Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Blog Thailande : voyage, conseils et informations

Réouverture aux touristes: qui peut encore croire les autorités thaïlandaises ?

Share This:

OPINION – Annoncées comme officielles le 10 septembre (voir l’article « La réouverture graduelle de la Thaïlande aux touristes internationaux continue« ) , les réouvertures aux touristes internationaux vaccinés sans quarantaine de Bangkok, Chiang Mai, Chonburi, Phetchaburi et Prachuap Khiri Khan (Hua Hin) au 1er octobre semblent aujourd’hui plus que remises en cause. Seule Hua Hin pourrait rouvrir mais le 15 et pas le 1er. Enième rétropédalage d’autorités thaïes qui semblent incapables de se mettre d’accord entre elles ni avec les autorités provinciales et plongent les rares touristes potentiels, assez téméraires ou amoureux de la Thaïlande pour venir malgré des conditions et contraintes administratives lourdes, dans la perplexité voire l’exaspération. Comment se fier à la moindre annonce d’un gouvernement qui s’est si souvent dédit ou contredit, parfois seulement en l’espace de quelques heures ?

Peut-on encore avoir confiance aux annonces des autorités thaïes ?

Une confiance des touristes de plus en plus rompue

Reprendre ici toutes les annonces de mesures, souvent très attendues, qui ont évoluées, ont été grandement altérées, reportées ou simplement annulées concernant la réouverture de la Thaïlande aux touristes internationaux serait trop long. Une chose est sûre, le dernier rétropédalage (pas encore officiel mais on voit mal comment ça pourrait finir autrement), est probablement celui de trop, si ce n’était pas le précédent.

Le Premier Ministre avait annoncé en juillet vouloir rouvrir complètement la Thaïlande dans 120 jours, ce qui correspondait au mois d’octobre. Un vœu plus qu’une vraie ambition à laquelle quasi personne, moi le premier, ne croyait. Au final, ce n’est que la réouverture de zones limitées dans 5 provinces selon le modèle de la sandbox lancée le 1er juillet à Phuket qui avait été annoncée. C’était déjà, une mesure très déceptive pour les candidats potentiels à un séjour en Thaïlande comparée à la réouverture complète du Royaume qu’on essayait de nous faire croire encore possible quelques jours avant mais non contentes de déjà avoir grandement réduit l’ambition de la réouverture d’octobre, c’est son existence même qui est finalement remise en cause. Si bien que le 1er octobre, la situation devrait rester inchangée.

Pire en octobre, il ne pourrait n’y avoir aucune nouvelle destination de réouverte. Il ne resterait, aux dernières nouvelles, que Hua Hin qui pourrait peut-être, sait-on jamais, éventuellement, dans une potentialité non nulle à confirmer ou infirmer la veille au soir voire le lendemain de la date butoir, cachet de la poste faisant foi, rouvrir aux touristes internationaux totalement vaccinés… ou pas.

Réouverture de Bangkok et Chiang Mai le 1er novembre ?

C’est maintenant la date du 1er novembre qui est avancée par l’Office du Tourisme de Thaïlande (TAT) pour la réouverture de 4 autres provinces et autres zones de Prachuap Khiri Khan prévue initialement le 1er octobre.

Inutile de préciser que ça peut encore changer, être repoussé, annulé, modifié, que la liste des destinations pourrait se réduire… Bref, la clarté limpide qui permet de planifier un séjour en toute sérénité à laquelle les autorités thaïes nous ont habitué depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Pourquoi, ce report ?

Alors, oui, on pourrait se dire qu’avec ce fichu coronavirus, la situation peut vite changer et que ça explique ces revirements. Et bien non ! Entre le 10 septembre, annonce des ouvertures du 1er octobre et le 15 septembre quand déjà celle de Bangkok commençait à avoir du plomb dans l’aile, les statistiques officielles du COVID-19 en Thaïlande affichaient une tendance à la baisse et le taux de vaccination de la population notamment dans la capitale continuait d’augmenter. Bref pas d’incident ou de nouvelle donnée changeant radicalement la donne.

Le taux de vaccination complète, 2 doses, des populations des zones à rouvrir n’est pas de 70% et les projections indiquaient clairement, bien avant la prise de décision, que ce palier ne serait pas atteint avant le 1er octobre. Cela ne semblait pas poser de problème puisque la décision avait été annoncée malgré tout. Et ce n’était pas incohérent puisque la stratégie du pays était clairement passée de l’objectif « zéro covid » à « vivre avec le virus ». Pourtant, la raison qui a tout remis en cause, c’est bien ce plafond non-atteint de 70% de vaccinés.

C’est d’abord le gouverneur de Bangkok qui a indiqué avec fracas qu’il empêcherait la réouverture de la ville malgré les décisions du gouvernement et c’est ensuite tout le château de cartes qui s’est écroulé.

A qui se fier ?

Entre ces atermoiements à répétitions, des règles qui changent en cours de route ou ne sont précisées qu’à la toute dernière minute voire plusieurs jours après le début d’un programme de réouverture, des décisions d’interdiction de circulation de transports prises sans penser à mettre des solutions en place pour les touristes qu’on a attirés dans le pays en leur vendant un rêve qui confronté à la réalité a parfois été une succession d’angoisses et complications, il est impossible de se fier à quelque annonce des autorités que ce soit, à quelque programme que ce soit.

La crédibilité et la fiabilité des autorités thaïlandaises sur le dossier de la réouverture au tourisme international est aujourd’hui quasi nulle et la confiance sera très difficile à restaurer. Les touristes potentiels exaspérés qui se détournent du pays ou les sandboxers revenus déçus, car, oui, il y en a, seront compliqués à faire revenir. Ce sera certainement le principal défi, le jour où le pays rouvrira vraiment ses portes en grand: restaurer la confiance.


Enfin un vrai e-visa pour la Thaïlande depuis la France

Share This:

Présenté comme un e-visa lors de sa mise en place il y a un peu plus de 2 ans alors qu’il ne s’agissait en fait que d’une demande de visa en ligne mais qui débouchait toujours sur un visa autocollant à mettre dans le passeport qui devait physiquement transiter par l’Ambassade Royale de Thaïlande en France, le visa pour la Thaïlande va bien devenir, pour les demandes depuis la France, complètement électronique à partir de demain soir 17 septembre. Voici tous les détails et procédures pour en faire la demande.

demander un e-visa pour la Thailande

Un visa pour la Thaïlande 100% électronique

Suite à l’introduction du système de visa électronique qui n’était alors qu’une système de demande en ligne via un site dédié en juin 2019, l’Ambassade royale de Thaïlande à Paris lancera la demande de visa sans autocollant (“stickerless”) ce mois-ci.

La procédure de demande de visa deviendra 100% numérique, ainsi le demandeur n’aura plus besoin de déposer et récupérer son passeport à l’Ambassade. Un coup dur pour les agences de visa en ligne qui continueront quand même de proposer le service pour les personnes peu à l’aise avec l’outil informatique et l’anglais mais une très bonne nouvelle pour les demandeurs n’habitant pas la capitale.

Passage au visa électronique à partir du 17 septembre 2021

Les demandeurs qui finalisent la demande dans le système E-Visa à partir du 17 septembre à 19h00 recevront leur visa directement dans le système E-Visa sans avoir à se déplacer ou faire envoyer leur passeport à l’ambassade. Le visa sera prêt à être téléchargé à partir du 30 septembre 2021.

Quels visas pour la Thaïlande peuvent être électroniques ?

Il semble que ce e-visa stickerless concerne tous les types de visas que vous pouvez demander depuis la France: touriste, retraité, étudiant ect… Je dis « il semble » car n’ayant pas de demande à faire, je ne suis pas allé jusqu’au bout du processus sur le site.

Vous retrouverez ici les conditions et documents à fournir pour chaque type de visa sachant que le site vous les rappellera au cours de votre demande qui peut être remplie en plusieurs fois, le site gardant votre dossier en stand by tant que vous ne validez pas son envoi: www.thaiembassy.fr/fr/visa-rdv/infos-generales/

communique visa electronique ambassade thailande

Comment faire une demande de e-visa pour la Thaïlande ?

En fait, la procédure n’a quasi pas changé, c’est juste l’étape finale qui change avec un visa à télécharger directement dans votre espace sur le site de demandes de visa au lieu de devoir prendre rendez-vous pour le déposer ou faire parvenir votre passeport à l’ambassade de Thaïlande via une agence ou un tiers et le récupérer avec le visa collé dedans.

Voici l’adresse du site pour faire vos demandes de e-visa pour la Thaïlande : www.thaievisa.go.th

Le site ne possède qu’une version anglaise, pas de française même si l’ambassade dit pousser pour qu’il soit traduit « rapidement ». En attendant, il y a simplement un manuel explicatif en français que vous pouvez lire ici: https://www.thaievisa.go.th/Files/UserManual_FR.pdf

Pour votre demande de visa, il faut:

  • Aller sur le site www.thaievisa.go.th
  • Créer un compte (sauf si vous en avez déjà un pour faire votre demande en ligne). Vous recevrez ensuite un mail pour activer votre compte et créer votre dossier.
  • Remplir le formulaire en choisissant notamment le type de visa.
  • Télécharger tous les documents demandés nécessaires à votre demande.
  • Une fois tous les documents téléchargés et le formulaire de leur soumission validé, vous arriverez sur la page sécurisée de paiement des frais de visa (frais non remboursés en cas de refus de visa)
  • Une fois votre demande traitée, vous recevrez un mail vous informant de la délivrance de votre visa ou de son refus. En cas de décision positive, il ne vous restera plus qu’à télécharger votre e-visa dans votre espace sur le site.
  • Pendant tout le process, vous pouvez suivre l’évolution de votre dossier dans votre espace personnel sur le site.

