Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Maya Bay, rouvrira, rouvrira pas demain ?

Share This:

La célèbre plage de Maya Bay avait été fermée aux touristes le 1er juin dernier et devait rouvrir demain 1er octobre (demain) mais quelques sources, pas nombreuses et pas officielles, ont annoncé que la réouverture serait repoussée d’un mois pour un retour des touristes le 1er novembre finalement. A la veille, de la date de réouverture annoncée initialement, le flou le plus total règne… Normalement, fin du suspens demain…

Update 1er octobre 2018: comme je le pressentais, c’est confirmé par un propriétaire de longtail boat de Koh Phi Phi, Maya Bay ne rouvre pas aujourd’hui comme annoncé et restera fermée jusqu’au 31 octobre inclus.

maya bay

Maya Bay rouvrira, rouvrira pas demain ?

 

Rebondissements et démentis

Je vous le fais façon feuilleton car c’est un vrai feuilleton à rebondissements, cette histoire.

Dans les épisodes précédents: Maya Bay rendu populaire par le film La plage avec Leonardo Di Caprio, Virginie Ledoyen et Guillaume Canet attire des milliers de visiteurs chaque jour, l’environnement de ce site exceptionnel et plus particulièrement les coraux sont abîmés par les vas et viens des bateaux qui déversent les touristes en masse. Il faut faire quelque chose ! Après plusieurs annonces de fermeture temporaires de la plage démenties, Maya Bay ferme effectivement le 1er juin dernier. Jusqu’au 30 septembre, annonce alors le DNP (Département des Parcs Nationaux). Et le 30 septembre, c’est aujourd’hui ! Donc ça va rouvrir demain ? Pas si sûr…

 

Réouverture demain ?

Comme tout bon feuilleton, avant l’épisode de demain où le public attend à voir les touristes fouler à nouveau le sable de Maya Bay, en débarquant sur les nouveaux pontons installés côté Loh Samah Bay pour protéger Maya Bay (si j’osais, je dirais que Loh Samah Bay aussi a des coraux et un environnement qui mériterait d’être préservé), le suspens est monté. Plusieurs sources ont indiqué que la réouverture serait repoussée d’un mois.

Un des plans d’aménagement de Loh Sama qui circulait il y a 3 mois

Plusieurs sources mais aucune officielle. Et à moins de 24 heures de la date de réouverture annoncée, silence radio. Pas de mention de la réouverture demain ni le 1er novembre qui serait selon ces sources la nouvelle date de réouverture.

Alors, Maya Bay rouvrira-t-elle demain ? Attention, je vais spoiler… De mon point de vue, il y a peu de chances que Maya Bay rouvre au public demain. Le délai d’un mois supplémentaire annoncé par Phuket News ou Banmuang me paraît réaliste.

D’une part parce que, la réouverture devait s’accompagner d’un système de e-tickets pour permettre de limiter le nombre de visiteurs quotidiens, une excellente initiative, mais pour la mettre en place, il fallait choisir un prestataire pour vendre ces billets et communiquer auprès des touristes sur comment faire pour les acheter. Or, aujourd’hui personne ne sait encore qui va vendre ces e-billets. Donc si ça rouvre demain, ce sera au moins sans e-billet.

Les conditions météo ces derniers mois n’ont pas été idéales pour installer les pontons à Loh Samah qui sera le nouveau point d’entrée pour visiter Maya Bay. Je na suis pas sur place mais il semble qu’il faille un peu plus de temps pour que ce soit opérationnel.

Et surtout le fait que 24 heures avant, aucune communication officielle ne confirme la réouverture de Maya Bay demain en expliquant la nouvelle organisation, me font penser que Maya Bay devrait rester off limits pour les touristes plus longtemps que prévu.

Fin du suspens demain, normalement… Si vous comptiez visiter Maya Bay d’ici le 1er novembre, il faudra suivre ce feuilleton. Après, comme dit, si l’endroit est magnifique, il y a plein d’autres belles baies et îles dans le secteur. C’est surtout à cause du film que c’est sur celle-là que vient le plus de monde.


Faîtes découvrir la France à vos amis Thaïs !

