Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Changement d’heure: passage à l’heure d’été – Thaïlande

Share This:

Cette nuit, en France, nous sommes passer à l’heure d’été ce qui consiste à « perdre une heure » comme on dit. Mais en Thaïlande il n’y a ni heure d’été ni heure d’hiver, c’est la même heure toute l’année. Du coup, depuis ce matin, la France possède un décalage horaire avec Bangkok qui n’est plus que de 5 heures contre 6 hier.

decalage horaire thailande

Ainsi ce matin, enfin cette nuit, quand à 2h du matin, l’horloge passait 3h du matin en France, en Thaïlande, l’heure n’avançait pas et restait sur 8h du matin.

La France a donc 5 heures de décalage horaire avec Bangkok. En Thaïlande, il est 5 heures plus tard que dans l’Hexagone.

Le décalage horaire entre la France et la Thaïlande varie donc 2 fois dans l’année. Quand on est à l’heure d’été, il est de 5 heures contre 6 heures quand on passe à l’heure d’hiver.

Prochain changement d’heure dans la nuit de samedi 26 octobre à dimanche 25 octobre 2020 pour un passage à l’heure d’hiver et un décalage horaire entre la France et la Thaïlande qui sera à nouveau de 6 heures.

Suivez Thailandee.com sur Facebook pour ne manquer aucune informations et aucun bon plan sur al Thaïlande !


COVID-19 en Thaïlande: fermeture des plages de Phuket

Share This:

Alors que l’île de Phuket compte aujourd’hui 47 cas confirmés de coronavirus COVID-19 et que c’est dans le secteur de Patong qui est aussi le plus touristique que le plus grand nombre a été enregistré, le gouverneur de la province a décrété une interdiction de se rendre sur les plages de la plus grande île de Thaïlande et ce jusqu’au 10 avril au moins.

Patong beach
La plage de Patong est fermée au public comme toutes les plages de l’île

Fermeture des plages à Phuket

La fermeture de de toutes les plages de Phuket est effective depuis hier soir, 28 mars 2020 et restera en vigueur jusqu’au 10 avril au moins.

La décision de fermer les plages fait suite à une autre décision du gouverneur de Phuket de prononcer un couvre-feu, enfin pas un couvre-feu strict puisqu’il s’agissait plus d’un appel à la population et aux touristes de collaborer dans la lutte contre le virus et de rester chez eux ou dans leurs hôtel à Phuket de 20h00 à 3 heures du matin.

Fermeture de Bangla Road

Dans une autre ordonnance, il a également été ordonné que Bangla Road, la rue la plus emblématique de Patong, soit fermée à toutes les personnes non-résidentes.

Entrées et Sortie de l’île controlées

A l’extrémité nord de l’île, le trafic routier entrant et sortant de l’île doit passer par un checkpoint de contrôle comme à beaucoup de frontières inter provinciales.

Comme Thailandee.com s’adresse essentiellement aux touristes et que dans quelques jours, il ne devrait plus y en avoir beaucoup sur le territoire thaïlandais (à l’exception de ceux qui ont sciemment pris le risque de rester bloqués en Thaïlande, les autres étant normalement près de Bangkok en attendant une solution de vol de retour), je m’arrêterai dans quelques jours de partager ce type d’informations car chaque province y va de ces mesures qui changent, se renforcent, se complètent chaque jour et que ce serait un travail très chronophage de suivre tout ça.


Coronavirus en Thaïlande : 1388 cas détectés depuis le début, 7 morts

Share This:

Point sur le nouveau coronavirus originaire de la région du Whuhan en Chine et certains cas ont été détectés dans d’autres pays du monde. La liste s’allonge jour après jour. La Thaïlande, première destination mondiale des touristes chinois a évidemment des cas répertoriés sur son territoire. Point quotidien sur la situation dans cet article mis à jour chaque matin.

Article mis à jour le 29 mars 2020

corona virus chinois
Photo: internewscast.com

Le virus en Thaïlande

Le bilan officiel au jour d’aujourd’hui (29 mars 2020) est de 1.388 cas détectés en Thaïlande soit 143 de plus qu’hier. Il y a également 1 nouveau mort.

100 patients détectés depuis le début de la crise sont aujourd’hui guéris. Les autres sont toujours hospitalisés. 17 sont dans un état grave. 6 sont décédés (source: Ministère de la Santé thaïlandais).

Le 1er décès lié au virus en Thaïlande a été enregistré le 1er mars.

Vous pouvez consulter une carte interactive de la répartition des cas de Covid-19 en Thaïlande sur ce lien: https://covidtracker.5lab.co/en

La Thaïlande a décidé de déclarer le COVID-19 « maladie contagieuse dangereuse » à compter du 1er mars pour se donner les moyens de mieux contenir la maladie encore. Cela permet notamment d’imposer des mesures de quarantaine.

