Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

La Thaïlande hors des sentiers battus: Uthai Thani

Share This:

Pour ceux qui ont raté l’épisode précédent, il est à lire ici. Pour les autres, je reprends le récit au petit matin au Perkmai Resort dans la province de Chainat. L’objectif de ces jours 2 et 3 est de visiter plusieurs lieux de la province voisine d’Uthai Thani mais pas la ville cette fois-ci. J’ai ajouté sur la carte en fin d’article les nouvelles visites.

thailande hors sentiers battus uthai thani

Jour 2: Uthai Thani

Le Giant Tree d’Uthai Thani

Il y a 1h20 de route entre le Perkmai Resort et le grand arbre tricentenaire d’Uthai Thani. Nous avons fait quelques arrêts en route pour visiter rapidement 3 temples par curiosité mais rien de marquant.

giant tree uthai thani

C’est un des « monuments » les plus connus et visité de la province. Je suis toujours impressionné par ces arbres même si le plus connu des arbres géants de Thaïlande reste le Giant Tree de Kanchanaburi mais il ne s’agit pas du tout du même type d’arbre.

Le Wat Tham Khao Wong

A une vingtaine de kilomètres du « Giant Tree », le Wat Tham Khao Wong se trouve probablement le temple de la province d’Uthai Thani avec le plus beau cadre.

wat tham khao wong uthai thani thailande

Installé dans un superbe coin de nature au milieu des montagnes avec un petit lac artificiel que domine son bâtiment en bois à 2 étages construit en 1987 longé par une petite cascade, son parc est juste superbe et si agréable à parcourir (malgré la petite pluie fine que nous avons eu).

Il avait beaucoup plu les jours précédents et surtout la nuit juste avant ce qui explique que l’eau soit marron.

wat khao wong uthai thani

Au dernier étage, dans les chambres du temple en bois, sont installées des statues très réalistes de moines réputés en position méditative.

statue moine wat tham khao wong

Alors oui, il y a le mot « tham » qui signifie grotte dans son nom, probablement plus pour la cavité qui se trouve sous le bâtiment en bois que pour la grotte artificielle à la droite du lac mais ce n’est, de mon point de vue, pas le plus intéressant.

A noter qu’il y a un centre de méditation en construction un peu avant qui promet d’être grandiose mais est encore loin d’être achevé.

Le Wat Pha Tang

La prochaine étape avant une fin de journée relaxante dans un lieu que j’attendais de découvrir avec impatience était le Wat Pha Tang et son grand Buddha assis.

wat pha tang uthai thani

La pente qui y mène, sans marche, possède des rampes en forme de serpents Nagas dont les extrémités sont magnifiques.

wat pha tang uthai thani
uthai thani wat pha tang

On peut grimper sur le socle de Bouddha assis mais pas de vue extraordinaire depuis là-haut. A noter que l’abbé du temple fabrique une petite potion médicinale à la composition secrète censée nettoyer le foie. Nous en avons pris une bouteille.

La découverte de la journée !

Dans mes recherches pour préparer ce petit trip, j’avais repéré un endroit idéal pour finir la journée en se relaxant : les sources chaudes de Samorthong (entrée gratuite).

Dans leur parc se trouve un Bouddha assis mais plus que pour prier, on y vient pour profiter de l’eau naturellement chaude et bienfaisante. Je n’ai trouvé mention nulle part de sa température mais elle est bien chaude, je n’ai, au-début, pas pu y plonger mes pieds plus de 15 secondes. Car oui, on y baigne pieds et mollets uniquement sauf à prendre un bungalows avec bassin privé mais ils étaient fermés et je pense en ce moment, faute de clients, n’ouvrent que les week-ends.

smorthong warm springs sources chaudes uthai thani

Sinon, vous avez le choix entre des petirs bassins individuels avec robinets ou des bassins collectifs. Un dans le jardin mais surtout un qui est la raison principale pour laquelle je voulais venir ici, un bassin au bord du lac , en mode piscine à débordement avec une vue et un cadre incroyables.

samorthong hot springs uthai thani thailande
L’orage menace mais le cadre est superbe…

Par contre peu de profondeur, ce n’est pas pour se baigner juste pour tremper les pieds. Mais justement quel pied ! 😉

hot springs uthai thani province thailande

Nous avons passé la nuit au Million View Homestay à 22 minutes de route de là qui nous a fait un super prix pour louer sa petite villa car en semaine (les week-ends, ils sont pleins tout le temps) près de Hup Pa Tat, notre visite du lendemain. Le décor est magnifique, entouré de montagne karstiques avec réveil dans la brume… et sous la pluie qui n’a pas cessé de la nuit.

Jour 3 : retour à la maison

C’est sous une pluie battante et des prévisions météo très « humides » pour la journée que je me suis présenté à l’entrée du Hup Pa Tat qui est en fait un parc national donc avec prix d’entrée et double tarification Thai-Farang. Comme j’étais là, je voulais quand même aller voir rapidement malgré le temps exécrable et faire quelques photos pour pouvoir illustrer l’endroit sur Thailandee.com. Mais je n’étais pas décidé cette fois-ci à payer le prix farang 10 fois plus cher surtout pour revenir détrempé et faire attendre ma femme et ma fille dans la voiture et avec pour but unique de faire la promotion de l’endroit et de toute la province. Après une discussion en thaï avec la responsable qui n’a pas voulu faire d’exception, j’ai finalement préféré renoncer.