Share This:

A Bangkok jusqu’au 27 septembre et puis dans plusieurs villes  ensuite (voir plus bas), le TK Park Learning Center, en coopération avec l’Ambassade de France en Thaïlande propose l’exposition France eMotion pour faire découvrir connaître le riche patrimoine français. Une bonne occasion de faire découvrir l’hexagone à vos amis à Thaïs. Et je crois que pour l’occasion, on ne vous dira rien si vous leur servait de guide (la profession de guide est interdite aux étrangers en Thaïlande).

exposition virtuelle france

 

Une exposition en réalité augmentée

la France aux Thaïlandais (et à tous les voyageurs de passages, expatriés…). Exposition de photos de 4 photographes de 4 pays différent pour faire  français avec un point de vue extérieur. Ca se tient à angkok jusquePromenez-vous le long du fort et autour du château. Visitez les musées et les expositions. Ou regarder le toit incurvé de l’église et les arches en arc du pont. Et passionnant avec l’animation avec animation. Connecter le monde réel et le monde imaginaire.

L’exposition se compose notamment de 35 photographies de quatre photographes de différents pays: Ishola Akpo, l’Américain Edu Monteiro, David Schalliol et Lourdes Segade voyageant en France. Le bu était d’avoir le point de vue d’étrangers sur notre pays. Au cours de leur prpiples, ils ont enregistré diverses attractions et monuments du patrimoine français.

Vous me direz fare un diaporama de 35 photos de la France, je peux le faire chez moi avec Google Images ? Oui mais ces 35 photos mettent en vedette deux techniques d’imagerie imbriquées, ce qui permet d’obtenir des images panoramiques époustouflantes (selon l’organisation).

En plus de la technologie AR pour créer de l’animation, il y a des animations.

Il faut simplement télécharger l’application France eMotion sur iOS et Android et ensuite lorsque vous visitez l’exposition, vous utilisez la caméra de votre téléphone mobile ou tablette sur les images.

expo france en thailande

 

Dates et infos pratiques

L’exposition France eMotion se tient jusqu’au jeudi 27 septembre 2018 de 11h à 17h au TK Park au 8ème étage, Dazzle Zone, CentralWorld.

Mais elle partira aussi en tournée dans plusieurs provinces:

  • 2- 8 octobre 2018 au Centre d’apprentissage Chachoengsao (KCC), Chachoengsao
  • 16-22 octobre 2018 au campus de Pattani, Pattani
  • 6-11 novembre 2561 au centre d’apprentissage de Pattimaevi, Lampang.
  • 19-25 novembre 2561 au Trat Learning Park, Trat.
  • 11-24 décembre 2018 à Phuket Learning Park, Phuket.
  • 5-11 janvier 2562 au centre d’apprentissage de Nakhon Ratchasima (TK Square Korat).
  • 19-27 janvier 2016 au ICT Learning Center, municipalité de Phitsanulok, Phitsanulok
  • 5-10 février 2062 au Yala Learning Park, Yala
  • 18-24 février 2062 au Roi Et Learning Park, Roi Et.

Doublement du prix d’entrée du Wat Pho annoncé pour janvier

Share This:

Alors qu’il a été récemment classé 17ème meilleur monument du monde par le dernier classement TripAdvisor, le temple du Wat Pho à Bangkok va connaître une nouvelle augmentation de 100% de son prix d’entrée pour les étrangers. En effet, sur le site officiel du temple, il est annoncé un passage à 200 THB le ticket d’entrée à partir du 1er janvier 2019 contre 100 THB aujourd’hui. Une telle augmentation avait déjà été annoncée pour 2015 mais n’avait finalement pas été mise en place car trop proche de la précédente mais cette fois-ci, elle devrait bien être effective…

Le 1er janvier 2019, le prix d’entrée du Wat Pho passera à 200 THB par personne

 

Le Wat Pho, visite incontournable à Bangkok

Le Wat Pho est clairement un incontournable de toute visite à Bangkok et il ne s’agit au final que d’un prix d’entrée de l’ordre de 5€, ce qui pour un tel monument n’est pas exagéré… si on prend comme référentiel nos prix européens. Pour un prix d’entrée de monument thaïlandais, c’est quand même dans la fourchette haute.

Chaque augmentation du prix de ce temple a toujours été un doublement, passant de 50 à 100 bahts en 2012 puis maintenant de 100 à 200 THB. Le tout en 7 ans.

La première augmentation de 100% avait vu l’ajout d’une petite bouteille d’eau offerte aux couleurs du temple, peut-être qu’au 1er janvier, elle sera plus grande ou il y en aura deux mais j’en doute 😉

Prix Wat Pho Bangkok

Le prix d’entrée du Wat Pho va passer à 200 THB en janvier

Cette augmentation relancera très probablement le vieux débat de la double tarification visiteurs thaïlandais/visiteurs étrangers. Car pour les Thaïlandais, l’accès au temple reste gratuit évidemment. Si pour un temple dont le droit d’entrée s’élève à 20 ou 50 bahts, l’argument que les Thaïlandais, bouddhistes dans leur immense majorité font des dons et qu’au final cela représente le prix qu’un étranger paie pour entrer est recevable, je dois dire que le montant moyen des dons est assurément inférieur à 200 bahts. Et il y a des étrangers, dont je fais partie, qui font parfois des dons lorsqu’ils se rendent dans un temple. Quand on paie 200 THB pour entrer, on est moins enclin à faire un don et payer un ticket d’entrée n’a pas la même signification que faire volontairement un don.

