Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Thaïlande : le principe d’un visa touristique spécial de 9 mois approuvé

Share This:

Ce qui suit reste encore à l’état de projet à affiner avant d’être éventuellement mis en place avec les conditions et mesures que je cite ou d’autres. Les 9 mois indiqués dans le titre sont calculés en comprenant les extensions de visa.

visa touristique thailande 9 mois

La semaine dernière un projet de visa touristique spécial longue durée a été proposé pour essayer de relancer le tourisme international en Thaïlande à l’arrêt depuis fin mars à cause du COVID-19. Son principe a été approuvé par le cabinet gouvernemental thaïlandais hier, mardi 15 septembre. Voici les pistes et règles pour l’instant avancées pour sa mise en place.

Un visa de 90 jours renouvelable 2 fois

Ce visa pour la Thaïlande appelé Special Tourist Visa (STV) sera délivré pour 90 jours renouvelables 2 fois ce qui porterait sa durée maximale à 270 jours soit 9 mois. La demande de visa coûtera 2.000 THB ainsi que chaque renouvellement dans un bureau de l’Immigration Thaïlande.

Pour l’instant, il n’est pas prévu que ce visa STV puisse être obtenu en Thaïlande, il faudra faire la demande auprès d’une ambassade ou d’un consulat thaïlandais depuis l’étranger. Il ne concernerait donc pas les touristes actuellement présent sous le régime de l’amnistie des visas qui prendra fin le 26 septembre sauf à ce qu’ils sortent de Thaïlande pour en faire la demande avec les risques que cela comporte notamment de se voir refuser le visa et de ne pas pouvoir revenir. Pas complètement logique de vider le pays de dizaines de milliers de touristes dont une grande partie voudraient probablement rester d’un côté pour le remplir (moins vite) de l’autre) donc à suivre mais le 26 septembre arrive à grand pas.

On ne connaît pas encore tous les détails et ceux qui ont été dévoilés dans la presse se basent sur le projet tel qu’il a été formulé mais ne seront peut-être pas les mesures définitives si ce nouveau visa voit vraiment le jour. Une chose est certaine le séjour en Thaïlande sous ce visa commencera par 14 jours de quarantaine dans un hôtel dédié ce qui devrait représenter un budget d’une trentaine de milliers de bahts minimum.

Aucune date de lancement n’a été avancée mais si ce visa voit le jour, les premiers bénéficiaires pourraient débarquer en Thaïlande dés le mois d’octobre et il pourrait être proposé jusqu’au 30 septembre 2021.

Qui peut bénéficier de ce visa pour la Thaïlande ?

Il y a encore un flou sur ce point. Une source indique que ce ne serait proposé qu’aux voyageurs de « pays qui ont été capables de contrôler l’épidémie », une notion assez floue mais le Gouverneur de la TAT dans une interview a parlé de pays sans transmission locale de puis 28 jours.

Personnellement, je ne crois pas trop à ce scénario, sauf pour une phase de test au lancement de ce visa, et ce pour deux raisons. Pour les expatriés autorisés aujourd’hui à revenir en Thaïlande, il n’y a pas de distinction sur le pays de provenance, filtrer ainsi montrerait que l’on n’est pas sûr de la fiabilité du process pour empêcher les touristes entrants de diffuser le virus dans la population (et donc de ce qui est en place pour les retour des expatriés et Thaïs de l’étranger).

A noter que des quotas journaliers et mensuels de touristes pouvant venir en Thaïlande sous ce nouveau visa ont aussi été avancés : 100 personnes par jour pour un maximum de 1.200 par mois. Je vois mal comment cela ne peut pas être uniquement pour le lancement car avec de tels chiffres, l’impact sur le tourisme sera minime voire insignifiante. 1.200 touristes contre une moyenne de 3 millions mensuels avant le COVID-19, ça ne va aps changer grand chose ! Là aussi à suivre…

Comment demander ce visa spécial ?

La demande de visa STV devra donc se faire depuis une ambassade ou un consulat de Thaïlande en montant un dossier.

Les formalités à remplir pour en faire la demande n’ont pas encore été détaillées mais elles devraient être assez similaires à ce qui est demandé actuellement aux catégories d’expatriés autorisées à rentrer en Thaïlande pour obtenir un Certificat d’Entrée (COE), nécesaire pour monter à bord d’un vol pour la Thaïlande et pour ne pas se faire refouler à l’arrivée, à savoir entre autres :

  • preuve d’une assurance maladie couvrant au moins 100.000 USD
  • certificat medical de non contamination au COVID-19 établi moins de 72h avant le départ
  • certificat médial « Fit to fly » indiquant que vous êtes aptes à voyager en avion
  • réservation dans un hôtel de quarantaine parmi la liste officielle
  • un engagement écrit à suivre la quarantaine

Il y a encore des zones d’ombre notamment sur la nécessité de fournir une preuve de location longue durée pour après la quarantaine qui varie selon les sources.

Une fois sur place, si à la fin de la quatorzaine imposée, les touristes sont négatifs au coronavirus, ils pourront alors voyager dans toute la Thaïlande mais devraient devoir signaler via une application tout changement d’hébergement et déplacement.

Je le dis et redis, CECI N’EST ENCORE QU’UN PROJET, il y a plein de points à affiner et discuter. Si le gouvernement a donné son accord de principe, cela ne signifie pas que ce visa sera effectivement mis en place, cela signifie juste; que pour l’instant, c’est le projet que privilégient les autorités. Ce ne serait pas le premier plan de réouverture de la Thaïlande aux touristes qui avorterait. Aucun jusque là n’a été mis en pratique. Et si ce visa devient une réalité, il n’est pas dit que ce sera selon toutes les modalités que je viens de décrire. Je vous tiendrai informés de l’avancement de ce projet ici et sur ma page Facebook.