Je n’ai aps vu d’information officielle sur le délai d’obtention du e-visa mais on devrait être autour des 5 jours ouvrés. Il est conseillé de s’y prendre au mois 15 jours avant et disons même un mois, pour être tranquille.

Je rappelle qu’en ces temps de COVID-19, un visa en règle ne suffit pas pour s’envoler pour la Thaïlande, il faut aussi faire une de demande de certificat d’entrée (COE), informations sur la procédure ici: http://www.thaiembassy.fr/fr/voyagecovid/

Maintenance du site

Le système d’E-Visa ne sera pas accessible à partir du 23 septembre 2021 à 12h00 jusqu’au 27 septembre 2021 à 01h00 en raison de maintenance informatique.

Précision importante pour finir, il ne s’agit pas de choisir entre le bon vieux visa autocollant ou le visa électronique. A partir de demain soir 19h, heure française, seuls des e-visas pour la Thaïlande seront délivrés.


La réouverture graduelle de la Thaïlande aux touristes internationaux continue

Share This:

Article mis à jour le 16 septembre 2021

Même s’il est maintenant clair que l’annonce du Premier Ministre thaïlandais d’une réouverture complète de la Thaïlande aux touristes internationaux vaccinés sans quarantaine ce mois d’ocotobre ne sera pas tenue, la réouverture de 4 nouvelles destinations au 1er octobre prochain a été annoncée officiellement. Elle devrait être suivie d’encore une liste de nouveaux points de chute possible mi-octobre avec notamment Bangkok dont la réouverture a finalement été repoussée au 15 octobre. Voici les détails des annonces officielles avec leur manque habituel de détails pratiques sur les conditions et libertés données aux visiteurs.

L’annonce officielle de réouverture de Bangkok, Chiang Mai et 3 autres destinations

Multiplication de « sandboxes »

Depuis le lancement de la Phuket Sandbox (voir détails dans cet article) le 1er juillet dernier, 1er programme d’accueil des touristes étrangers sans quarantaine stricte, il y a eu la réouverture de l’île de Koh Samui via le programme Samui Plus avec des libertés plus restreintes mais qui devrait offrir les mêmes condition que Phuket au 1er octobre (à confirmer) puis des destinations ajoutées autour de Phuket et accessibles après 7 jours de Phuket Sandbox (voir cet article) via le programme 7+7.

Le 1er octobre, devraient s’ajouter à la liste des destinations en Thaïlande accessibles aux touristes internationaux lors de leurs premiers 14 jours dans le Royaume (après les 14 premières nuits, ils sont libres de circuler dans tout le pays en respectant les contraintes sanitaires) : Chiang Mai, Chonburi (province de Pattaya mais a priori au départ Pattaya ne sera pas ouverte), Phetchaburi et Prachuap Khiri Khan.

Attention, ce ne sont pas la totalité des provinces qui seront ouvertes aux touristes internationaux pour leurs deux premières semaines sur le territoire mais des zones restreintes. Cela devra encore être précisé avec détails mais par exemple, pour Prachuap Khiri Khan, ce ne devrait être que Hua Hin et Cha-Am qui seraient ouvertes alors que pour Chiang Mai, cela ne devrait concerner que quelques districts et pour Chonburi, Ban Lamung et Sattahip devrait ouvrir mais pas Pattaya. Comme à chaque fois, les informations vraiment précises ne seront communiquées qu’à la dernière minute… voire après la dernière minute.

Khao Takhiab Hua Hin
La plage de Khao Takhiab à Hua Hin

Ce qui est sûr c’est qu’il faudra faire une demande de COE (Certificat d’Entrée) préalable via le site coethailand.mfa.go.th.

Il faudra, pour les 14 premières nuitées, aussi télécharger l’application de traçage Mor Chana et se faire checker, température surtout ,chaque jour par son hôtel de type SHA+

Je rappelle que les agences de visa par correspondance comme RapideVisa.fr peuvent se charger de cette démarche pour vous.

Réouverture de Bangkok le 15 octobre

D’abord annoncée officiellement pour le 1er octobre, la réouverture de Bangkok aux touristes internationaux vaccinés sans quarantaine n’interviendra finalement que le 15. Le temps d’atteindre le seuil de 70% de sa population vaccinée.

Les autorités thaïlandaises nous ont malheureusement habitués à ses annonces officielles contredites 4 jours plus tard (pourquoi l’annoncer si ce n’est pas tranché ?). Comme souvent, le ministère du Tourisme et de la Santé se sont opposés sur ce dossier et apparemment il n’y a pas de décideur à la tête de ce gouvernement capable d’arbitrer entre le deux sans que la décision change quasi à peine officiellement annoncée. Bref, réouverture le 15… enfin si les autorités ne changent pas encore d’avis. Je l’ai souvent dit, pour la Thaïlande, il ne faut pas trop se baser sur les annonces et attendre la dernière minute pour être sûr de ce qui sera exactement en place ou pas.

De nouvelles directives sanitaires pour les touristes

On ne sait pas encore non plus exactement quelles seront les règles pour visiter ses 5 nouvelles destinations mais le porte-parole du gouvernement, M. Thanakorn Wangboonkongchana, a déclaré que « cette réouverture en octobre sera lancée parallèlement de nouvelles directives du pays sur la « prévention universelle » contre le COVID-19, en vertu desquelles Bangkok, Chiang Mai, Chon Buri, Phetchaburi et Prachuap Khiri Khan sont se préparées, notamment en accélérant la vaccination de la population locale et en formalisant les campagnes touristiques; tels que la Bangkok Sandbox, Hua Hin Recharge et Charming Chiang Mai.”

Aucune précision supplémentaire sur ces directives ni règles d’accès à ces destinations. Il semble qu’un passage d’une semaine par la Phuket Sandbox, comme c’est actuellement le cas pour visiter Phang Nga, Koh Yao Yai ou Noi, Railay ou Koh Phi Phi ne soit pas obligatoire cette fois. Une standardisation des procédures est aussi envisagée pour toutes les zones ouvertes mais on attend les détails et règles officielles qui ne seront certainement dévoilées que fin du mois au plus tôt.

La date d’ouverture des demandes de COE (Certificat of Entry) pour Bangkok, Chiang Mai, Chonburi, Phetchaburi et Hua Hin, n’est pour l’instant pas connue et c’est assez logique puisqu’elles ne pourront se faire qu’une fois les règles clairement et officiellement établies. Il est probable aussi que dans les faits, il soit impossible de vraiment arriver dans ces destinations le 1er octobre, les demandes de COE ne pouvant se faire suffisamment à l’avance.

A noter que même si ça a été annoncé officiellement, il y a encore une étape la semaine prochaine pour une validation finale mais la réunion du centre de gestion du COVID-19 en Thaïlande devrait surtout servir justement à décider des détails pratiques.

21 autres destinations ouvertes en Thaïlande mi-octobre

À partir de la mi-octobre, 21 autres destinations devraient rouvrir: Chiang Rai, Lamphun, Mae Hong Son, Nan, Phrae et Sukhothai dans le Nord, Bueng Kan, Nong Khai, Ubon Ratchathani et Udon Thani dans le nord-est, Kanchanaburi et Ratchaburi à l’Ouest, Chanthaburi, Rayong et Trat à l’Est, Ayutthaya dans la région centrale et Nakhon Si Thammarat, Ranong, Satun, Songkhla (qui reste une province déconseillée par le Quai d’Orsay) et Trang dans le sud.

La Thaïlande devrait procéder ensuite à la quatrième phase de réouverture en janvier 2022, avec 13 provinces frontalières devant rouvrir dans le cadre de bulles de voyage avec les pays voisins. Cela reste très flou mais surtout montre qu’une réouverture totale de la Thaïlande aux touristes vaccinés n’est toujours pas à l’ordre du jour jusqu’en janvier 2022.

Les quatre phases couvriront la réouverture de 43 provinces à travers la Thaïlande, il en manque 34 mais cela fera 43 portes d’entrées possibles pour les 14 premiers jours. Enfin, si les plans annoncés sont suivis des faits ce qui n’est pas toujours le cas. A suivre donc…

P.S: par choix éditorial, je n’écris d’articles ou ne partage d’informations sur les réouvertures successives que lorsqu’elles sont officiellement annoncées car avant cela reste pour moi des rumeurs qui peuvent ne pas se concrétiser et ce n’est pas la peine de créer de faux espoirs.


Phuket Sandbox, programme 7+7: FAQ

Share This:

Bien que lancé depuis 3 jours, ce n’est que maintenant que nous avons vraiment des détails précis sur le programme 7+7 de la Phuket Sandbox qui permet de ne faire que 7 jours (en fait 7 nuits) à Phuket puis 7 jours (en fait 7 nuits) dans une des destinations autorisées. La TAT a donné des précisions via une foire aux questions que je vous traduis ci-dessous avec quelques commentaires personnels.

Qu’est -ce que l’extension 7+7 de la Phuket Sandbox ?

Le programme « Phuket Sandbox 7+7 Extension » permet aux voyageurs internationaux entièrement vaccinés de réduire le séjour obligatoire à Phuket de 14 à 7 jours, après quoi 7 nuits supplémentaires peuvent être passées dans l’une des zones d’extension Koh Phi Phi, Koh Ngai ou Railay dans la province de Krabi, Khao Lak ou Ko Yao Yai ou Noi dans la province de Phang-Nga ou encore Koh Samui, Koh Phangan ou Koh Tao dans la province de Surat Thani.

