Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Des nouvelles de Thai Airways: avenir, reprise des vols, remboursements des clients

Share This:

Déjà très endettée avant la crise du coronavirus, l’avenir de Thai Airways devait absolument passer par un plan de sauvetage mais, face à une opinion publique défavorable, au lieu de renflouer la compagnie comme l’avait fait à plusieurs reprises dans le passé l’état thaïlandais, c’est, comme je vous l’avais expliqué, une procédure plus dure, probablement celle de la dernière chance, qui a été choisie et qui s’axe sur 2 décisions principales: celle de la faire passer par le Tribunal des Faillites pour qu’elle soit placée en redressement et de lui faire perdre son statut d’entreprise publique en revendant suffisamment de parts détenues par le Ministère des Finances pour le faire passer en dessous de la barre symbolique des 50%. C’est dans ce contexte que Thai Airways va reprendre ses vols à partir du 1er juillet (voir plus bas).

Thai Airways

Thai Airways en redressement

Le dossier déposé par la THAI auprès du Tribunal des Faillites a été accepté mais si cela va donner de l’air à la compagnie face à ces créanciers, dont on attend encore qu’il accepte le plan de réhabilitation mais ce devrait être le cas, le plus dur reste à faire : restructurer en profondeur pour renouer rapidement avec les bénéfices. Et cela passera par une réduction de personnel estimée à un tiers des 20.000 employés dans le monde, probablement moins d’appareils en circulation et certaines lignes jugées pas assez rentables abandonnées parmi d’autres pistes pour réduire les coûts et améliorer la rentabilité.

Impossibilité de rembourser les billets annulés

Si Thai Airways va continuer à voler et devrait reprendre du service le 1er juillet prochain (voir détails plus bas) et que de ce fait l’on pouvait penser que ses clients ne seraient que peu, au moins à court et moyen terme, impactés par le redressement en cours de l’ ex-compagnie nationale thaïlandaise, il y aura déjà un premier effet pour une partie d’entre eux : l’impossibilité de rembourser les billets des vols annulés.

Impossibilité juridique. En effet sous régime de redressement supervisé par le Tribunal des Faillites, Thai Airways ne peut légalement pas procéder au remboursement… pour l’instant. La compagnie promet toutefois de le faire dans les 6 mois (source: Bangkok Post). Reste les reports de vols sans frais qui eux devraient restés possibles.

Reprise des vols le 1er juillet

Même s’il reste quelques incertitudes sur la réouverture des frontières de l’espace Schengen d’ici cette date, la THAI a annoncé reprendre du service le 1er juillet prochain avec des vols vers et depuis l’Europe.

Ainsi, il devrait y avoir entre autres:

  • 3 vols par semaine pour Bruxelles
  • 1 vol quotidien pour Francfort
  • 1 vol quotidien pour Londres
  • 5 vols par semaine pour Munich
  • 3 vols par semaine pour Paris

Tout ça reste au conditionnel car est étroitement lié à l’ouverture des frontières de l’espace Schengen d’un côté et à celle de la Thaïlande qui interdit jusqu’au 30 juin inclus tout vol commercial entrant dans le pays sauf pour rapatrier des Thaïlandais. Mais une rumeur venant d’une source travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement a déjà laissé entendre que cette restriction pourrait ne pas être reconduite au-delà (voir mon article sur l’éventualité d’un retour des touristes en Thaïlande en juillet)

THAI ou pas THAI ?

Si pour ceux qui sont détenteurs de billets d’avion Thai Airways dont le décollage est prévu après le 30 juin, la question ne se pose pas vraiment, ceux qui commenceraient déjà à planifier un voyage en avion de ou vers la Thaïlande pourraient se demander si dans le contexte réserver leur vol chez Thai Airways n’est pas risqué. Si mon coeur parlait, je vous dirais de prendre Thai Airways car sans clients aucune chance que cette compagnie ne se redresse et ce serait si triste de la voir disparaître mais si c’est ma raison qui parle, difficile de vous dire que c’est un choix qui ne comporte aucun risque. Mais n’oubliez pas que la quasi totalité des compagnies aériennes sont en grandes difficultés. Celles de la THAI sont connues et un plan est lancé pour essayer de remonter la pente et devrait donner de l’air au moins pour plusieurs mois voire années s’il réussit, à la compagnie. La fragilité d’autres compagnies est peut-être moins connue du grand public et elles n’ont peut-être pas les mêmes marges pour se sauver que la compagnie thaïlandaise. Et la Thaïlande aura besoin de Thai Airways pour relancer son tourisme international.

Le choix de la compagnie aérienne pour vos vols vers la Thaïlande mais aussi dans le monde entier pour ces prochains mois sera à faire en conscience et avec plus d’attention et de réflexion qu’avant le COVID-19.

A noter qu’un risque de grève du personnel de Thai Airways dont un tiers pourrait ne pas être conservé à croire certaines estimations, n’est pas à exclure non plus. Ce sera à vous de voir. La compagnie avait déjà lancé, il y a quelques mois, des vols directs à des prix très compétitifs sur certains jours de la semaine, s’ils sont maintenus, avec la qualité de service et d’accueil qui est sa marque de fabrique, elle restera le meilleur choix qualitatif pour venir en Thaïlande.


