. Vous l’avez sûrement vu dans les temples, il y a des Bouddhas dédiés à chaque jour avec deux statues différentes pour le mercredi, une pour le jour et une pour la nuit. C’est le seul jour qui a cette particularité. Et chacun fait don et prière au Bouddha lui correspondant (il y a parfois aussi un Bouddha pour ceux qui ne connaissent pas leur jour de naissance). Pour les couleurs de la semaine, c’est le même fonctionnement avec deux couleurs distinctes également pour le mercredi.

Au jour de la semaine de naissance est aussi associé un caractère que sont plus susceptibles d’avoir ceux nés ce jour-là. Une sorte d’horoscope.

On le sait moins (moi, je l’ai découvert en faisant des recherches pour cet articles) mais chaque jour a aussi une « couleur malchance ». Voici le récapitulatif des couleurs de chaque jour.

Jour de la semaine Couleur du jour Couleur malchance
Lundi Jaune Rouge
Mardi Rose Jaune ou Blanc
Mercredi (jour) Vert Rose
Mercredi (nuit) Gris Orange ou Rouge
Jeudi Orange Violet
Vendredi Bleu ciel Bleu marine ou Noir
Samedi Violet Vert
Dimanche Rouge Bleu

Evidemment, il y a des superstitions ou du moins croyances qui en découlent. Je ne sais pas jusqu’où cela va mais je sais que ma femme était ravi de découvrir qu’on était né tous les deux un jeudi et que notre fille aussi.

Maintenant, vous pouvez déduire facilement que le Roi Bhumibol était né un lundi, son fils, le Roi Rama X également, la Reine Sirikit, épouse du Roi Bhumibol, un vendredi et la Reine Suthida, épouse de Rama X, un samedi. Quasi chaque thaïlandais a au moins une chemise jaune pour rendre hommage au Roi en certaines occasions.

Et vous connaissez désormais votre couleur, enfin pour peu que vous sachiez quel jour de la semaine vous êtes venu au monde. Mais ça se retrouve facilement en tapant la date dans un moteur de recherche sur internet.

Se greffent aussi à ça des croyances sur les chiffres. Ne vous étonnez donc pas si lorsque vous entrez dans une relation amoureuse, votre compagne/compagnon veut savoir votre date de naissance exacte. Il n’est pas dit non plus qu’il/elle ne vous emmènera pas voir une médium pour lire votre avenir en commun. J’en connais à qui c’est arrivé  😉

 

Origines des couleurs

La couleur serait en fait celle associée au dieu hindou protecteur de chaque journée car, oui, cela serait hérité de l’hindouisme comme beaucoup d’éléments de la culture thaïlandaise et notamment tout ce qui concerne la royauté comme je vous l’avais expliqué pour les rituels du couronnement. Chaque dieu est également associé à un astre associé à jour.

Jour de la semaine Divinite astre
Lundi Chandra Lune
Mardi Mangala Mars
Mercredi (jour) Budha (par le Boudha du bouddhisme) Mercure
Mercredi (nuit) Rahu Mercure
Jeudi Brihaspati Jupiter
Vendredi Shukra Venus
Samedi Shani Saturne
Dimanche Suriya Soleil

Source: Wikipedia

La pratique est plutôt tombée en désuétude mais il arrive encore que certains Thaïlandais s’habillent quotidiennement en fonction de la couleur du jour. Lorsque j’ai pris mes cours de Thaï, les profs étaient habillées de jaune le lundi, de rose le mardi, de vert le mercredi, d’orange le jeudi et de bleu clair le vendredi, par exemple. Donc ça se fait encore parfois mais il est vrai que ces couleurs sont surtout utilisées pour les fêtes et événements liées aux membres de la famille royale de Thaïlande. Et donc une nouvelle couleur s’est ajoutée cette année, le violet, couleur de la Reine Suthida.

P.S: je ferai plus tard un article sur les Bouddhas de la semaine avec la signification de chaque statue.


Thaïlande : voyage organisé ou voyage solo ?