J’étais mieux à couvert dans la voiture sur le chemin du retour. Nous reviendrons probablement un jour avec une météo plus favorable dans ce coin qui nous a beaucoup plu. Reste à savoir quand…

Carte des visites

Le plus grand évènement d’Uthai Thani

Cette fois-ci, je n’avais pas planifié de visiter la ville d’Uthai Thani ni le superbe Wat Tha Sung, je l’avais fait lorsque j’étais venu pour le festival de Tak Bat Thewo qui se tient à la fin du carême bouddhiste et voit une centaine de moines descendre l’escalier du temple perché de la ville pour recevoir des offrandes.

tak bat thewo thailande
Le temple Wat Sangkat Rattanakhiri à Uthai Thani lors de Tak Bat Thewo

Par contre, j’avais aussi prévu d’aller voir le chedi original, en cailloux entassés, du Wat Pa Nikhom Samakee mais la pluie ne faiblissant pas, lui aussi, ce sera pour une autre fois.


Thaïlande hors des sentiers battus : Nakhon Sawan, Singburi, Chainat et Uthai Thani

Share This:

Il y a 3 semaines, je me suis organisé un petit road trip en Thaïlande de 3 jours en famille au départ de chez moi pour découvrir plusieurs lieux intéressants étalés sur 4 provinces dont vous n’avez probablement jamais entendu parler pour la plupart. J’avais déjà partagé chaque étape en presque live sur la page Facebook de Thailandee.com mais voici un article plus complet pour ceux qui sont en Thaïlande ou ceux qui la connaisse bien et voudraient sortir des sentiers battus quand ils pourront revenir. Je vous ai aussi fait une carte avec tous les lieux visités (voir à la fin de l’article).

Jour 1 : Nakhon Sawan, Singburi et Chainat

Je n’ai évidemment pas vu tout ce qu’il y a d’intéressant dans ces 3 provinces. Mon objectif du premier jour était surtout de rejoindre celle d’Uthai Thani que je voulais visiter plus à fond tout en faisant un parcours pour y aller qui s’arrêtait dans des lieux, surtout des temples (le seul endroit qui n’était pas un temple, je l’ai finalement zappé voyant que le timing allait être serré) intéressants que j’avais listés de longue date.

Le Wat Khiriwong à Nakhon Sawan

wat khiriwong nakhon sawan thailande

Ce temple perché sur le mont Dao Wa Dung est visible de loin quand vous passez en ville à Nakhon Sawan mais rares sont les touristes étrangers qui y montent. Et je ne pense pas que ce soit dû à la croyance locale qui voudrait que si vous le visitez en couple, vous aurez de grande chances de vous séparer. En tout cas, ma femme est restée dans la voiture ;).

thailande hors des sentiers battus nakhon sawan
thailande hors des sentiers battus wat khiriwong

Son élément principal, la Prajulamanee pagoda et sa dominante dorée offrent de magnifiques clichés sur fond de ciel bleu (j’ai eu de la chance avec la météo) et superbes vues dominantes sur la ville et les environs notamment depuis l’étage le plus haut de l’édifice.

wat khiriwong nakhon sawan
wat khiriwong nakhon sawan nord thailande
vue depuis le wat khiriwong nakhon wawan

J’avais aussi prévu un arrêt rapide au Paradise Park qui est le lieu principal pour les festivités chinoises à Nakhon Sawan et notamment pour le Nouvel An chinois dont les célébrations de la ville sont réputées dans toute la Thaïlande. Mais j’ai passé plus de temps que je pensais à photographier le temple donc j’ai préféré me diriger directement vers ma prochaine étape.

Le Wat Takhli

J’ai bien fait car en route, j’ai aperçu un grand Bouddha assis sur une montagne que je n’avais pas mis dans mon itinéraire et forcément, curieux, nous y sommes allés.

wat takhli thailande

Le Bouddha est majestueux et les vues à distances promettaient un lieu qui valait le détour avec une vue intéressante.

big buddha wat takhli

Malheureusement, laissé à l’abandon, le haut du temple est le royaume de chiens errants qui ne nous ont pas accueillis avec des léchouilles mais en montrant les crocs, encerclant rapidement la voiture. J’ai tenté une sortie pensant qu’un moine les rappellerait à l’ordre comme ça arrive souvent et que je pourrais visiter tranquille mais il n’y avait aucun être humain là-haut. Je me suis donc vite ravisé. Vraiment dommage…

Le Wat Lang Kao

bottles temple thailande

J’ai longtemps cru que le Wat Lan Khuat (Temple au million de bouteilles) à Si Saket était le seul construit avec presque exclusivement des bouteilles en verre vides et du ciment mais ce n’est pas tout à fait le cas.

wat lang kao nakhon sawan

Le Wat Lang Kao, dans la province de Nakhon Sawan utilise aussi cette technique de construction mais au final que pour son hall d’ordination, un pan de mur et un bassin.

wat lang kao temple bouteilles thailande
wat lang kao nakhon sawan

Il semble que le temple n’ait pas eu les finances pour aller au bout de son projet, dommage car son wiharn en bouteilles est très joli et ses jardins, s’ils avaient pu être achevés, auraient été très agréables. Mais ça reste une jolie découverte.

wat lang kao bottles temples thailande

Mon prochain arrêt se trouve dans la province de Singhburi mais est à moins de 30 minutes de route.

