Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Passer la frontière entre la Thaïlande et le Laos à Nong Khai

Share This:

J’avais fait une vidéo, il y a un an (voir plus bas) mais j’avais pas écrit d’article sur le passage de frontière entre la Thaïlande et le Laos à Nong Khai dans le Nord-Est du pays. C’est un des points de passage les plus empruntés entre les deux nations. Notamment car proche de Vientiane, la capitale du Laos et de son Consulat Royal de Thaïlande pratique pour les demandes de visa pour la Thaïlande qui ne peuvent être fait qu’hors du pays. Je viens de repasser par là, l’occasion de vous faire un article détaillé.

passer frontiere thailande laos

 

Le Friendship Bridge de Nong Khai

Comme pour beaucoup de villes frontalières, Nong Khai est séparé du Laos par le fleuve Mékong et comme quelques autres villes, un pont dit pont de l’amitié Lao-Thaïe a été construit d’une berge à l’autre, d’un pays à l’autre. C’est assez logiquement au niveau de ce pont que se trouve les postes de frontières respectifs.

Pour passer la frontière, côté thaïlandais et rejoindre le Laos, il faudra donc aller au Friendship Bridge. Du centre ville de Nong Khai, un trajet en tuk-tuk coûte 50 THB par personne. De l’aéroport d’Udon Thani, pour ceux qui aurait choisi l’avion, il y a très régulièrement des minivans qui vont jusqu’au pont. Le ticket s’achète au comptoir « Limousine Service » que vous ne pourrez pas rater et coûte 200 THB par personne pour 1h de route environ.

van udon thani nong khai

Guichet pour acheter les tickets de van de l’aéroport d’Udon Thani à Nong Khai

 

Le passage de la frontière Thaïlande-Laos

Quel que soit le sens, le passage de la frontière se fait à pieds et c’est à vous de faire les démarches. Côté thaï, vous avez juste à faire la queue et remettre votre passeport avec votre carte de départ remplie (elle a en général été agrafée dans votre passeport à votre arrivée dans le pays).

passage frontière thailande laos

Attention, pour la demande de visa côté laotien, il vous faudra une photo d’identité, si vous n’en avez pas, vous pouvez les faire dans le petit kiosque juste avant de faire la queue aux guichets de l’Immigration thaïlandaise. Ca coûte une centaine de bahts.

Vous obtiendrez alors votre tampon de sortie. Il n’y a rien à payer sauf si vous avez dépassé votre visa, auquel cas vous aurez des sanctions qui peuvent aller de 500 THB par jour de dépassement à des peines de prison et interdiction de territoire pour les overstays les plus graves (il y a une grille de sanctions mais quoiqu’il arrive, je vous déconseille d’être en dépassement même d’1 ou 2 jours).

Ensuite, vous aurez à votre droite 2 petits guichets qui vendent des billets pour le bus qui va traverser le fameux pont de l’amitié et vous amener de l’autre côté au poste de frontière laotien. Ca coûte 15 THB par personne ou 20 THB si vous êtes en « overtime » c’est-à-dire entre 6h et 8h du matin. Sachant que le poste de frontière ouvre à 6h mais qu’avant 8h, c’est considéré comme des « heures sup ».

Guichets pour les billets de bus pour traverser le pont (20 THB car avant 8h)

Guichets pour les billets de bus pour traverser le pont (20 THB car avant 8h)

Une fois côté laotien, vous vous rendez au guichet 1 et demandez le formulaire et la carte d’arrivée/départ à remplir pour la demande de visa.

formulaire immigration laos

Formulaire et carte arrivée/départ

Vous remettez tout ça rempli au même guichet avec une photo d’identié et le prix à payer pour le visa touriste de 30 jours (1300 THB ou 30 USD) sachant que là aussi si entre 6h et 8h, il y aura un surcoût de 1 USD.

overtime frontière laos

Ensuite vous attendez devant le guichet 3. C’est en général assez rapide avant que l’on vous appelle, vous prenne en photo selon l’heure et vous donne votre passeport avec votre visa. Là, encore ça varie selon l’heure. Si avant 8h, le visa sera déjà tamponné. Sinon, il faudra passer par les guichets un peu plus loin pour vous faire photographier et tamponner (le passeport pas vous ;)) Vous voilà au Laos avec un visa touristique !

 

Rejoindre Vientiane

En général, votre prochaine étape, c’est Vientiane qui se trouve à 20 kilomètres. Pour rejoindre la ville, vous avez plusieurs choix. Le plus confortable et donc le plus cher, passer par un taxi (vous aurez probablement déjà été démarché par un chauffeur bien avant d’arriver là). En général coûte 300 THB si vous êtes seul et 200 THB par personne si vous êtes plusieurs mais tout se négocie. 

Ces taxis sont confortables et climatisés. Et sinon, si vous avez un budget serré et le temps, il y a un petit bus local verts et blanc, un peu plus loin sur la droite. Le prix du billet est lui de l’ordre de 40 THB (10.000 KIP, la monnaie laotienne) mais il met autour d’1h30 pour rejoindre la station de bus centrale de Vientiane contre 30 minutes en taxi. Donc à vous de voir…

La vidéo de ma chaîne Youtube vous montre tout ça très bien !

 

Passage dans le sens Laos – Thaïlande

Dans ce sens-là, pareil, il faudra rejoindre le Friendship Bridge puis passer la frontière à pieds. Côté laotien, petite subtilité, il faudra obtenir une carte à passer dans les portiques RFID. C’est gratuit et se passe au guichet que vous verrez tout de suite en arrivant après vérification de votre passeport.

frontiere laos thailande nong khai

Fameuse carte pour passer les portiques

Ensuite, aux guichets de l’Immigration plus loin, vous remettrez votre passeport avec la carte de départ remplie pour faire tamponner votre sortie du territoire. Puis passerez donc les portiques avec la carte avant d’acheter sur la gauche un ticket pour le bus qui traverse le pont (4.000 KIP).

bus frontière laos thailande

Côté thaïlandais, vous aurez le nouveau formulaire TM6 à remplir (il contient un seul volet avec carte d’arrivée et de départ). Je ne vais pas faire tous les cas de figure mais si vous êtes en règle c’est-à-dire avez droit à l’exemption de visa de 30 jours (2 maximum par année civile et seulement pour 42 nations dont la France, Belgique, Suisse, Canada) ou si vous avez un visa en règle, votre passeport sera tamponné (rien à payer) et vous voilà en Thaïlande.

A la sortie des tuk-tuks qui vous proposeront de vous amener au centre de Nong Khai (50 THB) ou la possibilité de prendre des minivans pour Udon Thani (aéroport au terminal de bus – 200 THB).