Share This:

C’est une des destinations touristiques préférées des Français et les offres de voyage en Thaïlande tout compris sont nombreuses mais s’il y a bien une destination pour laquelle la question d’organiser soi-même son voyage se pose, c’est la Thaïlande ! Alors voyage en tour organisé ou voyage par soi-même ? Ma réponse, pas si objective, j’avoue…

thailande voyager en solo

 

Un pays où il est facile de voyager

S’il y a bien une chose qui m’a marqué dés mon premier séjour en Thaïlande, c’est à quel point il y est facile de voyager. Combien de fois, je me suis retrouvé à bord d’un bus ou d’un train pour une destination que j’avais décidé de rejoindre quelques heures auparavant seulement ? Combien de fois à peine arrivé dans une gare ferroviaire ou routière sans réservation, j’ai attendu moins d’une heure avant de prendre place dans mon train ou mon bus ? Je ne les compte plus tellement ça m’est arrivé souvent. C’est même devenue ma façon privilégiée de voyager dans le pays. Ca offre tellement plus de liberté, de possibilités d’improvisations, permet de voyager au feeling.

Et si prendre les transports sur un coup de tête est incroyablement facile (il y a quand même quelques exceptions où réserver à l’avance est presque indispensable comme pour les trains de nuits), trouver un chauffeur de tuk-tuk ou taxi pour vous emmener visiter un temple, toute une ville, un marché de nuit… est également très facile.

Trains thailande

Prendre le train en Thaïlande est aussi une super expérience

Vous serez très peu démarchés et quand ce sera le cas, ça se fera sans insister mais vous trouverez quasiment toujours un moyen de transport. Et évidemment, ce sera encore plus facile en suivant les indications que je donne sur le site 😉

Et la Thaïlande hormis l’extrême Sud est un pays sûr. Personnellement, quand je me balade la nuit qui tombe très tôt ici, je m’y suis plus en sécurité que dans ma ville natale en France.

 

Voyage solo, gros travail de préparation ?

Evidemment, si vous préparez votre voyage par vous-même, c’est plus de travail et il n’est pas forcément aisé quand on ne connaît pas du tout le pays de se lancer. On ne sait pas trop par quel bout prendre les choses.

Ce n’est pas forcément évident de choisir ce qu’on va aller voir et souvent quand on commence à regarder les sites et guides papier, on se retrouve avec tellement d’endroits qu’on a envie de voir que le choix devient difficile. Et finalement, c’est peut-être ça qui prend le plus de temps: CHOISIR. Car après avec les bonnes infos, faciles d’accès, comme dans la partie principale du site, on arrive assez rapidement à organiser ses visites, ses transports, ses hébergements.

Préparer son programme de voyage soi-même demande du temps, c’est clair ! Mais vous voyagez déjà un peu pendant vos préparatifs et surtout, vous pouvez vous faire un voyage sur mesure, à vos goûts, vous découvrirez beaucoup plus la vie du pays en utilisant ses transports plutôt que d’être trimballés dans un bus qui vous attend à la porte de chaque monument, en mangeant dans les petits restaurants, les marchés de nuit, en dormant dans des petites guesthouses ou hôtels plus familiaux, en négociant vos courses en tuk-tuk…

Vous pouvez pour un premier voyage, par exemple, vous faire un classique : Bangkok – Sukhothai – Chiang Mai ou Chiang Rai plus une ou 2 îles. Vous balaierez plusieurs ambiances, entre ville, montagnes et mer.

rizières terrasse chiang mai

Rizières en terrasses du Nord de la Thaïlande

Ou alors, si ça peut vous rassurer, vous pouvez faire un premier voyage organisé mais le second, car vous aurez sûrement envie de revenir, l’organiser vous-mêmes car vous connaîtrez un peu le pays. Sinon, il y a des groupes Facebook comme « Thailande: questions / réponses » qui peuvent vous aider dans vos préparatifs, vous conseiller, répondre à vos questions, vous pouvez échanger avec d’autres voyageurs.