Vous pouvez suivre l’évolution des chiffres officiels en Thaïlande et même dans le monde sur la page dédiée du Ministère de la Santé thaïlandais : https://ddc.moph.go.th/viralpneumonia/eng/index.php


COVID-19 : Thai Air Asia suspend ses vols intérieurs en Thaïlande

Share This:

Après Thai Lion Air, c’est au tour de Air Asia d’annoncer la suppression de tous ses vols domestiques en Thaïlande et ce à compter du 1er avril. Les autres compagnies opérant des vols intérieurs en Thaïlande pourraient suivre dans les prochains jours.

Arrêt des vols intérieurs pour un mois

Dans son annonce d’hier, vendredi 27 mars 2020, Thai Air Asia a indiqué que tous ses vols seraient annulés du 1er avril au 30 avril 2020.

Thai Air Asia annonce reprendre les vols le 1er mai. On peut d’ailleurs réserver sur son site à partir de cette date.

Les personnes qui ont un billet sur la période pourront le modifier sans frais autant de fois qu’ils le veulent pendant 1 an.

La compagnie aérienne low cost a pris cette décision de suspendre temporairement les vols domestiques dans le pays dans le cadre de la coopération avec le gouvernement pour endiguer la propagation du coronavirus et réduire la mobilité des populations.

La baisse drastique du trafic dans cette lutte contre le coronavirus COVID-19 en Thaïlande a probablement également facilité cette décision qui avait été prise par sa concurrente Thai Lion Air ayant arrêté ses vols internationaux et intérieurs en Thaïlande à partir du 25 mars dernier.

Toutes les compagnies aériennes du monde souffrent d’une demande réduite en raison de restrictions de voyage pour lutter contre le Covid-19.

Je rappelle aussi qu’il faut arriver plus à l’avance que d’habitude aux aéroports, les process d’embarquement prenant plus de temps avec les check médicaux mis en place. On vous demandera probablement aussi de déclarer votre voyage via l’application « AOT Airports Thailand ».


COVID-19: annulation de trains en Thaïlande

Share This:

La State Railway of Thailand (SRT) a annoncé aujourd’hui dans un communiqué suspendre la circulation 22 trains en Thaïlande à partir du 1er avril 2020 (voir détail plus bas). Les passagers concernés seront remboursés.

Photo: SRT

Forte baisse de fréquentation

Les suppressions temporaires de train à partir du 1er avril et jusqu’à nouvel concerneront les routes du Sud, du Nord et du Nord-Est.

La décision a été prise après avoir regardé les statistiques de voyage au cours du mois de mars 2020 pendant lequel il a été constaté qu’un grand nombre de passagers ont annulé leurs trajets entraînant une baisse du nombre moyen de passagers dans chaque train d’environ 50%. Les gens voyageant moins pour réduire le risque d’être infecté par coronavirus.

Ce sont d’ailleurs les recommandations qui leur sont passées par les autorités puisque tout trajet entre province doit normalement être justifié. Il y a d’ailleurs un formulaire prévu à cet effet que les voyageurs désireux d’acheter un billet de train doivent remplir et que vous pouvez télécharger ici : http://www.railway.co.th/RailwayMiddleFile/NewsAndActImg/2643/132297644061940388_%E0%B9%81%E0%B8%9A%E0%B8%9A%E0%B8%84%E0%B8%B3%E0%B8%A3%E0%B9%89%E0%B8%AD%E0%B8%87%E0%B8%9B%E0%B8%A3%E0%B8%B0%E0%B8%81%E0%B8%AD%E0%B8%9A%E0%B8%81%E0%B8%B2%E0%B8%A3%E0%B8%8B%E0%B8%B7%E0%B9%89%E0%B8%AD%E0%B8%95%E0%B8%B1%E0%B9%8B%E0%B8%A7%E0%B9%82%E0%B8%94%E0%B8%A2%E0%B8%AA%E0%B8%B2%E0%B8%A3-.pdf

De plus, le système de réservation des billets à l’avance pour avril 2020, montrait une forte diminution du nombre de passagers surtout avec l’annulation des jours pour Songkran mi-avril pour justement éviter que les gens ne voyagent à cette période et ne propagent le virus dans tout le pays.

Annulation de 22 trains en Thaïlande

Ainsi partir du 1er avril 2020 et jusqu’à ce que la situation soit résolue, 22 trains ne circuleront plus mais d’autres continueront de fonctionner et permettront de se rendre dans les mêmes endroits.

Trains annulés :

  • Trains 3 et 4 Bangkok-Sawankhalok
  • Trains 13 et 14 Bangkok-Chiang Mai
  • Trains 105 et 106 Bangkok-Sila At
  • Trains 23 et 24 Bangkok-Ubon Ratchathani
  • Trains 25 et 26 Bangkok-Nong Khai
  • Train 136 Ubon Ratchathani-Bangkok
  • Train 145 Bangkok-Ubon Ratchathani
  • Trains 31 et 32 Bangkok-Hat Yai
  • Train 39 Bangkok-Surat Thani
  • Train 44 Surat Thani-Bangkok
  • Trains 41 et 42 Bangkok-Yala
  • Trains 83 et 84 Bangkok-Trang
  • Trains 173 et 174 Bangkok-Nakhon Si Thammarat

Comme logiquement, tous les touristes voulant quitter le Thaïlande sont déjà près de Bangkok pour pouvoir optimiser leurs chances de trouver un vol de retour et que pour ceux qui habitent en Thaïlande le mot d’ordre est de « rester chez soi », j’ai repris le tableau en Thaï sans traduire les noms de villes mais vous avez les numéros de trains dans la 1ère colonne à chaque fois donc avec par ligne le train annulé et en face le train maintenu qui permet d’aller aux mêmes endroits.