A noter que si vous avez déjà votre visa pour le Laos, évidemment, vous n’aurez pas besoin de remplir le formulaire mais juste la carte d’arrivée/départ, ni de payer les frais de visa, vous irez directement faire tamponner votre passeport et visa. Il existe d’ailleurs des bus qui permettent de passer la frontière, vous dépose, d’un côté et vous récupèrent de l’autre mais en général, dans le sens Thaïlande – Laos, ils demandent que vous ayez déjà un visa pour le Laos pour vous accepter à bord.


Se marier avec un(e) thaïlandais(e) en Thaïlande

Share This:

Dans cet article, je ne m’intéresse qu’à la partie administrative d‘un mariage civil entre un(e) thaïlandais(e) et un(e) ressortissant(e) français(e) pour la cérémonie religieuse bouddhiste traditionnelle, j’écrirai peut-être un autre article plus tard. Comme vous vous en doutez les démarches sont spécifiques à chaque pays. Voici donc celles pour un(e) citoyen(ne) français(e) qui veut se marier avec un(e) Thaïlandais(e) en Thaïlande. Je vous préviens, ça tient un peu du jeu d’aventures, pour ne pas dire jeu de patience, avec collecte de papiers, obtention de tampons pour obtenir d’autres papiers permettant d’avoir un rendez-vous pour obtenir un autre papier et ainsi de suite… 😉

se marier avec thailandaise

 

Obtention du CCAM auprès de l’ambassade de France

Pour se marier civilement auprès des autorités thaïlandaises, si on est Français, il faut au préalable demander à l’Ambassade de France à Bangkok un Certificat de Capacité à Mariage (CCAM) et pour se faire monter tout un dossier puis prendre rendez-vous à l’Ambassade et vous y présenter avec le dossier complet et votre futur(e) époux/épouse.

 

Elements du dossier pour le ressortissant Français :

  • copie intégrale d’acte de naissance délivrée depuis moins de 3 mois (original). Souvent la demande peut-être faite gratuitement en ligne et l’acte de naissance vous est envoyé par la poste. Pour ma part, ça a mis une semaine pour arriver en Thaïlande. Chapeau bas la mairie de Strasbourg !
  • présentation du passeport (une photocopie couleur pourra être demandée)
  • présentation de la carte d’identité (facultative), une photocopie couleur pourra être demandée
  • en cas de veuvage, copie intégrale de l’acte de décès du précédent conjoint
  • justificatif de domicile  en France (par ex : facture, avis d’imposition, attestation de l’hébergeant avec copie de sa pièce d’identité …) ou pour toute personne ayant une adresse à l’étranger, une attestation de résidence ou certificat d’inscription de l’ambassade de France de votre pays de résidence et présentation de votre carte consulaire. Donc si vous habitez en Thaïlande et vous ne l’avez pas encore fait, faîtes la démarche, tout se fait en ligne et c’est assez rapide (détails ici sur l’inscription consulaire des Français établis hors de France)

Eléments du dossiers pour le ressortissant thaïlandais:

  • copie de son acte de naissance
  • copie des documents attestant des éventuels changements de noms/prénoms (changer de nom est assez courant en Thaïlande)
  • si divorcé, copie du jugement du divorce
  • en cas de veuvage, copie de l’acte de décès du précédent conjoint ainsi que l’acte de mariage
  • justificatif de domicile (livret bleu délivré par les autorités thaïlandaises)
  • copie de la carte d’identité et copie du passeport si il/elle en possède un

Toutes les copies de ces documents du conjoint thaïlandais doivent être légalisées par le service de légalisation du Ministère des Affaires Etrangères thaïlandais. Evidemment il y en un à Bangkok (123 rue Chaengwatthana) mais aussi dans d’autres grandes villes comme au City Hall de Chiang Mai à Mae Rim.

La légalisation coûte 200 THB par document et prend 2 jours ouvrés. Il existe un service rapide qui coûte le double et vous permet de récupérer vos documents le jour même si vous les déposez le matin.

légalisation documents thailande

Bureau de légalisation des documents

Comme tous ces documents sont en Thaï, il faut ensuite les faire traduire en français par un traducteur reconnu par l’ambassade de France. La traduction se fait après la légalisation car le cachet de légalisation doit lui aussi être traduit. Le plus pratique c’est d’aller dans une des Alliances Françaises de Thaïlande, il y en a à Bangkok, Chiang Mai, Chiang Rai et Phuket apparemment. La traduction coûte 800 THB la page et prend 3 jours environ. Sinon l’ambassade fournit une liste des traducteurs agréés (disponible ici).

Vous avez tout ça, légalisé et traduit ? Il ne vous reste plus qu’à imprimer remplir les formulaires qui sont à la fin de ce document de l’Ambassade de France, les mettre dans une grande enveloppe A4 avec votre adresse ou celle de l’endroit où vous voulez que le Certificat de Capacité à Mariage soit envoyé affranchi au tarif pour un envoi EMS d’un plis de 100g (allez à la poste pour ça).

Vous voilà prêt pour aller à l’Ambassade de France à Bangkok.

 

 

Rendez-vous à l’Ambassade de France

Le rendez-vous avec l’Ambassade de France doit être pris en ligne à cette adresse.  

Ca changera peut-être mais pour l’instant, le calendrier n’offre qu’une visibilité de 30 jours, et vous verrez que seuls les derniers jours ont des créneaux de libres. Il faudra donc peut-être vous connecter plusieurs jours d’affilé pour arriver à prendre rendez-vous à une date qui vous convient.

ambassade de france bangkok

L’Ambassade de France à Bangkok

Une fois votre rendez-vous validé, vous aurez une convocation à imprimer et à présenter quand vous irez à l’ambassade. Le jour J, vous et votre futur(e) conjoint(e), vous présenterez à l’Ambassade de France à Bangkok pour remettre le dossier complet. La conformité de votre dossier sera vérifiée et chacun aura un petit questionnaire à remplir (mais pas vraiment les mêmes questions, on n’est pas dans Green Card comme je me l’imaginais ;)). Les questions portent sur comment vous vous êtes rencontrés, depuis combien de temps vous vous connaissez, depuis combien de temps vous vivez ensemble, s’il y a une sinsot de demandé pour la mariage et si oui, de combien… En ce qui me concerne ça a duré moins d’une demie-heure.

Une fois le rendez-vous terminé, le fameux certificat de capacité au mariage vous sera envoyé par courrier sous un délai de 3 semaines si vous avez déjà fait les démarches pour avoir votre carte consulaire (voir plus haut) sinon, c’est 8 semaines. Si vous habitez déjà en Thaïlande, je vous conseille donc de faire votre demande de carta consulaire avant. Ca raccourcit le délai et simplifie la justification de votre domicile.

 

Le mariage civil en Thaïlande

Donc 3 ou 8  semaines plus tard, selon le cas, vous recevez le fameux certificat CCAM. Il est en Français, vous commencez à en avoir l’habitude, il faut le faire traduire (1000 THB). Il vous faudra d’autres documents à présenter pour enregistrer votre mariage civilement. La liste peut varier selon l’office où vous irez (le mieux, c’est de se renseigner avant car chacun demande des documents différents).