3ème phase de déconfinement en Thaïlande

Share This:

Le terme « déconfinement » est un peu abusif car à part un couvre-feu nocturne, il n’y a pas eu de confinement pour combattre le coronavirus en Thaïlande mais un certain nombre de mesures qui petit à petit ont été levées ou allégées. Demain, 1er juin, ce sera la 3ème phase de cette allègement. Lundi verra aussi beaucoup de lieux destinés aux touristes rouvrir: plages, attractions, marchés de nuit… (voir plus bas).

ko larn
Parmi les réouvertures, Koh Larn et ses magnifiques plages

Les mesures qui s’appliqueront demain et que je liste ci-dessous sont officielles car publiées dans la Gazette Royale le 29 mai 2020.

Réduction du couvre-feu en Thaïlande

Le couvre-feu nocturne national qui avait déjà été réduit d’une heure va encore être raccourci et s’appliquer de 23h à 3h.
Plus d’exceptions seront également autorisées pour les services de transport public et les véhicules de transport de marchandises qui partent de leur destination d’origine avant 23h et arrivent à leur destination finale après 3h.

Réouvertures de nouveaux lieux accueillant du public

Le 1er juin, pourront rouvrir les bâtiments scolaires pour les examens d’admission et les sessions de formation courtes, mais pas pour les classes normales dont la reprise est toujours prévue pour le 1er juillet et sefera peut-être à distance. Les écoles privées pour la formation professionnelle, les arts et les sports peuvent reprendre.

Les centres commerciaux, les grands magasins et les centres communautaires sont autorisés à ouvrir jusqu’à 21h00 contre 20h auparavant.

Les lieux d’expositions et de congrès sont autorisés à reprendre leurs activités, mais l’espace d’activité de chacun ne doit pas dépasser 20.000 mètres carrés et ils ne peuvent ouvrir que jusqu’à 21h00. Cependant, les compétitions et les activités promotionnelles qui peuvent attirer trop de foule ne sont pas autorisées.

Les marchés d’amulettes de Bouddha sont autorisés à rouvrir, mais pas à organiser des activités qui attirent la foule.

Les salons de beauté, les coiffeurs et les barbiers sont autorisés à offrir tous leurs services habituels sans restriction mais limités à deux heures par client et les clients ne sont pas autorisés à attendre sur place.

Les garderies ne peuvent ouvrir que pour la préparation d’aliments et de boissons que les parents peuvent chercher et emporter à la maison pour leurs enfants.

Les cliniques de beauté, les salons de tatouage et de perçage sont également autorisés à reprendre leurs activités.

Les établissements de santé et de bien-être, y compris les spas, les boutiques de massages traditionnels thaïlandais (à l’exception du sauna et des massages du visage) ou de massages des pieds sont autorisés à rouvrir. Les salons de massage doivent rester fermés. J’imagine que ce dernier type d’endroits, les salons de massages proposent des services qui sont moins des services de soins 😉

Les clubs de remise en forme à l’intérieur et à l’extérieur des centres commerciaux sont autorisés à rouvrir, mais le nombre de clients pour les exercices en groupe doit être limité. Les services de vapeur et de sauna sont toujours suspendus.

Les stades et les gymnases de boxe peuvent rouvrir pour l’entraînement uniquement.

Les stades sportifs peuvent rouvrir pour l’exercice ou l’entraînement, y compris le football, le futsal, le basket-ball et le volley-ball, et doivent être sous forme de compétition, le nombre de non-joueurs devant être limité à 10.

Les pistes de bowling, les centres de patinage et similaires peuvent rouvrir pour l’exercice et l’entrainement uniquement. Les centres de danse de salon peuvent reprendre leurs activités.

Les installations aquatiques pour les jet-skis, le kitesurf, les bateaux bananes et similaires sont autorisées à reprendre leurs activités, mais pas pour la compétition et le nombre de personnes doit être limité.

Les théâtres et les cinémas sont autorisés à rouvrir, mais le public est limité à 200 par endroit et avec 2 sièges entre chaque groupe de spectateurs dans les cinémas dans lesquels il sera interdits de manger ou boire car incompatible avec le port du masque. Les théâtres ne sont autorisés à reprendre leurs activités que pour des représentations folkloriques traditionnelles thaïlandaises. Les concerts ne sont toujours pas autorisés.

Les zoos sont autorisés à rouvrir mais doivent limiter le nombre de visiteurs.

Les exploitants d’entreprises et de sites doivent suivre les directives émises par le ministère de la Santé du ministère de la Santé publique. Le suivi des entreprises se fera de manière aléatoire. Le public est encouragé à contribuer au contrôle du respect des directives par les opérateurs économiques.

Les voyages interprovinciaux sont également autorisés, mais les voyageurs doivent respecter les consignes de sécurité et de santé et bien se renseigner sur els mesures en place dans leur province d’arrivée (parfois test de dépistage obligatoire, quarantaine ect).

Je vous invite aussi à lire mon article sur l’utilisation ThaiChana qui devrait être nécessaire pour entrer dans tous ces lieux.

Plus de liberté pour les touristes

La réouverture de nombreuses plages a également été annoncée notamment les plus proches de Bangkok (Bang Saen, l’île de Koh Larn Phetchaburi, Pattaya…). Comme il s’agit de décision prise pas chaque gouverneur difficile d’avoir une liste exhaustive.

De très nombreuses attractions touristiques vont ou ont déjà rouvert: les parcs historiques (depuis le 22 mai, voir ma vidéo à Sukhothai le lendemain), musées nationaux (le 22 mai aussi) mais aussi beaucoup beaucoup d’attractions touristiques un peu partout dans le pays.