Je crois que dans ce cas précis, il est temps de reconnaître que le but est de faire de l’argent ! Et pourquoi pas si c’est utilisé pour rénover l’endroit. Mais l’opacité est totale.

Wat Po Bangkok

Le Bouddha couché du Wat Pho

 

Un temple très visité

Il est estimé qu’à l’heure actuelle, le Temple du Bouddha couché de Bangkok accueille 10.000 visiteurs par jour avec des pics montant encore plus haut en haute saison. On peut donc déduire que la recette quotidienne du temple sera l’an prochain autour d’1 million de bahts (soit plus de 25.000€).

Quoiqu’il arrive cela reste incontestablement une visite à faire ! Et la fréquentation ne devrait pas baisser. Seuls les gens qui y sont allés plusieurs fois y réfléchiront à 2 fois avant d’y retourner.

Comme il est loin le temps où toutes les portes du temple étaient ouvertes, où l’on ne payait (50 THB) que pour voir le Bouddha couché et pouvait venir le soir à 17h30, juste pour écouter les chants des moines car le Wat Pho est un temple avant d’être une attraction touristique, faire un don et repartir le coeur léger…

P.S: attention, je recommande chaudement la visite de ce temple mais ceux qui ont eu l’occasion de s’y rendre avant 2012, comprendront ma nostalgie.


Avertissement météo Thaïlande (tempête tropicale Barijat)

Share This:

Le département météorologique de Thaïlande a émis un avertissement concernant la tempête tropicale Barijat et le typhon Mangkhut et leurs conséquences sur la météo en Thaïlande sur les 7 prochains jours. A savoir forte mousson sur la mer Andaman (Phuket, Krabi, Trang…) et le Golfe de Thaïlande mais aussi de fortes pluies isolées sur le Nord, le Nord-Est, le Centre et l’Est du pays. Bref, une semaine pluvieuse s’annonce, ce qui est n’est pas anormal pour un mois de septembre en Thaïlande. Appel à la prudence notamment pour les sorties en mer.

tempêtes thailande

Graphic via earth.nullschool.net

 

 7 jours pluvieux en Thaïlande

Je me dois de préciser que ces deux tempêtes ne toucheront pas directement la Thaïlande mais viendront renforcer la mousson du sud-ouest, ce qui entraînera des pluies plus importantes et une mer agitée avec des vagues pouvant atteindre jusqu’à trois mètres dans la mer d’Andaman et 3 mètres dans le Golfe de Thaïlande. Comme à chaque fois, les petits bateaux sont invitées à rester à quai.

Si vous aviez des excursions en mer de prévues, des annulations sont donc possibles ces prochains jours. Vous êtes invités à vous tenir au courant des conditions de mer et à ne pas embarquer si vous ne vous sentez pas en sécurité. De même, plus que jamais, il faudra respecter les drapeaux sur les plages quand il y en a et ne pas vous aventurer dans une mer agitée.

 

Dernier avis météo des autorités

(Traduction du site www.tmd.co.th, site officiel du département météo thaïlandais)

Le dernier avis du Département Météo

« A 16h00 aujourd’hui (13 septembre 2006), la tempête tropicale « BARIJAT » se trouve à l’est de Hainan, en Chine avec un vent soutenu d’environ 80 km/h. Elle se déplace vers l’ouest à une vitesse de 20 km/h. vers Hainan, en Chine, le 13 septembre, avant de devenir une cellule de basse pression. La mousson dans le sud-ouest sur la mer d’Andaman, la Thaïlande et le Golfe de Thaïlande sera plus forte. Cela provoquera de,fortes pluies isolées dans le nord, le nord-est, le centre et l’est.

Le typhon MANGKHUT dans l’océan Pacifique traversera probablement Luzon des Philippines et Taiwan entre le 14 et le 15 septembre. Il se rendra ensuite dans la mer de Chine méridionale puis à Hong Kong, avant de toucher le sud de la Chine du 16 au 18 septembre.