Voici les documents qui seront demandés partout :

  • le CCAM orignal et sa traduction par un traducteur agréé (1000 THB pour la traduction)
  • une attestation sur l’honneur avec le noms de vos parents, vos revenus et les coordonnées de 2 personnes de référence (téléchargeable ici). Pas besoin de la faire traduire, vous pouvez faire remplir le feuillet en Thaï, qui est la traduction en Thaï de la page en Français, par votre conjoint(e) thaï(e). 

Souvent, on demande en plus une copie et traduction légalisée du passeport parfois, un justificatif de ressources (copie livret de banque) ou encore d’autres choses, ça dépend des endroits donc renseignez-vous avant sur les documents nécessaires.

Il faudra faire doublement légaliser tous les documents. D’abord soit par un consul français dans une des Alliances Françaises de Thaïlande (Chiang Mai, Chiang Rai ou Phuket) soit à l’Ambassade de France à Bangkok (pas besoin de rendez-vous). Ca coûte 965 THB par document (à Chiang Mai). Et ensuite, il faudra aussi les faire légaliser côté thaïlandais (200 THB par document ou 400 THB en service express) comme vous commencerez à en prendre l’habitude à ce stade de la procédure.

Une fois que vous avez vos documents traduits et doublement légalisés, vous pouvez aller sans rendez dans un bureau de district (« Amphoe ») pour faire valider et enregistrer civilement votre union. A priori, vous pouvez aller dans n’importe lequel mais, comme dit, chacun a sa liste de documents demandés éventuellement en plus du CCAM et de l’attestation sur l’honneur. Vous devez aussi venir accompagnés de 2 témoins thaïlandais.

Là, votre dossier sera vérifié, on vous demandera des copies des cartes d’identité des témoins, de remplir plusieurs papiers en Thaï (là, ce sera à votre conjoint(e) d’agir ;)). Et après plusieurs signatures et 300 THB de frais vous aurez vos documents de mariage et serez officiellement mariés aux yeux de la loi thaïlandaise. Le délai de toute la procédure sur place dépend évidemment des bureaux mais comptez autour de 2h.

Il s’agit vraiment d’une formalité administrative: remplissage de papiers, coups de tampons… Aucun serment, aucune cérémonie, aucun échange d’alliance. C’est purement administratif.

 

Faire reconnaître le mariage en France

On pourrait se dire que c’est fini mais non, pas tout à fait. Il reste une formalité: faire reconnaître et enregistrer le mariage par l’administration française et obtenir votre livret de famille français.

Pour ça, comme vous vous en doutez, il faut faire légaliser (200 THB) puis faire traduire (1200 THB) le document officiel de mariage (pas le certificat qui est plus « décoratif » mais le document avec les signatures des mariés et des témoins) en français puis l’envoyer à l’Ambassade de France à Bangkok, ou vous y rendre en personne. Cette procédure permet que le mariage soit transcrit dans les registres français et donc reconnu en France et d’obtenir ensuite par courrier votre livret de famille français.

Et voilà, c’est fini ! Enfin pour la partie administrative, restera la cérémonie avec la famille mais ça c’est autre chose… Parfois, elle est d’ailleurs faite avant. Là, je n’aborde que la problématique administrative du mariage en Thaïlande. Et puis, après, il y aura probablement des demandes de visa à faire selon le pays où vous avez choisi de résider.

 


J’ai testé le vol Paris – Chiang Mai de Qatar Airways

Share This:

Le 12 décembre dernier, la compagnie aérienne Qatar Airways lançait une nouvelle route entre Doha et Chiang Mai ce qui permettait de rejoindre la ville du Nord de la Thaïlande plus facilement depuis Paris, Nice ou Francfort par exemple. Et comme pour tout lancement de nouvelle liaison, il y avait des prix promotionnels que je partageais aussi avec vous sur mon compte Twitter. J’en avais profiter pour acheter mon vol retour Paris – Chiang Mai après un court retour en France. Petit retour d’expérience sur ce vol.

vol paris chiang mai

 

Vols vers Chiang Mai avec une escale

Pour optimiser mes déplacements en France, j’avais choisi mon retour depuis Paris Charles de Gaulle mais il est également possible de partir de Nice ou de Francfort avec également une seule escale (regardez bien la durée dans l’escale quand vous choisissiez vos vols.

La combinaison de vols que j’ai prise était composée d’un décollage depuis l’aéroport Roissy Charles de Gaulle à 8h55, atterrissage à Doha après 6 heures de vol, escale de 3h55 (un peu long mais ça va encore), puis décollage à 20h15, heure locale, pour un atterrissage à Chiang Mai, 6 heures plus tard, à 6h15 heure locale (avec 15 minutes d’avance sur l’horaire prévu.

Prix du vol (aller simple) : 279€ TTC avec 30 kilos de bagage en soute autorisés. Je vous le donne juste à titre informatif car évidemment, les prix des billets d’avion variant selon de très nombreux critères. Pour avoir le prix pour vos dates de voyage, faîtes des simulations sur le site de la compagnie.

 

Vol Paris – Doha

Pour le vol entre Paris Roissy CDG, je suis monté dans un Boeing 777. Bon espace pour les jambes pour une classe économique, avion très récent, meilleur système de divertissement du moment avec écran tactile et très large choix de films, séries, musiques… J’ai regardé le dernier Star Wars « Les derniers Jedi ». Ils sont aussi une section « Enfants » avec des films, des épisodes de dessins animés, des jeux et fichiers audio.

divertissement qatar airways

Section « Enfants » du système de divertissement à bord

Comme petit déjeuner, j’ai choisi le soufflet au chocolat et les pancake mais il y avait possibilité de manger du riz. Un peu avant l’atterrissage, j’ai eu droit à un sandwich et un gâteau.

petit dejeuner qatar airways

Petit-déjeuner

Pas de kit de voyage avec bouchons d’oreilles, masque pour dormir, chaussettes ect… par contre.

Nous avons décollé avec une trentaine de minutes de retard mais une dizaine a été rattrapée en vol et des voiturettes attendaient les passagers dont le temps d’escale était court.

Hamad Airport Doha

Atterrisage ) au Hamad Airport de Doha

 

Escale à l’aéroport de Doha

L’aéroport international Hamad de Doha est très très grand, je ne vous en ferai pas une présentation exhaustive comme pour celui de Suvarnabhumi à Bangkok (voir vidéo). Mais il a été désigné 5ème meilleur aéroport du monde.

aéroport de Doha

Vous y trouverez plein de magasins Duty Free évidemment, du Wifi gratuit (on se logue avec son numéro de réservation et son nom), des espaces d’attente avec prises pour recharger vos appareils électroniques, des fontaines à eau pour vous désaltérer…

Et pour ceux qui posaient la question de savoir si les escales de 45 ou 50 minutes que propose parfois Qatar Airways ne sont pas trop courtes pour attraper le second vol, il y a beaucoup de petites voiturettes style voitures de golf qui circulent dans l’aéroport et peuvent vous transporter rapidement à votre porte d’embarquement. Après, personnellement, sur une escale 50 minutes, il y a 2 ans, malgré un retard de 10 minutes du vol, j’ai pu embarquer dans le second sans souci sans recourir à leurs services.