Foire aux questions

Préparer le voyage


Q : Que doivent savoir/faire les voyageurs étrangers prévoyant de se rendre dans le cadre du programme Phuket Sandbox avant de voyager ?
Ils doivent s’assurer qu’ils ont couvert toutes les exigences nécessaires et qu’ils disposent de toute la documentation requise. Ceci comprend:

• Un passeport d’une validité d’au moins 6 mois.

• Avoir séjourné dans des pays/territoires approuvés par le Centre thaïlandais d’administration de la situation COVID-19 (CCSA) pendant 21 jours ou plus. Liste disponible ici.

• Vous avez été entièrement vacciné avec un vaccin approuvé par le ministère thaïlandais de la Santé publique (MoPH) ou l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

• Avoir réservé et acheté un vol aller-retour.

• Avoir réservé et payé un hébergement d’au moins 14 nuits dont au moins 7 nuits à Phuket dans un hôtel SHA Plus. (Plus de détails sur les réservations pour le programme 7+7 plus bas.)

• Avoir réservé et payé des tests RT-PCR couvrant toute la durée du séjour en Thaïlande via www.thailandpsas.com.

• Avoir souscrit une assurance médicale avec une couverture de traitement COVID-19 d’au moins 100 000 USD.

• Avoir été testé négatif pour COVID-19 avec un résultat de laboratoire par une méthode RT-PCR pas plus de 72 heures avant le voyage.

Q : Si je suis un ressortissant thaïlandais ou un résident étranger de Thaïlande qui revient de l’étranger, dois-je avoir séjourné dans un pays approuvé par la CCSA pendant 21 jours ou plus ?
R : Non, il n’est pas nécessaire d’être dans un pays approuvé par le CCLT pendant 21 jours ou plus, tant que vous voyagez à partir d’un pays approuvé.

Q : Quelles compagnies aériennes proposent des vols directs vers Phuket ?
R : Actuellement, Cathay Pacific, HK Express, El Al Israel Airlines, Emirates, Etihad Airways, Qatar Airways, Singapore Airlines et Thai Airways International (THAI) opèrent des vols internationaux directs vers Phuket.

Veuillez vérifier les horaires des vols sur les sites Web des compagnies aériennes respectives.

Q : Si je voyage avec un enfant de moins de 18 ans, doit-il être complètement vacciné ?
R : Les voyageurs de moins de 18 ans ne sont pas tenus d’être vaccinés s’ils voyagent avec des parents ou tuteurs entièrement vaccinés, mais doivent avoir un certificat médical avec un résultat de laboratoire par une méthode RT-PCR indiquant que le COVID-19 n’est pas détecté plus de 72 heures avant leur date de voyage.

Programme d’extension 7+7 de la Phuket Sandbox

Q : Comment puis-je postuler au programme ?
R : À condition que vous remplissiez tous les points ci-dessus dans la section « Préparation au voyage », vous pouvez vous rendre sur https://coethailand.mfa.go.th/ pour demander un certificat d’entrée (COE).

Q : Si je veux rester 7 nuits à Phuket et 7 autres nuits dans la/les zone(s) d’extension, dois-je demander deux COE ?
R : Non. Vous n’avez besoin de demander qu’un seul COE tant que vous disposez de tous les documents requis.

Q : Dois-je réserver l’itinéraire d’extension vers la zone d’extension avant de voyager en Thaïlande ?
R : Oui. Comme votre visite dans les zones d’extension est une extension de Phuket Sandbox, le processus de demande de COE et les exigences/arrangements/documents nécessaires seront basés sur le fait que vous visitez à la fois Phuket et les zones d’extension.

Pour Ko Samui en particulier, vous devrez réserver et payer à l’avance votre voyage en avion sur le vol Phuket-Samui de Bangkok Airways. Pour plus d’informations sur cet itinéraire spécial, veuillez visiter le site web de la compagnie: www.bangkokair.com.

Q : Serai-je informé du résultat de la demande ?
R : Oui, si vous avez fourni une adresse e-mail valide lors de votre inscription.

Q : Dois-je faire une demande de visa ?
R : Oui, si nécessaire.

Jour du départ


Q : Dois-je apporter avec moi tous les documents requis pour le COE ?
R : Oui, vous devez imprimer toute la documentation, qui doit être en anglais.

Q : Devrai-je subir un contrôle de sortie à mon point de départ ?
R : Oui. Vous devez également être en mesure de présenter tous les documents requis sur demande lors de l’enregistrement du vol.

Veuillez noter que le non-respect des directives de votre compagnie aérienne respective peut entraîner un refus d’embarquement.

Arrivée à Phuket


Q : Quelle est la procédure après avoir débarqué de mon vol ?
R : À leur arrivée à l’aéroport international de Phuket, tous les voyageurs sont soumis à un examen de santé, y compris un test COVID-19, et aux procédures d’immigration et de douane. Les enfants de moins de 6 ans recevront un test salivaire COVID-19.

Les voyageurs doivent télécharger et installer une application d’alerte, ainsi que l’activer à tout moment pour toute la durée en Thaïlande.

Q : Après avoir passé le contrôle de santé et l’immigration, dois-je me rendre directement à mon hôtel ?
R : Oui. Vous devrez vous rendre directement à votre hôtel où vous devrez attendre le résultat du test.

Q : Puis-je m’arrêter en route vers l’hôtel pour une raison quelconque ?
R : Non, ce n’est pas autorisé.

Q : Puis-je prendre les transports en commun pour le transfert aéroport-hôtel ?
R : Non. Le transfert est organisé à l’avance.

Q : Combien de temps dois-je attendre le résultat de mon test ?
R : Le résultat sera disponible le premier jour de votre arrivée ou le lendemain matin si arrivé en fin d’après-midi.

Q : Comment compter les jours ?
R : Si vous arrivez entre 00h01-18h00, le jour est le jour 1. Si vous arrivez entre 18h01-00h00, le lendemain est le jour 1.


Q : Si mon test est négatif, puis-je voyager librement à Phuket ?
R : Oui, vous pouvez aller où vous voulez à Phuket, MAIS vous devez suivre strictement les précautions DMHTTA : D – Distanciation, M – Port du masque, H – Lavage des mains, T – Contrôle de la température, T – Test de COVID-19, et A – application d’alerte.

Les masques doivent être portés en tout temps dans les lieux publics et dans tout véhicule avec deux personnes ou plus.

Q : Quels circuits et excursions, transports et restaurants dois-je utiliser à Phuket ?
R : Il est recommandé d’utiliser les opérateurs SHA Plus pour les visites et le transport et les restaurants SHA Plus pour les repas, bien que ce ne soit pas obligatoire.

Q : Est-ce que mon ami/membre de la famille qui est déjà à Phuket peut me rejoindre à mon hôtel ?
R : Oui, à condition que le client respecte toutes les règles stipulées pour les Thaïlandais et les expatriés en Thaïlande.

Comment marche l’extension Phuket Sandbox 7+7


Q : Quelle est la procédure une fois que j’ai terminé mes 7 nuits à Phuket et que je suis prêt à continuer sur ma zone d’extension ?
R : Vous devez obtenir un « formulaire de transfert » émis par votre hôtel à Phuket indiquant que vous avez séjourné à Phuket pendant 7 nuits, que vous devrez montrer avec les résultats négatifs de leurs 2 tests COVID-19 (effectués le jour 0 et Jour 6-7 à Phuket).

Q : Où puis-je spécifiquement séjourner dans les zones d’extension ?
R : Le programme d’extension est basé sur des zones approuvées, et ce sont ces zones que vous êtes invités à visiter. Il s’agit de Ko Phi Phi, Ko Ngai et Railay à Krabi ; Khao Lak et Ko Yao à Phang-Nga, et Ko Samui, Ko Pha-ngan et Ko Tao à Surat Thani.

Q : Quelles sont les dispositions pour un transfert de Phuket à la zone d’extension ?
R : Votre transfert vers votre zone d’extension, en bateau, en voiture ou en avion doit être réservé à l’avance et n’est disponible que via les itinéraires approuvés comme suit :

Krabi (Ko Phi Phi, Ko Ngai ou Railay) est accessible par des services de bateau et de ferry certifiés SHA Plus depuis les jetées approuvées – jetée d’Ao Po, jetée de Chalong, jetée de Rassada et jetée de Wisit Panwa.

Phang-Nga (Khao Lak) est accessible par les services de transfert en voiture certifiés SHA Plus de Phuket directement aux hôtels certifiés SHA Plus.

Phang-Nga (Ko Yao Noi ou Ko Yao Yai) est accessible via des services de bateau et de ferry certifiés SHA Plus depuis les jetées approuvées depuis Ao Po Pier et Ao Po Grand Marina jusqu’à Chonglat Pier et Ban Laem Yai Pier et à la jetée Manoh de Ko Yao Noi.

Ko Samui, Ko Phangan ou Ko Tao sont accessibles uniquement via un vol intérieur direct de Bangkok Airways sur la route Phuket-Ko Samui (+ bateau si Koh Phangan ou Koh Tao).

Q : Puis-je rester à Phuket moins de 7 nuits, puis déménager dans ma zone d’extension pour les nuits restantes afin de terminer 14 nuits selon les besoins ?
R : Non, ce n’est pas autorisé. Vous devez d’abord rester à Phuket pendant 7 nuits avant de pouvoir passer 7 nuits supplémentaires dans votre ou vos zones d’extension.