Forte mousson du sud-ouest sur la mer d’Andaman et le Golfe de Thaïlande. On prévoit plus de pluie et de fortes averses dans le pays, en particulier dans la région de la mousson occidentale, en d’autres termes, dans le centre, l’est et le sud (côte ouest). Les habitants de la zone devraient être conscients de l’impact des conditions sévères qui pourraient entraîner des crues éclairs, le débordement de rivières et des glissements de terrain.

Les vents forts sur la mer d’Andaman entraîneront probablement des vagues de 2 à 3 mètres de haut et d’environ 2 mètres de haut dans la partie supérieure du Golfe de Thaïlande . Tous les navires doivent procéder avec prudence et les petits bateaux rester à terre jusqu’au 18 septembre.. »

Si vous êtes actuellement en Thaïlande, je vous invite à consulter tous les jours les avis météo officiels sur le site du Département Météorologique de Thailande (TMD, site indiqué plus haut dans l’article).


Chiang Mai bientôt ville du Patrimoine Mondial ?

Share This:

Je vous en avais déjà parlé, la ville de Chiang Mai aspire à devenir une ville du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le groupe de travail chargé de préparer la candidature a achevé ses formalités administratives et est prêt à soumettre le dossier ce mois-ci à l’Unesco (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), nous révèle The Nation.  Restera plus qu’à croiser les doigts mais la « Rose du Nord » de la Thaïlande ne manque pas d’atouts.

chiang mai doi suthep

Temple Wat Phra That Doi Suthep qui domine Chiang Mai sur sa montagne

 

Chiang Mai au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Si l’UNESCO accepte, Chiang Mai sera le sixième endroit du Royaume à recevoir un tel statut protégé après la ville historique d’Ayutthaya, Sukhothai et les villes associées (Si Satchanalai, Kampaheang Phet), le site archéologique de Ban Chiang à Udon Thani, le complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai et les sanctuaires de Thungyai-Huai Kha Khaeng (liste officielle ici).

Evidemment, la soumission ne signifie pas que la ville obtiendra automatiquement le statut, il y a « encore du travail à faire ». Chiang Mai a notamment des problèmes de gestion urbaine à régler et la question de savoir comment elle se développera au cours des deux prochaines décennies tout en protégeant ses sites anciens et naturels sera primordiale pour un avis positif de l’UNESCO.

L’environnement, en particulier la forêt sacrée de Doi Suthep, doit être conservé et développé de manière durable avec la participation de toutes les parties pour devenir un site du patrimoine mondial, dans lequel les valeurs culturelles et environnementales peuvent être protégées parallèlement au développement de la ville.

Wat Chedi Luang

Wat Chedi Luang

 

Un long processus

En fait, depuis 2015, la ville de Chiang Mai figure parmi les six sites thaïlandais figurant sur une liste indicative à considérer par l’UNESCO pour obtenir le statut de patrimoine mondial. La règle de soumission veut que les sites figurent d’abord sur cette liste pendant au moins un an avant de pouvoir être nommés pour un statut complet.

Il existe actuellement 1 092 sites du patrimoine mondial dans 167 pays et tous ont dû prouver qu’ils avaient une «valeur universelle exceptionnelle». C’est le défi que Chiang Mai devra relever !

 

Les atouts et points faibles de Chiang Mai

La « Rose du Nord » avec ses plus de 300 temples, ses remparts et c=ses douves, ses festivals et traditions préservées, la culture Lanna, sa cuisine, sa vie locale, son cadre, les montagnes et la nature à proximité… a de très nombreux nombreux arguments en sa faveur.

Son taux de pollution élevé et les pics de février-mars lors des écobuages, sa circulation dense et le récent projet de construction sur un des flans du Doi Suthep qui a montré une défaillance dans la protection de ce site naturel seront autant d’éléments qui par contre pourront jouer en sa défaveur.

Cette candidature, qu’elle aboutisse rapidement ou non, est probablement une bonne nouvelle pour la préservation de Chiang Mai qui devrait plus que jamais être prise en compte dans le développement futur de la ville.

Pour ceux qui prévoient de visiter la province, vous retrouverez toutes les informations sur la partie principale du site pour visiter Chiang Mai.