Remboursement des billets annulés

Pour les personnes qui ont achètent des billets sur les trains annulés, des remboursements peuvent être effectués dans tous les points de vente des gares du pays et ce dés aujourd’hui, 27 mars 2020 ou en appelant la hotline de la SRT au 1690 numéro de téléphone disponible 24h/24.

Je rappelle que dans les trains comme sur les fauteuils d’attente dans le hall de la gare Hua Lamphong à Bangkok, le ‘social distancing » est mis en place avec des sièges laissés vacants pour augmenter la distance entre les gens.

Il y aussi une prise de température avant de vous laisser entrer dans la gare. Si vous avez plus de 37.5°, l’accès vous est refusé.


COVID-19: mesures de l’Etat d’urgence en Thaïlande

Share This:

Je vous l’avais annoncé il y a 48 heures, ce matin, le pays est passée en état d’urgence pour combattre l’épidémie de coronavirus COVID-19 en Thaïlande. Cela permet au gouvernement de prendre toute une palette de mesures strictes qui peuvent aller jusqu’à un confinement qui ici sera plus annoncé sous la forme d’un couvre-feu permanent. Voici, pour l’instant, les mesures prises sachant que ça évoluera chaque jour et donc que je mettrai cet article à jour au fur et à mesure tant que tous les touristes le désirant n’auront pas trouvé de solution pour rentrer chez eux.

covid-19 voyage thailande

Frontières fermées dans le sens des entrées

La première mesure annoncée a été de refuser l’entrée en Thaïlande à tout étranger. Ce qui concrètement signifie que si vous n’êtes pas thaïlandais vous ne pouvez plus entrer ni par mer, ni par terre ni par les airs en Thaïlande. Sauf quelques exception qui ne vous ne concerneront pas la majorité d’entre vous (les diplomates, personnel de bord des avions, détenteurs de work permit…).

J’avais déjà recommandé aux personnes concernées qui devaient rejoindre la Thaïlande pour leur vol de retour chez eux d’anticiper leur retour et de faire tout pour arriver en Thaïlande avant dimanche dernier (22 mars) pour ne pas se retrouver bloqué par l’obligation de fournir un certificat médical qui entrait en vigueur à cette date.

Les étrangers sont toujours autorisés à quitter le pays mais ne pourront pas y revenir avant plusieurs semaines (délai qui dépendra de l’évolution de la situation) et de toute façon les vols desservant la Thaïlande sont de plus en plus rares et surtout dédiés à rapatrié les Thaïlandais de l’étranger qui souhaitent rentrer au pays.

« Social distancing »

S’il y a depuis pas mal de temps des prises de températures avant l’entrée dans beaucoup de lieux accueillants du public comme les supermarchés, centres commerciaux…, ce n’est que depuis peu que l’on parle de « social distancing » en Thaïlande. Il est maintenant rabâché en demandant aux gens dans toute situation de maintenir une distance de sécurité d’1 mètre minimum, idéalement 2 mètres entre eux et les autres.

Le port du masque dans les lieux publics et transports est aussi obligatoire. Les masques seront fournis par les opérateurs si besoin est. Et le « social distancing » est mis en place dans les transports y compris les métros de bangkok. Ce qui signifie que maintenant un siège sur deux est laissé vide. Si les transports circulent toujours, il sera probablement plus difficile de trouver de la place du fait qu’ils partent à moitié vides. Au moins sur les trajets les plus demandés. Sachant que la compagnie publique des bus annonce déjà que toutes ses places sont complètes jusqu’au 30 mars et donc plus de vente de billets pour des trajets jusqu’à cette date incluse.

Du fait que les transports partiront à la moitié de leur capacité, il est possible que même avec une réservation vous ne soyez pas sûr de pouvoir prendre votre transport. Vérifiez ou essayez d’y aller à l’avance pour assurer votre place.

Checkpoints à l’entrée des provinces

Des checkpoints sont également annoncés sur les routes aux frontières des provinces. On vérifiera très certainement votre passeport notamment pour checker votre historique de voyage et surtout voir oü vous avez été dans les 14 derniers jours. Des prises de température sont également possibles.

Une mise en quarantaine est également possible si on estime que, soit votre état de santé, soit votre historique de voyage, présente un risque.

Des mesures à géométrie variable

A noter que s’il y a des mesures communes à toute la Thaïlande, chaque gouverneur a la possibilité de décréter des mesures spécifiques à sa province qui sont plus restrictives.