Q : Puis-je rester à Phuket 7 nuits, puis rester dans ma zone d’extension à Krabi pendant 4 nuits, puis dans une autre zone d’extension à Phang-Nga ou à Surat Thani pour les 3 nuits restantes ?
R : Non, ce n’est pas autorisé. Vous devez choisir une seule zone d’extension pour séjourner pendant 7 nuits, qui doit être réservée et payée lors de votre demande de COE.

Q : Puis-je choisir de rester dans n’importe quelle zone de Krabi, Phang-Nga ou Surat Thani ?
R : Non, ce n’est pas autorisé. Pour votre santé et votre sécurité, vous pouvez passer 7 nuits supplémentaires uniquement dans l’une de ces zones d’extension approuvées : Ko Phi Phi, Ko Ngai ou Railay à Krabi ; Khao Lak ou Ko Yao à Phang-Nga, et Ko Samui, Ko Pha-ngan ou Ko Tao à Surat Thani.

Q : Dois-je séjourner dans un hôtel SHA Plus dans ma/mes zone(s) d’extension ?
R : Oui. C’est pour votre sécurité supplémentaire, car la certification SHA Plus indique qu’un hôtel respecte les mesures de sécurité pour contrôler le COVID-19, et aussi qu’au moins 70 % de ses effectifs ont été entièrement vaccinés.

Q : Pendant que je me trouve dans ma/mes zone(s) d’extension, dois-je rester les 7 nuits complètes dans un hôtel SHA Plus ?
R : Vous pouvez séjourner dans plus d’un hôtel, mais tous les hôtels dans lesquels vous séjournez doivent être SHA Plus, et vos hôtels doivent être pré-réservés et prépayés à l’avance. La décision de déplacer les hôtels ne peut être prise sur place.

Pour Phang-Nga en particulier, vous n’êtes autorisé à séjourner que dans plus d’un hôtel dans une seule zone d’extension spécifique ; par exemple, vous pouvez séjourner dans plus d’un hôtel à Khao Lak, mais vous n’êtes pas autorisé à changer d’hôtel à Ko Yao.

Q : Puis-je voyager librement dans ma zone d’extension pendant mon séjour prolongé de 7 nuits ?
R : Vous pouvez aller où vous voulez dans les zones approuvées, à savoir Ko Phi Phi, Ko Ngai et Railay à Krabi ; Khao Lak à Phang-Nga, et Ko Samui, Ko Pha-ngan et Ko Tao à Surat Thani. Si vous avez décidé de visiter Ko Yao à Phang-Nga pour votre prolongation de séjour, vous ne pourrez profiter que des installations de votre hôtel SHA Plus.

Les masques doivent être portés en tout temps dans les lieux publics et dans tout véhicule avec deux personnes ou plus.

Q : Quels circuits et excursions, transports et restaurants dois-je utiliser dans ma zone d’extension ?
R : Il est recommandé d’utiliser les opérateurs SHA Plus pour les visites et le transport et les restaurants SHA Plus pour les repas, bien que ce ne soit pas obligatoire.

Q : Puis-je louer un véhicule dans ma zone d’extension ?
R : Oui, vous pouvez. Encore une fois, il est recommandé d’utiliser un service de location de voitures SHA Plus bien que ce ne soit pas obligatoire.

Q : Est-ce que mon ami/membre de la famille qui se trouve déjà dans ma zone d’extension peut me rejoindre à mon hôtel ?
R : Oui, ils le peuvent. Cependant, ils doivent également avoir strictement suivi les exigences pour entrer dans les provinces respectives.

Exigence de test COVID-19


Q : Un test COVID-19 doit-il être prépayé ?
R : Tous les tests requis doivent être pré-réservés et prépayés via www.thailandpsas.com.

Q : Combien de tests de plus dois-je faire pendant mon séjour ?
R : Si votre séjour dure plus de 14 nuits, vous devez passer 2 autres tests RT-PCR en plus de celui à l’arrivée, les jours 6-7 et jours 12-13.

Tant que les 3 résultats des tests sont négatifs, après une période de 14 nuits à Phuket, vous pourrez voyager librement à l’intérieur de la Thaïlande (en respectant les restrictions sanitaires).

Q : Ou faire le 3ème test en cas de séjour 7+7 ?
R : Le troisième test les jours 12-13 se fait dans la zone d’extension sélectionnée.

Tant que tous les résultats des tests sont négatifs, après une période de 7 nuits à Phuket plus une période de 7 nuits dans la zone d’extension, vous pourrez voyager librement à l’intérieur de la Thaïlande.

Q : Si mon test est positif, que se passera-t-il ?
R : Vous serez envoyé dans un établissement de santé pour un traitement médical approprié, dont les frais doivent être couverts par l’assurance requise.

Veuillez noter que si vous voyagez en groupe, le reste du groupe doit également être transféré dans un hôtel de quarantaine alternative (AQ) pour 14 nuits à ses frais.

Q : Que dois-je faire si je ne me sens pas bien ou si je soupçonne une possible infection au COVID-19 ?
R : Toute personne présentant des symptômes de COVID-19 doit immédiatement subir un test. Si la personne voyage en groupe, chaque personne du groupe doit subir un test.

Départ domestique / international


Q : Je prévois de visiter une ou plusieurs autres destinations en Thaïlande après ma visite à Phuket / 7+7 Extension. Vais-je faire face à des conditions d’entrée dans ces autres endroits ?
R : Vous devez obtenir un « formulaire de libération » délivré par votre/vos hôtel(s) indiquant que vous avez effectué un séjour de 7 nuits à Phuket et un autre séjour de 7 nuits dans la ou les zones d’extension, que vous devez connaître avec les résultats négatifs. de vos 3 tests COVID-19 (effectués les jours 0, 6-7 et 12-13).

Veuillez noter que chaque destination en Thaïlande a des exigences d’entrée, et vous devez les vérifier au préalable, pour vous assurer de les respecter.

• Pour voyager de Phuket vers d’autres destinations thaïlandaises, vous devez prouver que vous avez effectué un séjour de 14 nuits à Phuket ainsi que les résultats négatifs de leurs 3 tests COVID-19 ainsi que les autres documents requis conformément aux directives et mesures annoncées. par les destinations respectives.

• Pour voyager de la zone d’extension vers d’autres destinations thaïlandaises, vous devez prouver que vous avez effectué un séjour de 7 nuits à Phuket et un autre séjour de 7 nuits dans la zone d’extension ainsi que les résultats négatifs de leur 3 COVID-19 tests ainsi que d’autres documents requis conformément aux directives et mesures annoncées par les destinations respectives.

Q : Qu’en est-il des conditions d’entrée du pays/territoire vers lequel je volerai après mon séjour en Thaïlande ?
R : Il est de votre responsabilité de vous assurer que vous répondez aux exigences de votre destination internationale spécifique. La Thaïlande n’est pas responsable ou en mesure d’aider sur cette question.

Voilà, je pense que toutes ses conditions et contraintes vont probablement en dissuader beaucoup mais je me devais de partager ses informations. Ceux qui seraient intéressés, consultez le site TATNews.org pour les éventuelles mises à jour de ces conditions.



Programme 7 jours de Phuket Sandbox + 7 jours dans une des autres destinations désignées approuvé

Share This:

Je ne reviendrai pas dans cette articles sur ses règles que vous retrouverez dans mon article sur tout ce qu’il faut savoir sur la Phuket Sandbox mais il y a un changement majeur qui a été approuvé hier et est entré en vigueur dés aujourd’hui: les sandboxers peuvent maintenant ne passer que 7 jours à Phuket et ensuite prendre la direction d’une des destinations désignées (Ko Phi Phi, Ko Ngai ou Railay dans la province de Krabi, Khao Lak ou Ko Yao Yai ou Noï dans la province de Phang-Nga, Ko Samui, Ko Phangan ou Ko Tao), essentiellement des îles, pour les 7 jours suivants.

Ce que l’on sait des conditions

Comme d’habitude, les détails sont assez peu connus sur concrètement comment ça va se passer. Voici ce qui a été pour l’instant indiqué par le site TATNews.org, site officiel de communication de l’Office du Tourisme de Thaïlande et que je vous invite à consulter pour avoir les règles détaillées quand elles seront communiquées… un jour ou l’autre, logiquement d’ici une semaine maximum.

Les mesures d’entrée existantes en place pour le programme Phuket Sandbox restent inchangées pour l’extension 7+7. Cependant, les voyageurs prévoyant de passer 7 nuits supplémentaires en dehors de Phuket doivent obtenir un « formulaire de transfert » émis par leur hôtel à Phuket indiquant qu’ils ont séjourné à Phuket pendant 7 nuits, qu’ils devront montrer avec les résultats négatifs de leurs deux Tests COVID-19 (réalisés les jours 0 et 6-7 à Phuket).

Voyager de Phuket vers les zones sélectionnées de Krabi, Phang-Nga ou Surat Thai n’est disponible que via des itinéraires et des modes de transport approuvés.

Koh Samui n’est accessible que via le vol intérieur direct de Bangkok Airways depuis Phuket avec éventuellement u transfert vers Koh Phangan Ou Koh Tao.

Koh Phi Phi, Koh Ngai ou Railay ne sont accessibles que par des services de bateau et de ferry certifiés SHA Plus à partir de quais approuvés.