Porte d'embarquement pour Chiang Mai, juste à coté vol pour Phuket 15 minutes plus tôt

Porte d’embarquement pour Chiang Mai, juste à coté vol pour Phuket 15 minutes plus tôt

 

Vol Doha – Chiang Mai

Le vol entre Doha et Chiang Mai été lui opéré par un Airbus A330. L’avion était moins récent que pour le premier vol et je dois dire moins confortable surtout car l’espace pour les jambes se réduisait beaucoup quand le passager de devant basculait son siège (ce qu’il a fait pendant presque toute la durée du vol mais c’est bien normal, c’est fait pour).

Le service de divertissement à bord confirme que c’est un avion moins récent: pas d’écran tactile et la « veille télécommande » à laquelle je n’étais pas habitué sur cette compagnie.

télécommande système divertissment avion

Mais le choix de films, séries ect… était toujours aussi large et cette fois petit kit de voyage avec masque, bouchons d’oreilles, brosse à dent, baume à lèvres (enfin si j’ai bien traduit ;)) et chaussettes. 

Kit voyage gratuit Qatar Airways

Kit de voyage

Comme pour l’autre vol, j’ai eu droit à un repas, le repas du soir et un sandwich plus petit gâteau pendant le vol.

repas Qatar Airways

Mon dîner

Petite précision qui a son importance : il est interdit de faire des photos contenant du personnel de Qatar Airways en uniforme. J’ai failli l’apprendre à mes dépends en faisant des photos dans l’aéroport pour cette article. Après, je ne sais pas ce qu’on risque mais d’après le gars de la sécurité qui est venu me voir, vous pouvez avoir affaire à la police. Bizarre que ce ne soit mentionné nulle part…

 

Arrivée à Chiang Mai

Le vol QR 822 arrive à Chiang Mai à 6h30 du matin (moi, je suis arrivé un peu en avance). Si vous avez du mal à dormir en avion, c’est peut-être le hic de cette option car vous aurez probablement du mal à enchaîner sur une journée pleine.

aéroport chiang mai

Arrivée matinale à l’aéroport de Chiang Mai

J’ai été surpris que la compagnie aérienne ne nous distribue en vol pas les Immigration cards à remplir et présenter avec son passeport à l’arrivée. On nous les a données juste en arrivant aux guichets de l’Immigration. C’étaient les nouveaux formulaires en circulation depuis novembre qui n’ont plus qu’un seul volet.

Car oui, arrivant de l’étranger, il vous faudra passer l’Immigration et donc suivre les panneaux « International arrival ». Pour ma part, tout est allé très vite. Entre le moment où j’ai mis mon premier pied hors de l’avion et celui où j’ai agrippé la valise sur le tapis des bagages, il s’est écoulé 11 minutes montre en main !

 

Remarque

Dans cet article, je vous raconte juste mon expérience, je ne dis pas que c’est forcément la bonne option pour vous. La longue escale de près de 4h peut être un frein, l’arrivée très matinale aussi.

Sachez juste que ça existe et qu’ils ont souvent de bons prix et ça peut être une bonne option que d’atterrir directement à Chiang Mai pour ensuite visiter la Thaïlande du Nord au Sud. Je sais que ça intéressera certains d’entre vous

A bientôt pour d’autres retours d’expérience, partages de promotions, conseils pratiques détaillés et informations en tout genre pour bien préparer votre voyage en Thaïlande.

 


Ce qu’il faut savoir avant de louer un scooter en Thaïlande

Share This:

S’il est extrêmement simple de louer un scooter en Thaïlande, le faire n’est pas un acte anodin. Il y a des règles à connaître et à respecter pour que cette location ne transforme pas votre séjour en cauchemar. Chaque année, on voit des cagnottes se lancer sur internet par des familles aux abois incapables de payer les sommes astronomiques nécessaires aux soins de leur proche victime d’un accident de la route en Thaïlande. Proche qui n’était pas en règle et donc pas couvert par son assurance ou simplement pas assuré du tout… Voici, ce que vous devez savoir avant de louer un scooter ou une moto en Thaïlande.

louer scooter thailande

 

Obligation d’un permis international MOTO

Si vous conduisez un véhicule pendant vos vacances en Thaïlande, pour être en règle, vous devez absolument posséder un permis international (détails ici). Plus précisément vous devez avoir votre permis national et votre permis international.

Faire une demande de permis international est GRATUIT. Par contre depuis que tout est centralisé à Nantes, c’est plus long. Aux dernières nouvelles, le délai de traitement est autour de 5 semaines environs. Donc prenez-y vous à l’avance ! 

ATTENTION, en Thaïlande, contrairement à la France, il n’y a pas de distinction de cylindrée pour les deux roues donc pour louer un scooter, vous devez avoir le permis A national (véhicule supérieur à 125 cm3) et le permis international avec cette option A (cachet dans la case correspondante). Le A1 ne suffit pas.

A noter que vous pouvez aussi passer un permis Thaï mais cela s’adresse plus aux expatriés ou aux touristes récurrents, le permis international ne permettant de circuler en Thaïlande que pendant 90 jours.

 

Assurance et location de scooter en Thaïlande

Il est vrai que rares sont les loueurs de scooters en Thaïlande qui vous demanderont de montrer votre permis moto international ou même votre permis national et que dans les faits, ne pas les avoir ne vous empêchera absolument pas de louer quoique ce soit.

Mais vous ne serez pas en règle. Ce qui aura au moins 2 conséquences, une pas très grave et une qui peut devenir dramatique :

  • Lors des contrôles de police, vous serez verbalisés (pas très grave, c’est de l ‘ordre de 500 THB)
  • En cas d’accident, il est quasi certain que votre assureur ne couvrira pas vos soins. Ne pas être en règle annule votre assurance et là, ça peut vite devenir dramatique et les sommes à payer être très élevées.

En Thaïlande, vos frais d’hospitalisation peuvent très vite grimper, sans parler de ceux d’éventuels tiers que vous auriez blessés. Et si en plus, il y a des suites judiciaires, le défaut de permis valide et/ou d’assurance aggravera fortement votre cas et peut même vous mener en prison.