Renseignez-vous sur les mesures de la province dans laquelle vous vous trouvez et en cas de trajet par la route sur celles des provinces que vous traverserez de même bien évidemment que celles prises dans la province de votre lieu d’arrivée.

Il ne m’est pas possible de lister exhaustivement les mesures de chaque province et encore moins de le maintenir à jour.

Vous l’aurez compris, s’il n’y a pas (encore ?) d’interdiction de se déplacer en Thaïlande, ce sera bien plus compliqué à partir d’aujourd’hui. C’est pour ça que je vous conseillais via la page Facebook de Thailandee.com ou le groupe « Thailande: questions / réponses » de le faire hier au plus tard.

Les déplacements inter provinces devront être justifiés. Si le but de votre déplacement est de rejoindre votre aéroport de départ pour quitter le pays cela devrait être accepté mais il faudra peut-être montrer vos réservations de vols même si annulées ou modifiées. Car je le rappelle, même si ce n’est pour l’instant que sous la forme d’une forte recommandation, le mot d’ordre, c’est ici aussi « Restez chez vous ». Et c’est encore plus fortement conseillé par les autorités aux personnes de 70 ans et plus, aux enfants de moins de 5 ans et aux personnes ayant des pathologies sous-jaccentes.

Voilà pour les mesures pour combattre le COVID-19 actuellement en Thaïlande. Le comité chargé de les prendre se réunit quotidiennement à 9h30 donc il est possible et probable qu’il y ait d’autres mesures mises en place au fil des jours.


COVID-19 : Etat d’urgence décrété en Thaïlande à partir du 26 mars

Share This:

Alors que les nombre de cas confirmés chaque jour a nettement augmenté depuis une semaine et que plusieurs foyers de contamination ont été détéctés dans le pays, le Premier Ministre, dans une allocation télévisée; a déclaré l’Etat d’Urgence en Thaïlande. Il entrera en vigueur le 26 mars et est prévu pour l’instant jusqu’au 30 avril.

Source : https://www.khaosodenglish.com/politics/2020/03/24/prayut-asks-cabinet-to-impose-emergency-decree-amid-outbreak/

Etat d’urgence en Thaïlande pour combattre le coronavirus

La rumeur enflait, c’est maintenant confirmé. Le Premier Ministre Prayut Chan-ocha a déclaré qu’un décret d’urgence, ainsi qu’une série de nouvelles mesures restrictives, entreront en vigueur jeudi. Sans préciser pour l’instant le détail des mesures.

C’est lors d’une allocution télévisée, il y a une heure, en ce 24 mars 2020, que le Premier Ministre thaïlandais a déclaré que la promulgation du décret royal de 2005 sur les situations d’urgence est nécessaire pour endiguer l’épidémie de coronavirus COVID-19 dans le pays.

Le dernier bilan fait état de 827 cas confirmés et 4 décès (voir cet article que je mets à jour après chaque conférence de presse annonçant les nouveaux chiffres).

Qu’est-ce que ça signifie ?

L’Etat d’urgence promulgué, le Premier ministre aura toute autorité pour mettre en œuvre toute politique visant à lutter contre la pandémie qu’il juge nécessaire par le biais du Centre de résolution des situations d’urgence. Centre qui se réunira quotidiennement à 9h30 pour suivre l’évolution de l’épidémie et prendre des mesures.

Pour l’instant, seule la promulgation de l’Etat d’urgence a été annoncée mais aucune mesure concrète de son application n’a encore été dévoilée. Les mesures spécifiques seront détaillées à une date ultérieure, a indiqué le Premier Ministre.

Le décret d’urgence autorise notamment à imposer des couvre-feux ou un confinement comme celui observé dans plusieurs pays du monde, à interdire les déplacements et à fermer tout lieu.

Il permet, et ça c’est moins rassurant, de censurer et fermer les médias si cela est jugé nécessaire.

Je vais évidemment suivre ça et vous donner le détails des mesures dés qu’elles auront été communiquées. Une chose est sûre, ça va être la ruée dans les magasins pour faire des provisions. Pour ma part, j’avais déjà anticipé.

Concernant les touristes encore en Thaïlande, mon conseil de regagner Bangkok, ou la proximité de leur aéroport de départ si ce n’est pas Bangkok, est plus vrai que jamais. La possibilité que les déplacements inter provinces voire les déplacements tout courts soient bannis est grande. Si possible prenez des hotels pas loin de l’aéroport pour vous faciliter son accès.