Comme, je vous l’avais déjà indiqué, Grand Palais et Temple du Bouddha d’Emeraude à Bangkok rouvriront le 4 juin. Je n’avais alors pas le détail des conditions mises en place mais elles sont maintenant connues. Comme je le pressentais, il y aura un nombre de visiteurs quotidiens limité, pas plus de 2.800 chaque jour, le port du masque sera obligatoire, évidemment, votre température sera contrôlée à l’entrée, les groupes de plus de 20 personnes ne seront pas autorisés tout comme les photos de groupe.

Si pour l’instant, pas de décision de réouverture de son aéroport, l’île de Phuket va se rouvrir avec le Sarasin Bridge, pont qui la relie au continent qui sera à nouveau complètement ouvert et que l’on pourra emprunter sans toute la paperasse demandée ces derniers jours. Reste que les visiteurs en provenance de Bangkok, Nonthaburi et Narathiwat, provinces qui ont eu de nouveaux cas de COVID-19 confirmés dans les 28 derniers jours, devront se soumettre à une quatorzaine à une adresse de leur choix sauf pour un séjour de moins de 3 jours.

Le tourisme local va commencer à reprendre sérieusement en Thaïlande avec les réouvertures de tous ces lieux et la levée des restrictions sur les transports inter provinciaux même si les bus vers le Sud vont rester rares jusqu’au 1er juillet comme je l’expliquais dans mon dernier point sur les transports en Thaïlande. Ce sera un test qui permettra de collecter des données précieuses pour imaginer le retour des touristes étrangers.

Sources: Bangkok Post, TatNews et Thai PBS


Sondage : quelles conditions accepteriez-vous pour pouvoir à nouveau voyager en Thaïlande ?

Share This:

Alors que le chaud et le froid est soufflé concernant à une réouverture des frontières et un retour des vols commerciaux entrants en Thaïlande peut-être dés le 1er juillet. Si elle a lieu à cette date ou plus tard, ce sera certainement sous conditions (sauf découverte d’un traitement efficace contre le COVID-19). J’ai eu envie de savoir quelles seraient les conditions ou contraintes que vous seriez prêts à accepter pour voyager en Thaïlande à nouveau lorsque ce sera possible.

Pour ça j’ai fait une liste des pistes avancées depuis plusieurs semaines dans la presse thaïlandaise mais aussi des mesures que d’autres pays ont ou vont mettre en place.

C’est une initiative personnelle, mais qui sait, avec un nombre de répondants significatif, je transférerai peut-être les résultats à l’Office de Tourisme de Thaïlande car c’est important de savoir à quelles conditions les touristes reviendront ou pas ou du moins dans quelle proportion.

Merci pour vos réponses ! Je publierai un récapitulatif des tendances qui sortiront de ce sondage d’ici une semaine.

Et bien sûr, je vous tiendrai informé via ma page Facebook des évolutions et décisions prises sur le retour des touristes en Thaïlande à chaque nouvelle annonce des autorités.


Nouveau point sur les transports intérieurs en Thaïlande actuellement

Share This:

Avec la crise du coronavirus, les transports en Thaïlande ont été suspendus pour beaucoup et fortement perturbés pour les autres. Depuis le début, je fais un point régulier sur ce qui circule et ne circule pas avec à chaque fois, la situation de propagation du COVID-19 s’améliorant, plus de transports en service. Nouvelle étape le 1er juin avec le retour des vols de deux compagnies aériennes notamment.

thai smile

Vols intérieurs en Thaïlande

Si l’aéroport de Phuket est toujours fermé jusqu’à nouvel ordre, on devrait, ce 1er juin, retrouver toutes les compagnies aériennes opérant des vols intérieurs en Thaïlande avec le retour en activité de Thai Smile, filiale low cost de Thai Airways, et Bangkok Airways qui depuis mi-mai n’avait repris que ses vols Bangkok -Samui et qui rajoutera lundi des avions vers deux autres aéroports dont elle est propriétaire à savoir Sukhothai (à partir du 6 juin)et Lampang ainsi que Chiang Mai puis Phuket (pas avant le 1er juillet et si son aéroport a rouvert).

L’image contient peut-être : texte
Les vols pour Phuket sont sous réserve de réouverture de l’aéroport (pas de date annoncée)

Bangkok Airways va aussi passer de 2 à 4 son nombre de vols dans chaque sens entre la capitale et Koh Samui.

L’image contient peut-être : ciel

Thai Smile qui ne volait plus du tout depuis des semaines est prête à accueillir de nouveaux voyageurs dés le 1er juin comme le montre ce petit clip comédie musicale.

La compagnie reprendra des vols vers Chiang Mai, Chiang Rai, Udon Thani, Ubon Ratchathani, Khon Kaen, Krabi, Surat Thani, Hat Yai et Phuket (quand l’aéroport rouvrira).

Les trains en Thaïlande

Inexistante jusqu’au 18 mai dernier, l’offre de trains longue distance (plus de 200 kilomètres) en Thaïlande a repris mais encore timidement avec au moins un train dans chaque sens vers le Nord, le Nord-Est et le Sud.