La Thaïlande a été élue 3ème meilleur pays au monde…

Share This:

Oui, il ne s’agit que de tourisme mais c’est une ènième confirmation du pouvoir attractif du pays sur les voyageurs et du taux de satisfaction et d’émerveillement de ceux qui ont fait le choix de voyager en Thaïlande. Ce sont les lecteurs du magazine Condé Nast Traveller UK qui ont désigné la Thaïlande comme 3ème « World’s Best country » lors des Readers Travel Awards 2018, les prix de ses lecteurs.

koh ma koh phangan

La Thaïlande élue 3ème meilleur pays du monde par les lecteurs d’un magazine de voyage britannique

 

3ème meilleur pays du monde

Evidemment, une fois que l’on sait que la Thaïlande a été placée en 3ème place dans la catégorie meilleur pays, on se demande qui est devant ? Et bien, le pays vainqueur, c’est l’Italie suivie de la Grèce.

L’an passé, les lecteurs du Condé Nast Traveller UK n’avaient donné à la Thaïlande que la 8ème place. C’est donc une jolie remontée. Première place, l’an prochain ?

 

D’autres récompenses pour la Thaïlande

Toujours dans ce même classement, le Mandarin Oriental à Bangkok et le Six Senses Yao Noi à Koh Yao Noï ont été classés respectivement 4ème et 5ème dans la catégorie Meilleur hôtel Asie et sous-continent indien.

Inutile de vous dire que le budget par nuit pour séjourner dans ces hôtels est conséquent mais le luxe et le cadre, surtout pour le second, sont incroyables. Par curiosité ou envie de vous faire plaisir (envie qui passera peut-être lorsque vous découvrirez le prix même si c’est moins cher que des chambres de ce standing dans bien d’autres destinations du monde) et vous offrir un moment de luxe unique, je vous mets les liens pour faire des simulations de réservations:

Koh Samui a été désignée 9ème meilleure île du monde (comme l’an passé) et est la seule représentante thaïe dans le top 20 mondial de ce classement.

koh samui jungle club

Jungle Club à Koah Samui

 

La Thailande dans le Top 10

La Thaïlande a également bien figuré dans le classement des lecteurs d’un autre magazine britannique sur le voyage, Travel Weekly UK, décrochant plusieurs très bonnes places au niveau mondial :

  • 1ère place pour dans la catégorie spas et bien-être
  • 2ème place dans la catégorie meilleur rapport qualité/prix
  • 4ème place dans la catégorie meilleures nourriture et boissons
  • 9ème place dans la catégorie meilleure luxe

Tout ça ne sont que des chiffres, des places qui varient un peu selon les années et qui confirment que c’est un pays à visiter au moins une fois… Après, vous serez probablement pris par une irrésistible envie de revenir et revenir et revenir… 😉


Achat à l’avance de e-tickets pour les parcs nationaux thaïlandais bientôt obligatoire

Share This:

Je vous en avais parlé, c’est un peu un serpent de mer qui revenait à chaque débat sur la préservation de l’environnement des parcs nationaux, essentiellement maritimes, de Thaïlande, mais cette fois-ci semble la bonne : un système de e-tickets devrait être introduit dés octobre dans les trois parcs nationaux les plus populaires du Sud du Pays.

baie phang nga Thailande

 

Billets électroniques pour les parcs nationaux de Thaïlande

C’est le Bangkok Post qui nous révèle que le Département des parcs nationaux, de la conservation de la faune et de la flore sauvages (DNP) de Thaïlande est bien décidé à mettre en place un système de billetterie électronique pour ses parcs maritimes afin de mieux réguler le nombre de visiteurs et reduire leur impact sur l’environnement et… de prévenir la corruption.

Il ne sera alors plus possible pour les touristes de débarquer à l’entrée des parcs nationaux et d’acheter leurs billets directement au guichet. Ils devront acheter leurs entrées à l’avance en se procurant ces fameux billets électroniques. Cela permettra notamment de « contrôler et limiter le nombre de touristes », a déclaré Songtham Suksawang, directeur du bureau des parcs nationaux de Thaïlande (DNP). Ce qui implique qu’un nombre maximum de visiteurs quotidiens soit décidé et que seul ce nombre de billets soit disponible.

« Le nouveau système devrait rapporter plus de revenus car les frais seront déposés directement sur le compte du département », a-t-il également indiqué M. Songtham. Car oui, si l’on pouvait penser que le seul argument écologique suffisait à décider d’une limitation du nombre de visiteurs dans ces petits paradis terrestres de Thaïlande, il semble bien que ce 2ème objectif ait pesé lourd dans la balance.

maya bay beach

La plage de Maya Bay à 10h du matin en basse saison

Les audits du DNP ont révélé que les revenus des entrées de certains parcs nationaux populaires étaient exceptionnellement bas par rapport à leur fréquentation. Par exemple, les recettes provenant des billets d’entrée du parc national Mu Koh Phi Phi, très très populaire car il  abrite Maya Bay rendue célèbre dans le monde entier par le film La plage  avec 1,6 millions de visiteurs en 2015, n’ont atteint que 70 millions de bahts cette année-là. Les recettes sont passées à près de 370 millions de bahts, l’année suivante après que le département ait demandé à tous les bateaux de tourisme de s’inscrire et de faire vérifier tous les billets d’entrée.  Et le nombre de touristes n’a pas quintuplé en un an bien évidemment !