Donc oui, on peut louer un scooter en Thaïlande sans le bon permis mais le jeu en vaut-il la chandelle ? Posez la question aux familles qui rassemblent toutes leurs économies et souvent doivent lancer des cagnottes pour faire face aux prix des soins. Entre l’angoisse d’arriver à réunir la somme et les interventions médicales coûteuses qui ne démarrent pas tant qu’elles ne sont pas payées. Je peux vous dire que si c’est un choix de louer sans être en règle, c’est un choix qui n’engage pas que vous et aura, dans les cas les plus graves, des répercussions sur l’ensemble de vos proches.

Regardez bien aussi, ce que couvre votre assurance voyage, qu’elle soit incluse dans votre contrat carte bleue ou votre assurance habitation (voir cet article sur les assurances pour la Thaïlande) ou que ce soit une assurance voyage à part.

Les compagnies d’assurances connaissent la réputation des accidents de scooter en Thaïlande qui a un des taux de mortalité sur les routes les plus importants du monde, et près des 3/4 des accidents mortels concernent des 2 roues. La conduite d’un véhicule et a fortiori un scooter ou une moto fait presque tout le temps partie des exclusions des contrats d’assurance classiques.

Les loueurs les plus sérieux assurent leurs véhicules mais la plupart ne le font malheureusement pas. Or en cas d’accident, et à défaut d’assurance, le conducteur peut faire l’objet de poursuites judiciaires et est passible d’emprisonnement s’il n’est pas en mesure de dédommager le loueur et surtout la/les victime(s) de l’accident. Les montants exigés (en fonction de la gravité des dommages) peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros. Par ailleurs, en cas de dommages corporels, les frais d’hospitalisation demeureront entièrement à votre charge.

 

Comment se passe la location d’un scooter ?

Pour louer un scooter en Thaïlande, il y a un large choix : des loueurs spécialisés, des hôtels ou guesthouses qui louent aussi des scooters (en général à leurs clients), des magasins qui ont en plus quelques scooters à louer… Bref, vous en trouverez quasiment partout dans les lieux touristiques, à des prix tout petits, entre 150 et 300 THB par jour selon les endroits.

Vus les prix très faibles, les véhicules sont rarement assurés et les loueurs vous demanderont souvent comme garantie de laisser votre passeport en gage ou une forte somme d’argent en dépôt (en général 10.000 THB soit 250 € environ). Les loueurs qui se contentent d’une copie de votre passeport sont très très rares. Or le passeport est la stricte propriété de l’Etat Français. En aucun cas, il ne doit être remis, même temporairement, à un tiers. Donc refusez de le laisser en gage !

J’aurais aimé vous dire que j’ai établi une liste de loueurs qui ne demandent ni passeport en gage ni grosse somme d’argent en caution et qui assurent systématiquement véhicules et passagers mais ils sont si rares qu’après des mois à essayer, j’ai renoncé. Même des loueurs de bonne réputation, ont refusé de répondre à mes messages…

 

Quelques conseils pour louer un scooter en Thaïlande

Voici une liste de conseils pour louer une scooter ou une moto en Thaïlande en évitant au maximum les mauvaises surprises :

  • Plus de 3 mois avant le départ, faîtes votre demande de permis international
  • Si vous n’avez jamais fait de scooter ou n’êtes pas un conducteur de 2 roues aguerri, mieux vaut éviter de conduire un scooter en Thaïlande surtout dans les grandes villes et en montagne
  • Avant de louer un véhicule, vérifiez qu’il est assuré : assurance conducteur, passagers, responsabilité civile
  • Inspectez minutieusement le véhicule, testez les freins et prenez des photos voire une vidéo en cas d’éventuel litige, ça sera utile
  • Ne laissez pas votre passeport en gage (que le loueur en fasse une copie OK mais il doit vous le rendre). Vous pouvez éventuellement laisser un autre document comme votre carte vitale, carte orange ou un autre document de ce type.
  • la location doit faire l’objet d’un « contrat » signé indiquant l’éventuel versement d’une caution
  • Le port du casque est obligatoire en Thaïlande et plus que conseillé. Là aussi, casque conducteur et passagers et évitez les petits casques bol qui protègent bien mal
  • Rappelez-vous qu’on roule à gauche en Thaïlande

Tout ceci étant dit, au vu des statistiques d’accidents, des problématiques d’assurances qui deviennent caduques, bref, au vu des risques encourus, que ce soit l’Ambassade de France à Bangkok ou même, de manière non-officielle, mon contact à l’Autorité Touristique de Thaïlande, tous recommandent d’éviter de louer scooter ou moto en Thaïlande et de plutôt faire appel aux tuk-tuks, taxis ou transports publics ou louer une voiture. Je sais que le scooter c’est la liberté de bouger comme on veut quand on veut mais mesurez bien les risques avant de le faire… et soyez prudents, en règle et assurés !


UBER en Thailande, c’est fini vive GRAB !

Share This:

Ceux qui s’intéressent un peu aux applications offrant une alternative aux taxis et tuk-tuks en Thaïlande et ceux qui ont lu la page de mon site dédiée aux transports à Bangkok, savent que UBER était présent en Thaïlande et avait pour concurrent l’application GRAB. Mais UBER vient de revendre ses activités en Asie du Sud-Est à GRAB justement. UBER en Thaïlande et en Asie du Sud-Est, c’est donc fini ! Alors concrètement comment ça va se passer pour les utilisateurs d’UBER ?

uber thailande

 

UBER Thaïlande accessible jusqu’au 8 avril 2018

Pour écrire cet article, je suis allé consulter les information fournies par GRAB sur son site web.

Pour le moment, les applications Grab et Uber continueront à fonctionner normalement en Thaïlande. Mais dans deux semaines, seule l’application Grab proposera des trajets en Thaïlande. 

Le service Uber sera disponible en Asie du Sud-Est jusqu’au 8 avril 2018 exactement. Pendant ce temps, GRAB espère que les chauffeurs UBER (qui pour certains étaient déjà présents sur les 2 plateformes), rejoindront GRAB.

Si vous avez un compte UBER, il restera actif et pourra être utilisé lorsque vous vous trouvez dans un pays en dehors de l’Asie du Sud-Est où Uber est présent. Vous pourrez également toujours afficher vos voyages et notes dans l’application Uber (même ceux en Asie du Sud-Est que vous avez effectués jusque là). 

Sake_Website_BlogHeader_1950x700_TH

 

Comment installer GRAB ?

Vous l’aurez compris si vous étiez un utilisateur d’UBER, il faudra maintenant switcher sur GRAB et donc télécharger l’appli sur l’AppStore ou sur GooglePlay pour bénéficier d’un service équivalent.

Les deux applications sont très semblables, vous devriez donc vous y retrouver facilement. 