Le Wat Saï

Le Wat Sai était la visite de ce premier jour que j’attendais le plus. Situé au bord du fleuve Chao Phraya, dans la province de Singhburi, ce temple en ruines que plusieurs arbres se sont complètement appropriés est très photogénique et apaisant.

wat sai singhburi thailande

Il daterait de la période d’Ayutthaya et a été abandonné depuis des siècles. Il y aurait eu au moins une tentative de le rénover mais des évènements presque surnaturels ont dissuadés les villageois de le faire.

tem^le bouddhiste dans racines arbre wat sai singhburi
temple dans les racines d'un arbre thailande

Le temple n’est pas sans rappeler le Wat Bang Kung près du marché flottant d’Ampawa mais je lui ai trouvé plus de charme et l’ai préféré. Probablement aussi car ici les touristes y sont extrêmement rares et on se sent un peu privilégié de se trouver sous la voûte des branches et feuillages, face aux Bouddhas et entouré des murs d’enceintes en partie écroulés du temple.

thailande hors sentiers battus wat sai singhburi
wat sai singburi thailande

C’est surtout le grand figuier étrangleur (dton saï en thaï) d’une trentaine de mètres de haut qui est impressionnant et qui lui vaut son nom de Wat Saï.

Wat Sanam Chai

bouddha couché chainat thailande

Le dernier temple de cette première journée est probablement le moins connu. Il se situe dans la province de Chainat mais là encore, il ne faut qu’une bonne vingtaine de minutes pour le rejoindre depuis le Wat Sai.

wat sanam chai chainat
bouddha couché wat sanam chai chainat

Le principal, pour ne pas dire l’unique, intérêt du Wat Sanam Chai (dont on pourrait traduire le nom par le temple du terrain de la prospérité) c’est son Bouddha couché extérieur peint. Je me suis dit que ça ferait un joli spot pour le coucher du soleil mais en fait, le lit de l’astre solaire ne se trouve pas idéalement placé.

sunset bouddha couché chainat thailande

Mais ça faisait un tout petit détour sur la route vers Uthai Thani, notre étape du lendemain.

Carte des lieux visités

Nous avons dormi au Perkmai Resort pas très loin, toujours dans la province de Chainat. Bungalow dans un jardin sympa à 500 THB la nuit.

La suite, les jours 2 et 3, au prochain épisode… (très bientôt).


Plage, détente et massages à 3 heures de Bangkok

Share This:

Dans mes articles et mes partages sur les réseaux sociaux, je vous parle surtout des visites à faire en Thaïlande avec parfois certaines très physiques mais beaucoup moins souvent de détente ou relaxation et encore moins de farniente. C’est vrai que ce n’est pas tout à fait dans ma personnalité de beaucoup profiter de ça même s’il m’arrive de prendre le temps d’un massage, souvent avec réflexologie plantaire, voire de faire un petit coup de sauna artisanal avec la tête qui dépasse (voir mon article sur les sum gai spas pour ceux qui l’auraient raté) mais une fois de temps en temps un soin dans un grand spa réputé, même moi j’aime ça ! Aujourd’hui, je vous emmène donc à Hua Hin pour le test de deux adresses et un séjour dans un hôtel de luxe car oui, en voyage, il faut aussi savoir se faire plaisir et prendre soin de soi.

massage spas en Thaïlande

Séance de yoga à l’aube

Je ne sais pas si tout le monde classerait une session de yoga à l’aube dans la catégorie « relaxation » car il faut se lever aux aurores mais c’est définitivement une composante du bien-être et on peut le faire à toute heure évidemment 😉

C’est encore plus agréable quand on le fait sur la terrasse surélevée du Aleenta Resort & Spa à Pranburi avec en point de mire le soleil qui se lève sur la mer. J’avoue qu’il me faudra plusieurs autres séances pour vraiment que ça porte ses fruits tant je suis souple comme un poteau mais c’était une bonne façon de commencer la journée. Si vous préférez, cela peut se transformer en séance de méditation. Beaucoup d’adresses ici le proposent soit en collectif soit en individuel.

yoga salut au soleil thailande

Après ce réveil du corps et le traditionnel salut au soleil, nous sommes allés dans le jardin biologique du resort pour collecter les œufs de notre petit-déjeuner. Manger sainement est évidemment une dimension importante du bien-être. De plus en plus de restaurants et hôtels en Thaïlande se convertissent à la cuisine organique.

oeufs poulailler thailande

Bel hôtel en bord de plage

Après une visite de la cascade de Pala U, j’ai passé les 2 jours suivants à Hua Hin au Hyatt Regency, resort avec à peu près tous les équipements et installations dont on pourrait envie : restaurants, spas, bars, terrains de tennis et basket, tir à l’arc, yoga également, piscines… et un accès direct à la plage, côté Khao Takiap, mon coin préféré avec sa petite colline, son Bouddha debout et son petit port de pêche.

hyatt regency hua hin

Un endroit idéal pour ce petit séjour en famille. Lili a adoré courir dans les allées des jardins en riant, alterner entre trempette dans la mer et pataugeage dans la piscine. Il y a d’autres très belles adresses avec 4 ou 5 étoiles pour se faire plaisir à Hua Hin.