 

10 conseils pour préparer votre voyage vous-même

  • Une fois que la décision est prise de partir en Thaïlande, prenez-y vous plusieurs mois à l’avance pour pouvoir dégoter la bonne affaire sur le billet d’avion qui est souvent un poste de dépenses important et pour avoir le temps de faire les éventuels vaccins et demande de permis international si vous comptez louer une voiture ou un 2 roues (dans ce cas il faut être titulaire d’un permis moto quelque soit la puissance).
  • Si possible évitez les périodes de vacances scolaires, les billets d’avion pour la Thaïlande sont en général sensiblement plus chers surtout en juillet-août.
  • Prévoyez  idéalement 15 jours 3 semaines sur place. En dessous de 10 jours, ça ne vaut pas le coup sauf si la Thaïlande est juste une étape dans votre voyage en Asie et encore ça va passer très très vite. Sachant que pour un séjour de 30 jours maximum, vous n’aurez pas besoin de visa.
  • Prenez en compte les distances et temps de transports dans votre planning, c’est souvent ça qui rend un programme irréalisable.
  • N’essayez pas de faire comme les programmes des tours opérateurs avec 1 voire 2 destinations par jour.  C’est la course et ces programmes ne sont tenables que parce qu’un bus vous attend et emmène partout mais vous font un peu visiter les pays comme des musées à ciel ouvert.
  • Prenez en compte que certaines visites comme les marchés flottants autour de Bangkok se font uniquement les week-ends (à l’exception d’un qui est le plus touristique et pas le plus apprécié)
  • Attention, en basse saison (de mi-mai à mi-octobre), beaucoup de parcs marins et îles sont fermées aux touristes, prenez-le en compte.
  • Regardez les zones moins favorables question météo en fonction de vos dates de voyage. Oui, le climat est détraqué mais les tendances restent.
  • Essayez de vous renseigner sur les festivals (voir la rubrique évenement du site) et d’éventuellement adapter votre programme en fonction. Ce serait par exemple dommage de rater un superbe festival dans une ville à 1 ou 2 jours près.
  • Vérifiez votre couverture assurance en voyage. C’est valable pour toutes les destinations du monde car on ne sait jamais ce qui peut arriver.

En conclusion, n’ayez pas peur de vous lancer ! Préparez votre voyage vous-mêmes quitte à mettre par moments des parties organisées par des agences locales. Le plus dur comme dit, c’est de se lancer, une fois que vous aurez franchi le pas, vous aurez du mal à vous arrêter. Oui, je sais que je ne suis pas impartial car j’ai justement créé le site que vous êtes en train de lire parce que je suis persuadé que le plus beau voyage que l’on peut faire, en Thaïlande plus qu’ailleurs, c’est celui auquel on réfléchit des mois, qu’on prépare, ajuste, peaufine soi-même tout en laissant une place à l’improvisation. Le tout est d’avoir de bonnes sources d’informations pour vos préparatifs.

 


Street Food à Bangkok, reportage TV


Share This:

Souvent mise à l’honneur comme dans la dernière série « Street Food » de NETFLIX, la cuisine de rue de Bangkok est l’une des plus réputées et savoureuses du monde, y goûter tant pour le plaisir des papilles que pour son ambiance si particulière qui réunit souvent sur des mêmes stands de rue des cols blancs, des personnes plus modestes, des touristes, des ouvriers… fait pour moi partie du voyage en Thaïlande. C’est même un immanquable de Bangkok au même titre que de visiter le Grand Palais. Arte y a récemment consacré un petit reportage « Bangkok à toutes papilles » que je vous partage ici.

reportage street food bangkok

 

La Street Food à Bangkok

À toute heure, dans les rues de Bangkok, on grille, on frit, on coupe, on déguste. La cuisine de la capitale de la Thaïlande est considérée comme l’une des plus savoureuses au monde. Elle reflète son histoire : celle d’un village de pêcheurs devenu mégalopole, d’une ville irriguée par un fleuve nourricier et d’échanges fructueux avec les voisins chinois, indiens mais aussi occidentaux.

C’est ainsi que commencent les 13 minutes de ce petit documentaire  qui, sans jeu de mot,s facile vous laissera peut-être un peu sur votre faim surtout les gens qui connaissent déjà la Street Food à Bangkok mais ça leur rappellera aussi des souvenirs.