 

Concrètement comment ça va marcher ?

Déjà, je dois préciser que dans un premier temps, seul le parc national marin de Hat Noppharat Thara-Mu à Koh Phi Phi, dans la province de Krabi, celui qui abrite Maya Bay donc; le Paarc National Marin de Ao Phang Nga (baie de Phang Nga) et celui de Mu Koh Similan (îles Similan) seront concernés par ce nouveau système. Il semble que ce sera déjà en place à la réouverture aux touristes de ces parcs  mi-octobre mais je vous le confirmerai d’ici là.

Il devrait ensuite être étendu à tous les autres parcs mais aucune échéance n’a été donné pour ça et il faudra déjà faire le bilan de ce que cela aura donné dans les 3 premiers parcs.

 

Achat des billets électronqiues

Les billets d’entrée électroniques seront en vente chez un des trois candidats en lice: les magasins 7-Eleven, la banque Krungthai et la banque commerciale Siam. Le choix du prestataire sera annoncé en octobre, avant le début de la saison touristique dans les parcs nationaux marins de la mer d’Andaman (où se trouvent les 3 cités plus haut).

Les prix d’entrée devraient restés identiques, mais aucune communication n’a été faite sur le sujet. Ni sur la commission perçue par l’enseigne qui aura été choisie pour vendre les e-billets. Inutile de dire que 7 Eleven est bien placé de par l’omniprésence de ces magasins et sa popularité auprès des touristes.

Etonnant qu’un site web n’est pas été mis en place pour acheter les e-billets mais cela viendra peut-être plus tard.

 

Les risques de ce système

S’il est saluable de limiter le nombre de visiteurs par jour, le gros risque de ce système est de voir les billets peu accessibles aux voyageurs lambda car achetés en masse par des agences ou juste des spéculateurs car la rareté entraîne la spéculation et potentiellement une vente au marché noir.

Il me semble qu’il faudrait que l’on ne puisse acheter les billets que 24 ou 48h à l’avance pour éviter qu’ils ne soient tous achetés par des acteurs locaux et quasi impossible pour un touriste étranger d’en obtenir. Là encore, aps de détails pour l’instant.

J’imagine que cela fera partie des discussions ouvertes que va organiser le DNP avec les parties prenantes. Il est en tout cas primordial que toutes les personnes aient un accès équitable aux billets que ce soit par un sytème de quotas ou autre. Un défi pas évident à relever…

Je vous tiendrai informés de tout ça qui est encore un peu flou au moment où j’écris cet article. Mais si vous comptez visiter les 3 parcs maritimes que j’ai cités plus haut dans l’article cet hiver, je vous invite à suivre ce dossier de près notamment en rejoignant mon groupe Facebook ou suivant mon compte Twitter pour ne pas avoir de mauvaise surprise.


Phuket nommée deuxième meilleure plage du monde

Share This:

J’ai hésité à relayer cette information car elle est pour moi assez bizarre mais Phuket a récemment été nommée «deuxième meilleure plage du monde» par la publication spécialisée US News & World Report. Bizarre car Phuket, c’est toute une ribambelle de plages, donc retrouver l’une d’entre elles dans ce classement aurait été plus cohérent que l’île toute entière. Toujours est-il que ça confirme l’attractivité et la popularité de cette destination.

karon phuket

La plage de Karon à Phuket

 

Phuket a la côte

Phuket n’en est pas à sa première récompense du genre que ce soit l’île toute entière qui est la plus grande de Thaïlande ou des plages en particulier. Ce sont en général les plages de Nai Harn et Kata Noï qui apparaissent bien placées dans les classements des plages de Thaïlande et du monde. Mais il y en a d’autres plus confidentielles qui ne manquent pas de charmes, leur faible fréquentation étant l’un de leurs attraits évidemment.

Phuket reste la destination mer et plage la plus visitée par les touristes étrangers de Thaïlande. Son sable blanc, ses eaux turquoises et les îles alentours ajoutées à une multitude d’activités possibles attirent des millions de voyageurs chaque année. Selon le magazine US News & World Report, c’est « un petit coin de paradis ».