Khao Lak est accessible uniquement par les services de transfert en voiture certifiés SHA Plus de Phuket directement réservables auprès des hôtels certifiés SHA Plus.

Koh Yao Noi et Koh Yao Yai ne sont accessibles que via les services de bateau et de ferry certifiés SHA Plus à partir de quais approuvés.

Une fois que les voyageurs ont terminé l’extension de 7 nuits dans une de ces destinations et sont testés négatifs lors de leur troisième test COVID-19 (effectué les jours 12-13 donc j’imagine que tous ces lieux vont avoir des centres pour), ils recevront un « formulaire de décharge » de leur hôtel et pourront continuer leur voyage vers d’autres destinations en Thaïlande.

Si le séjour dans ces destinations est inférieur à 7 nuits, les voyageurs doivent se rendre directement à l’aéroport international de Phuket le jour du départ pour quitter la Thaïlande par un vol international. Au port d’entrée de Phuket, ils devront présenter un billet d’avion ou une autre preuve de leur voyage international depuis Phuket.

Il y a un gros point qui mérite précision, c’est le type d’hôtel que les voyageurs pourront réserver dans les destinations disponibles pour leur 2ème semaine. Et aussi, le justificatifs de ces réservations à fournir pour l’obtention du COE. Encore une fois, l’annonce du lancement du programme est faite bien avant d’avoir réglé et communiqué tous els détails. On en a l’habitude et comme dit pour la partie voyager dans le reste de la Thaïlande au bout de 14 jours, au vu de la situation sanitaire et des restrictions sur les transports, elle risque d’être restreinte ou compliquée. Donc pour un séjour à Phuket et dans les îles citées dans cet article plus Khao Lak et Railay, pourquoi pas mais pour un vrai séjour de vacances en Thaïlande en allant partout, mieux vaut attendre encore quelques mois.


Quel avenir pour la Phuket Sandbox alors que le nombre de cas de COVID-19 monte sur l’île ?

Share This:

Comparée au reste du pays, Phuket, reste la province la moins touchée par le COVID-19 en Thaïlande mais la montée du nombre de nouveaux cas quotidiens depuis quelques jours (38 nouveaux cas hier) force les autorités à réagir pour maintenir à tout prix ce programme sur lequel repose toute la stratégie de réouverture de la Thaïlande aux touristes vaccinés. Alors concrètement quels sont les scénarios possibles ?

annulation phuket sandbox

Des critères de fin de la Phuket Sandbox revus

Si on en croit lee graphique du Bangkok Post ci-dessous, il y a plusieurs critères qui pourraient entrainer plus des restrictions et éventuellement, dans l’hypothèse la plus pessimiste, la fin de la Phuket Sandbox.

Au critère unique de départ des 90 nouveaux cas de COVID détectés par semaine qui est probablement déjà atteint (les chiffres seront communiqués dans la journée), s’ajoutent des critères sur le nombre districts et sous-districts touchés, le taux d’occupation des hôpitaux, le nombre de clusters indépendants les uns des autres et la présence de variants. Beaucoup de leviers pour se donner de la marge pour maintenir la Phuket Sandbox ouverte jusqu’à la dernière limite.

Une Phuket Sandbox avec de moins en moins de libertés ?

Par contre, si on peut imaginer qu’une fermeture du programme n’est pas (encore ?) à l’ordre du jour, il semble, toujours selon le graphique du journal, qu’un plan graduel d’ajouts de restrictions soit prévu, allant de la réduction des activités possibles pour les Sandboxers à un enfermement de ces derniers dans leur hôtel.

Et les règles peuvent changer très vite. On l’a vu avec l’ordre qui a entraîné une annulation de presque tous les vols domestiques en Thaïlande annoncée moins de 72h avant son entrée en vigueur. Heureusement avec ingéniosité Nok Air a trouvé une solution alternative en basant ses vols à U-Tapao (dans la province de Rayong) mais pendant 3 jours, il n’y avait plus de vols hormis ceux pour le programme Samui Plus.

En plus de courir le risque de se retrouver à quarantaine si un passager de son vol d’arrivée est testé positif, le risque, probablement plus important, de tout entrant dans la Phuket Sandbox est de voir les libertés qui l’ont attirées sur l’île ou même en Thaïlande en général se réduire avant même qu’il arrive ou une fois sur place. Jusqu’à, a priori, selon le Bangkok Post en tout cas, pouvoir se retrouver enfermé dans son hôtel.

On pourrait s’interroger sur ces restrictions appliquées aux touristes étrangers qu’on essaie pourtant bien d’attirer alors que tout le monde s’accorde à dire que la montée des cas de COVID-19 sur l’île de Phuket ne vient pas des touristes mais à une cause locale. Certains pointent le fait que, jusqu’à récemment, les conditions d’entrée étaient plus souples pour les personnes en provenant d’autres régions de Thaïlande que pour les voyageurs internationaux.

Phuket exception thaïlandaise

Quoiqu’il en soit, Phuket, reste la seule zone en jaune du pays et donc la province dans laquelle, il y a le moins de cas de coronavirus et la province avec le plus fort taux de vaccination du pays mais des mesures restrictives pour entrer sur l’île depuis le reste du pays et de fermetures des écoles et grands centres commerciaux notamment ont déjà été prises. Probablement pour essayer de tuer dans l’oeuf toute circulation incontrollable du virus qui mettrait en péril cette fameuse Phuket Sandbox.

A partir du 1er aout, le passage sur Phuket devrait pouvoir sur réduire à 7 nuits et non plus 14 avant de pouvoir aller vers une sélection d’autres destinations bien précise dont Koh Samui. Les règles exactes n’ont pas encore été détaillées.

Alors, venir ou pas en Thaïlande dans le cadre de cette Phuket Sandbox dans les prochains jours, semaines ? Je vous laisse faire vos choix en fonction des raisons personnelles qui vous poussent à venir. Vous connaissez maintenant les scénarios possibles et avez mon récent article « Voyager en Thaïlande actuellement«  pour compléter et décider.


La fête de Khao Phansa en Thaïlande !


Share This:

Le lendemain d’Asanha Bucha, c’est jour de Khao Phansa en Thaïlande, une fête bouddhiste qui marque le début du carême bouddhiste et est célébrée dans tout le pays de manière très différente. Je vous présente quelques unes des manifestations les plus importantes dans cet article.

Pour cause de COVID-19, beaucoup de ces événements n’auront pas lieu.

Ubon ratchathani candle festival

Qu’est-ce que Khao Phansa ?

Khao Phansa, c’est le premier jour du carême bouddhiste (vassavasa). Cette fête a lieu le lendemain de la pleine lune du huitième mois lunaire et marque le début de la retraite des moines de la saison des pluies.

Ils passent alors trois mois en étude et en méditation dans leurs temples. Cette retraite est basée sur un édit du Seigneur Bouddha délivré pour s’assurer que les moines n’aille pas endommager les cultures ou écrasent accidentellement les insecte, cachés dans les eaux de crue.

Beaucoup de Thaïlandais observent Vassavasa et évitent de boire de l’alcool, manger de la viande et fumer du tabac. Cette abnégation, qui se perd un peu tout de même, est la raison pour laquelle il existe des comparaisons avec le carême chrétien, qui se perd beaucoup, lui. Mais Khao Phansa est un festival plus coloré, avec beaucoup de tradition comme des bougies minutieusement sculptées.

Traditionnellement, ces bougies étaient faites dans les monastères pour permettre aux moines de poursuivre leurs études quand il faisait nuit. De nos jours, ce sont d’énormes sculptures de cire qui paradent dans les défilés locaux. La plus connue de ces parade est celle du Festival des Bougies d’Ubon Ratchathani.

En 2021, Khao Phansa a lieu le 25 juillet.

khao phansa thailande

Photo lauréate du TAT Newsroom Contest 2014 (Manoon_Pongpanpath)

Quels festivités de Khao Phansa en Thaïlande

Pour cause de Covid-19, la plupart de ces festivités ont été annulées ou réduites cette année.

Ayutthaya Aquatic Phansa Festival

L’ancienne capitale Ayutthaya organise des célébrations mémorables de Khao Phansa avec les bougies prises dans les temples locaux puis embarquées sur des bateaux colorés qui flottent dans l’ancien canal Lad Chado. Les visiteurs peuvent également apprécier la vie rurale, les concours de beauté et des jeux locaux.

Suphanburi Khao Phansa Candles Procession

Ici, les locaux et les collèges d’art sont en compétition pour organiser des scènes en bougies impressionnantes. Des tableaux de cire plus grands que nature représentant des figures de la mythologie thaïlandaise se déplacent autour de la ville. Les visiteurs profitent également d’expositions sur les modes de vie des populations tribales locales et de spectacles de danse folklorique.

Saraburi Khao Phansa Festival

Pour marquer Khao Phansa à Saraburi, les habitants se rendent au sanctuaire de l’empreinte du Bouddha, où les fleurs jaunes et blanches qui fleurissent localement sont remises aux moines pour faire valoir leur mérite. Cette offre florale est connue sous le nom de Tak Bat Dok Mai avec des milliers de personnes qui se joignent pour donner l’aumône aux moines alors qu’ils montent les escaliers du sanctuaire.

Festival de bougies de Nakhon Phanom

L’événement se concentre ici sur la pagode emblématique de Wat Phra That Phanom avec toujours une procession de bougies superbement sculptées ainsi que le pittoresque concours de beauté Mlle Candle Festival.