Je rappelle aussi que les voyageurs Français coincés en Thaïlande sans solution de retour à ce jour sont invités à se faire connaître des autorités française via ce formulaire : https://th.ambafrance.org/COVID-19-Formulaire-d-accompagnement-pour-les-Francais-de-passage-en-Thailande


Covid-19: mesures plus strictes en Thaïlande

Share This:

Alors que depuis quelques jours, le nombre de nouveaux cas confirmés par les autorités de coronavirus dans le pays monte en moyenne de 50-60 personnes par jour et qu’une soirée de Muay Thai au Lumphini Boxing Stadium a été un foyer de contamination dont les autorités ont du mal à retracer tous les participants, la Thaïlande monte d’un cran dans son combat contre le COVID-19.

coronavirus thailande

Fermetures des lieux de divertissement

D’abord à l’initiative des gouverneurs de plusieurs provinces, ce devrait être dans quelques jours les écoles et universités (internationales car les autres sont déjà fermées car c’est les grandes vacances), bars, cinémas et tous les lieux de divertissement qui vont fermer dans tout le pays. Les autorités ont parlé d’une mise en place… mercredi.

Restez chez vous !

Si la Thaïlande n’a pas mis sa population en confinement, le mot d’ordre « Restez chez vous ! «  commence enfin à être donné. Mais c’est encore très timide puisque surtout conseillé aux habitants de Bangkok et alentours. (source: https://www.bangkokpost.com/thailand/general/1883195/govt-asks-people-to-stay-home). Il est également recommandé de ne pas voyager hors de sa province pour éviter d’apporter le virus dans d’autres provinces ou l’importer dans la sienne à son retour.

Des mesures plus contraignantes que cette seulle recommandation pourraient suivre si la population ne collabore pas assez à réduire ses déplacements. Et comme l’information circule peu pour l’instant, cet appel risque de donner peu d’effet. Tout comme la distance de 1 mètre minimum à mettre entre les gens est peu souvent expliquée.

On attend une campagne plus forte qui matraque ces messages sans quoi la progression du virus pourrait s’accélérer encore.

Fermeture des frontières

Des décisions de fermeture de frontières pour réduire le nombre de points d’entrée terrestre en Thaïlande ont aussi été décidées par le ministre de l’Intérieur. Certaines fermetures sont déjà effectives notamment avec la Malaisie , d’autres avec le Myanmar planifiées (voir détails dans cet article). Il est aussi laissé la possibilité aux gouverneurs des provinces frontalières de décider de fermer les frontières de leur province.

hCarte : Tue Nation Tailand

Les voyageurs étrangers arrivant par les points de frontières encore ouverts seront mis en quatorzaine dans un lieu dédié (source: https://www.nationthailand.com/news/30384521)

Propagation du coronavirus en Thaïlande

Le Ministère de la Santé thaïlandais fait chaque jour, en général à 11h mais c’est parfois repoussé, une conférence de presse dans laquelle ils indiquent notamment le nombre de nouveaux cas. Je mets à chaque fois à jour mon article sur les cas de COVID-19 en Thaïlande.

Depuis 7 jours, on a une progression plus rapide du nombre de cas notamment à cause de 3 foyers d’infection : une soirée entre amis, un rassemblement en Malaisie et surtout une soirée de Muay Thai au Lumphini Boxing Stadium, le 6 mars dernier. C’est probablement ce foyer qui inquiète le plus. Les personnes présentes ont pu avoir de nombreux contacts avec d’autres personnes en 2 semaines. 55 cas confirmés pour l’instant ont assisté à cet événement et une estimation parle de 500 cas potentiels (source: https://www.nationthailand.com/news/30384508).

Il serait peut-être intéressant d’apprendre des temps de réactions tardif d’autres pays quand on sait ce que rassemblement de Mulhouse a déclenché en France par exemple.

Alors que petit à petit les interdiction de voyager se lève en Chine et que la Thaïlande aimerait pouvoir rapidement accueillir à nouveau les touristes chinois pour relancer un secteur du tourisme qui pèse lourd dans l’économie du pays, le défi est maintenant de faire de la Thaïlande un pays sans COVID-19 pour ne pas rater le coche.

A suivre…. car évidemment de nouvelles mesures seront prises…


COVID-19 en Thaïlande : Thai Lion air suspend ses vols domestiques et internationaux

Share This:

Si beaucoup des compagnies aériennes opérant des vols intérieurs en Thaïlande ont annulé une partie de leurs rotations et tenter de regrouper les passagers sur les vols restants, la compagnie low cost Thai Lion Air a annoncé aujourd’hui, 20 mars 2020, qu’elle suspendait tous ses vols aussi bien domestiques que internationaux à compter du 25 mars et jusqu’au 30 avril inclus.

annulation vols thai lion air thailande

Annulation des vols intérieurs et internationaux

Thai Lion Air annonce la suspension temporaire de ses vols nationaux et internationaux du 25 mars 2020 au 30 avril 2020 en raison de la pandémie de l’épidémie de Covid-19.

Même si ce n’est pas indiqué dans le communiqué que vous pouvez retrouver ici sur le site de la compagnie, c’est la chute vertigineuse du nombre de passagers qui a très certainement motivé cette décision.

C’est dans un communiqué paru dans l’après-midi que Thai Lion Air a annoncé sa décision d’annuler temporairement ses vols intérieurs en Thaïlande comme ceux de et vers l’étranger et ce à compter du 25 mars 2020. Elle prévoit pour l’instant de reprendre du service le 1er mai 2020.