Quand les touristes pourront-ils retourner en Thaïlande ?

Share This:

C’est évidemment la question qui est dans beaucoup d’esprits en ce moment et qui revient régulièrement dans les messages privés que je reçoit ou les commentaires de mes posts Facebook : « quand est-ce que les touristes seront à nouveau autorisés à venir en Thaïlande ? ». Dans cet article, je vais essayer de vous apporter les dernières informations et tendances via un résumé de la situation et des questions/réponses pour rentrer plus dans le concret.

Quand les touristes pourront revenir en Thaïlande ?

Résumé de la situation

Les touristes ne sont plus autorisés à entrer en Thaïlande depuis 5 mois maintenant. L’interdiction d’entrer dans le pays qui concernait au départ tous les étrangers a depuis été assouplie avec l’autorisation de certaines catégories d’étrangers, qui ne sont en aucun des touristes, et sous réserve de suivre tout un processus pour demander un « certificat d’entrée » indispensable pour monter dans l’avion et pour ne pas être refoulé une fois arrivé et de suivre une quatorzaine à leurs frais dans un des hôtels dédiés (voir ici mon article sur les hôtels de quarantaine COVID-19 en Thaïlande).

Un projet de réouverture aux touristes, non pas de toute la Thaïlande mais de l’île de Phuket uniquement a été avancé, il y a quelques jours, et même si certaines sources l’annoncent comme « officiel » et acquis, il n’est actuellement pas sûr qu’il voit vraiment le jour. En résumé, il permettrait à des touristes de venir à Phuket en passant par un processus assez similaire à celui en place pour les expatriés qui peuvent rentrer en Thaïlande mais avec une quatorzaine obligatoire dans un hôtel de Phuket parmi ceux sélectionnés. A la fin des 14 jours, les touristes pourraient circuler librement mais uniquement sur l’île de Phuket sachant qu’il ne serait possible de bénéficier de ce programme que pour un séjour de 30 jours minimum. Il y a encore beaucoup de détails à préciser sachant que cela n’est pas acté et pourrait ne jamais voir le jour comme beaucoup d’autres projets de réouverture de la Thaïlande aux touristes qui ont été avancés au cours des derniers mois.

Questions / réponses

Fortement inspiré de la publication de Richard Barrow (je vous invite d’ailleurs à suivre son compte Twitter ou Facebook si ce n’est pas déjà le cas, il publie énormément d’informations et est toujours très bien renseigné).

Quand la Thaïlande rouvrira-t-elle les frontières aux touristes?

Comme dit plus haut, une réouverture limitée en octobre est prévue mais ce sera à la fois coûteux et peu pratique. Vous ne pourrez pas rester où vous voulez et devrez effectuer une quarantaine de 14 jours. Il semble que ce sera ouvert à toutes les nationalités du monde tant que les candidats respectent tout le protocole. L’entrée sans restrictions de lieu, de durée et sans quarantaine pourrait ne pas avoir lieu cette année.

Je veux retrouver ma copine thaïlandaise dans mon condo, puis-je profiter du programme touristique de Phuket?

Ce programme n’a encore été que peu détaillé, il reste beaucoup d’incertitudes notamment sur sa date exacte de mise en place. Il pourrait même ne jamais voir le jour. Votre petite amie pourra peut-être vous rendre visite après votre mise en quarantaine mais il est possible que vous ne soyez pas autorisé à quitter l’île même après la quarantaine.
(Ajout personnel) Les détenteurs de visas longue durée qui seraient tentés de passer par ce programme doivent savoir que comme il s’agira d’une offre pour les touristes, ils perdront probablement leur visa longue durée et devront donc recommencer toute la procédure. Pas dit non plus que ça leur fera économiser sur les frais de quatorzaine puisque le programme de Phuket prévoit aussi une quatorzaine.

Quand les visas retraite pourront-ils revenir en Thaïlande ?

Les étrangers ayant un permis de travail (sauf visa volontaire), les conjoints de ressortissants thaïlandais et même les étudiants sont maintenant autorisés à rentrer mais toujours pas les détenteurs de visa retraite. Espérons qu’ils seront bientôt intégrés mais aucune annonce de ce côté-là pour l’instant.

Pouvons-nous être en transit en Thaïlande ?

Il y a des vols commerciaux qui effectuent chaque jour un «atterrissage technique» à Bangkok avec des passagers à bord. Cependant, personne n’est autorisé à sortir de l’avion à moins d’avoir un certificat d’entrée. Il s’agit donc d’un nouveau type de transit. Pour les détails, mieux vaut vérifier auprès de votre compagnie aérienne.

Que se passe-t-il lorsque l’amnistie relative aux visas expirera le 26 septembre ?

Les autorités et l’Immigration ont clairement indiqué qu’ils ne prolongeraient plus l’amnistie. C’était la dernière fois. Si vous ne parvenez pas à étendre ou changer votre visa, vous devez vous préparer à quitter la Thaïlande AVANT cette date. Si vous êtes dans l’incapacité de le faire, il vous faudra obtenir une lettre de votre ambassade l’attestant (et au vu de ses déclarations précédentes, l’ambassade de France ne devrait pas en délivrer, des vols vers Paris étant toujours proposés) ou une attestation médicale expliquant pourquoi votre état de santé vous empêche de partir.

Est-il possible de changer de visa à l’intérieur de la Thaïlande ?

Face à la pénurie de professeurs étrangers, il y a eu beaucoup de pressions sur le gouvernement thaïlandais pour permettre aux enseignants de passer à un visa Non-B sans quitter le pays. Rien d’officiel pour le moment, mais CERTAINS bureaux locaux d’immigration le permettent dans CERTAINES circonstances. Ca reste pour l’instant le seul cas dans lequel cela semble possible.

Puis-je quitter la Thaïlande et rentrer chez moi pour obtenir un visa Non B puis revenir ?