  • Train 9051, Bangkok (départ 5h30) – Chiang Mai (arrivée 18h30)
  • Train 9052, Chiang Mai ( départ 5h30) – Bangkok ( arrivée 18h30)
  • Train 9071 , Bangkok (départ 6h) – Ubon Ratchathani (arrivée 14h55)
  • Train 9072, Ubon Ratchathani (départ 6h) – Bangkok (arrivée 14h50)

Ces trains sont notamment réservables sur le site 12go

Je rappelle qu’il est nécessaire pour voyager en train en Thaïlande actuellement de remplir le formulaire T.8 pour voyager en train. Il est possible de le télécharger ICI.

Les bus inter provinciaux en Thaïlande

Là aussi, le service à repris mais encore timidement faute de passagers et essentiellement dans le Nord et Nord-Est et, contrairement à ce qu’elle avait annoncé il y a semaines, la compagnie des bus publics ne reprendra pas ses bus dans le Sud de la Thaïlande le 1er juin mais seulement le 1er juillet.

Reste donc que l’avion (mais pas de Phuket pour l’instant) ou le train pour relier le Sud à Bangkok sinon vous n’aurez d’autres choix que d’opter pour un transport privé réservable également sur 12go ou de prendre une voiture de location.

Attention, les formalités de sortie de Phuket actuellement sont assez strictes et chronophage donc renseignez-vous bien avant.

Nakhon Chai Air et Green Bus, seule compagnie a faire le trajet Chiang Mai – Chiang Rai reprennent du service le 1er juin.

Les bateaux en Thaïlande

Les services de bateaux vers Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao, fonctionnent avec moins d’horaires ou des bateaux plus petits pour Lomprayah mais ça circule.

Je vous invite à suivre les pages Facebook de Lomprayah, Seatran, Raja Ferry et Songserm qui publie régulièrement leurs horaires des bateaux du jour.

A noter qu’il y a évidemment des mesures sanitaires avec le respect de la distance sociale dans les terminaux, gares et aéroports ainsi que dans les transports avec des sièges laissés vides, qu’il y a des prises de températures systématiques des passagers et qu’ils auront probablement à utiliser « Thai Chana (voir cet article) pour faire un check-in virtuel dans les terminaux de transports et probablement dans les avions, bus, bateaux sachant que c’est en place dans les trains et j’imagine donc dans les autres moyens de locomotion publics.


Les trains de l’extrême en Thaïlande (replay)

Share This:

Je l’ai souvent dit et je le maintiens, que voyager en train en Thaïlande est une vraie aventure humaine surtout en 3ème classe mais c’est un moyen de transport pour qui aime prendre son temps et n’est aps à cheval sur les horaires. Je vous partage aujourd’hui un numéro de l’émission « Les trains de l’extrême » consacré aux trains en Thaïlande et diffusé sur RMC découverte. Une intéressante plongée dans la vie ferroviaire siamoise dont je vous mets le replay plus bas dans cet article.

L’émission « Les trains de l’extrême » en Thaïlande

Trains de l’extrême en Thaïlande

Regarder ce reportage est l’occasion de traverser la Thaïlande du Sud au Nord et de découvrir ses paysages qui défilent derrière les fenêtres mais aussi de voir l’organisation de la circulation ferroviaire, la maintenance, l’entretien, la conduite difficile notamment pendant la mousson…

Le voyage démarre au sud de la Thaïlande à la gare du Surat Thani qui pour information ne se trouve pas dans la ville mais à une quinzaine de kilomètres de Surat Thani, je précise car certains se sont faits avoir.

Ensuite, le présentateur, monte en gare de Thonburi pour emprunter le « Chemin de fer de la Mort » à Kanchanaburi. Et évidemment, on ne peut pas faire un documentaire sur les trains en Thaïlande sans passer au marché sur la voie ferrée de Mae Klong. Et on finit par la ligne Nord vers Chiang Mai avec une halte à Lop Buri et ses singes.

Je vous laisse regarder, c’est une émission en Anglais doublée en Français.

Mon avis

Malgré le côté un peu racoleur de l’introduction qui j’avoue m’a fait peur et quelques mélanges géographiques dans le montage qui intègre clairement des passages filmés dans le train Bangkok – Chiang Mai dans la partie consacrée au voyage entre Surat Thani et Bangkok, j’ai trouvé cette émission assez agréable à regarder et y ait même appris 2-3 petites choses.

Sympathique aussi de voir les trains-couchettes thaïlandais qui sont clairement une option intéressante et bon marché pour les trajets longue distance car si le prix d’un billet d’avion est proche, on économise une nuit d’hôtel et on dort bien dans les trains de nuit en Thaïlande.

On découvre aussi le Talad Rod Fai Ratchada qui avait un peu perdu de son âme victime de son succès mais dont on peut espérer que l’effet du COVID-19 lui redonne au moins pour un temps, un peu de son atmosphère populaire locale.

Le plus de cette émission, c’est qu’on voit aussi les coulisses, les hommes de l’ombre, le travail de maintenance et d’entretien.

Alors, oui, les trains thaïlandais ne sont pas les plus modernes du monde, loin de là, ni les plus ponctuels et quand on regarde cette émission, on comprend mieux pourquoi, mais ils ont ce supplément d’âme qui transforme un voyage en aventure.

Comme en ce moment, avec le COVID-19, la circulation ferroviaire en Thaïlande a été énormément réduite, je vous invite à consulter le site 12go si jamais vous voulez réserver un billet car les horaires sur Thailandee.com sont ceux d’avant la crise sanitaire (je les mettrai à jour quand le tourisme international sera à nouveau possible).