Festival de la bougie de Surin

Les 12 temples de la ville de Surin présentent leurs propres effigies de cire qui défilent dans les rues, accompagnées de danses folkloriques. Mais comme toujours à Surin, je regrette le défilé d’éléphants, décoré de parures qui transportent les moines sur leur dos afin que les gens et les visiteurs puissent donner l’aumône et faire le mérite. Vraiment dommage qu’ils ne comprennent toujours pas qu’ils fait arrêter de grimper sur les éléphants et de les dresser pour de genre d’événements.

Festival international des bougies de cire Ubon Ratchathani

Assurément, l’un des plus grands événements de Khao Phansa, en tout cas, le plus connu: le festival international des bougies de cire et la procession qui a lieu dans le parc Thung Si Mueang à Ubon Ratchathani. La taille des œuvres d’art de cire est étonnante, ce qui rend l’événement très populaire auprès des photographes. Les gens du pays portent une robe traditionnelle et montrent leurs danses folkloriques.

Korat Candle Procession Festival

Korat (connue aussi sous le Nom de Nakhon Ratchasima) propose un festival de procession de bougies qui est le point culminant des festivités de la ville. Les gens se rassemblent pour profiter de la nourriture et des boissons devant la mairie et trouver un endroit près du célèbre monument Thao Suranaree pour regarder l’impressionnante procession de sculptures en cire.

Voici donc quelques destinations pour profiter de Khao Phansa l’an prochain. J’avais prévu cette année d’assister à la cérémonie en bateaux d’Ayutthaya mais elle n’aura pas lieu.

Vous retrouverez sur le site beaucoup d’autres festivals et manifestions sur la page consacrée aux événements et festival en Thaïlande. Sachant qu’évidemment, en ce momen,t la plupart sont entre parenthèses mais les festivals commencent petit à petit à avoir de nouveau lieu en plus petit comité et avec des règles sanitaires et de distanciation sociale.


Phuket Sandbox: tout ce qu’il faut savoir sur la réouverture de Phuket aux touristes vaccinés

Share This:

La réouverture de Phuket aux touristes vaccinés sans quarantaine enfermés dans une chambre d’hôtel a démarré depuis la 1er juillet. Via cette « Phuket Sandbox » de son petit nom de code, des touristes vaccinés peuvent venir sur la plus grande île du Pays du Sourire (masqué en ce moment), y circuler librement plusieurs jours avant de pouvoir visiter le reste de la Thaïlande librement (en fonction des restrictions COVID des autorités). Voici tous les détails sur les personnes éligibles, règles de ce programme, démarches et quelques cas pratiques qu’il vaut mieux connaitre.

Article mis à jour le 17 août 2021

les régles de la phuket sandbox

Qui peut venir à Phuket sans quarantaine ?

Il y a deux types de règles, celles qui s’imposent aux personnes déjà en Thaïlande et qui voudraient venir à Phuket et celles pour les voyageurs en provenance de l’étranger Dans cet article, je me concentre sur les touristes venant de l’étranger.

Les pays autorisés

Cette réouverture de Phuket ne s’adresse pas à tous les touristes vaccinés du monde mais à ceux en provenance de certains pays classifiés comme a faible ou moyen risque de Covid-19 par les autorités sanitaires thaïlandaises et quelques pays en plus sélectionnés par l’Autorité Touristique de Thaïlande (TAT). La France, la Belgique, le Canada, Monaco et la Suisse en font partie.

Concernant la France, je rappelle que les règles ont changé le 9 juin et qu’il n’y a plus besoin de motif impérieux si on est vacciné pour partir en Thaïlande classée orange par les autorités françaises (voir site gouvernemental). A noter qu’il faudra être dans un de ces pays depuis au moins 21 jours pour postuler à la « Phuket Sandbox ».

Liste complète des pays autorisés pour la Phuket Sandbox ICI.

Comme je le disais sur Facebook, si la France a d’abord été classée dans les pays à risque par les autorités sanitaires thaïlandaises, elle fait bien partie des pays autorisés car sélectionnée par la TAT. Donc si vous êtes vaccinés et venez de France, vous avez le droit de postuler pour participer au programme de réouverture de Phuket ! Enfin, il y a quelques cas particuliers concernant la vaccination.

Quelles vaccinations ?

Le plan s’adresse aux touristes complètement vaccinés depuis au moins 14 jours, c’est à dire ayant reçu le nombre de doses préconisé par le fabricant, soit 2 doses sauf pour la vaccin Janssen (1 dose), d’un des vaccins reconnus par la Thaïlande ou l’OMS.

Cela veut dire, qu’au moins au début mais cela pourrait évoluer, ceux qui ont eu le COVID-19 et ont guéri et n’ont donc reçu qu’une dose ne sont pas éligibles. Par contre depuis tout récemment, l’ambassade, au moins de Paris mais je pense que c’est pour toutes les demandes d’où qu’elles viennent, accepte les 2 doses de vaccins différents.

Ce seront donc les attestations de chaque injection qui seront à télécharger sur le site lors de votre demande en ligne (voir plus bas).

A noter que les enfants de moins de 18 ans non-vaccinés accompagnés de parents vaccinés pourront aussi venir à Phuket.

Que pourront exactement faire les touristes à Phuket ?

Tous les visiteurs étrangers qui remplissent les conditions de vaccination et de pays de départ pourront venir à Phuket par un vol international direct (pas d’escale à Bangkok) dans le cadre de ce programme et ne pas subir de quarantaine enfermés dans une chambre d’hôtel.

Après un premier test PCR négatif à l’arrivée, ils pourront circuler librement sur toute l’île qu’ils ne seront autorisés à quitter qu’au bout de 14 nuits sur place (ou 7 nuits pour 7 nuits de plus sur une des destinations désignées voir plus bas) si leur dernier test PCR est négatif au COVID-19.

Passé 14 nuits, ils pourront voyager dans le reste de la Thaïlande sans contrainte autres que celles imposées pour des raisons sanitaires à l’ensemble des déplacements en Thaïlande (si leur 3ème test est négatif).

Il est possible de réserver plusieurs hôtels à Phuket mais il faut rester au moins 7 nuits dans le premier et il faut avoir réservé et payé les 14 premières nuits à Phuket ‘ou 7 à Phuket et 7 dans une des destinations autorisées pour les 7 nuits suivantes) et en fournir la preuve (voir plus bas sur les documents pour la demande de COE). Mais pas dans n’importe quel hôtel.

En effet, les 7 premières nuits devront obligatoirement être passées dans un hôtel de Phuket qui a reçu le label SHA+ (voir hôtels SHA+ à Phuket ici ou sur le site officiel) qui assure de son suivi rigoureux des consignes sanitaires et d’une vaccination de son personnel à au moins 70%. C’est une des conditions pour obtenir le droit de venir (voir plus bas dans le paragraphe concernant les démarches à suivre avant de pouvoir venir). Pour les 7 nuits suivantes si à Phuket ou Koh Samui, ce devra aussi être un hôtel SHA+ pour les autres destinations autorisées, ce n’est pour l’instant pas précisé et pas clair.

De même, les 15 premiers jours, pour les excursions, il est recommandé mais pas obligatoire de choisir des prestataires ayant reçu le même label. Hôtels, restaurants, agences, transports ayant reçu le label sont listés sur ce site.

Comment postuler à la « Phuket Sandbox » ?

Comme pour toute venue en Thaïlande depuis l’étranger pour des ressortissants étrangers, avant de venir en Thaïlande, il faudra obtenir un certificat d’entrée (COE) auprès de l’ambassade de Thaïlande. La procédure se fait en ligne sur le site: https://coethailand.mfa.go.th/ (pas de français uniquement en Anglais). Il est inutile de lancer la procédure plus de 15 jours avant votre date de départ, le site l’a refusera.

Au moment de remplir le premier formulaire, il faut répondre ‘Yes’ à la question ‘How do you want to enter Thailand ?’; il faut choisir Enter Sandbox programme puis sélectionner ‘Phuket’

Les documents ci-dessous à avoir en version numérisée seront demandés à télécharger en 2 étapes qui si j’ai bien compris prend chacune 3 jours ouvrés pour être validée donc prenez bien ce délai en compte pour organiser votre séjour:

  • copie du passeport
  • une attestation d’assurance couvrant le COVID-19 à hauteur d’au moins 100.000 USD couvrant au moins 90 jours
  • une preuve de vaccination complète depuis au moins 14 jours, c’est à dire une attestation pour chaque injection. Ce n’est pas nécessaire pour les moins de 18 ans accompagnés de leurs parents vaccinés. Si vous n’en avez pas, vous pouvez normalement en faire la demande via ce site web: https://attestation-vaccin.ameli.fr/.
  • Preuves de réservation SHA+ fourni par les ou les hôtels de vos 14 premières nuits déjà payées dans un hôtel SHA+ (recherche des hôtels SHA+ de Phuket ici)
  • Preuve de réservation et paiement des tests RT-PCR à faire sur place. Quelques hôtels SHA+ proposent de les réserver pour vous, vous les payez à l’hôtel, c’est normalement 8.000 THB par personne pour les 3 tests, et ils réservent et paient le centre de tests pour vous et vous envoient le justificatif nécessaire. Ils sont maintenant réservables via ce site web.
  • Preuves de réservation de vols sachant que pour l’instant seuls des vols qui atterrissent directement à Phuket sont acceptés (escale dans un pays tiers possible mais pas d’escale à Bangkok, Chiang Mai ou autre ville de Thaïlande).
  • Test PCR négatif au COVID datant de 72h avant le départ au moins (à avoir aussi sur place). Nécessaire pour embarquer dans l’avion donc je le mets-là aussi pour pas que vous oubliez de le faire et certificat médical en anglais de non présences de symptômes et confirmant le test négatif.