Solutions pour les clients Thai Lion Air

Pour les passagers qui avaient réservé un vol Thai Lion Air entre le 25 mars 2020 et le 30 avril 2020, les options suivantes sont proposées:

  • Changement de date autorisé sans frais même si le nouveau vol est plus cher que le prix payé initialement. C’est évidemment sous réserve de disponibilité. Le changement de date peut courir jusqu’au 30 septembre 2020 inclus.
  • Obtenir un crédit équivalent à la valeur de votre vol sur votre compte Thai Lion Air que vous pourrez utiliser pour une prochaine réservation. Crédit qui doit être utilisé dans les 180 jours suivant la date de votre voyage initial.
    Dans ce cas, s’il y a des frais de modification ou si le prix du vol choisi est plus élevé, le client devra payer la différence.
  • Remboursement complet de votre réservation.

Comment contacter Thai Lion Air ?

  • Via son call center en Thaïlande au (+66) 2-529-9999
    Ouvert de 6h à minuit (heure thaïlandaise)
  • Par mail : info@lionairthai.com

Sinon, ils ont des guichets dans tous les aéroports d’ou ils opèrent dont Suvarnabhumi (au 4ème étage) ou Don Muang (Terminal 2 – 3ème étage) à Bangkok.


Coronavirus COVID-19 : conséquences sur un voyage en Thaïlande

Share This:

Article mis à jour le 17 mars 2020 (dernière mise à jour car à cette date, plus personne n’est censé voyager hors de l’espace Schengen)

Si jusque-là les touristes voyageant en Thaïlande étaient peu impactés par la crise sanitaire du coronavirus mais avec la propagation du virus dans le monde entier et notamment en Europe ces derniers jours et le ralentissement du tourisme qui en découle, il y a maintenant des effets et décisions de prévention qui peuvent vous impactez si vous avez prévu un séjour au Pays du Sourire dans les prochaines semaines voire les prochains mois selon la durée qu’il faudra pour maîtriser cette épidémie. Voici, celles connues à ce jour. Je compléterai et mettrai à jour l’article au fur et à mesure des évolutions de la situation et annonces.

covid-19 voyage thailande

Le COVID-19 en Thaïlande

Pour ne pas avoir à mettre à jour chaque matin deux articles, je vous invite à vous référez à mon article sur le coronavirus en Thaïlande que j’ai publié le 23 janvier et mets quotidiennement à jour depuis : https://www.thailandee.com/blog/index.php/16012-thailande-point-sur-le-virus-chinois

Avertissement

L’OMS a déclaré que l’Europe est maintenant le nouvel épicentre du coronavirus et hier 16 mars 2020 a été annoncé une suspension pour au moins 30 jours de tous les voyages entre l’Union Européenne et le reste du monde. Il n’est donc plus temps de se demander si on maintient son voyage en Thaïlande ou pas mais bien de comprendre qu’il faut maintenant le reporter à coup sûr. La question aujourd’hui est plus celle du rapatriement des Français actuellement en séjour en Thaïlande qui sont invités à contacter leurs compagnies aériennes pour anticiper leur retour en France tant qu’il reste des vols commerciaux.

Je vous invite pour plus de détails à lire mon article sur le rapatriement des Français.

Avant le départ

Je laisse les informations que j’avais mises avant mais encore une fois la question de partir en Thaïlande actuellement n’est plus d’actualité et ce pour au moins 1 mois.

Les touristes qui voyagent en Thaïlande avec un passport de l’Italie, la Corée du Sud ou Hong Kong, doivent maintenant faire une demande de visa touristique auprès de l’ambassade ou du consulat de Thaïlande de leur pays de résidence avant leur départ car les autorités thaïes ont suspendu l’exemption de visa pour les ressortissants de ces pays (voir détails dans mon article sur la suspension de l’exemption de visa pour ces 3 pays).

Dans les faits, cela ne s’applique en fait qu’à l’Italie en vertu d’accords bilatéraux avec Hong Kong et la Corée du Sud qui empêche de suspendre l’exemption de visa pour leurs ressortissants.

Annulations de vols

Avec la décision du 16 mars 2020, ce sont à terme tous les vols entre l’Union Européenne et les autres pays qui vont être annulés à compter du 17 mars midi heure française soit 18h en France. Il en restera pendant quelques jours pour rapatrier les voyageurs à l’étranger mais leur nombre va grandement diminuer pour ne plus en avoir du tout. Il n’est donc maintenant pas raisonnable de partir car votre retour est plus qu’incertain tout comme votre couverture assurance si vous décidez de partir quand même sur les derniers vols maintenus.