Yuthasak Supasorn, gouverneur de l’Autorité Touristique de Thaïlande (TAT) a déclaré que tous les acteurs publics et privés de Phuket devraient être fiers de cet accomplissement, car il démontre l’attrait de l’île comme l’une des destinations balnéaires les plus recherchées au monde.

nai harn

Nai Harn a été désignée plusieurs fois plus belle plage de Phuket

« Il est évident que nous sommes ravis de remporter ce prix important. Par le passé, Phuket a également remporté plusieurs autres prix prestigieux pour ses plages. Nous sommes donc très reconnaissants de cette reconnaissance continue », a indiqué M. Yuthasak.

 

Phuket, c’est grand !

Il faut avouer que la destination a ses détracteurs. Dénonçant sa surpopulation touristique, son manque d’authenticité et sa vie nocturne débridée entre autres, il y a souvent des commentaires négatifs sur Phuket. Mais l’île est très grande et comme souvent ces critiques se basent sur une connaissance assez restreinte de Phuket. Et pour tout dire souvent limitée à sa plage la plus connue, Patong Beach.

Mais qui connaît bien la plus grande île de Thaïlande, sait qu’on ne peut la résumer à ça. Je dois reconnaître que pour ma part, malgré plusieurs séjours, je la connais très mal. Mais j’y retournerai dans les prochains mois pour explorer plus à fond. Même si je doute que le magazine qui lui a décerné cette 2ème place l’ait fait sur cette Phuket plus méconnue ;^)

Et n’oublions pas la gastronomie locale qui a valu à Phuket d’être classée ville gastronomique par l’UNESCO en 2015 et qui lui vaudra de faire partie du Guide Michelin 2019 sur la Thaïlande (il regroupera des restaurants de Bangkok, Phuket et Phang Nga).

Alors si la nomination de meilleure plage d’une île qui en compte un grand nombre pose question, c’est l’occasion de rappeler que Phuket offre énormément de visages différents et d’activités possibles qui expliquent sa popularité… et son impopularité chez certains justement à la recherche de destinations moins touristiques en Thaïlande.


Interdiction du plastique dans les parcs nationaux de Thaïlande

Share This:

Si ce jour, 12 août 2018, marque le 86ème anniversaire de la Reine et la Fête des Mères en Thaïlande, il marque aussi l’entrée en vigueur de l’interdiction des plastiques à usage unique dans les 154 parcs nationaux de Thaïlande. Une mesure qui vise à protéger l’environnement de ces sites naturels exceptionnels bien évidemment.

erawan thailande

Le parc d’Erawan près de Kanchanaburi

 

Le plastique banni des parcs nationaux

S’il y avait déjà plusieurs parcs et endroits de Thaïlande qui demandaient à leurs visiteurs de se défaire de leurs bouteilles en plastique avant d’y pénétrer, l’initiative du Département des parcs nationaux, de la conservation de la vie sauvage et de la conservation des plantes (DNP) pour lutter contre la pollution plastique concerne cette fois tous les types d’objets et contenants plastiques et surtout tous les parcs nationaux du pays.

 

Les produits plastiques bannis

À partir du 12 août 2018, aujourd’hui donc, il faudra jeter tout votre plastique à usage unique avant d’entrer dans les parcs nationaux de Thaïlande. Particulièrement visés, les bouteilles, pailles et sacs plastiques ou encore les barquettes non-recyclables qui représentent une grande part des déchets plastiques retrouvés.

M. Yuthasak Supasorn, gouverneur de la TAT, a déclaré: « La Thaïlande a la chance d’avoir un paysage abondant d’une grande beauté naturelle et l’importance de protéger cet environnement ne peut être sous-estimée. À ce titre, la TAT appelle tous les touristes locaux et internationaux à dire non aux sacs en plastique et aux autres articles plastiques à usage unique. Optez plutôt pour des sacs, des ustensiles et des bouteilles de boisson réutilisables. »

plastique thailande

Ces données donnent une bonne idée de l’ampleur de la pollution (Infographie: THE NATION)

La nature est l’un des domaines clés du campagne de communication de la TAT « Amazing Thailand: Open to the New Shades », par lequel elle encourage les touristes à voir le royaume à partir de perspectives nouvelles ».

L’initiative de DNP couvre les sacs plastiques, les contenants alimentaires, les bouteilles d’eau et les ustensiles, en fait, tout article qui est généralement utilisé une fois puis jeté.