A vérifier, mais il n’est pas impossible que les tarifs soient légèrement supérieurs au moins dans certains cas de figure. Voici ce que dit GRAB à propos de sa tarification:

« Pour les services à tarifs dynamiques, comme GrabCar et GrabBike, les tarifs continueront d’être calculés en fonction d’une distance de base, avec un supplément dynamique qui sera appliqué en fonction de facteurs tels que l’offre et la demande à ce moment précis, conditions de circulation et temps estimé pour le voyage. C’est un calcul juste pour les conducteurs qui naviguent dans des conditions routières variées tout au long de la journée. Cela signifie que les tarifs sont plus bas dans les périodes de faible demande – et vice versa – ce qui permet de faire correspondre efficacement les conducteurs aux passagers tout au long de la journée.

Les passagers qui choisissent les options de taxi continueront à payer par des tarifs mesurés qui sont fixés par les compagnies de taxi. Les tarifs pour d’autres services comme GrabHitch ou GrabShuttle resteront aux montants fixes habituels.

Grab a toujours mis l’accent sur les besoins de nos conducteurs et de nos passagers, et nous sommes déterminés à fournir une gamme de services de transport sûrs et abordables à nos clients d’Asie du Sud-Est. Les passagers devraient toujours avoir le choix de prendre le service de transport qui leur convient le mieux, que ce soit en termes de vitesse, de coût ou de confort. »

Je ne suis pas un expert sur ce sujet car je n’ai que très peu utilisé ces applications. Il faut dire que beaucoup des chauffeurs sont en infraction car pour transporter des passagers en Thaïlande, il faut déclarer son véhicule pour cette utilisation. Mais cela n’a pas empêché UBER et GRAB de se développer et de transporter de nombreux passagers en Thaïlande chaque jour…

A noter que pour voyager en taxi à Bangkok, il y a aussi « All Thaï Taxis » qui ont une application. C’est une compagnie de taxis (dont avec des véhicules enregistrés comme tels) qui ne refusent aucun passager et déclenche systématiquement le compteur. 


J’ai testé voler en Thaïlande avec VietJetAir

Share This:

De toutes les compagnies aériennes qui proposent des vols intérieurs en Thaïlande, VietJetAir était la seule que je n’avais encore jamais prise (enfin, je n’ai pas encore testé Wisdom Airways mais j’ai l’impression qu’elle n’est pas vraiment opérationnelle encore) mais ça, c’était avant. J’ai fait un vol Chiang Mai – Bangkok avec VietJetAir, il y a une quinzaine de jours. Voici mon compte-rendu.

vietjetair thailande

VietJetAir est la dernière arrivée parmi les compagnies low cost opérant en Thaïlande

 

Thai VietjetAir

La compagnie low cost d’origine vietnamienne, comme son nom l’indique, opère en Thaïlande depuis 3 ans. Elle propose encore peu de routes en vols intérieurs en Thaïlande.

Seules Bangkok, Chiang Mai, Chiang Rai, Krabi et Phuket sont desservies. Par contre, VietJetAir propose une liaison directe entre Chiang Rai et Phuket qui peut-être très pratique pour passer du Nord au Sud de la Thaïlande et inversement.

L’autre avantage de Thai VietJetAir, c’est qu’elle est basée à l’aéroport Suvarnabhumi à Bangkok, pratique pour combiner un vol international et un vol domestique sans changer d’aéroport et pratique aussi car cet aéroport est relié au centre de Bangkok par une ligne de métro directe l’Airport Rail Link.

Et évidemment, la compagnie propose des vols vers le Vietnam à des prix très intéressants. 

 

Mon vol Chiang Mai – Bangkok avec VietJetAir

Mon avis ne se base que sur un seul vol, entre Chiang Mai et Bangkok, effectué le 10 mars dernier en bénéficiant d’une promotion que je vous avais partagé sur ma page Facebook.

Achat du billet

VietJetAir n’a a priori pas de guichet de vente de billet à Suvarnabhumi mais, vous en trouverez dans tous les autres aéroports où la compagnie opère (Chiang Mai, Phuket, Chiang Rai, Krabi).Le plus pratique reste bien sûr d’acheter vos billets en ligne sur son site web. Pensez à bien changer la langue et la devise dans laquelle les prix sont affichés.

Sur les billets en promotion, vous n’aurez pas de bagage en soute sans ajouter un supplément. Ca démarre à 15 kilos et si vous l’ajoutez dés la réservation, vous économisez 60% par rapport au supplément bagage pris au moment de l’enregistrement.

Les suppléments bagage de Thai VietJetAir sont bien plus bas que ceux de ces concurrents (Thai Air Asia, Thai Lion Air, Nok Air). Puisque par exemple sur mon vol Chiang Mai – Bangkok, on était à 142  THB pour 15 kilos et 184 THB pour 20 kilos. Soit moins de 5€.

checkin Thai VietJetAir

A noter par contre que les frais de paiement qui se rajoutent au moment de règlement (comme chez la concurrence) sont eux en moyenne 2 fois plus élevés que chez les autres compagnies. A prendre en compte quand vous comparez les prix avec une autre compagnie.

VietJetAir ne propose pas non plus (pas encore), le paiement en ATM ou en magasin (7 Eleven, Tesco Lotus…). Dommage car c’est bien pratique.

Il est possible de faire un checkin sur leur site internet mais ce n’est pas obligatoire. Personnellement, je me suis juste présenté à l’enregistrement avec mon passeport comme je fais tout le temps (j’avais pas non plus imprimé la réservation).

 

Vol et service à bord

L’avion dans lequel j’ai embarqué était un Airbus A320 récent. Le confort est assez similaire à celui des autres compagnies avec un gros bémol, le peu de place pour les jambes quand on est grand (je mesure 1m85). Pour moi, c’est avec Air Asia, la compagnie on est le plus à l’étroit. Mais pour un vol court, c’est pas si gênant.

thai vietjetair

Le personnel accueillant et souriant ne vous proposera en vol aucune collation gratuite. On est dans du low cost, c’est donc assez normal.

Si VietJetAir avait fait le buzz en proposant un défilé pas des plus féministes avec ses hôtesses paradant en bikini avant le décollage des ses avions, aujourd’hui, le personnel de bord fait juste son travail de personnel de bord.

 

Ponctualité des vols

Mon vol est arrivé en avance malgré un décollage une dizaine de minutes en retard sur l’horaire prévu. Mais c’est assez normal car comme chez Thai Lion Air, les temps de vols annoncés à la réservation sont volontairement gonflés probablement pour se donner un peu de marge et évitez d’atterrir en retard par rapport à l’horaire d’arrivée annoncé. Le vol n’a en fait durée qu’un peu plus d’une heure contre 1h30 annoncée.

vietjetair suvarnabhu;i

Arrivée sur le tarmac de Suvarnabhumi

 

Conclusion

A l’heure d’aujourd’hui, l’offre de vols domestiques en Thaïlande de Thai VietjetAir est encore très limitée mais si elle propose des vols sur la route qui vous intéresse, elle peut être une bonne option pour qui privilégie le prix. 