Pour ceux qui sont sur place, concernant les vols intérieurs en Thaïlande, toutes les comapgnies annulent certains vols et regroupent les passager sur d’autres. Bangkok Airways a été la première a annoncer une réduction de son nombre de vols notamment pour sa destination phare Koh Samui et annoncé l’annulation de tous ses vols sur certaines routes (voir mon article sur les annulations de vols de Bangkok Airways à cause du coronavirus). Ce sont souvent les vols matinaux qui sont annulés en premier. Les passagers sont prévenus par mail de l’annulation de leur vol et de l’horaire du vol sur lesquels ils sont reclassés.

Chechez quotidiennement vos mail avant le départ et une fois sur place pour voir les éventuelles annulations ou changements de vols.

Arrivée en Thaïlande

Là aussi, je laisse les informations que j’avais mises avant mais encore une fois la question de partir en Thaïlande actuellement n’est plus d’actualité et ce pour au moins 1 mois.

A votre arrivée en Thaïlande, il y aura des contrôles de température et un à partir du 13 mars un questionnaire (censé être obligatoire mais qui apparemment n’est toujours pas tellement demandé) sur votre historique de voyage et votre état de santé dans les 14 derniers jours. Je vous invite à le télécharger et le remplir à l’avance au cas ou, il est disponible ici : https://www.thailandee.com/documents/T8-health-form-travel-thailand.pdf

formulaire voyageurs covid19 thailande

Pour ceux qui ne sont pas très à l’aise avec l’Anglais, je l’ai traduit ici : https://www.thailandee.com/documents/T8-health-form-travel-thailand-traduit.pdf

Il semble qu’on vous demandera aussi d’installer l’application « AOT Airports » sur votre smartphone. Elle permet de soumettre ce fameux formulaire T8 (cliquer en bas le carré rouge COVID-19) mais serait aussi utilisée pour vous demander de faire quotidiennement rapport de l’évolution de votre état de santé. Là aussi, tous les retours de passagers arrivées dans les 24 dernières heures m’indiquent ne pas avoir eu de consignes en ce sens. Mais ça peut changer…

Liens de téléchargement:

Le Bangkok Post indique que des cartes SIM gratuites avec internet illimités valables pendant 14 jours seront distribuées aux voyageurs arrivant en Thaïlande pour permettre de télécharger l’application et d’être mieux suivis (source : https://www.bangkokpost.com/business/1880345/arrivals-to-get-free-sim-cards-with-internet). Je n’ai aps confirmation encore que c’est bien le cas mais la demande de télécharger l’application et l’utiliser pour remplir le formulaire devrait (enfin) être systématique. Jusque là je n’avais de retour en ce sens que pour les passagers atterrissant à Phuket.

Attention, la Thaïlande impose maintenant une quarantaine obligatoire aux ressortissants étrangers qui se sont rendus dans des pays à haut risque (voir liste plus bas) afin de contenir la propagation du virus Covid-19. (source: https://www.bangkokpost.com/thailand/general/1876574/new-measures-to-combat-virus).

Les passagers avec fièvre ou symptômes et leur entourage seront quant à eux transportés à l’hôpital et mis en confinement le temps de faire des tests.

Faire du change d’argent liquide sera aussi plus compliqué, la plupart des grandes banques ayant soit suspendu le service de change sur certaines monnaies soit des consignes d’hygiènes strictes.

Pays à haut risque COVID- 19

Depuis le 1er mars, le COVID-19 est officiellement reconnu comme une « maladie contagieuse dangereuse » par la Thaïlande. Ce classement de l’épidémie permet aux autorités de prendre des mesures contraignantes pour éviter sa propagation dans le pays dont la mise en quarantaine de toute personne suspectée d’être porteuse du virus. S’opposer à ces mesures entraîne amende et/ou peine d’emprisonnement.

La Thaïlande a classé 6 pays ou territoires comme étant à haut risque : l’Italie, la Chine, la Corée du Sud, Macao, Taiwan, Hong-Kong et l’Iran et conseillé aux Thaïlandais d’éviter de voyager dans ces destinations tout comme dans 6 autres pays. S’ils le font tout de même, ils devront alors se mettre en quarantaine chez eux pendant 14 jours et éviter de sortir.

Quant aux voyageurs provenant de ces pays, ils doivent maintenant fournir une attestation indiquant qu’ils n’ont pas le COVID-19 avant d’embarquer dans un avion pour la Thaïlande. Cette attestation est téléchargeable ici : https://www.tatnews.org/wp-content/uploads/2020/03/THAI-Medical-certificate-clarifying-no-risk-of-COVID-19-form.jpg

La France, l’Allemagne, Singapour, le Japon, l’Espagne, la Suisse, les Etats-Unis, le Danemark, les Pays-Bas, la Suède et Taiwan (liste mise à jour le 13 mars 2020) ne sont pas considérés comme à haut risque pour l’instant. Ils sont dans une seconde liste de pays dans lequel, il y a une propagation du virus. En théorie, les voyageurs en provenance de ces pays ou en escale de plus de 12h dans l’un d’eux devraient se mettre en auto-quarantaine selon les directives annoncées mais pour l’instant tous les témoignages confirment que dans les faits ce n’est pas appliqué. Avec la décision de l’Union Européenne de se confiner, cela pourrait vite changer.