Vers un retour des touristes en Thaïlande dés le 1er juillet ?

Share This:

Vous avez probablement vu passer, hier, des posts et articles de journaux indiquant que le gouvernement thaïlandais envisageait la fin de toutes les restrictions mises en place pour éradiquer le COVID-19 dans le pays pour le 30 juin minuit. Levée des restrictions qui concernerait aussi l’interdiction des vols commerciaux entrants mais cela signifie-t-il que les touristes pourront revenir en Thaïlande dés le 1er juillet ?

retour touristes en Thaïlande 1er juillet 2020

Pas d’annonce officielle

C’est en fait, avec la fin du décret d’état d’urgence dans le pays, qui aura atteint sa durée limite de 3 mois (bien que la loi de 2005 prévoit qu’il puisse être étendu au-delà), que toutes les mesures prises sous ce statut juridique vont de facto également prendre fin. C’est la loi « classique » qui va reprendre ses droits et elle permet moins de choses. Reste un dispositif d’urgence sanitaire qui pourrait venir prendre la suite mais donne moins de pouvoir aux autorités que le décret d’état d’urgence.

Ceci étant dit, la première chose à noter est que cette levée de toutes les mesures dont celle qui interdit actuellement à tout étranger d’entrer en Thaïlande déjà actée jusqu’au 30 juin, n’est pas une décision mais juste une possibilité avancée par le chef du Conseil de Sécurité Nationale thaïlandais (NSC) comme étant envisagée par le gouvernement.

Aucun décret en ce sens n’est sorti ni ne devrait sortir avant plusieurs jours. Et bien évidemment, pour qu’une telle décision soit prise et entérinée, il faut que les chiffre de l’évolution du coronavirus en Thaïlande restent bons. Donc il règne encore une grande incertitude sur la réalité de cette levée des restrictions sur les vols internationaux et cette sortie dans la presse du chef du NSC sert probablement à tâter le terrain et voir les réactions.

Réouverture des frontières thaïlandaises ?

Il y a aussi encore un grand flou sur le détail de la réouverture des frontières, si elle intervient bien le 1er juillet. Difficile d’imaginer qu’on ouvre tout en grand sans restrictions ni mesures de contrôle alors que jusqu’à la veille, le 30 juin, les Thaïlandais qui reviennent de l’étranger sont soumis à une quatorzaine dans un complexe d’état. C’est d’ailleurs depuis deux semaines dans ces Thaïlandais de retour au pays qu’ont été détectés la presque totalité des cas confirmés de COVID-19 en Thaïlande. Ce qui montre bien qu’accueillir des voyageurs de l’étranger comporte un risque non négligeable d’importer le virus.

Les autorités n’étant probablement elles-mêmes pas encore décidées sur la marche à suivre, on ne peut émettre que des hypothèses mais des scénarios sont plus plausibles que d’autres. Un retour des touristes du monde entier dés le 1er juillet sans contraintes paraît, lui, inimaginable.

Si les vols internationaux entrants sont à nouveau autorisés à amener des touristes en voyage en Thaïlande dés le 1er juillet, il devrait y avoir un traitement différent entre les touristes en provenance de pays « coronavirus-free » et ceux venant de zones dans lesquelles le COVID-19 circulent toujours. Au minimum; un test de dépistage récent devrait être demandé ou alors, des tests de dépistage faits à l’arrivée en Thaïlande avec un suivi du touriste pendant 14 jours soit via une quarantaine à une adresse de son choix soit via une application ou l’obligation de signaler ou se faire contrôler régulièrement son état de santé.

Une piste avancée, il y a 10 jours, était de définir des destinations spécifiques, idéalement des îles car il est plus facile de contrôler leurs entrées et sorties, pour accueillir ces premiers touristes depuis la fermeture du pays.

Vous l’aurez compris, si cette annonce du directeur du National Security Council (NSC) va dans le bon sens, il est encore bien trop tôt pour en tirer la moindre conclusion dans un sens comme dans l’autre. Disons, que ça fait naître un espoir et permet d’imaginer une réouverture au tourisme international qui fait vivre des millions de Thaïlandais dans un avenir plus proche que jamais.

Une chose est sûre, le port du masque dans les lieux publics, le respect de la distanciation sociale et l’utilisation du système de check-in/check-out via « ThaiChana » (voir explications dans mon article sur ThaiChana) seront des règles auxquelles les touristes, s’ils peuvent revenir, devront se plier. Surtout si on veut pas recommencer à voir des posts haineux contre les farangs sur les réseaux sociaux ou des propos déplacés du Ministre de la Santé.

Attendons, les décrets officiels ou interventions du Premier Ministre sur la question car pour l’instant, il ne s’agit que de bruits de couloirs avec leur cortège de suppositions. Je vous tiendrai évidemment informés dés qu’on en saura plus.

Sources: Bangkok Post, The Nation, Tatnews


Thai Chana, la plateforme de tracking COVID en Thaïlande, mode d’emploi et dangers

Share This:

Vraiment en train de se généraliser depuis une semaine avec une accélération dans les derniers jours, « Thai Chana » (traduction littérale, « les Thaïs vaincront ») est le système de tracking des cas contacts du COVID-19 en Thaïlande. Ce n’est pas une application smartphone comme initialement annoncé mais une plateforme internet permettant surtout de faire un checkin/checkout dans les lieux publics que l’on fréquente et qui s’y sont enregistrés. Mode d’emploi.