Il y a eu un cas signalé de quelqu’un qui l’a fait. Mais il a expliqué que cela lui avait pris 8 semaines et lui avait coûté 300.000 bahts en tout, prix de l’hôtel de quarantaine à l’arrivée inclus. Vérifiez auprès de l’ambassade de Thaïlande de votre pays d’origine s’ils délivrent des visas Non-B. Tous ne le font pas.

Quand autoriseront-ils les vols commerciaux vers les aéroports de Thaïlande?

Aucune date n’a été fixée pour le moment. Si votre compagnie aérienne vous a vendu des billets, elle ne fait que deviner une éventuelle date. Actuellement, seules les personnes avec un certificat d’entrée de leur ambassade thaïlandaise locale sont autorisées à entrer en Thaïlande.

Quand les frontières terrestres de la Thaïlande rouvriront-elles?

Il n’y a eu aucune nouvelle à ce sujet mais certains responsables de l’Immigration auraient émis l’hypothèse que le gouvernement pourrait procéder à une réouverture limitée des frontières vers le 26 septembre, lorsque l’amnistie relative aux visas expirera. Au moins pour laisser sortir les gens.

Vous l’aurez compris même si on parle beaucoup du projet d’ouverture de Phuket depuis 48 heures (qui pourrait d’ailleurs concerner d’autres destinations, Koh Samui, Chiang Mai et Chiang Rai poussent pour cela), les touristes ne sont à l’heure actuelle toujours pas autorisés à entrer en Thaïlande et il semble assez optimiste d’espérer que leur retour sans contrainte de lieu et quarantaine à l’arrivée n’intervienne cette année.


Hôtels agréés pour la quarantaine COVID-19 en Thaïlande

Share This:

Article mis à jour le 24 août 2020.

Pour ceux qui pourraient être concernés par les nouvelles exceptions à l’interdiction d’entrée des étrangers en Thaïlande pour protéger le pays du COVID-19 et voudraient venir en Thaïlande, voici la liste des hôtels dans lesquels vous pouvez réserver pour la quarantaine de 14 jours qui est imposée par les autorités.Les étrangers ne peuvent pas la passer dans un complexe d’état mais uniquement dans un de ces hôtels. En tout cas l’Ambassade de Thaïlande en France demande de justifier d’une réservation de séjour dans un de ces hôtels pour votre demande de certificat d’entrée en Thaïlande. Vous trouverez toute la procédure détaillée sur ce document le site de l’ambassade.

Anantara Riverside Bangkok Resort, un des hôtels ASQ en Thaïlande

Hôtels quarantaine certifiés par l’Etat thaïlandais (ASQ Hotels)

Je vous indique le tarif des 14 jours de quarantaine pour la plupart des hôtels en Thaïlande qui ont été certifiés par les autorités pour y accueillir des personnes devant suivre la quarantaine, on les appelle les Alternative State Quarantine Hotels (ASQ Hotels). Pour ceus dont je n’ai pas les prix, il faudra se renseigner directement auprès des hôtels en question.

Les prix sont à titre indicatif pour vous donner un ordre d’idée, c’est important pour préparer un budget car vous en aurez minimum pour quasi 1.000€ pour 14 jours dans un de ces établissements. Je vous invite à bien reconfirmer avec les établissements. Je ne sais pas non plus comment le prix varie selon le nombre de personnes.

Hotels de quarantaine ASQ à Bangkok

Hôtels de quarantaine ASQ à Phuket

Hôtels de quarantaine ASQ à Pattaya

Un seul hôtel à Pattaya pour l’instant:
1. Chonburi Best Bella Pattaya Hotel

Hôtels de quarantaine ASQ à Buriram

Un seul hôtel à Buriram pour l’instant également:
1. Amari BURIRAM UNITED Hotel

Comme vous pouvez le voir, il ne s’agit quasiment que d’hôtels à Bangkok même si on entend des projets pour en ouvrir à Koh Samui et plus à Phuket sans parler du projet de rouvrir Phuket et Phuket uniquement aux touristes internationaux dés octobre… pour l’instant c’est dans les tuyaux mais pas entériné, quand et si c’est le cas, je vous en parlerai.

Ce sont aussi des hôtels plutôt haut de gamme voire très haut de gamme. Agréables, c’est sûr, mais chers.

Il faudra faire vos réservations en direct et ne pas passer par les sites de réservation comme Booking, Agoda ou autre. Attention, si jamais vous êtes testés positifs au COVID-19 avant d’arriver à l’hôtel, aucun remboursement possible de la chambre.

Vous retrouverez plus d’informations et la liste mise à jour des hôtels ASQ mais en Thaï uniquement sur ce site dédié : http://www.hsscovid.com/

Sinon, je vous invite à suivre cette page Facebook qui publie les ajouts de chambres chaque jour ou presque : https://www.facebook.com/pages/category/Advertising-Marketing/Alternative-State-Quarantine-105755234490444/


Détails sur la prolongation de l’amnistie sur les visas en Thaïlande jusqu’au 26 septembre

Share This:

Je vous l’avais annoncé sur la page Facebook de Thailandee.com mais j’attendais les détails précis sur la prolongation de l’amnistie sur les visas thaïlandais pour écrire un article. Hier soir, le Bureau de l’Immigration thaïlandaise a publié sur ses réseaux sociaux une infographie concernant l’extension de cette amnistie jusqu’au 26 septembre (voir plus bas). Une chose semble claire, ce sera très probablement la dernière fois que ce dispositif est prolongé.

extension amnistie visas thailande

Amnistie sur les visas jusqu’au 26 septembre

La première loi d’amnistie sur les visas en Thaïlande avait pris effet le 26 mars 2020, le 26 septembre, nouvelle date de fin annoncée, cela fera donc 6 mois qu’elle sera en vigueur.