Journée détente et soins au Chiva-Som

Le clou de ce séjour « je prends soin de moi » était ma journée au Chiva-Som. C’est un des spas les plus réputés du monde.

spa hua hin chiva som

Arrivé le matin, après avoir renoncé à utiliser tout appareil électronique dont mon appareil photo et mon téléphone portable pour vraiment déconnecter, j’ai d’abord eu droit à une consultation pour définir mon mode de vie, mon état de santé général et mes besoins et envies, puis rendez-vous avec la physiologiste qui m’a conseillé de muscler ma ceinture abdominale avant de profiter d’un massage Chi Nae Tsang, une technique qui se concentre sur le ventre. C’est le gros plus du Chiva-Som, ils ont un panel de techniques de massage impressionnant si bien qu’ils peuvent vous proposer celle qui correspond le mieux à votre situation.

spa chivasom huahin

Le repas servi dans le restaurant au bord de la plage est axés sur la santé. Les plats sont nombreux mais en petites quantités et tous avec des vertus. Vous pouvez choisir de manger sans gluten également. Ils ont aussi toute une sélection de boissons et smoothies détox ou énergisantes. L’après-midi, j’avais opté pour leur massage signature qui dure 90 minutes.

hua hin massage chivasom

Pendant toute cette journée, vous pouvez aussi participer aux cours qu’ils proposent dont le programme varie selon les jours de la semaine et bénéficiez d’un accès illimité à leur espace détente avec sauna, hammam et jacuzzi ainsi qu’à leurs piscines intérieures et extérieures.

Ca m’a fait un bien fou de prendre une journée totale pour prendre soin de moi, ça ne m’était pas arrivé au moins depuis la naissance de ma fille. La formule dont j’ai bénéficiée coûte 9.000 THB mais il y a aussi une formule à la demi-journée à 5.000 THB.

Comme j’ai abandonné téléphone et appareil photo pour cette petite retraite de 8 heures, les photos d’illustration m’ont été fournies par la Chiva-Som qui de toute façon n’autorise aucune photo à l’intérieur de ses murs pour garantir la tranquillité de ses clients.

Spa The Barai

Le jour suivant, comme ma femme était un peu jalouse, on a mis Lili au « Kid’s camp » du Hyatt Regency pour aller tous les deux se faire masser une heure au spa de l’hôtel, The Barai.

spa the barai hua hin

L’expérience ici commence avant même le massage. Vous pénétrez dans un long couloir sombre avec quelques lumières pour vous guider puis vous arrivez à un mur d’étoiles avant de découvrir une petite ouverture qui vous mène… à un carré entourant un bassin dont le style n’est pas sans rappeler Angkor Wat. J’ai vraiment été bluffé par l’architecture du lieu. C’est pour moi presque qu’un monument à visiter à Hua Hin !

the barai spa assages hua hin

Une fois que vous avez choisi le soin que vous voulez, et là aussi le choix est large, vous suivez les masseuses à travers des corridors dont chaque alcôve est une sorte de petit jardin zen avec des motifs dessinés au râteau dans le sable avant de pénétrer dans la salle dans laquelle vous serez massés.

spa the barai hyatt hua hin

C’est vraiment un cadre exceptionnel et très photogénique. Relaxation et détente assurées.

Après, un thé et un petit moment de pause dans leur décor presque de film, toutes les bonnes choses ont une fin, retour sur Bangkok.

Cette escapade en famille a été vraiment très agréable et ce fut la première rencontre de Lili avec la mer. Je crois que ça a été un coup de foudre tant elle s’est amusée comme une folle ! Il faudra que je prenne un peu plus le temps de profiter de l’excellence des massages et spas de Thaïlande. On a qu’une vie ! Enfin, ça dépend des croyances 😉

P.S : par souci de transparence, je me dois de préciser que pour ce séjour, j’ai été invité par les hôtels et spas que je cite dans l’article. En cette période compliquée, je n’aurais pas pu me permettre de le financer moi-même. Mais j’ai été complètement libre dans l’écriture de ces lignes.


Mes 5 ascensions les plus rudes en Thaïlande

Share This:

Alors, je dis « mes » 5 plus dures ascensions en Thaïlande et pas « les » 5 car je n’ai évidemment pas encore tout fait mais je compte bien en rajouter à mon palmarès et j’ai déjà gravi quelques uns des chemins réputés les plus ardus ou des escaliers les plus longs de Thaïlande. C’est donc parti pour ce Top 5.

5 ascensions de montagnes en Thaïlande

1. Phu Kradueng

lever de soleil phu kradueng thailande
La récompense quand on monte la Phu Kradueng, c’est le lever du soleil

C’est assurément l’ascension la plus difficile et longue que j’ai faite pour l’instant en Thaïlande. Le Phu Kradueng est une montagne dans la province de Loei dans le Nord-Est de la Thaïlande, près du Laos.

Le plus éprouvant est de monter les 3.5 kilomètres d’un chemin très escarpé qui mène au sommet. J’ai mis 3h20 à les parcourir. Il y a des points de ravitaillement avec restaurants en route et même des porteurs pour vos sacs, si vous voulez.

Ensuite, reste 4 kilomètres de plat pour rejoindre le campement des rangers. Car oui, si on vient gravir le Phu Kradueng, outre la croyance qui veut qu’un couple qui y parvient ensemble durera (moi, je l’ai fait seul ;)), c’est pour observer le lever du soleil depuis là-haut.

Voici ma vidéo de l’ascension avec toutes les informations pratiques pour y aller, louer une tente en haut ect…

Sinon vous retrouverez sur le site sur la page de Loei tout ce qu’il faut savoir pour gravir le Phu Kradueng qui n’est ouvert qu’une partie de l’année.