MISE A JOUR: une application « ThaiChana » est maintenant également disponible, uniquement sous Android pour l’instant mais le système de scan et check-in via le site web est suffisant et n’enregistre que votre numéro de téléphone quand l’application installée sur votre smartphone aura accès à plus d’informations. Donc à vous de voir si vous voulez la télécharger, pour ma part, je continue à passer par une appli de scan de QR code et à faire mes check-in et out via le site web.

scan application stop covid thailande
Il y a un QR code à scanner à l’entrée de la plupart des lieux publics en Thaïlande

Comment ça marche ?

C’est pas compliqué (Michel Chevalet, si tu nous regarde ;)). Voici les étapes en tant que client sachant qu’il faudra que votre téléphone ait une connexion internet soit via votre opérateur téléphonique soit en vous connectant au WIFI du lieu que vous voulez fréquenter:

  1. Ouvrir une application de scan de QR Code (ou en télécharger une gratuite, si vous n’en avez pas comme QR Extreme qui est celle que j’utilise mais il y en a d’autres).
  2. Scanner le QR code qui sera présent sur un petit panneau à l’entrée
  3. Aller sur le site (« Browse website »), vous arriverez sur qr.thaichana.com. Vérifiez bien car si c’est une autre adresse, c’est peut-être une tentative de hackage de votre téléphone ou de récupération frauduleuse d’informations vous concernant.
  4. Changer la langue pour « English » au bas de la page
  5. Appuyer sur le bouton vert « Check-in ».
    check-in thai chana covid app thailande

    thai chana thailande

    La première fois, vous devrez saisir votre numéro de téléphone précédé de +33 et sans le 0 si c’est un numéro français. Les fois suivantes, plus besoin de saisir à nouveau votre numéro de téléphone.
  6. Le « check-in » est enregistré. Il vous faudra faire un « check-out » en sortant en scannant à nouveau le QR code et en cliquant cette fois sur le bouton « check-out » orange.

    check-in thai chana covid app thailande
  7. A noter qu’il y a un questionnaire sur le respect des mesures anti-covid du lieu mais il n’est pas nécessaire de le remplir pour finaliser son « check-out ».

    thai chana avis app anti covid thailande

Seul votre numéro de téléphone est enregistré. Il ne vous est demandé aucune autre information personnelle si vous utilisez votre smartphone pour cette procédure.

systeme anti-covid thailande

Ceux qui ne veulent pas faire ce checkin/checkout via leur téléphone portable, peuvent le faire sur un formulaire papier sur lequel, cette fois, vos noms et prénoms seront demandés en plus de votre numéro de téléphone.

Thai Chana à quoi ça sert ?

Le but de ce système de checkin/checkout est de pouvoir avertir rapidement par SMS toutes les personnes qui ont été au même moment que lui dans un lieu fréquenté par un cas de coronavirus COVID-19 identifié. C’est pour ça que seul le numéro de téléphone est demandé.

Avec ce SMS, les personnes cas contacts potentiels bénéficient d’un test de dépistage gratuit dans un hôpital publique thaïlandais. Ce système est utile pour vous protéger vous que mais aussi pour protéger les autres dans le cas où vous seriez contaminé.

Le site permet aussi de déterminer le niveau de fréquentation des lieux enregistrés et de décider si on entre ou pas mais cette partie étant pour l’instant toujours en Thaï uniquement, difficile de vous recommander de l’utiliser.

Les dangers de ce système

Je sais que beaucoup craignent ce qu’ils appellent un « flicage » de leurs faits et gestes mais vos données, en fait vos checkin/checkout, ne sont, selon les termes du site, conservées que 60 jours.

Croyez-moi que Google et Facebook possèdent bien plus d’informations personnelles vous concernant et les utilisent clairement à des fins commerciales quand ici, elles ne doivent servir qu’à contenir tout nouveau cluster de COVID-19 en Thaïlande.

Le vrai danger, ce sont les personnes mal intentionnées qui vous font croire que vous utilisez ce système mais vont, soit collecter des informations personnelles, soit hacker votre téléphone ou l’application LINE que certains utilisent pour scanner le QR code (je vous le déconseille donc contrairement à ce qu’une autre page Facebook vous recommande).

Pour éviter ça, je vous recommande d’utiliser une application de scan de QR code indépendante (voir plus haut) et pas une fonction de scan à l’intérieur d’une autre application (et surtout pas LINE donc) et de vérifier :

  • que l’on ne vous demande de rien télécharger quand vous scannez le QR code. Si on vous demande de télécharger quelque chose, c’est clairement une tentative malhonnête, NE TELECHARGEZ RIEN !
  • que le site sur lequel vous êtes renvoyé est bien qr.thaichana.com. Tout autre site même à l’adresse proche n’est pas le site officiel et donc a des intentions malveillantes.
    Parmi les faux sites déjà identifiés, il y a thaichana.pro, thai-chana.asia et thaichana.asia. Si vous arrivez sur ces sites, ne cliquez nulle part et ne renseignez aucune information.

Où faut-il faire un checkin sur Thai Chana ?

Potentiellement, tous les lieux publics et surtout les commerces mais pas que peuvent vous demander de faire ce checkin à l’entrée et checkout à la sortie.