Pour ceux qui n’avaient pas suivi les épisodes précédents, concrètement, cette mesure dispensait les détenteurs de tout type de visas de se rendre dans un bureau de l’Immigration pour prolonger leur durée de séjour ou renouveler leur visa.

Et de facto, cela permettait aussi aux titulaires de visas courte durée, typiquement le visa touristique pour la Thaïlande (ou l’exemption de visa obtenue par les ressortissants de certains pays à leur arrivée en Thaïlande dont l’essentiel des lecteurs de ce site bénéficient), de rester en Thaïlande en toute légalité sans être en « overstay » (dépassement).

prolongation amnistie visa thailande

Attention, toutefois, cette fois-ici les règles sont différentes pour les détenteurs de visas longue durée.

Si jusqu’au 31 juillet, l’amnistie concernait également la notification des 90 jours pour les titulaires de visa longue durée et qu’il n’était plus obligatoire de la faire (mais certaines provinces le demandaient quand même), sa prolongation jusqu’au 26 septembre n’inclut plus cette notification. A partir du 1er août, il faudra bien faire la notification des 90 jours soit en ligne soit en personne dans le bureau de l’Immigration dont dépend votre domicile.

Concrètement, tous ceux qui ont choisi de ne pas faire leur notification des 90 jours depuis fin mars, devront impérativement la faire entre le 1er et le 31 août prochains sous peine d’encourir les sanctions habituelles en cas de manquement à cette obligation (voir le point 3). Personnellement, j’ai continué de la faire comme d’habitude tout comme je vous conseillais pour vos renouvellement de visas longue durée de le faire aux dates normales malgré l’amnistie.

Mais surtout, ceux qui avaient un renouvellement de leur visa longue durée à faire entre le 26 mars et le 31 juillet, devront faire les démarches d’ici le 26 septembre. Selon l’infographie de l’Immigration, toutes les extensions de visa auront le 27 septembre comme date de début (ce qui laisse augurer d’un engorgement futur tous les ans à cette date). N’attendez pas la dernière minute car il est possible qu’il y ait une saturation des services surtout dans les provinces qui ont beaucoup d’expatriés.

Pour les autres, le mieux reste de faire comme d’habitude. Toutefois, si votre date de renouvellement est proche du 26 septembre, essayez peut-être de voir avec votre bureau d’Immigration local pour peut-être déposer le dossier un peu plus tôt.

Et après le 26 septembre ?

Là aussi, l’infographie de l’Immigration thaïlandaise est très claire, elle dit bien que toutes les personnes titulaires d’un visa courte durée, donc entre autres les touristes, doivent « se préparer à quitter le Royaume ».

C’est la première fois depuis la mise en place de l’amnistie que le fait de devoir quitter le pays est si clairement indiqué. Les personnes concernées ont donc 2 mois pour s’organiser pour rentrer dans leur pays d’origine. Et là aussi, prenez-y vous à l’avance pour être sûr d’avoir de la place sur un vol.

Les seules exceptions devront être dûment justifiées et ne concernent que 2 cas:

  • une maladie ou état de santé qui empêche de voyager auquel cas il faudra fournir aux service de l’Immigration un certificat médical l’attestant
  • Obstacle au retour dans son pays comme l’absence de vols commerciaux mais dans ce cas, il faudra que l’ambassade de votre pays vous fournisse une lettre de confirmation de votre incapacité à rentrer chez vous. Lettre que vous aurez beaucoup de mal à obtenir car beaucoup d’ambassades ont fait savoir il y a quelques jours qu’elles ne délivreraient pas ces lettres.

Dans ces 2 cas, si les justificatifs fournis sont acceptés, un délai supplémentaire de 30 jours sera accordé.

Vous l’aurez compris, cela sera très probablement le dernier round de l’amnistie sur les visas en Thaïlande.

A noter que ce n’est toujours pas paru dans la Gazette Royale et que vous pouvez contacter la hotline de l’Immigration au 1178 pour de plus amples informations.


Revoir la série documentaire : Thaïlande, la beauté sauvage

Share This:

Arte et France 5 sont clairement les chaînes de télévision françaises qui proposent les plus beaux documentaires sur la Thaïlande, la série de la chaîne franco-allemande intitulée « Thaïlande, la beauté sauvage » en fait partie. Rediffusée, il y a peu, je vous propose, pour ceux qui l’auraient à nouveau rater, une séance de rattrapage dans cet article avec les 3 épisodes en vidéo.

Premier volet : Îles et plages du Sud de la Thaïlande

Le premier épisode de la série était consacré au Sud de la Thaïlande côté mer, une région à la beauté de carte postale avec ses plages de sable blanc et ses îles paradisiaques aux paysages variés: imposantes falaises de calcaire, singes qui « ratissent » les côtes, mangroves, tortues, « nomades de la mer » ou forêts d’algues.

2ème volet: Les forêts centrales de la Thaïlande

Le 2ème épisode de cette série documentaire nous emmènera au cœur de la Thaïlande, avec ses forêts et ses plaines fertiles. Partout, même dans les rues de Bangkok, la nature s’impose. Réputée pour être le centre nourricier du pays avec ses nombreuses rizières, cette région abrite des lieux incroyyables. Dans cet épisiode, vous découvrirez aussi le lien qui se tisse entre un mahout et un bébé éléphant, un sujet toujours polémique…

3ème volet : Les montagnes du Nord de la Thaïlande

Pour finir, cap sur le Nord de la Thaïlande, couvert aux 2/3 de montagnes, il abrite quelques unes des créatures les plus rares du monde, comme le léopard, le tapir malais et le binturong. Cascades, vues incroyables, faune et flore, un magnifique voyage dans la nature du Nord du pays.