2. Khao Lom Muak

C’est mon ascension la plus récente de ce Top 5 puisque je l’ai faite le 5 septembre dernier. Ce pic planté en bord de mer à Prachuap Khiri Khan n’est maintenant ouvert aux grimpeurs que les longs week-ends de ponts en Thaïlande.

Superbe point de vue mais ouvert que quelques jours par an

Ce n’est pas la longueur du trail pour accéder au point de vue qui lui vaut sa place dans cette liste mais sa difficulté car si cela commence gentiment par des marches régulières, elles cèdent vite la place à un chemin de plus en plus accidenté sur lequel on progresse à l’aide de cordes pour finir par presque faire de l’escalade. Cela m’a pris quasiment une heure pour pouvoir profiter de la vue à couper le souffle qui récompense tous ceux qui viennent là.

Là, aussi, on se rend mieux compte de ce que c’est que de monter sur le Khao Lom Muak dans ma vidéo.

Vous avez toutes les informations utiles dont les prochaines dates d’ascension dans la partie principale du site sur la page des visites à faire à Prachuap Khiri Khan.

3. Le Tiger Cave Temple de Krabi

Ici, nous ne sommes pas dans un trail dans la montagne mais face à un long escalier de 1260 marches, parfois irrégulières, souvent en plein soleil, pour atteindre la magnifique vue à 360 degrés qu’offre la plateforme installée sur un pic rocheux.

tiger cave temple
La vue après 1260 marches à monter

L’effort est plus intense que long mais une chose est quasi certaine, vous arriverez en sueur en haut. Ma vidéo est un peu ancienne et pas très qualitative mais ça vous donnera une idée.

Si vous voulez le faire, jetez un oeil sur la page dédiée au Wat Tham Seua (Tiger Cave Temple) sur la page des visites conseillées à Krabi.

4. Le Wat Khao Wong Prachan

temples au 3790 marches thailande
3790 marches pour arriver là !

Ce temple perché situé dans la province de Lopburi est, il me semble, celui en Thaïlande dont le chemin d’accès possède le plus de marches. 3790 pour être exact. Donc sensiblement plus que le Temple de la Grotte du Tigre à Krabi dont je vous parlais juste au-dessus mais ce sont, pour toute une partie du chemin, des marches pas très hautes et donc si ça reste un bel effort à fournir, c’est de mon point de vue, moins éprouvant.

La vue sur la vallée et le grand Bouddha de la partie inférieure du temple qui était en construction lors de ma visite mais ne devrait plus tarder à être ouvert aux visiteurs, est sympathique surtout au coucher du soleil mais c’est la moins impressionnante de tous les lieux que je cite dans cet article.

Là, aussi évidemment, j’ai fait une vidéo évidemment.

Comme pour les autres, les informations pratiques et la localisation précise du temple sont dans la rubrique des visites à faire à Lopburi.

5. Tab Kak Hang Nak Nature Trail à Krabi

trai krabi
Vue en haut du Tab Kak Hang Nak Nature trail

Le départ de ce trail se trouve à une trentaine de kilomètres du centre ville de Krabi. Il y a quelques passages un peu accidentés mais rien à voir avec les deux premières ascensions de cet article. Il y a même des portions boisées à l’ombre tout à fait agréables.

Là aussi, les efforts sont récompensés par une vue incroyable, sur la baie de Phang Nga, cette fois-ci. Et il y a une photo que quasiment tout le monde fait, debout sur une langue de pierre au-dessus du vide.

Informations pratiques pour faire ce trail sont sur la page des visites à faire à Krabi.

Il me reste évidemment beaucoup de temples perchés à aller découvrir, de treks vers des sommets avec vues à couper le souffle (si l’effort pour y arriver ne l’a pas déjà fait ;)) à faire, il y a notamment une ascension qui me tente bien aussi depuis longtemps mais que je n’avais pas réussi à organiser, c’est celle du Doi Luang Chiang Dao, mais j’avais envie de partager déjà ceux-là avec vous. En attendant, le prochain… Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas !


12 temples vraiment uniques en Thaïlande

Share This:

Le dernier recensement fait état de 41.205 temples en Thaïlande. Un chiffre impressionnant et en constante augmentation tant il s’en construit régulièrement de nouveaux tandis que les existants pour certains s’agrandissent et se développent. Parmi eux, j’ai voulu en extraire 12 qui sont uniques et pour la plupart pourtant assez peu connus des touristes étrangers. Je les ai tous visités sauf un mais j’espère y aller dans les prochains mois…

12 temples vraiment uniques en Thaïlande

Le Wat Niwet

wat Niwet bang pa in thailande
Non, ceci n’est pas une église mais bien un temple bouddhiste !

Ce temple est unique à 2 titres, son mode d’accès, un petit téléphérique qui enjambe un bras du fleuve Chao Phraya, et son architecture d’église néogothique bien qu’il fut dés sa construction bien clair que ce serait un temple bouddhiste. Le Wat Niwet Thammaprawat se trouve à Bang Pa-In pas loin d’Ayutthaya.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Wat Niwet ici.

Le Wat Samphran, « Dragon Temple »

Le Wat Samphran dans la province de Nakhon Pathom

Comme son surnom de « Temple du Dragon » l’indique, le Wat Samphran est connu pour son dragon mais des temples avec des représentations de dragons en Thaïlande, il y en a des centaines ! Ce qui fait que ce temple de Nakhon Pathom n’a pas sont pareil, c’est sa tour principale rouge de 80 mètres de haut autour de laquelle s’enroule un long dragon dans le ventre duquel les visiteurs peuvent marcher pour rejoindre la plateforme au sommet.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Wat Samphran ici.