La commodité des sacs en plastique et d’autres articles de ce type est évidente, mais ceux-ci sont nocifs pour l’environnement et une grande partie des déchets se retrouvent dans les mers de Thaïlande où ils polluent l’eau et tue la vie marine notamment les tortues qui les confondent avec des méduses et les mangent en risquant de s’étouffer. Certains plastiques présentent également un danger pour la santé de l’Homme lorsqu’ils se désintègrent partiellement.

 

Concrètement comment ça se passe ?

Une série de bannières, en thaï dans un premier temps, a été produite pour aider à sensibiliser les visiteurs à la nouvelle politique des parcs nationaux du pays. Ceux-ci encouragent les gens à penser au mal que le plastique qu’ils jettent fait à l’environnement et à agir de manière respectueuse de l’environnement.

Lorsque que vous achèterez vos tickets d’entrée, on vous demandera probablement si vous avez des produits plastiques à usage unique et de les jeter dans une poubelle avant d’entrée. A priori, il n’est pas prévu de fouillage des sacs ni d’amende pour ceux qui entreraient tout de même avec du plastique. Ce sera sur le base de la bonne volonté et du sens des responsabilités des visiteurs.

Le DNP estime que son initiative aidera à réduire d’environ trois millions les déchets plastiques. De mon côté je vous encourage fortement à respecter ces nouvelles règles et d’une manière générale à limiter au maximum votre consommation de plastique non recyclable. En refusant les sacs plastiques dans les supermarchés, les pailles qu’on vous donne quasi systématiquement au 7 Eleven quand vous acheter une boisson ou les couverts en plastiques par exemple.

Il y a depuis quelques temps en Thaïlande, une vraie prise de conscience de ce problème mais les initiatives pour réduire la consommation et donc les déchets plastiques à usage unique n’ont, il faut bien le reconnaître, pas vraiment trouvé écho dans la population. Même le projet « Death by plastic » (que j’avais soutenu et dont je vous avais parlé ici) n’a été pas eu l’impact sur l’opinion que l’on aurait pu espérer. Il reste les grandes opérations de nettoyage qui se multiplient notamment dans le cadre du projet « Upcycling the Oceans » mais le mieux serait d’agir avant d’avoir à nettoyer…

Pour ma part, je trouve toujours étonnant qu’il faille des interdictions comme celle de fumer sur les plages de Thaïlande pour diminuer les déchets, est-ce si compliqué d’au moins jeter ses mégots ou ses détritus dans une poubelle. Si on n’arrive pas au moins à ça, comment espérer gagner le prochain défi : diminuer drastiquement les déchets non biodégradables ?


Les vendeurs de rue à nouveau autorisés dans Khao San Road

Share This:

Je vous en avais parlé sur Twitter et dans un précédent article, depuis le 1er août, les vendeurs de rue n’étaient plus autorisés dans Khao San Road suite à une décision de l’administration de la ville qui a commencé il y a des moins une grande campagne de libération des trottoirs de la capitale thaïlandaise. Mais hier, les autorités ont fait marche arrière.

Khao San Road

Les vendeurs de rue à nouveau autorisés sous conditions dans Khao San Road

 

Marche arrière des autorités

L’interdiction des vendeurs de rue dans la rue la plus connue de Bangkok pour ses vendeurs de rue justement avait soulevé quelques protestations dont celles des principaux intéressés, les vendeurs, qui avaient multiplié les démarches pour faire fléchir les autorités.

Hier, ils ont obtenu gain de cause, les autorités de la ville ont accepté que les trottoirs de Khaosan Road soient exemptés de la grande opération de libération des trottoirs de Bangkok car il s’agit « d’une attraction touristique unique et importante du pays ».

khao san road

Khao San Road

 

Retour des vendeurs de rue à Khao San

Il devrait toutefois falloir environ un mois à la mairie pour organiser l’exemption. En attendant, les vendeurs ne seront autorisés sur les trottoirs que de 18 heures à minuit, avec des stands limités à une largeur de 1,50 mètres.

Les vendeurs devront aussi s’enregistrer auprès des administrateurs du district et n’auront plus droit qu’à un stand par personne.

Une fois l’exemption en place, d’ici un mois donc, les vendeurs seront autorisés mais uniquement de 16h à minuit au lieu de toute la journée précédemment. Cette limitation des horaires pendant lesquelles ils peuvent travailler reste un point de discorde entre les vendeurs et la municipalité. 

Les mêmes conditions seront appliquées aux zones voisines de Khao San Road comme Rambuttri, Kraisi, Chakrabongse et Sip Sam Hang Roads.

Il est vrai que Khao San Road même avant le 1er août s’animait surtout le soir. Ce devrait encore plus être le cas…


Fièrement propulsé par WordPress