Voilà, donc pour cette séance de rattrapage de ces 3 documentaires sur la Thaïlande, une Thaïlande comme on la montre assez peu et qui vous donnera envie, quand ce sera à nouveau possible, d’aller découvrir un peu plus sa nature, en allant notamment dans les parcs nationaux thaïlandais, Khao Sok et Khao Yai en tête.


2 hôtels de Thaïlande dans le top 100 des meilleurs hôtels du monde

Share This:

Les classements des meilleurs ci ou ça du monde sont forcément subjectifs mais je les trouve toujours intéressants même si leurs résultats varient selon le mode de vote et le profil des votants. Le magazine Travel + Leisure, spécialiste du voyage, a fait le sien des 100 meilleurs hôtels du monde. Un best of dans lequel on retrouve deux hôtels en Thaïlande.

Deux hôtels en Thaïlande parmi les meilleurs du monde

Dans ce top 100 mondial du best of the best des hôtels, la Thaïlande a donc classé deux de ses établissements, un à hôtel à Chiang Mai et un hôtel à Bangkok, aux 22 et 30èmes places (voir le classement complet).

Un hôtel à Chiang Mai parmi le Top 100 mondial

Arrivé en 22ème position, le Anantara Chiang Mai Resort & Spa confirme la qualité de la chaîne Anantara et de ses établissements 5 étoiles en Thaïlande. Idéalement placé le long de la rivière, c’est une valeur sûre à Chiang Mai et ailleurs pour qui a les moyens. Du coup, ne comptez pas trop sur moi pour vous donner un avis personnel sur cette adresse. Je n’y ai évidemment jamais dormi. Ni encore dans aucun Anantara.

Photos : site web de l’hôtel

Ils sont présents dans toutes les grandes destinations touristiques de Thaïlande comme Chiang Rai, Koh Samui, Hua Hin, Phuket et évidemment Bangkok. Et dans beaucoup de pays d’Asie et du moyen orient.

Hôtel à Bangkok dans le top 100 mondial

Trente-septième dans le classe de Travel+Leisure, l’hôtel Sukhothai Bangkok est très souvent bien placé dans les classements des meilleurs hôtels de Bangkok, de Thaïlande ou même du monde. Souvent c’est le Mandarin Oriental Hotel qui arrive devant mais là étonnamment, il n’est pas dans ce top 100.

Photos : site web de l’hôtel

Le Sukhothai Bangkok Hotel est situé au bord du fleuve Chao Phraya.

Ce classement est issu des votes des lecteurs du magazine qui ont été clôturés le 2 mars donc avant que la Thaïlande ne se ferme aux étrangers.

Alors, oui, évidemment, ces top best of of the world ne s’intéressent qu’aux hôtels de luxe et on voit bien moins souvent de best of des 100 meilleurs guesthouses ou chambres chez l’habitant, alors il y a en a que ça fera rêver, d’autres enragés, à chacun de choisir son camp 😉

Mais une fois de temps pour se faire plaisir pourquoi pas, surtout avec le COVID-19, les prix, déjà très avantageux en Thaïlande pour des 5 étoiles, sont en baisse importante ou les hôtels font des promotions sous forme de bons d’achat qui valent plus cher que la valeur à laquelle vous les achetez.

Et vous quel est votre hôtel préféré en Thaïlande ?


Demander une autorisation de voler vers la Thaïlande (pour les catégories autorisées)

Share This:

Hier, a été levée partiellement l’interdiction des vols commerciaux passagers entrants en Thaïlande, enfin, levée qui correspond plutôt à un ajout d’exceptions qui depuis hier 1er juillet autorisent plus d’étrangers à venir en Thaïlande (voir la liste dans mon article « plus d’étrangers autorisés en Thaïlande« ). Par contre, la procédure pour les personnes concernées désireuses de venir en Thaïlande semble rester la même que pour les rares exceptions précédentes et il faut bien dire que ce n’est pas simple et coûteux.

Faire sa demande auprès de l’Ambassade de Thaïlande

Même si j’imagine que les procédures sont identiques ou du moins très proches, je me base ici sur ce que demande l’Ambassade de Thaïlande en France (source : http://www.thaiembassy.fr/fr/2020/03/26/avis-aux-voyageurs/).

Si vous êtes dans les catégories autorisées, vous ne pourrez pas simplement monter dans un avion pour la Thaïlande, il faudra faire une demande d’autorisation auprès de l’ambassade de Thaïlande avant et obtenir un certificat d’entrée (COE) en montant un dossier que le Ministère des Affaires Etrangères thaïlandais vérifiera avant que l’ambassade ne délivre ou non le COE. 

Pour ce dossier, le demandeur doit expliquer sa nécessité d’aller en Thaïlande sous la forme d’une attestation sur l’honneur et de l’envoyer aux services de l’ambassade accompagnée des documents suivants :

  • Le scan du passeport du demandeur et celui de son époux ou épouse thaïlandais(e) et/ou celui d’un de ses parents thaïlandais
  • L’acte de mariage pour l’époux ou l’épouse ou l’acte de naissance pour l’enfant
  • Une assurance maladie couvrant toutes les dépenses de traitement médical, y compris COVID- 19 d’une valeur d’au moins 100 000 USD pendant 1 an (en anglais)
  • La réservation du billet d’avion.
  • La réservation d’un hôtel certifié par l’Etat (ASQ) pour 14 jours à votre frais (consultez ici la liste des hôtels en Thaïlande certifiés pour la quarantaine COVID19)
  • Le « Declaration Form » rempli et signé (téléchargeable ici)
  • L’attestation sur l’honneur expliquant la raison de votre entrée urgente (modèle à télécharger ici) de préférence en anglais.

Les documents doivent être envoyés par mail au format PDF en un seul fichier qui ne doit pas dépasser 3 Mo à [email protected] (ça aussi pas évident pour des personnes pas trop à l’aise avec l’outil informatique).