Annulations d’évènements en Thaïlande

La quasi totalité des événements et festivals en Thaïlande des prochaines semaines sont annulés. A commencer par le Grand Prix Moto GP de Thaïlande reporté sine die, la Full Moon party de Koh Phangan, la Wai Kru Muay Thai Ceremony, les festivités de Songkran organisées par les villes même si les célébrations à titre individuel dont les batailles d’eau ne devraient pas être interdites. Les vacances de Songkran devraient aussi être annulées pour les Thaïlandais, la fermeture aussi des lieux de divertissement accueillant plus de 50 personnes devrait être confirmé dans la journée (17 mars 2020)

A noter, comme je vous l’indiquais il y a quelques jours, que jusque-là des agents du Département du Contrôle des Maladies étaient positionnés à l’entrée des événements et prenaient la température de tout le monde avant de laisser les gens entrer. Cette mesure restera en place sur les rares événements qui seront maintenus.

Atmosphère un peu pesante à Bangkok

Pour y avoir été à 2 reprises début mars, je dois dire que l’ambiance s’est un peu alourdie à Bangkok notamment dans les transports en commun avec l’immense majorité des passagers qui portent des masques (ce que je vous recommande aussi de faire, voir plus bas) mais une fréquentation qui ne semble pas en baisse.

Mon conseil :

Si je suis un gros adepte des transports en commun de Bangkok notamment les métros, le risque de contamination y est statistiquement plus fort qu’en prenant un taxi ou un tuk-tuk donc à vous de voir si vous privilégiez ce type de moyen de locomotion en ce moment.

Retour en France

Attention, depuis le 16 mars au soir, les consignes sont claires, il est demandé aux Français actuellement en voyage temporaire à l’étranger de s’organiser pour rentrer en France au plus vite, tant qu’il reste des vols commerciaux vers l’Europe.

Vous retrouver la lettre du ministre des Affaires Etrangères ici : https://www.thailandee.com/blog/index.php/16244-covid-19-rapatriement-des-francais

Avant votre retour en France, il y aura à nouveau un check de votre température à l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok et si vous avez de la fièvre vous ne pourrez pas embarquer dans votre vol retour.

Même si à l’heure actuelle, la Thaïlande ne fait pas partie des zones affectées déclarées par le Ministère de la Santé en France qui n’appelle donc pas à de telles mesures, plusieurs entreprises et patrons ou établissements scolaires ont décidé de demander à leurs employés ou élèves revenant de voyage en Thaïlande de rester chez eux pendant 2 semaines. Il se peut aussi que vos proches vous fuient aussi pendant 14 jours après votre retour. J’ai quelques témoignages en ce sens.

Comment vous protéger du virus ?

Pour limiter au maximum le risque de contamination, il y a quelques consignes qui sont les mêmes partout sur la planète :

  • Eviter les zones fréquentés par une large foule (ce qui en vacances touristiques est certes un peu compliqué quand on visite les immanquables. Essayez alors tant que vous pouvez de vous tenir à minimum 1 m idéalement au moins 2 m des autres personnes
  • Portez un masque dans les lieux fréquentés, avions et transports en commun pas forcément pour vous protéger vous mais pour protéger les autres au cas où vous seriez contaminé sans le savoir. Ca limite la projection de gouttelettes et postillons potentiellement contaminées. Si tout le monde le fait, vous vous protégez les uns les autres en diminuant le champ de propagation des miasmes d’une personne contaminée sachant que les masques classiques ne font pas barrière au virus, seuls les masques FFP2 et FFP3 empêchent le coronavirus de passer mais il sont difficiles à trouver, chers et doivent être changés au bout de 5h d’utilisation. Portez également un masque et restez à une distance de 1 m au moins si possible dés que vous êtes en interaction avec d’autres personnes si vous présentez des symptômes (toux, fièvre, difficultés respiratoire).
  • Lavez-vous régulièrement les mains avec du savon ou une solution désinfectante surtout après avoir été dans un lieu ou transport public.
  • Adoptez le waï thaï (geste rassemblant les paumes des mains l’une contre l’autre avec une inclinaison de la tête) pour saluer. Bises et poignées de main peuvent transmettre le virus d’une personne saine à une personne infectée.

Important aussi, checkez avec votre assurance voyage avant de partir si vous décidez de maintenir votre voyage pour voir si vos éventuels frais d’hospitalisation si vous êtes testées positif au COVID19 pendant votre voyage seront pris en charge. Et maintenant que le ministère vous appelle à rentrer, il est très probable que si vous ne suivez pas cette consigne, votre assurance ne vous couvre plus.

Dans cet article, je compile des informations et consignes de préventions émanant de plusieurs sources officielles pour essayer de vous informer au mieux mais je ne suis évidemment ni médecin, ni membre de l’OMS donc cet article est une aide qui ne vous dispense pas de prendre connaissances des recommandations des autorités compétentes.


Fièrement propulsé par WordPress