C’est le cas dans la plupart des centres commerciaux, supermarchés, supérettes (7 Eleven notamment depuis hier), marchés de produits frais, marchés de nuit, certains restaurants, les parcs historiques comme celui de Sukhothai qui a rouvert vendredi dernier, musées ect…


Réouverture du Grand Palais et Temple du Bouddha d’Emeraude à Bangkok, le 4 juin

Share This:

Après les parcs historiques et musées nationaux, c’est le monument le plus incontournable de toute visite à Bangkok qui va rouvrir ses portes aux visiteurs, le complexe du Grand Palais qui abrite aussi le Wat Phra Kaew connu aussi sous le surnom de Temple du Bouddha d’Emeraude. Réouverture annoncée officiellement pour le 4 juin 2020.

reouverture grand palais bangkok coronavirus
Le complexe du Grand palais à Bangkok va rouvrir aux visites le 4 juin

Réouverture de Bangkok Grand Palace le 4 juin

L’annonce a été publiée aujourd’hui sur site web du Bureau royal, c’est donc une annonce on ne peut plus officielle.

Le communiqué indiquant une réouverture « normale », les horaires devraient rester les mêmes qu’avant la fermeture temporaire du site à cause du COVID-19.

Mesures anti-COVID

Comme pour le parc historique de Sukhothai que j’ai visité ce week-end, la réouverture du Grand Palais et Wat Phra Kaew à Bangkok s’accompagnera de mesures pour prévenir la propagation du coronavirus.

Il devrait y avoir une prise de température à l’entrée et un checkin/checkout à faire en scannant un QR code ou via un formulaire papier pour ceux qui sont récalcitrants à utiliser leur smartphone. Il y aura aussi des mesures de distanciation sociale qui devraient passer par un marquage au sol dans les files d’achat de billets ou pour entrer et peut-être par un nombre limité de visiteurs en même temps. Nous devrions avoir plus de détails dans quelques jours ou au moins le 4 juin avec les retours d’expérience des premiers visiteurs.

Une chose est sûre, le port du masque sera obligatoire pour visiter le site.

Vous retrouverez sur le site toutes les infos pour visiter le Wat Phra Kaew et Grand Palais et notamment comment y aller en métro : https://www.thailandee.com/villes/a-voir-et-visiter-a-bangkok

Cela montre que petit à petit le tourisme local va repartir en Thaïlande. Il servira un peu de test avant la réouverture au tourisme international toujours pas planifiée et qui se fera probablement par étapes et sous conditions.


Réouverture des parcs historiques et musées nationaux en Thaïlande

Share This:

Petit à petit, depuis le 3 mais, la Thaïlande desserre l’étau des mesures anti-COVID-19. Nouvelle étape, avec les réouverture demain; 22 mai 2020, des parcs historiques, musées nationaux, bibliothèques et archives du Département des beaux-arts. Il sera donc à nouveau possible notamment de visiter les sites historiques de Sukhothai et Ayutthaya, les deux anciennes capitales du Royaume de Siam.

Sukhothai
Le Parc Historique de Sukhothai rouvre au public à partir de demain

Réouverture des parcs historiques

Si les parcs historiques de Thaïlande les plus connus sont effectivement ceux des deux anciennes capitales, ils sont en fait 11 qui rouvriront au public demain, 22 mai, donc :

  • Sukhothaï Historical Park
  • Ayutthaya
  • Kamphaeng Phet Historical Park
  • Sri Satchanalaï Historical Park
  • Phanom Rung Historical Park (temple khmer dans la province de Buriram)
  • Temple de Phimaï (temple khmer près de Korat)
  • Phra Nakhon Khiri (Phetchaburi)
  • Muang Sing (Kanchanaburi)
  • Phu Phrabat (Udon Thani)
  • Si Thep (Petchabun)
  • Sdok Kok Thom (Sa Kaeo)

Réouverture des mussées nationaux de Thaïlande

Tous les musées nationaux vont également rouvrir demain.

Musées nationaux sur Bangkok et environs:

  • Bangkok National Museum, Bangkok
  • Kanchanaphisek National Museum, Pathum Thani province
  • Royal Barges National Museum, Bangkok
  • Changton National Museum, Bangkok
  • Benchamabopit National Museum, Bangkok
  • The National Gallery, Bangkok
  • Silpa Bhirasri National Museum, Bangkok

Musées nationaux dans le Centre de la Thaïlande:

  • Silpa Bhirasri National Museum, Bangkok
  • Chao Samphraya National Museum, Ayutthaya province
  • Chantharakasem National Museum, Ayutthaya province
  • Narai National Museum, Lopburi province
  • Inburi National Museum, Singburi province
  • Chainatmuni National Museum, Chainat province
  • Uthong National Museum, Suphanburi province
  • Suphanburi National Museum, Suphanburi province
  • Thai Rice Farmers National Museum, Suphanburi province
  • Phra Pathom Chedi National Museum, Nakhon Pathom province
  • Phra Nakhon Khiri National Museum, Phetchaburi province
  • Bankao National Museum, Kanchanaburi province
  • Ratchaburi National Museum, Ratchaburi province
  • Prachinburi National Museum, Prachinburi province
  • National Maritime Museum, Chanthaburi province

Musées nationaux dans le Nord Sud de la Thaïlande:

  • Ramkhamhaeng National Museum, Sukhothai province
  • Sawanworanayok National Museum, Sukhothai province
  • Kamphaeng Phet National Museum, Kamphaeng Phet province
  • Phra Phutthachinnarat National Museum, Phitsanulok province
  • Chiang Mai National Museum, Chiang Mai province
  • Chiang Saen National Museum, Chiang Rai province
  • Hariphunchai National Museum, Lamphun province
  • Nan National Museum, Nan province

Musées en Isan (Nord-Est de la Thaïlande):

  • Phimai National Museum, Nakhon Ratchasima province
  • Mahaviravong National Museum, Nakhon Ratchasima province
  • Roi-Et National Museum, Roi Et province
  • Surin National Museum, Surin province
  • Ubon Ratchathani National Museum, Ubon Ratchathani province
  • Khon Kaen National Museum, Khon Kaen province
  • Ban Chiang National Museum, Udon Thani province

Musées nationaux dans le Sud de la Thaïlande:

  • Nakhon Si Thammarat National Museum, Nakhon Si Thammarat province
  • Chaiya National Museum, Chaiya, Surat Thani Province province
  • Thalang National Museum, Phuket province
  • Songkhla National Museum, Songkhla province
  • Muchimavas National Museum, Songkhla province
  • Chumphon National Museum, Chumphon province
  • Satun National Museum, Satun province

Le port du masque et les mesures de distanciation sociales devront être appliquées lors des visites.

Il y aura une prise de température à l’entrée et un checkin et checkout à faire via un QR code.


A quoi pourrait ressembler la reprise du tourisme international en Thaïlande ?

Share This:

Si les vols commerciaux internationaux sont toujours interdits d’entrer sur le territoire jusqu’au 30 juin au moins sauf pour rapatrier des Thaïlandais, seuls les vols sortants sont actuellement autorisés, l’Autorité Touristique de Thaïlande (TAT) et le gouvernement réfléchissent à quand et comment à nouveau accueillir des touristes étrangers en Thaïlande.

bangkok wat phra keo

Un tourisme choisi vers des destinations choisies

Pour l’après coronavirus, un programme intitulé « Amazing Trusted Thailand » est entrain de se dessiner. Il viserait des marchés sélectionnés, entendez des touristes de pays choisis par les autorités, probablement selon la situation sanitaire dans leur pays, qui seraient accueillis dans des destinations en Thaïlande également sélectionnées par les autorités.

Ce double choix permettrait de garantir des normes de santé et de sécurité à la fois pour les touristes qui viendrait et les populations locales qui les accueilleraient.

Reprise du tourisme en Thaïlande en octobre ?

« Nous estimons que les marchés internationaux reviendront en octobre, de sorte que toutes les agences concernées travaillent sur un plan de relance approprié qui ne risque pas une deuxième vague de pandémie après notre bilan avéré de contrôle efficace des virus pendant la première vague », propos du gouverneur de la Tourism Authority Thailand (TAT), Yuthasak Supasorn que rapporte le Bangkok Post.

Une volonté déjà ancienne de favoriser un « tourisme de qualité » à un tourisme de masse revient également sur le devant de la scène. Une façon diplomatique de dire que l’on veut privilégier les touristes qui ont le moyens et dépensent le plus. Mais cela devrait très rapidement être balayé par une politique pour attirer à nouveau la clientèle chinoise qui représentait un quart des touristes en Thaïlande l’an passé.

Une stratégie en 2 étapes

Comme la plupart des pays, la Thaïlande va d’abord miser sur une reprise du tourisme local.

Puis pour les étrangers, ce seront d’abord les touristes des pays qui ne sont pas sur la liste des « zones infectées par le Covid-19″ qui pourront venir. On notera qu’elle en a retiré la Chine, Macao, Hong Kong et la Corée du Sud il y a quelques jours. Ils ne pourraient pas aller partout en Thaïlande mais uniquement dans des provinces qui n’ont jamais signalé d’infections au coronavirus ou qui n’ont pas eu de nouveau cas au cours des 28 derniers jours.

L’idée, c’est d’attirer, dans un premier temps, les touristes étrangers sélectionnés sur des îles comme Phuket ou Samui, leur situation insulaire permettant aux autorités de contrôler et de suivre plus facilement les touristes. La Thaïlande cherche surtout à faire venir les touristes qui ont le plus les moyens dans la région ASEAN et Chine, comme Singapour, la Chine et le Vietnam, pour visiter des zones désignées avec peut-être un quota de touristes pour chacune.

Bref, un redémarrage du tourisme qui cible d’abord les riches asiatiques. Et si mathématiquement, on peut se dire que moins de monde mais qui dépense plus n’est pas une si mauvaise équation dans cette situation, un tel plan de redémarrage laissera de côté, au début du moins, les petits acteurs du tourisme.

Pas de quarantaine pour les touristes

Ces touristes, sélectionnés donc, une sortie d’immigration choisie mais à la mode tourisme, pourraient visiter les destinations sélectionnées sans être soumis à aucune mesure de quarantaine de 14 jours.

Mais, car il y a mais, ils devront fournir un certificat médical, un certificat les déclarant aptes à voler et bien sûr acheter une assurance santé couvrant le risque pandémique avant de venir en Thaïlande, tandis que des tests rapides seraient disponibles à leur arrivée.

Ce n’est pour l’instant qu’un projet de plan de reprise du tourisme en Thaïlande après le COVID-19, il devrait être soumis au cabinet gouvernemental la semaine prochaine. Affaire à suivre donc…


Fièrement propulsé par WordPress