Le Wat Phra Sorn Kaew

wat phra sorn kaew
Le Wat Phra Son Kaew (Phetchabun)

Ce temple se trouve dans un joli coin de montagne entre Phitsanulok et Phetchabun mais ce n’est pas son emplacement qui lui vaut d’être dans cet article. Non, c’est sa succession de 5 statues de Bouddhas blanches, rangées un peu en mode Dalton, de la plus petite à la plus grande.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Wat Phra Sorn Kaew ici.

Le Wat Ban Rai

wat ban rai nakhon ratchasima
Wat Ban Rai (photo: Somchai Khao Sok Paradise Resort)

Bien qu’il soit depuis longtemps sur mes tablettes, c’est le seul temple de cette liste que je n’ai pas encore visité. J’emprunte donc une photo d’un ami à qui j’ai conseillé d’y aller pour illustrer. C’est son immense tête d’éléphant sur son bâtiment principal qui impressionne et sa forme si particulière qui en font un temple unique même si les peintures intérieures originales ne manqueront pas de étonner également.

➡️ Le Wat Ban Rai se trouve ici dans la province de Nakhon Ratchasima.

Le Wat Pariwat

temple super heros bangkok
Wat Pariwat à Bangkok

Le Wat Pariwat est aussi connu comme le « David Beckham Temple » mais plus que pour sa petite représentation du footballeur Anglais, c’est pour son hall d’ordination décoré de reliefs extérieurs parmi lesquels on retrouve plusieurs héros de mangas ou Marvel qui fait de se temple de Bangkok un lieu unique.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le « Temple des super-héros » à Bangkok ici.

Le Wat Metta Tham Potiyan

wat metta tham photiyan
Statue du Wat Metta Tham Photiyan à Kanchanaburi

Ce temple chinois dans la province de Kanchanaburi est notable pour ses 4 statues dos à dos de 12 mètres de haut de la déesse Guan Yin aux multiples bras sculptées dans du bois de tek massif.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Wat Matta Tham Photiyan ici.

Le Prasat Hin Phanom Rung

phanom rung
Phanom Rung (Buriram)

Je me devais de mettre un temple khmer dans ce classement et le Phanom Rung dans la province de Buriram avec son allée dallée impressionnante me paraissait le meilleur choix. On peut aussi y observer, 4 fois par an, le soleil se lever ou se coucher dans l’alignement parfait des 15 portes du temples.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Phanom Rung ici.

Le Silver Temple de Chiang Mai

temple argent chiang mai
Temple d’Argent à Chiang Mai

Le Wat Srisuphan ou « Temple d’Argent » se trouve en plein coeur de Chiang Mai à 2 pas de la Walking Street du samedi soir. Il doit son surnom à son hall entièrement en argent (dans lequel il est interdit aux femmes de pénétrer). Le temple organise des activités intéressantes et a un petit atelier de gravures auxquels les touristes peuvent participer.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Temple d’Argent à Chiang Mai ici.

Le Wat Chalerm Prakiat

lampang temple perché
Wat Chalerm Prkiat (Lampang)

Ce temple qui se trouve dans la province de Lampang, dans le Nord de la Thaïlande, est probablement mon temple perché préféré dans le pays avec ses petits éléments disposés sur les pics d’un sommet de montagne pas vraiment adapté. La vue par temps dégagé y est superbe !

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Wat Chalerm Prakiat ici.

Le Wat Siridhorn Wararam

S’il a une jolie architecture, le Wat Siridhorn Wararam, situé dans la province d’Ubon Ratchathani, révèle sa particularité la plus incroyable dés que la nuit commence à tomber avec les peintures de sa face arrière qui commencent à s’illuminer.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Wat Siridhorn Wararam ici.

Le Wat Phu Tok

wat phu tok
Sur les passerelles du Wat Phu Tok

Ce ne sont pas les prouesses architecturales ou statues et décorations qui ont fait du Wat Phu Tok un lieu connu malgré qu’il soit situé à Bueng Khan dans une des provinces les moins fréquentées par les touristes étrangers de Thaïlande. C’est son jeu de passerelles et escaliers en bois accrochés à flan de montagne. Impressionnant et pas toujours très rassurant 😉

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Wat Phu Tok ici.

Le Wat Muang

wat luang plus grand bouddha thailande
Le Wat Muang à Ang Thong possède le plus grand Bouddha de Thaïlande

Ce qui rend ce temple situé à une trentaine de kilomètres au Nord d’Ayutthaya unique, c’est son Bouddha qui avec ses 95 mètres de haut est le plus grand de Thaïlande. C’est aussi le quatrième plus haut du monde.

➡️ Vous retrouverez toutes les informations pour visiter le Wat Muang ici.

Il s’agit évidemment d’une sélection. J’aurais pu ajouter le temple du million de bouteilles de Sisaket par exemple mais il y en a au moins un autre en Thaïlande qui est construit avec des bouteilles (que je vais essayer d’aller voir également) et il y a d’autres temples qui ont des particularités et spécificités uniques. Mais dans la vie, il faut savoir faire des choix ! 😉


Revoir la série documentaire : Thaïlande, la beauté sauvage

Share This:

Arte et France 5 sont clairement les chaînes de télévision françaises qui proposent les plus beaux documentaires sur la Thaïlande, la série de la chaîne franco-allemande intitulée « Thaïlande, la beauté sauvage » en fait partie. Rediffusée, il y a peu, je vous propose, pour ceux qui l’auraient à nouveau rater, une séance de rattrapage dans cet article avec les 3 épisodes en vidéo.