L’essentiel de ce reportage a été filmé au petit marché flottant de Taling Chan, dans le quartier chinois et celui de Little India. Ce qui illustre probablement que depuis quelques années et le « ménage »… euh pardon le « réaménagement » de la Street Food dans la capitale thaïlandaise, elle n’est plus aussi facilement présente à chaque coin de rue comme ce fut le cas pendant des décennies.

Je me dois de rappeler que Jay Fay, une cuisinière de rue de Bangkok a été la première à obtenir une étoile Michelin. Mais depuis, c’est devenu assez compliqué d’y manger si on n’aime pas attendre.

 

Où manger de la cuisine de rue à Bangkok ?

Effectivement les marchés flottants et Chinatown, surtout la portion de Yaowarat Road qui chaque soir accueille de nombreuses étales de vendeurs de rue, sont les endroits où on reste certain de pouvoir découvrir la street food thaïlandaise.

Les marchés de nuit comme le Talat Rod Fai Ratchada ou le Huamum Market pour ne citer que mes deux préférés à Bangkok et tous les marchés de nuit et Walking Streets de toute la Thaïlande sont les endroits idéaux pour tester sa cuisine de rue. En général, le soir, s’il y en a un près de là où je suis lors de mes périples à travers le pays, vous pouvez être sûr que j’irai y dîner !

Il existe aussi une application smartphone gratuite développée par le ministère des Affaires Etrangères thaïlandais qui permet de découvrir les plats essentiels de la cuisine de rue et quelques adresses. Elle est largement perfectible mais peu toujours être utile:

  • Télécharger Street Food Thailand sur iOS / Android

Pas vraiment de la Street Food, surtout quand on voit les prix, le Blue Elephant qui finit le reportage, est une institution avec son ambition de perpétuer la cuisine royale thaïe. il donne aussi des cours de cuisine. Ils ont aussi un restaurant à Phuket.

Bon appétit à vous et ceux à qui regarder ce reportage aura donner faim, il y a quelques recettes de cuisine thaïe en vidéo sur le site.

 


Un autre regard sur la Thaïlande


Share This:

Si en général, je partage des photos très colorées de la Thaïlande, au départ, lors de mon voyage de 6 mois en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam pendant lequel l’envie de créer Thailandee.com, il y a 10 ans, je ne faisais que des photos en noir et blanc. J’ai toujours trouvé que pour photographier les gens notamment, l’émotion se transmettait mieux en monochrome.

autre regard sur la thailande

 

La Thaïlande en noir et blanc, c’est beau aussi !

En ce presque anniversaire de l’envie de créer ce site (mon voyage avait démarré en novembre), j’avais envie de remettre à l’honneur quelques uns de mes clichés de l’époque et d’autres qui ont suivi… toujours en noir et blanc pour porter un regard différent, moins carte postale sur la Thaïlande.

Je vous écris aussi quelques lignes sur le contexte de la photo car pour moi, elles sont avant tout une façon de fixer des moments de vie, un souvenir vivant, une rencontre, sur une pellicule devenue depuis digitale.

 

Damnoen Saduak avant la foule

On dit souvent qu’il ne faut pas aller à Damnoen Saduak, que ce marché flottant n’a rien d’intéressant, que c’est une usine à touristes… Pourtant, moi, j’aime bien y être tôt comme ce matin-là, vers 7h30, et capter ses petits moments comme la tournée d’offrandes en barque des moines (je n’ai pas mis de photo), cette vendeuse que vous y avez sûrement vue car je la retrouve à chaque fois, attendant les client, sa collège mangeant sa soupe de riz matinale ou ce petit déjeuner sur le bord du canal entre une grand-mère et sa petite-fille avant que les groupes de visiteurs déboulent en masse de Bangkok.

vendeuse damnoen saduak venseude baruqye damnoen saduak floating marketdejeuner Damnoen Saduak thailande

 

Douche chez les Molken

Après, le petit-déjeuner vient la douche. Celle-ci était dans le village des Moken, surnommés les gitans de la mer, sur la petite île de Koh Chang, non pas la grande au large de Trat, une autre plus confidentielle…

molken thailande

 