En terme de qualité et service, elle est assez équivalente aux autres compagnies low cost que sont Thai Air Asia, Thai Lion Air ou Nok Air mais q le gros avantage d’être basé à l’aéroport Suvarnabhumi à Bangkok. C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle, je l’ai choisie sur ce vol. Ca et la volonté d’enfin la tester.

Si vous comptez mettre Chiang Rai au programme de votre séjour en Thaïlande, le vol VietJetAir direct depuis ou vers Phuket peut aussi être pratique pour optimiser vos déplacements.

Thai Smile reste ma compagnie low cost préférée en Thaïlande mais entre VietJetAir, AirAsia et Thai Lion Air, c’est surtout le prix qui joue dans le choix car les prestations sont très équivalentes. Même si j’ai toujours une petite préférence pour l’accueil de Nok Air qui je crois fournit toujours une petite bouteille d’eau gratuite à ces passagers quand les autres ne donnent rien (sauf moyennant finance).

Dans les semaines à venir, je ferai une petite vidéo récap pour ma chaîne Youtube sur toutes les compagnies aériennes opérant en Thaïlande sur des vols intérieurs. Et vous invite donc à vous abonner à ma chaîne ! 😉

 


Voyager en Thaïlande avec Oman Air

Share This:

Pour revenir en France, il y 5 jours, j’ai pris la compagnie aérienne Oman Air. Ce n’était pas la première fois car c’est une des mes compagnies favorites pour venir en Thaïlande. Mais cette fois-ci, j’ai pris le temps de faire quelques photos pour pourvoir faire un petit retour d’expérience d’un voyage en classe économique. Un article pour ceux qui hésiteraient à voler sur Oman Air.

vol oman air thailande

 

Vol avec escale de Paris ou Francfort

Oman Air opère depuis Paris Charles de Gaulle ou pour les frontaliers (comme moi) depuis Francfort notamment. Personnellement, à chaque fois que j’ai volé avec eux, c’était depuis ou vers Francfort.

Cette fois-ci, c’était dans le sens Bangkok – Francfort. Vol de nuit, décollage de l’aéroport Suvarnabhumi à 20h05. Il s’agit de vols avec une escale à Muscat dans le Sultanat d’Oman.

vol bangkok oman air

Les avions sont très récents avec tous les équipements modernes des compagnies de qualité avec notamment une prise USB qui permet de charger (lentement) son portable et un excellent système de divertissement. Le choix de films est incroyables larges avec même 6 films français. Sur le 1er vol, par exemple, j’ai regardé « Rock’n Roll » de Guillaume Canet et je me suis franchement bien marré.

avion oman air thailande oman-air-thailand-15

Il y  aussi des films hollywoodiens récents, des films d’autres pays, des séries TV, des dessins animés, des jeux…  Bref, de quoi passer des heures devant l’écran ! 

L’espace pour les jambes est standard par rapport aux autres compagnies. Chaque passager avait une couverture et un petit étui avec un kit de voyage assez complet comprenant : un masque de sommeil, des bouchons d’oreilles, une brosse à dents de voyage avec un petit tube de dentifrice et des chaussettes. J’avais beaucoup apprécié lors de mon 1er vol avec eux et puis après, ça avait disparu. Content de voir qu’ils l’ont remis. 

avion oman air

Côté collations à bord, pour le 1er vol, j’ai d’abord eu droit à une boisson avec des petits gateaux apéro puis un repas. Ils ne proposent évidemment pas de porc (Oman est un pays musulman) mais poulet ou boeuf. Repas copieux et bon.

oman-air-thailand-10

repas oman air

Pour accompagner le repas, il est possible de demander du vin. Avant d’atterrir, on a eu droit à un sandwich végétarien ou poulet au choix.

Pour le second vol, il y a d’abord eu le sandwich, puis un repas de soir (que je n’ai pas pris, je dormais) et enfin un petit-déjeuner avec oeufs ou « french toasts », du pain perdu quoi 😉

petit-dejeuner oman air

En plus des passages réguliers des hôtesses et stewarts avec des verres de jus d’orange ou eau, dans chaque vol, ils nous ont remis une petite bouteille d’eau. Oman Air ne vous laisse ni mourir de soif ni de faim !

 

Escale à Muscat

C’est mon seul petit bémol sur Oman Air. L’aéroport de Muscat est assez petit et pas tout à fait à la hauteur de la qualité de service à bord. Déjà sur les 6 bornes de recharge des portables et appareils électriques en tout genre, seules 2 étaient opérationnelles. Ensuite, pour pouvoir utiliser le WIFI gratuit de l’aéroport, vous devez recevoir un code de validation par SMS, ce qui sans forfait international est… impossible.

Les portes d’embarquement du bas sont nombreuses et collées les uns aux autres mais les places assises devant largement insuffisantes. Il faut donc attendre parfois en haut que l’embarquement commence et l’accès aux salles d’embarquement s’ouvrent. Ces salles sont également trop petites si bien que beaucoup de passagers doivent rester debout. Dans mon cas, je crois qu’il y avait à peu près autant de personnes debout qu’assises.

Vraiment dommage car avec un aéroport à la hauteur, Oman air serait probablement ma chouchoute. Après avec une escale courte, ça va. La bonne nouvelle, c’est qu’un nouveau terminal est en construction et lui devrait être bien plus grandiose et pratique.

 

Oman Air championne des promos

Oman Air ne fait pas tant de promotions que ça mais en fait plusieurs par an et c’est souvent l’une d’elles qui offre le meilleur prix de toutes les compagnies non low cost pour partir en Thaïlande.

En 2017, on arrivait à des vols aller/retour Paris – Bangkok à 428 € par exemple. On verra ce que ça donnera en 2018. Je partagerai bien évidemment ses futures promotions sur ma page Facebook et sur Twitter comme d’habitude.

Pour info, je suis arrivé à l’heure à chacune des étapes de mon voyage. Pour le retour, je prendrai un vol Paris – Chiang Mai avec Qatar Airways (escale à Doha).

Pour ceux qui voudraient voir mes articles sur mes voyages avec d’autres compagnies, voici les liens pour :  Air India, Thai Airways et Qatar Airways.


Nouveau train spécial Bangkok – Pattaya à partir du 17 mars

Share This:

Peu de voyageurs le savent car la ligne et assez peu empruntée et les trains peu nombreux mais on peut venir à Pattaya en train depuis Bangkok. Ce sera encore plus le cas avec les nouveaux trains climatisés mis en place chaque week-end à partir du 17 mars prochain. 

train bangkok pattaya

Nouveau train Bangkok – Pattaya en service les week-ends à partir du 17 mars 2018

 

Train du week-end pour Pattaya

La compagnie des chemins de fer thaïlandais (SRT) a annoncé le lancement d’un service de trains climatisés de Bangkok à Pattaya. Il entrera en service dans une semaine, soit le 17 mars 2018.