A noter que vous pouvez réserver vos hôtels SHA+ sur les gros sites de réservation comme Booking ou Agoda mais ne prenez aucune offre non remboursable (il semble que certains hôtels demandent ensuite un supplément pour la Phuket Sandbox, je suis en train d’investiguer là-dessus) ! Les établissements SHA+ ont la mention « SHA+ Plus » à côté de leur nom. Précisez juste « Phuket Sandbox » dans le champ « remarques » ou « demandes particulières » pour que l’hôtel vous enregistre sur la plateforme SHABA et vous renvoie le document nécessaire pour vos démarches.

Si vous avez besoin d’un visa, il faudra là aussi faire les démarches auprès de l’ambassade (demande en ligne sur www.thaievisa.go.th mais qui nécessitera de se déplacer soi-même à l’ambassade) ou via une agence de visa en ligne qui gèrera tout pour vous.

D’ailleurs, pour toutes les démarches avant le départ, vous pouvez faire appel à des agences de visa comme RapideVisa.fr. Ca peut grandement vous faciliter les choses. Attention, passez par des agences expérimentées et qui ont bien des mentions légales sur leur site web. Vous leur confiez des données personnelles très sensibles et une mauvaise gestion du dossier peut gâcher complètement vos projets ou au moins créer un stress supplémentaire. De même, n’achetez pas de package de voyage chez des agences qui ne sont pas des voyagistes enregistrés (par exemple une agence de visa n’a pas les autorisations et surtout les assurances qu’il faut pour ce type de prestations, elle ne peut ni ne doit réserver hôtels, billets d’avion, sééjours… pour vous).

Documents à présenter à l’embarquement du vol pour la Thaïlande

Regardez bien les consignes de la compagnie aérienne mais normalement, voici les documents à avoir pour prendre l’avion.

  • passeport (avec un visa ou un tampon de re-entry permit si nécessaire)
  • version papier du COE (Certificate of Entry)
  • résultat de test COVID négatif par méthode RT-PCR (de préférence en anglais), délivré dans les 72 heures avant votre depart. Test pour tous les passagers même mineurs.
  • un certificat médical non-covid certifié en anglais par un médecin généraliste (selon le résultat de votre test RT-PCR) dans les 72 heures avant votre départ
  • L’attestation de sortie du territoire métropolitain malgré les nouvelles mesures du 9 juin serait encore nécessaire selon l’ambassade mais bizarre car je ne trouve pas d’attestation pour les pays dits oranges. (https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage#from3). J’attends un retour d’expérience bientôt pour trancher la question.
  • formulaire T8  sur votre santé à présenter aussi lors votre arrivée en Thaïlande, téléchargeable ici.

 

Démarches à l’arrivée à Phuket

A l’arrivée à l’aéroport de Phuket, les voyageurs verront leurs documents revérifiés et devront:

  • télécharger l’application « ThailandPlus » sur leur smartphone qui servira à enregistrer toutes les étapes de leur parcours sanitaire et y renseigner le numéro du COE.
  • télécharger l’application « MorChana » et activer la localisation GPS de votre smartphone en permanence car tous leurs déplacements seront tracés pour identifier les lieux et personnes contacts si un des tests se révèle positif.

    Il est possible de télécharger ces applications en les retrouvant sur l’AppStore ou GooglePlay (attention de bien télécharger les bonnes) avant le départ sinon des QR codes seront affichés à l’arrivée pour les télécharger facilement.
  • subir un test PCR puis rejoindre leur hôtel SHA+ en utilisant impérativement la navette de l’hôtel (pas de taxi ni bus) et rester enfermés dans leur chambre le temps que les résultats soient délivrés (maximum 24h). Si ce 1er test est négatif, alors les voyageurs pourront se déplacer sur toute l’île de Phuket.

Attention : toute personne considérée non-qualifiée lors de son arrivée en Thaïlande aura deux options: soit une mise en quarantaine stricte payante dans un hôtel ALQ pendant 14 nuits, soit quitter le territoire immédiatement.

Une fois sur place

Trois tests COVID-19 à effectuer

Tout voyageur venant en Thaïlande dans le cadre de cette « Phuket Sandbox » devra subir 3 tests PCR de dépistage du coronavirus: à son arrivée donc, puis les jours 6 ou 7 et enfin les jours 12 ou 13. Tests qui sont à réserver et payer avant le départ donc. Le délai entre prélèvement et résultats pourra aller jusqu’à 12 heures.

Ces tests sont à faire par tout le monde, enfants mineurs compris mais pour les enfants de moins de 6 ans, le prélèvement est fait dans la bouche et pas le nez et apparemment, il n’en font qu’un à l’arrivée mais à vérifier.

Le dernier test servira à justifier du droit d’aller librement dans toute la Thaïlande ensuite.

En cas de test positif, la personne sera hospitalisée (si enfants mineurs et plus d’adulte non positif pour les garder, ils seront hospitalisés aussi), même si asymptomatique comme c’est la règle en Thaïlande et le reste du groupe, famille ou amis, même si négatifs, considérés comme cas contacts, se retrouvera placé en hôtel ALQ, hôtel de quarantaine, à ses frais, avec cette fois-ci interdiction de quitter la chambre ou pourra choisir de rentrer chez lui (en devant séjourner en attendant son vol dans un hôtel ALQ en quarantaine stricte en attendant son vol de retour).

Si c’est le tout premier test, à l’arrivée, qui est positif, c’est pareil sauf que ça s’étend aussi aux passagers autour dans l’avion. La règle serait que les occupants des 2 sièges autour dans toutes les directions se retrouvaient aussi contraint de choisir entre hôtel de quarantaine strict et retour à la maison.

A noter, que les touristes devront aussi «scanner» quotidiennement avec leur hôtel SHA Plus qui contrôlera aussi leur température pour recevoir une mise à jour pour l’application MorChana.

7 jours à Phuket puis 7 jours ailleurs

C’est tout frais (validé le 16 août) et comme à chaque fois loin d’être encore très clair sur comment ça se passe concrètement mais le projet 7+7 a été approuvé et immédiatement en place, il permet après seulement 7 jours de #PhuketSandbox d’aller passer les 7 jours suivants dans une des destinations suivantes: Ko Phi Phi, Ko Ngai ou Railay dans la province de Krabi, Khao Lak ou Ko Yao Yai ou Noir dans la province de Phang-Nga, Ko Samui, Ko Pha-ngan ou Ko Tao.

J’imagine qu’on aura les infos détaillées d’ici moins d’une semaine…

Règles de visite des lieux publics en Thaïlande

En Thaïlande, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics, même dans la rue ou en voiture dés que plus de une personne se trouve dans le véhicule, et lorsque vous entrez dans un lieu avec du public, il y a à l’entrée un dispositif de prise de température, du gel hydroalcoolique et au choix un QR code à scanner via l’application ThaiChana pour signaler votre entrée puis sortie du lieu ou une liste papier sur laquelle vous devez inscrire vos noms, prénoms, numéros de téléphone, heure d’entrée puis de sortie du lieu. Cela sert à tracer les éventuels cas contact.

A noter aussi qu’une fois que vous serez autorisés à circuler librement sur tout le territoire, il pourra y avoir des règles spécifiques en fonction de votre destination auxquelles il faudra se plier. Notamment des quarantaines si vous provenez des « dark red zones » dont Bangkok fait partie (je vous conseille d’ailleurs d’éviter Bangkok et alentours qui est la zone la plus touchée par le COVID-19 en Thaïlande actuellement) ou des applications smartphone ou formulaires web spécifiques.

La Thaïlande connaissant sa pire situation de COVID-19 depuis le début de le pandémie, les restrictions notamment sur les déplacement sont nombreuses. En ce moment, et jusqu’au moins au 2 août, les transports longue distances sont à l’arrêt, à l’exception de Nok Air qui a trouvé une parade temporaire.

Je vous invite donc à lire cet article avant de décider de venir en Thaïlande actuellement.

Il devrait à partir du 1er août être possible de ne faire que 7 nuitées à Phuket puis ensuite d’aller sur les destinations suivantes : Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao, Koh Phi Phi, Koh Ngai, Railay, Khao Lak et Koh Yao Yai ou Noï. Accord de principe mais la route est encore longue pour que ce soit en place et on ne connaît aps les conditions. Pour moi, sauf raison personnelle majeure, ne venez sous ce programme que si un séjour entre ses destinations, même au delà des 14 jours, vous intéresse car les déplacements vers les autres provinces pourraient être plus compliquées voire très compliquées comme en ce moment.

Si vous avez la moindre question sur tout ce processus, vous pouvez contacter l’Ambssade de Thaïlande à Paris au 01 56 26 5050 ou consulter cette page (paragraphe 8).

Il y a aussi depuis le 5 juillet, une hotline spéciale pour la Phuket Sandbox avec, et c’est notable, des interlocuteurs parlant français est disponible 24h/24 (voir photo).

Et il y a aussi un site lancé par la Phuket Tourism Association avec une FAQ qui répond à beaucoup de questions: www.phuket-sandbox.com

Il devrait à partir du 1er août être possible de ne faire que 7 nuitées à Phuket puis ensuite d’aller sur les destinations suivantes : Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao, Koh Phi Phi, Koh Ngai, Railay, Khao Lak et Koh Yao Yai ou Noï. Accord de principe mais la route est encore longue pour que ce soit en place et on ne connaît aps les conditions.