L’Ambassade transmettra le dossier complet au Ministère des Affaires Etrangères thaïlandais pour examen. L’Ambassade informera ensuite le demandeur de la décision du Ministère des Affaires étrangères thaïlandais (je ne sais pas sous quel délai). 

En cas d’autorisation, le demandeur sera en même temps informé des démarches à suivre pour effectuer la demande d’un E-Visa si nécessaire. Si visa nécessaire, je vous laisse lire mon article sur la demande de visa pour la Thaïlande.

Si le Ministère des Affaires Etrangères a donné son accord, le demandeur devra se présenter à l’ambassade 1 ou 2 jours avant son départ pour la Thaïlande et présenter les documents suivants:

  • Certificat médical justifiant, en anglais, qu’il est COVID free (Covid-Free-Health Certificate) délivré moins de 72 heures avant le départ.
  • Certificat médical attestant de votre aptitude à voyager en avion (Fit to Fly Certificate téléchargeable ici) daté et signé par le médecin de moins de 72 heures avant le départ.

Si pour le Fit to Fly certificate, cela ne devrait pas poser de souci, le certificat COVID free, lui sera probablement un peu plus compliqué à obtenir.

Si les deux documents sont valides, l’ambassade délivrera au demandeur le COE (et le visa si demande de visa faite également) sur place. Il devra probablement être présenté à la compagnie aérienne le jour du vol.

Toute la procédure prend « au moins 2 semaines » selon ce qu’indique l’ambassade sur son site. Donc prenez ce délai en compte et prévoyez un peu de marge car comme un billet d’avion est nécessaire pour monter le dossier, il ne faudrait pas qu’avec le délai de traitement de la demande le COE vous soit accordé après votre date de vol.

Arrivée en Thaïlande

Une fois arrivé en Thaïlande, le demandeur devra présenter ses 3 certificats (COE, Fit to Fly et Covid free) ainsi que sa réservation dans un hôtel agréé pour la quarantaine de 14 jours et son passeport.

Car oui, je rappelle que pour l’instant, la quatorzaine est obligatoire. Il y a un léger flou sur la possibilité pour les étrangers de suivre la quarantaine d’état (que les textes semblaient envisager) mais au vu de ce que demande l’ambassade, il semble que les étrangers peuvent uniquement la faire dans un des hôtels désignés. Dans tous les cas, elle sera à leurs frais.

Voilà, la procédure actuellement. Elle pourra éventuellement évoluer. Je mettrai à jour l’article si c’est le cas.

Voici les coordonnées de l’Ambassade de Thaïlande à Paris pour vos questions :

8, rue Greuze
75116 Paris
Tél. 01 5626 5050

Si l’un d’entre vous fait les démarches, ça m’intéresserait d’avoir un retour d’expérience qui pourra servir aux suivants. Merci beaucoup !

Je rappelle que pour l’instant, les touristes étrangers ne sont toujours pas autorisés en Thaïlande. Des plans qui fuitent dans la presse et que je ne relaie pas car ce ne sont que des pistes de travail, sont en cours d’élaboration pour les accepter sous conditions en provenance de pays « COVID free » à partir du 1er août mais aucune décision officielle n’a encore été prise et quoi qu’il soit décidé, cela ne devrait pas encore concerner les touristes occidentaux.


Plus d’étrangers autorisés à entrer en Thaïlande mais pas encore les touristes

Share This:

Devant s’achever à 23h59 la nuit prochaine, l’interdiction des vols passagers entrants en Thaïlande va s’assouplir. C’est ce qu’a indiqué la Direction de l’Aviation Civile thaïlandaise (CAAT) sans toutefois indiquer de date (pour le moment) à laquelle la situation sera réévalué. Comme attendu, à partir de demain, 1er juillet, il y aura plus d’exceptions de passagers pouvant monter dans des avions à destination de la Thaïlande (voir le détail plus bas). Et pour l’instant, ça ne concerne pas les touristes qui voudraient venir en voyage en Thaïlande.

Annonce de la direction de l’Aviation Civile.

Depuis le 3 avril 2020, pour soutenir la prévention et le contrôle du corona virus COVID-19, les avions commerciaux ont été temporairement interdits d’amener des passagers en Thaïlande (sauf des rapatriés thaïlandais puis quelques rares exceptions qui se sont ajoutées).

La situation épidémique restant violente dans les pays étrangers, il doit y avoir des mesures pour limiter le voyage vers le royaume, indique le CAAT dans son communiqué avant de détailler les nouvelles conditions autorisant plus de personnes, mais toujours aucun touristes, à entrer en Thaïlande.

Les aéronefs suivants seront autorisés à voler au-dessus, à destination ou en provenance de, et à décoller ou atterrir dans un aéroport international du Royaume sur autorisation de l’Autorité de l’aviation civile de Thaïlande:

  • Avions d’État ou militaires
  • Vols nécessitant un atterrissage d’urgence
  • Vols devant effectuer un atterrissage technique sans débarquement des passagers
  • Vols d’aide humanitaire, vols médicaux et de secours
  • Vols de rapatriement
  • Vols cargo

L’autorisation pour les aéronefs de passagers ne sera délivrée par l’Autorité de l’aviation civile de Thaïlande pour survoler, entrer ou sortir, décoller ou atterrir dans un aéroport international du Royaume que si les passagers ou les personnes à bord sont de l’une des catégories suivantes:

  • Ressortissants thaïlandais
  • Les personnes bénéficiant d’une dérogation ou les personnes autorisées ou invitées par le Premier ministre ou le chef des personnes responsables chargées de résoudre les problèmes liés à l’état d’urgence, le cas échéant. Une telle considération, autorisation ou invitation peut être soumise à des conditions et s’appliquer dans des délais spécifiés.
  • Ressortissants non thaïlandais qui sont le conjoint, les parents ou les enfants d’un ressortissant thaïlandais.
  • Ressortissants non thaïlandais titulaires d’un certificat de résidence en cours de validité ou d’une autorisation de résidence
  • Ressortissants non thaïlandais titulaires d’un permis de travail valide ou autorisés à travailler dans le Royaume et leur conjoint ou leurs enfants.
  • Les transporteurs de marchandises nécessaires, sous réserve de départ immédiat après l’achèvement de leur tâche.
  • Les membres d’équipage qui sont tenus de voyager dans le Royaume en mission et dont la date et l’heure de retour sont spécifiées.
  • Ressortissants non thaïlandais qui sont étudiants d’établissements d’enseignement agréés par les autorités thaïlandaises ainsi que leurs parents ou tuteurs légaux.
  • Ressortissants non thaïlandais qui ont besoin de soins médicaux en Thaïlande et leurs accompagnateurs. Cela ne doit pas inclure de traitement médical pour le COVID-19.
  • Les individus dans les missions diplomatiques, les affaires consulaires, les organisations internationales, les représentants gouvernementaux, les agences gouvernementales étrangères travaillant en Thaïlande, ou les individus dans d’autres agences internationales autorisées par le ministère des Affaires étrangères ainsi que leur conjoint, leurs parents ou leurs enfants.
  • Ressortissants non thaïlandais autorisés à entrer dans le Royaume en vertu d’un arrangement spécial avec un pays étranger.

Quarantaine de 14 jours

A noter que toute personne autorisée devra subir une quarantaine, il semble même qu’elle doit s’engager à l’accepter avant de pouvoir venir, soit dans un complexe d’état soit dans un des hôtels agréés par les autorités pour proposer des séjours de quarantaine. En ce qui concerne les étrangers, ce sera à leurs frais.

Vous trouverez dans cet article une liste des hôtels en Thaïlande agréés pour la quarantaine COVID-19.

Pour ceux qui se demanderaient quand les touristes pourront revenir, en l’absence de nouvelle annonce de ce côté, je vous invite à lire mon récent article sur le sujet.


Premiers touristes de retour en Thaïlande dés le 1er août ?

Share This:

Le porte-parole du Centre Contrôle Administratif de la Situation du COVID-19 (CCSA) en Thaïlande, a expliqué hier le plan du gouvernement visant à autoriser le retour des ressortissants étrangers dans le pays.

koh phangan
Quand les touristes étrangers pourront à nouveau entrer en Y+Thaïlande ? (Koh Phangan)

Comme souvent, plus qu’un plan validé qu’il ne resterait plus qu’à appliquer ce sont encore un mélange de mesures qui devraient réellement être appliquées et de simples déclarations relayées notamment par le porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères. En résumé, certaines catégories d’étrangers vont pouvoir entrer en Thaïlande dés le 1er juillet mais pas les touristes. Les premiers touristes, sélectionnés sur des critères à encore définir précisément, pourraient, eux, être autorisés à revenir dés le 1er août. Un conditionnel qui a son importance…

Qui pourra revenir en Thaïlande et quand ?

Premiers étrangers autorisés en Thaïlande

Le premier groupe d’étrangers autorisés à entrer en Thaïlande comprendra des représentants d’entreprises, des travailleurs qualifiés, des experts, des personnes ayant une famille thaïlandaise notamment les époux/ses ou parents de Thaïlandais, des enseignants, des étudiants et des patients avec rendez-vous médical en Thaïlande.

Source : The Nation

Cela devrait concerner environ 50 000 étrangers qui visiteraient le pays en vertu des nouvelles règles avec parmi eux :

  • 700 voyageurs d’affaires et investisseurs
  • 15.400 travailleurs qualifiés et experts
  • 30.000 personnes pour le tourisme médical et de bien-être
  • 2.000 étrangers avec famille thaïlandaise ou habitant en Thaïlande
  • 2.000 enseignants, personnels éducatifs et étudiants

Ces personnes devraient être autorisées à entrer en Thaïlande dés le 1er juillet (certains le pouvaient déjà au cas par cas pour les époux/ses de Thaïlandais) mais tous devront passer par la « quarantaine d’état » de 14 jours sachant qu’il y a des hôtels agréés pour accueillir ceux qui pourront se payer des séjours de quarantaine plus confortables.

Les membres de ce groupe se sont déjà inscrits et ont accepté de subir une quarantaine pendant 14 jours. Ils peuvent arriver immédiatement. Ceux qui arriveraient pour le tourisme médical et de bien-être et accepteraient de subir une quarantaine pourraient également arriver immédiatement.

Source: Bangkok Post

Pour le reste des visiteurs étrangers qui seraient acceptés à entrer à partir du 1er juillet , c’est un peu plus flou. Un autre groupe devrait comprendre des hommes d’affaires et des investisseurs qui effectueront de courtes visites ainsi que des invités du gouvernement et des organisations gouvernementales. Ils seront testés pour le Covid-19 avant et à leur arrivée, devront bénéficier d’une assurance maladie. Ils n’auront pas à effectuer de quarantaine d’état mais seront surveillés par du personnel médical pendant leur séjour.

Et les touristes ?

Je vous en avais déjà parlé dans mon article « Quand les touristes étrangers pourront revenir en Thaïlande ? », la Thaïlande prévoit de mettre en place des « travel bubbles » (bulles de voyage) via des accords avec des pays sélectionnés qui permettraient à leurs ressortissants de voyager dans les deux sens sans subir de quarantaine.