Premier volet : Îles et plages du Sud de la Thaïlande

Le premier épisode de la série était consacré au Sud de la Thaïlande côté mer, une région à la beauté de carte postale avec ses plages de sable blanc et ses îles paradisiaques aux paysages variés: imposantes falaises de calcaire, singes qui « ratissent » les côtes, mangroves, tortues, « nomades de la mer » ou forêts d’algues.

2ème volet: Les forêts centrales de la Thaïlande

Le 2ème épisode de cette série documentaire nous emmènera au cœur de la Thaïlande, avec ses forêts et ses plaines fertiles. Partout, même dans les rues de Bangkok, la nature s’impose. Réputée pour être le centre nourricier du pays avec ses nombreuses rizières, cette région abrite des lieux incroyyables. Dans cet épisiode, vous découvrirez aussi le lien qui se tisse entre un mahout et un bébé éléphant, un sujet toujours polémique…

3ème volet : Les montagnes du Nord de la Thaïlande

Pour finir, cap sur le Nord de la Thaïlande, couvert aux 2/3 de montagnes, il abrite quelques unes des créatures les plus rares du monde, comme le léopard, le tapir malais et le binturong. Cascades, vues incroyables, faune et flore, un magnifique voyage dans la nature du Nord du pays.

Voilà, donc pour cette séance de rattrapage de ces 3 documentaires sur la Thaïlande, une Thaïlande comme on la montre assez peu et qui vous donnera envie, quand ce sera à nouveau possible, d’aller découvrir un peu plus sa nature, en allant notamment dans les parcs nationaux thaïlandais, Khao Sok et Khao Yai en tête.


Les trains de l’extrême en Thaïlande (replay)

Share This:

Je l’ai souvent dit et je le maintiens, que voyager en train en Thaïlande est une vraie aventure humaine surtout en 3ème classe mais c’est un moyen de transport pour qui aime prendre son temps et n’est aps à cheval sur les horaires. Je vous partage aujourd’hui un numéro de l’émission « Les trains de l’extrême » consacré aux trains en Thaïlande et diffusé sur RMC découverte. Une intéressante plongée dans la vie ferroviaire siamoise dont je vous mets le replay plus bas dans cet article.

L’émission « Les trains de l’extrême » en Thaïlande

Trains de l’extrême en Thaïlande

Regarder ce reportage est l’occasion de traverser la Thaïlande du Sud au Nord et de découvrir ses paysages qui défilent derrière les fenêtres mais aussi de voir l’organisation de la circulation ferroviaire, la maintenance, l’entretien, la conduite difficile notamment pendant la mousson…

Le voyage démarre au sud de la Thaïlande à la gare du Surat Thani qui pour information ne se trouve pas dans la ville mais à une quinzaine de kilomètres de Surat Thani, je précise car certains se sont faits avoir.

Ensuite, le présentateur, monte en gare de Thonburi pour emprunter le « Chemin de fer de la Mort » à Kanchanaburi. Et évidemment, on ne peut pas faire un documentaire sur les trains en Thaïlande sans passer au marché sur la voie ferrée de Mae Klong. Et on finit par la ligne Nord vers Chiang Mai avec une halte à Lop Buri et ses singes.

Je vous laisse regarder, c’est une émission en Anglais doublée en Français.

Mon avis

Malgré le côté un peu racoleur de l’introduction qui j’avoue m’a fait peur et quelques mélanges géographiques dans le montage qui intègre clairement des passages filmés dans le train Bangkok – Chiang Mai dans la partie consacrée au voyage entre Surat Thani et Bangkok, j’ai trouvé cette émission assez agréable à regarder et y ait même appris 2-3 petites choses.

Sympathique aussi de voir les trains-couchettes thaïlandais qui sont clairement une option intéressante et bon marché pour les trajets longue distance car si le prix d’un billet d’avion est proche, on économise une nuit d’hôtel et on dort bien dans les trains de nuit en Thaïlande.

On découvre aussi le Talad Rod Fai Ratchada qui avait un peu perdu de son âme victime de son succès mais dont on peut espérer que l’effet du COVID-19 lui redonne au moins pour un temps, un peu de son atmosphère populaire locale.

Le plus de cette émission, c’est qu’on voit aussi les coulisses, les hommes de l’ombre, le travail de maintenance et d’entretien.

Alors, oui, les trains thaïlandais ne sont pas les plus modernes du monde, loin de là, ni les plus ponctuels et quand on regarde cette émission, on comprend mieux pourquoi, mais ils ont ce supplément d’âme qui transforme un voyage en aventure.

Comme en ce moment, avec le COVID-19, la circulation ferroviaire en Thaïlande a été énormément réduite, je vous invite à consulter le site 12go si jamais vous voulez réserver un billet car les horaires sur Thailandee.com sont ceux d’avant la crise sanitaire (je les mettrai à jour quand le tourisme international sera à nouveau possible).


Voyage :la Thaïlande vue d’en haut

Share This:

Je suis tombé, il y a quelques jours sur le site Mundo Nomada et ses photos au drone de plein de lieux en Thaïlande et ne résiste pas à vous en partager quelques unes ici.

Bang Krachao, le « poumon vert de Bangkok.

Avec sa verdure et ces petites routes cimentées, c’est une escapade dépaysante juste à côté du tumulte de la capitale thaïlandaise.