La repique du riz en Thaïlande

Cette repique du riz en mode lancer de fléchettes, je l’ai photographiée dans un champ près de Chiang Dao. J’avais vu de beaux paysages de rizières avec les montagne en arrière-plan, j’ai voulu m’écarter de la route principale pour aller faire des photos et j’ai vu cette famille au champ. Ils m’ont gentiment invité à essayer leur méthode de repique qui tient du jeux d’agilité.

repique riz nord de la thailande
repique du riz thailande

 

A armes inégales

Cette scène, je l’ai aperçue furtivement en sortant de ma visite du Temple du Bouddha d’Emeraude et du Grand Palais de Bangkok. J’ai trouvé amusant cet échange entre un soldat avec son fusil de militaire et ce garçon et son pistolet en plastique.

soldat bangkok

 

L’heure de la sieste

Un classique mais toujours amusant: le chauffeur de tuk-tuk qui fait un petit break. Là aussi c’était près du Grand Palais.

chauffeur tuk tuk bangkok

 

Du bout des doigts

Le Wat Muang à Ang Thong à 35 kilomètres d’Ayutthaya possède le plus grand Bouddha de Thaïlande. Je voulais absolument y aller et lors de ma première visite, je me suis posté en plein cagnard à ses pieds pour photographier les fidèles qui défilaient sous son immense main.

wat muang thailande

 

Solitude…

J’avais trouvé amusante cette photo d’une personne qui semple perdue, seule au monde au Wat Arun, un des monuments les plus visités de Bangkok.

wat arun temple

 

Se faire sonner les cloches

Sonner les lourdes cloches des temples est un des rituels des temples en Thaïlande. Tout comme écrire sur de long draps jaunes dont on entoure les chedis.

sonner cloches tempes thaîlande écriture drap thailande

 

Jeux d’enfants

Que ce soit au Sanam Luang, l’esplanade des grands événements royaux, en lançant des avions en papier, avant les festivités pour l’anniversaire du Roi Bhumibol ou dans les allers du Wat Pho avec sa moto à pédales, les enfants sont les rois en Thaïlande. Je m’en rends encore plus compte depuis que j’ai ma petite fille.

enfant sanam luang efant wat pho

 

L’heure, c’est l’heure !

On le sait peu mais les singes de Thaïlande semblent très à cheval sur l’heure ! On le voit bien chez ce mâle photographié à Prachuap Khiri Khan.

singe thailande

 

Dans le creux de la main

En attendant mon train annoncé avec 1h de retard à la gare de Prachuap, j’ai croisé ce moine et ce détail que j’ai discrètement photographié avant qu’il ne se retourne avec un large sourire et qu’on entame une longue discussion qui m’ a complètement fait oublier le temps d’attente.

moinemain thailande

 

Les touristes

Je dois dire que je suis toujours amusé de voir des moines en mode touriste ordinaire. Celui-ci était à Si Satchanalai dans le parc historique mais j’ai plein de photos dans le même esprit un peu partout en Thaïlande.

moine touriste thailande

Le bras de Bouddha

Peu connue, la fabrique de Bouddha de Phitsanulok est un endroit qui m’a d’emblée plu. On peut facilement y circuler, personne ne vous dit rien. Au contraire, on vous fait de grands sourires. Et selon le moment où vous y êtes vous pouvez faire des photos plus ou moins intéressantes du processus de fabrication des statues de Bouddha.

fabrique de bouddha

Pêcheur de Thaïlande

Loin de moi l’envie de plagier Pierre Lotti, mais la mer et la pêche occupent une place importante en Thaïlande. J’ai toujours eu envie de partir pour une nuit en mer avec les pêcheurs mais n’ai jamais osé demander. Mais j’ai plusieurs fois photographié leur départ ou retour.

pecheur thailande

J’avoue que faire des reportages photos en me laissant plus guider par les émotions et petits moments à capter que par la nécessité de ramener des photos d’illustrations de tel lieu, tel événement, telle plage ect… me manque. Mais il ne tient qu’à moi de repartir à la découverte du pays dans cet état d’esprit… Peut-être bientôt…


Le guide Michelin ajoute Chiang Mai dans son édition 2020


Share This:

Fin 2017, le fameux guide Michelin distributeur d’étoiles aux meilleurs tables du monde a sorti sa première édition sur la Thaïlande uniquement consacrée à Bangkok. Pour l’édition suivante, Phuket et Phang Nga dans le sud du pays ont été ajoutés et pour l’édition 2020, à paraître fin de cette année, c’est Chiang Mai qui viendra compléter le casting des destinations du Royaume.

guide Michelin chiang mai

L’édition 2020 du guide Michelin Thaïlande intégrera Chiang Mai

 

Chiang Mai dans le guide Michelin gastronomique

J’avais eu du nez dans mon article sur le tout premier guide Michelin rouge sur la Thaïlande en vous annonçant que Chiang Mai serait très probablement ajoutée rapidement dans les éditions suivantes. Ca a été annoncé officiellement, il y 3 jours, la 3ème édition à paraître fin 2019, intégrera les meilleures adresses pour manger dans la Rose du Nord.

Au moins 50 restaurants de Chiang Mai ont été passés en revue pour ce nouvel opus du guide gastronomique le plus réputé du monde.

Outre les étoiles qui récompensent une cuisine de haute qualité, avec des ingrédients de qualité, la personnalité de la cuisine, la maîtrise des techniques et des saveurs, le rapport qualité-prix, les prix Bib Gourmand récompensent des plats complets de moins de 1.000 bahts (28€) donc un budget qui n’est probablement pas celui que vous mettez le plus souvent lors de votre voyage en Thaïlande mais pour se faire plaisir une ou deux fois. Tandis que les « Michelin Plate » récompenseront les restaurants qui servent des ingrédients frais soigneusement préparés.

La Street Food devrait être aussi à l’honneur même si comme pour les éditions précédentes, ce devrait concerner de la cuisine de rue d’un standard un peu plus élevé que celle que vous rencontrez habituellement sur les étals de rue et marchés de nuit.

Viroon Phantevee, gouverneur adjoint de Chiang Mai, a déclaré que plus de 20.000 restaurants de la région avaient été contrôlés pour leur propreté et leur hygiène en prévision de la revue par les équipes du bibendum. Ils ont aussi vérifié la cohérence des prix par rapport aux ingrédients.

Le gouverneur adjoint qui, nous rapporte, le Bangkok Post tient aussi à la qualité des produits utilisés et veut encourager les restaurateurs de Chiang Mai à se fournir dans des fermes biologiques respectueuses de l’environnement, susceptibles de garantir la sécurité des consommateurs et à utiliser des produits issus des projets royaux. Ils sont nombreux dans les montagnes de la province, il y en a 27.

Chiang Mai une ville des bons restaurants

J’ai habité pendant presque 1 an et demi à Chiang Mai et je dois bien dire que j’ai beaucoup apprécié la diversité et la qualité de ses restaurants. Il y a vraiment de quoi faire pour bien manger. Il y aussi d’excellents cafés et pâtisseries dont l’Opéra tenu par un Français.

Chiang Mai a hérité de nombreux héritages Lanna, notamment de la cuisine et de l’architecture, avec des influences des cultures Mon, khmère, laotienne et birmane à travers son histoire.

Khao Soy

Le Khao Soy est probablement le plat le plus emblématique du Nord de la Thaïlande

Il y a de quoi faire pour bien manger thaï, occidental, indien… On trouve de tout. Si en général, je ne m’intéresse que de loin à ce guide (bien qu’on m’ait offert l’édition 2019) car ce sont souvent des budgets repas que je ne peux pas mettre, j’avoue que l’édition avec Chiang Mai m’intéressera. Surtout la partie sur la Street Food. Et qui sait peut-être qu’une adresse de cuisine de rue obtiendra aussi une étoile comme à Bangkok.

Le Nord de la Thaïlande et Chiang Mai ont une identité culinaire propre avec saveurs typiques et des spécialités comme les khanom jin nam ngiao, nouilles à la nordique avec sauce au porc épicée, l’incontournable khao soy nouilles dans une sorte de soue au curry avec des nouilles croustillantes ou le khao niaw moo ping, du porc grillé avec du riz gluant. j’imagine que le guide vous donnera de bonnes adresses pour les déguster.