Parmi les annonces d’hier, même si ça reste au conditionnel, on a pu noter que les touristes qui arriveraient dans le cadre du programme de bulles de voyage pourraient être autorisés à entrer en Thaïlande à partir du 1er août à condition qu’ils subissent la «Villa Quarantaine», ce qui signifie qu’ils devront rester dans leur logement ou hôtel sans voyager et devront bien entendu en communiquer l’adresse aux autorités. Mais c’est au conditionnel car le projet de mesures sera soumis lundi au CCSA pour examen. Il avait déjà rejeté le premier projet de « travel bubbles » notamment à cause de l’absence de quarantaine.

Et soyons clairs, même si la date du 1er août est tenue, cela ne devrait très probablement pas concerner les touristes occidentaux dans un premier temps, le virus circulant encore trop en Europe et en Amérique. Les premières « travel bubbles » devraient se faire avec la Chine, le Japon et la Corée du Sud. Et ça tombe bien car ce sont en nombres les 3 pays qui envoyaient le plus de touristes en Thaïlande ces dernières années.

On ne devrait savoir le sort réservé au reste des touristes désireux de visiter la Thaïlande et quand ils pourront revenir, au mieux que en août pour un hypothétique retour autorisé au plus tôt en septembre/octobre. Mais rien n’est moins sûr car d’ici là, la situation du COVID-19 dans le monde aura évolué et personne ne sait exactement dans quel sens.

J’aimerais pouvoir vous donner un calendrier précis mais tout le monde avance à tâtons et il est impossible de faire des projections. Tant que le virus circulera et que la politique préconisée restera de tendre vers zéro cas, voyager se fera sous conditions et mesures de contrôles strictes et selon les décisions des autorités du pays que vous voulez visiter mais aussi de celui d’où vous partirez et dans lequel vous retournerez à la fin de votre voyage.

Article écrit en compliant des informations du Bangkok Post, The Nation, site du Ministère du Tourisme et des conférence de presse du porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères thaïlandais.


Cuisinez des Pad Thaï en direct avec une grande chef

Share This:

S’il y a bien un plat thaïlandais que tout le monde connaît, ce sont les pad thaï. Et si vous avez envie de vous essayer à les cuisiner vous-mêmes à la maison, l’Office National du Tourisme de Thaïlande de Paris organise un cours de cuisine en live sur sa page Facebook le 11 juillet prochain. Vous n’aurez qu’à acheter les ingrédients (voir le liste plus bas) et vous tenir prêt pour cuisiner en même temps que la Chef Plap Saropala fondatrice de l’Atelier Thaï.

Recevez gratuitement une partie des ingrédients chez vous

Vous n’aurez peut-être pas besoin d’acheter tous les ingrédients nécessaires pour faire des pad thaï car, avec son partenaire Thai Kitchen, l’Office National du Tourisme de Thaïlande, offre aux 200 premiers inscrits les nouilles de riz et la sauce de poisson qui leur seront livrées directement chez eux (pas en Thaïlande ;)).

Pour ça, il suffit de vous inscrire ici en remplissant le formulaire : https://bit.ly/COURSDECUISINEENDIRECT

Ingrédients pour les pad thaï de Chef Plap

Voici la liste complète des ingrédients qu’il vous faudra pour réaliser la recette de Pad Thaï de Chef Plap :

  • 50 g de pruneaux d’Agen dénoyautés (4-5 pruneaux)
  • 55 ml de vinaigre d’alcool blanc alimentaire
  • 2 l + 100 ml d’eau
  • 200 g de nouilles de riz
  • 20 crevettes fraîches
  • 2 œufs frais
  • 60 g de haricot mungo frais (appelées aussi pousses de soja)
  • 80 g d’échalotes (2-3 échalotes)
  • 100 g de cacahuètes grillées (type cacahuète apéritif)
  • 80 g de tofu ferme (facultatif)
  • 30 ml + 30 ml d’huile de tournesol
  • 20 g de sucre blanc en poudre
  • 50 ml de sauce de poisson
  • 2 feuilles de poireau entières
  • 4 cuillères à café de piment rouge en poudre (selon vos goûts)
  • 1 citron vert

Pour ceux qui en ont déjà fait, vous aurez remarqué que c’est une légère variante de la recette habituelle pour s’assurer que vous puissiez trouver tous les ingrédients facilement dans le commerce. Le tamarin par exemple a été remplacé par des pruneaux d’Agen.

Vous pourrez aussi décider de remplacer les crevettes par des blancs de poulet pour des pad thaï gaï.

IMPORTANT : Il faudra bien penser à faire tremper les nouilles de riz dans de l’eau à température ambiante pendant au moins 2 heures avant le live Facebook.

Matériel pour cuisiner les pad thaï

Et pour cuisiner tout ça, il vous faudra avoir sous la main :

  • 1 poêle (pas forcément un wok) d’au moins 28 cm de diamètre
  • 2 spatules
  • 1 planche à découper
  • 1 couteau
  • 1 cul-de-poule ou un saladier (suffisamment grand y tremper les nouilles de riz)
  • 1 passoire
  • 1 bouilloire
  • 1 petite casserole
  • 1 cuillère à soupe
  • 1 pince à pâtes (en inox ou silicone)
  • 1 mixeur plongeur ou un mortier et un pilon (pour écraser les cacahuètes et les pruneaux)

Voilà vous avez votre liste de courses et votre rendez-vous le 11 juillet à 11h, heure française (soit 16h en Thaïlande) pour cuisiner vos pad thaï maison et vous régalez.

Avec le documentaire TV sur l’Isaan que diffusera France 5 la veille (voir cet article sur l‘Isaan, la Thaïlande authentique), ça vous fera 2 jours de plongée en Thaïlande sans bouger de chez vous. Appréciable par les temps qui courent !

Et n’hésitez pas à poster les photos de vos plats ensuite en commentaire du partage de ce post sur ma page Facebook.

Et si ça vous a donné envie d’essayer d’autres plats, vous avez sur le site Thailandee.com dans la rubrique « Vidéos » des recettes thaïes en vidéos.


Fièrement propulsé par WordPress