A vous de peser le pour et le contre mais vous avez maintenant tous les éléments pour le faire.


Asanha Bucha Day en Thaïlande


Share This:

Le Asanha Bucha Day célèbre, le jour où Bouddha a tenu son premier sermon à ses cinq premiers disciples après avoir atteint l’illumination. C’est aussi à cette période, le lendemain pour être exacte, que débute le carême bouddhique et le début de la retraite de saison des pluies pour les moines bouddhistes, une période qui est donc évidemment marquée par de nombreuses manifestations religieuses et festivals. Je ne pourrai pas tous les énumérer…

Asanha Bucha est le 24 juillet 2021.

UPDATE 2021: avec le COVID-19 beaucoup des cérémonies et événements sont annulés cette année.

Ubon Ratchathani

Le Candle Festival d’Ubon Ratchathani est le plus réputé de Thaïlande

Asanha Bucha a plusieurs orthographes (notamment Asalha Puja ) et est célébré le jour de la pleine lune du huitième mois lunaire, en juillet. Il commémore le jour du Discours sur la mise en mouvement de la roue du Dharma dans lequel Bouddha leur a transmis ce qu’il a appris de son illumination à ses premiers disciples.

C’est également le jour où il ordonna le tout premier moine bouddhiste. Aujourd’hui encore beaucoup de bonzes choisissent cette date pour leur ordination. Des rituels sont observés dans les temples du pays avec des offrandes de bougies géantes. Un cérémonial qui a plus ou moins d’ampleur selon les endroits mais il y aura à cette occasion de nombreux festival des bougies à travers la Thaïlande (voir ici).

Le plus connu, celui d’Ubon Ratchathani bien sûr. Ce festival attire tous les ans plus de 200.000 visiteurs. Chaque communauté monastique fabrique des bougies en cire gigantesques, ciselées de sculptures extraordinaires. Elles représentent Bouddha et diverses autres divinités. Exposées sur des chars, elles traversent la ville en grande procession. Le cortège se déplace à partir de Wat Si Ubon Rattanaram, le long de la route de Thung Si Muang, accompagné de danseurs et de musiciens en costumes traditionnels (renseignements: TAT Ubon Ratchathani 045 24 3 770).

Mais, la ville de Kohrat (Nakhon Ratchasima),aura aussi le sien et d’autres villes aussi parmi lesquelles Khon Kaen, Suphanburi, Surin où outre la magnifique procession de bougies sculptées à travers la ville, il y aura des défilés d’éléphants décorés et parés de soieries. Vous pourrez même participer à la plus grande offrande de nourriture faite aux moines installés sur le dos des pachydermes.

Vous retrouverez plus de détails sur les festival organisés dans l’article sur les festivités de Khao Phansa.

Rendez-vous et flânez autour des temples car où que vous soyez, il y aura forcément des cérémonies et offrandes aux moines.


Voyager en Thaïlande actuellement

Share This:

Le 1er juillet, avec son programme « Phuket Sandbox » qui devait être le premier de plusieurs autres plans similaires, la Thaïlande se rouvrait très prudemment aux touristes internationaux vaccinés (et vaccinés seulement les autres devant subir une quarantaine stricte). Trois semaines plus tard qu’en est-il ?

Koh Tao a rouvert aux touristes vaccinés qui peuvent la rejoindre après 7 jours à Samui

Un processus compliqué pour venir

Que ce soit la Phuket Sandbox ou Samui+, son alter-ego pour l’île de Koh Samui et ce sera pareil pour les futures destinations qui pourraient bénéficier de programmes de réouverture aux touristes internationaux vaccinés dans les prochaines semaines, les démarches pour venir sont assez lourdes et commencent par l’obtention d’un certificat d’entrée (COE).

Ce sésame est délivré après avoir monté un dossier de plusieurs documents prouvant la vaccination complète, une couverture d’assurance COVID-19, la réservation de billets d’avion, de nuits dans des hôtels au label sanitaire bien précis, de 3 tests PCR à faire sur place ect… à télécharger sur le site officiel des demande de COE. Bref, il faut montrer patte blanche.

Les sites spécialisés de commande de visa en ligne comme Visa Connect peuvent faire ces démarches pour vous, ce qui facilite la tâche et vous assure que votre dossier est conforme.

Cette formalité passée, et éventuellement celle du visa car même si elle a été portée à 45 jours, l’exemption de visa pour venir en Thaïlande n’est probablement pas assez longue pour un séjour sous ce régime qui vous bloque dans un destination pendant 14 jours, il faudra aussi se plier aux règles des compagnies aériennes et autorités de votre pays pour embarquer dans l’avion (test PCR négatif de moins de 72h notamment).

Une arrivée très contrôlée

Une fois votre avion posé en Thaïlande, tous vos documents seront vérifiés, des applications de traçage seront à télécharger et 3 tests PCR à faire, le jour de l’arrivée, le 7ème jour et le 13ème jour.

Le transfert de l’aéroport vers l’hôtel, qui doit être un hôtel au label sanitaire bien spécifique, se fera aussi en « transport sanitaire », pas question d’utiliser les transports publics ou taxis. Et vous serez enfermés dans votre chambre le temps que le premier test revienne négatif.

Liberté surveillée

Et là, selon les programmes, la liberté que vous aurez, varie. A Phuket, c’est une liberté totale de déplacement sur toute l’île, à charge de revenir dormir chaque nuit dans votre hôtel au label sanitaire et de chaque matin lui laisser prendre votre température et transférer vos données de santé via une application.

A Samui, les 3 premiers jours sont enfermés dans l’hôtel et les 4 jours suivants autorisent des sorties sur des itinéraires définis avec des agences dédiées uniquement. Et pour les autres programmes, il faudra voir car ils sont toujours en gestation mais chacun pourra avoir des règles de liberté spécifiques.

Une promesse déjà rompue

Ces plans devaient, après avoir passé 14 nuits dans le périmètre restreints de la destination ouverte choisie, permettre ensuite aux touristes de se déplacer librement partout en Thaïlande. Mais le pays qui connaît sa pire vague de COVID-19 depuis le début de la pandémie est en train de bloquer tous les transports publics longue distance et de dissuader tout déplacement: ce mercredi 21 juillet et pour au moins 14 jours, plus de vols domestiques, plus de bus publics longue distance et très très peu de trains.

nai harn
Plage de Nai Harn à Phuket

Si bien que les premiers Phuket Sandboxers qui viennent de finir leur 15 jours imposés sur l’île ne peuvent sortir de Phuket que par la route en louant une voiture ou une voiture avec chauffeur. Même ceux qui veulent juste regagner Bangkok pour prendre leur vol de retour chez eux n’ont pas d’autre choix.

Les principaux lieux de loisirs sont fermés ou ferment tôt, beaucoup de parcs nationaux et monuments n’accueillent plus de public, bref, pour des vacances, on a connu mieux…

Une épée de Damocles au-dessus de la tête

De plus, en rentrant dans ces programmes, vous vous exposez à un risque, certes faible mais loin d’être inexistant, de vous retrouver mis en hôtel de quarantaine stricte pour 14 nuits, à vos frais (et ça coûte en moyenne 2 à 3 fois plus cher qu’un hôtel sandbox pour un confort parfois moindre), si un des passagers de votre vol d’arrivée est testé positif ou si une des personnes qui vous accompagne est testée positive lors d’un des 3 tests à faire sur place.

Je rappelle que toute personne positive sera automatiquement hospitalisée même si asymptomatique et donc les personnes voyageant avec elle mises en quarantaine.

Conclusion

Sans la situation sanitaire qui devient très préoccupante en Thaïlande, ces plans malgré des démarches lourdes et contraignantes auraient pu attirer quelques vacanciers déjà très attachés au pays et, disons-le, un peu en manque, mais là, à part des personnes qui ont une raison personnelle forte de venir en Thaïlande, je ne conseille à personne de venir et je pense que ça ne fait envie à personne.

Les possibilités de mouvements sur place seront extrêmement limitées pour les 14 prochains jours mais probablement pour plus longtemps. Les restrictions pouvant tomber du jour au lendemain et s’accumulant depuis une semaine, vos éventuels plans pourraient tomber à l’eau du jour au lendemain. Sans parler du risque de se retrouver en quarantaine à payer cher un séjour enfermé.

Vu les frais que cela représente de voyager en Thaïlande actuellement entre l’assurance COVID obligatoire, les tests PCR avant de partir puis ceux sur place, les hôtels sanitairement approuvés généralement plus chers qu’un hôtel basique, les restrictions de dernière minute qui peuvent vous faire remplacer des billets d’avion à 1.200 THB par une voiture avec chauffeur à plus de 10.000 THB sans parler du temps de trajet décuplé comme c’est le cas en ce moment pour bon nombre de participants à la Phuket Sandbox ou pire d’éventuels frais de quarantaine, il est clair que la Thaïlande n’offre pas les conditions de vacances sereines aujourd’hui.

Dommage car le pays avait, jusqu’à ce printemps, très bien contenu la pandémie mais une série de mauvaises décisions et la pression des variants lui ont fait perdre cet avantage au moment où elle en avait le plus besoin, celui de sa réouverture aux touristes.

Je sais que ça fait long mais mieux vaut attendre une situation plus favorable avant de se décider à replanifier un séjour en Thaïlande. Sauf à avoir une raison très importante d’y aller.


Fièrement propulsé par WordPress