 

Guide Michelin Thaïlande

Le guide Michelin en Thaïlande est un projet quinquennal visant à augmenter le nombre de touristes et à élever les standards de la gastronomie thaïlandaise afin d’en faire une destination de tourisme gastronomique de classe mondiale. Enfin encore plus qu’aujourd’hui.

Il est issu d’une collaboration de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande et Michelin. Et c’est plus, disons-le, une volonté de communiquer et diffuser l’excellence de la gastronomie dans le Royaume que celle de faire de ces guides des best sellers qui a motivé le projet.

Précision importante, il semble que comme pour les deux premières éditions, le guide n’existera encore qu’en Thaï et Anglais mais pas en Français.

Les pronostics sont ouverts sur la prochaine destinations qui sera repérée par les inspecteurs du guide l’an prochain. Une incursion en Isan et sa cuisine aux saveurs uniques ou une destination très touristique ? Réponse dans un an…

 


Thaïlande: Maya Bay fermée encore 4 ou 5 ans au moins


Share This:

Je vous  avais évidemment partagé l’information et tous ses nombreux rebondissements mais la célèbre plage de Maya Bay à Koh Phi Phi est maintenant fermée depuis presque un an pour permettre à l’environnement très abîmé par le tourisme de masse qu’elle accueillait de se régénérer. Vu l’étendue des dégâts, on le savait, ce sera un processus lent. Qui devrait prendre minimum encore 4 ou 5 ans selon une déclaration récente d’un responsable des parcs nationaux thaïlandais.

maya bay

Maya Bay, c’était ça, et encore, j’ai fait cette photo en basse saison.

 

Encore minimum 4 ou 5 ans

Si plusieurs signes encourageants ont été noté depuis sa fermeture aux touristes, notamment le retour des requins pointe noire dans la baie, Vorapot Lomlim, chef du parc national de Mu Ko Phi Phi, a déclaré aux journalistes hier que Maya Bay avait encore besoin de beaucoup temps pour que son écosystème se remette complètement des dégâts causés par des années d’un tourisme très intensif.

L’endroit avait été rendu célèbre dans le monde entier par le film hollywoodien La plage en 2000 et depuis attirait entre 4.000 et 5.000 visiteurs par jour avec les ballet des bateaux, souvent des speedboats, pour déposer tout ce monde. Evidemment l’environnement exceptionnel du site n’en est pas resté indemne.

Après beaucoup de tergiversations et d’annonces de fermeture de la baie démenties plusieurs fois, elle a effectivement fermée le 1er juin 2018. Temporairement pour 4 mois disaient alors les autorités qui ont finalement enfin pris la décision courageuse de mettre Maya Bay au repos jusqu’à nouvel ordre et pour longtemps fin 2018. Sans préciser de durée… jusqu’à hier.

« Maya Bay doit continuer à être fermée jusqu’à ce que la nature soit complètement rétablie », a déclaré Vorapot, nous rapporte Khaosod. « Nous prévoyons que cela prendra quatre à cinq ans. »

maya bay beach

La plage de Maya Bay à 10h du matin en basse saison

La lente renaissance de Maya Bay

Lorsque le gouvernement a ordonné la fermeture de Maya Bay pour une période de répit, les autorités ont indiqué que près de 50% de ses coraux du site étaient morts.

Depuis que Maya a été fermée, il y a près d’un an donc, des créatures marines telles que des requins de récif et des crabes fantômes sont revenues et plus de 23.000 coraux plantés et ont commencé à se développer. je ne serais pas étonné que les 5 ans annoncés hier ne soient pas suffisant pour une régénération satisfaisante de l’environnement autour de la plage.

A la réouverture, le nombre de visiteurs par jour devrait être limité par des quotas et les bateaux gérés différemment avec, en tout cas, c’était une solution avancée, un autre point d’entrée évitant qu’ils ne stationnement dans la baie.

Il reste plein d’endroits intéressants à voir depuis Koh Phi Phi et Maya Bay est visible par les touristes mais de loin et c’est finalement une meilleure façon de découvrir sa beauté que de se retrouver dans une foule immense sur la plage devant une rangée de speedboats et de longtails boats. Ca fait juste des selfies moins marquants…


Fièrement propulsé par WordPress