Le Temple Blanc de Chiang Rai

Monument incontournable et le plus fameux de Chiang Rai, c’est plus une oeuvre d’art qu’un véritable temple puisqu’il n’a aucun moine.

Le plus grand Bouddha de Thaïlande à Ang Thong

Situé entre Ayutthaya et Lopburi, à une trentaine de kilomètres de chacune, le Wat Muang acceuille la plus grande statue de Bouddha du pays.

Le Prasat Muang Tham à Buriram

Temple khmer moins connu que son impressionnant voisin le Phanom Rung, c’est un superbe vestige avec ses 4 bassins, joliment restauré.

Kanchanaburi et le pont de la rivière Kwai

Joli vue aérienne de la rivière Kwai et de son fameux pont.

Nakhon Pathom et son chedi

La ville située à 1h30 de route de Bangkok est célèbre pour cet immense chedi de 127 mètres de haut.

Hong island à Krabi

Koh Hong (Hong Island) est probablement l’île la plus proposée dans les excursions en bateau à Krabi.

Railay dans la Province de Krabi

Accessible uniquement par la mer, l’isthme de Railay offre un superbe décor de pic karstiques et plages. C’est aussi un spot d’escalade prisé.

Le Parc national de Khao Sok

C’est surtout son lac qui attire les touristes qui peuvent dormir dans des hôtels flottants mais c’est aussi un parc à la flore et la faune très riche.

C’est une petite sélection parmi les 45 photos que propose le site et que vous pouvez voir en totalité ICI.

Vous retrouverez toutes les informations pour visiter les lieux présentés sur ces photos dans la partie principale du site sur les fiches visites de chaque destinations.


Visite virtuelle de la Thaïlande : le Wat Bang Kung à Amphawa

Share This:

Je continue à partager des visites virtuelles proposées par l’Office de Tourisme de Thaïlande (TAT) pour vous permettre de découvrir des monuments et lieux de Thaïlande sans bouger de chez vous. Pratique en ces temps de confinement pour cause de COVID-19. Je vous partage aujourd’hui, la visite virtuelle d’une temple étonnant à Amphawa dans la province de Samut Songkhram.

Visite virtuelle du Wat Bang Kung

Le Wat Bang Kung

Si Amphawa est d’abord connue pour son marché flottant, le Wat Bang Kung est aussi une visite à ne pas rater.

Wat Bang Kung Amphawa

Connu pour ses racines et branches de banian tree qui au cours des siècles ont entouré et son wihaan, il abrite un Bouddha doré. Le hall assez simple et en partie en ruines date de la période d’Ayutthaya.

Ici,une bataille féroce entre le Royaume de Siam et les envahisseurs birmans a eu lieu au 18ème siècle. Aujourd’hui, le Wat Bang Kung est à la fois un temple bouddhiste et un mémorial à la gloire des guerriers thaïs.

Vous y trouverez notamment des statues illustrant des scènes de combats et de muay thai. Quand les Birmans se sont retirés en 1768, l’endroit a été oublié et les arbres banian ont repris leurs droits. Car comme on le voit en ce moment, la nature reprend vite ses droits quand l’homme est absent.

Visiter Amphawa

Comme d’habitude, vous aurez toutes les informations pratiques pour organiser un petit séjour à Amphawa dans la partie destinations du site.

Amphawa Thailande
Amphawa

Je vous recommande de venir le week-end et d’y passer une nuit, idéalement dans une guesthouse au bord du canal. C’est comme ça que vous profiterez au mieux du marché flottant et de la vie locale.


Visite virtuelle de la Thaïlande : le Wat Si Chum à Sukhothaï

Share This:

Après le charmant petit temple de Phimai, nouvelle visite virtuelle pour voyager un peu en ces temps de confinement à cause du COVID-19. L’Office de Tourisme de Thaïlande (TAT) a publié plusieurs visites virtuelles pour vous permettre de découvrir des monuments de Thaïlande sans bouger de chez vous et c’est plutôt bien fait. Aujourd’hui, visite virtuelle du temple Wat Si Chum et son Grand Bouddha de pierre, mon temple préféré à Sukhothai.

Visite virtuelle du Wat Si Chum

Le Wat Si Chum de Sukhothai

Situé dans la partie Nord du Parc Historique de Sukhothai, le Wat Si Chum est parfois oublié des visiteurs surtout ceux qui viennent en voyage organisé et c’est vraiment dommage ! Que dis-je, c’est un scandale !
Wat Si Chum
Wat Si Chum à Sukhothai
Accueilli de loin par le sourire de son immense Bouddha de pierre qui vous voit arriver par l’ouverture du hall qui l’héberge, vous serez sûrement ébahi par la beauté et la grandeur de la statue. Pour moi, un incontournable de Sukhothai et même le temple dont je ne me lasse jamais. Pourtant, je l’ai déjà visité 6 fois.

Visiter Sukhothai

Sukhothai est avec Ayutthaya, une des deux grandes destinations historiques de Thaïlande. Toutes deux anciennes capitales du Royaume de Siam sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Sukhothai
Un Bouddha du Wat Mahathat à Sukhothai
Vous retrouverez toutes les informations pour aller à Sukhothai, y dormi, rejoindre le parc historique et le visiter et même fabriquer votre propre amulette de Bouddha dans la partie principale du site Thailandee.com sur les pages dédiées à Sukhothaï.

Fièrement propulsé par WordPress