Il s’agira de train uniquement composés de wagon de deuxième classe et qui ne circulera que le week-end pour une période d’essai de six mois du 17 mars au 30 septembre 2018. Il n’y aura qu’un train aller et un train retour pendant ce test. 

 

Trajet aller Bangkok – Pattaya

Le train n ° 997 partira de la gare de Bangkok à 6h45 et arrivera à Pattaya à 9h13 et à Plutaluang à 9h59.

Il marquera l’arrêt à

  • Makkasan (6h59)
  • Khlong Tan (7h07)
  • Hua Mak (7h15)
  • Lat Krabang (7h28)
  • Hua Takhe (7h33)
  • Chachoengsao Junction (8h01)
  • Chonburi (8h36)
  • Sri Racha (8h54) (pratique pour aller sur l’île de Koh Sichang)
  • Pattaya (9h13)
  • Marché flottant de Pattaya (9h24)
  • Yan Sang Wararam (9h33)
  • Suan Nong Nuch (9h38)
  • Ban Plu Ta Luang (9h59)

 

Trajet retour Pattaya – Bangkok

Le train du retour pour Bangkok,  train n ° 998, partira de Plutaluang à 15h50, stoppera à Pattaya 16h26 et arrivera à la gare de Bangkok à 18h55.

  • Suan Nong Nuch (16h00)
  • Yan Sang Wararam (16h05)
  • Marché flottant de Pattaya (16h15)
  • Pattaya (16h26)
  • Sri Racha (16h45)
  • Chonburi (17h03)
  • Chachoengsao Junction (17h37)
  • Hua Takhe (18h05),
  • Lat Krabang (18h11),H
  • Hua Mak (18h25)
  • Khlong Tan (18h32)
  • Makkasan ( 18h38)
  • Bangkok (18h55).

Le prix du train sera de 170 bahts de Bangkok à Plutaluang. Je n’ai pas le tarif que sur le trajet Bangkok – Pattaya et d’après certains graphiques communiqués, il semble qu’il n’y ait que 3 prix et que donc ce soit 170 THB aussi (ou 90 THB si vous partez de Chachoengsao Junction) .

C’est un peu plus cher que le bus mais ça devrait être plus sympa et c’est quasiment aussi rapide car c’est un train Sprinter qui assurera le trajet.

train bangkok pattaya

 

Booster le tourisme

Le lancement de ce service de train spécial vise essentiellement à promouvoir le tourisme et booster le tourisme dans le secteur. Nul doute que ce train devrait augmenter le nombre d’habitants de Bangkok qui viendront passer le week-end à Pattaya.

Evidemment, un des effets pervers de ce nouveau service devrait être une augmentation de la fréquentation des plages de Koh Larn, la petite île en face de Pattaya, le week-end. Sachant que samedi et dimanche sont déjà les journées en général avec le plus de monde. Donc plus que jamais, essayez d’y aller plutôt en semaine 😉

A la gare de Pattaya, il y aura un service de pick-up et de Tuk Tuk de la gare vers la plage de Pattaya et le Bali Hai pier d’où partent les bateaux pour Koh Larn (voir ma vidéo).

L’achat ou la réservation des billets pour ce nouveau train de Bangkok à Pattaya se fait en gare.

Si l’essai est concluant le service pourrait être pérennisé à la fin de la période d’essai.

Vous retrouverez toutes les autres options de transports sur la page Arriver/partir Pattaya.

 


Permis en règle exigé pour louer un véhicule à Phuket

Share This:

Ca devrait couler de source mais à part les grandes enseignes de location internationales, rares sont les loueurs de voitures, motos ou scooters en Thaïlande qui vérifient la validité de votre permis avant de vous louer le véhicule. Et pour cause, ils loueraient à bien moins de monde et gagneraient moins d’argent. Mais ça pourrait petit à petit changer à commencer par Phuket où une amende spécifique pour les loueurs qui louent à des conducteurs qui ne sont pas en règle vient d’être mise en place selon le site PhuketNews. Après, vu son montant, pas sûr qu’elle soit vraiment dissuasive….

louer scooter phuket thailande

 

Une amende de 2.000 bahts pour le loueur

La province de Phuket est celle de Thaïlande avec le plus grand taux de blessés et décès par accidents de la route.

Une réunion, s’est tenue, il y a deux jours, et parmi les sujets abordés, la location de véhicules sur l’île en général et le nombre croissant d’étrangers utilisant les motos pour se déplacer à Phuket, en en particulier.

Et parmi eux, un taux important de conducteurs qui ne sont pas en règle (pas le bon permis, permis international expiré, pas de permis du tout…). Pour les loueurs qui sont très nombreux à demander le passeport en gage ou une forte caution (en général de 10.000 THB), la prise de risque est minime, par contre pour le conducteur qui n’est pas en règle elle est énorme !

Pas pour les amendes qu’ils risquent mais parce qu’avec un permis non valide, il ne sera pas couvert par son assurance, s’il en a une, au moins pour les dégâts matériels et corporels causés à autrui. Et ça peut chiffrer très vite, sans parler des conséquences en cas de poursuites judiciaires….

Il a donc été décidé, dans la réunion d’il y a 2 jours, que si un loueur de véhicules permet à quelqu’un de louer un véhicule sans le permis de conduire valide requis pour ce type de véhicule, il sera condamné à une amende de 2.000 THB.

Les loueurs de Phuket ont été averti de cette mesure et qu’« il n’y aura pas d’exception ».

 

Une mesure visant surtout la location de 2 roues

Cette mesure vise en particulier les loueurs de motos et scooters qui sont les moyens de transports les plus loués par les touristes étrangers. Il y a fort à parier que les contrôles routiers ciblent plus spécifiquement scooters et motos et encore plus systématiquement ceux conduits par des étrangers.

Le but affiché est de réduire les accidents de la route bien évidemment. Après, reste à voir si le montant de l’amende n’est pas un peu faible pour être vraiment dissuasif. A voir aussi si lors des contrôles, le nom du loueur sera systématiquement demandé aux conducteurs en infraction et s’il sera systématiquement verbalisé.

Un effet pervers possible de la mesure serait de voir la caution demandée par la plupart des loueurs passer de 10.000 à 12.000 THB. Car oui, il y a de grandes chances pour que beaucoup de loueurs s’arrangent pour faire supporter le coût de l’amende à leurs clients, mais je peux me tromper, l’avenir nous le dira…

 

Que faut-il pour être en règle ?

Je prépare toujours un article spécifique sur la location de scooter en Thaïlande (aucun des loueurs que j’ai contactés, même certains qui semblent sérieux et assurent leurs scooters « tous risques », ne m’a répondu, j’ai aussi du mal à avoir des retours précis et clairs des assureurs concernant la prise en charge des soins du conducteur pas en règle…) mais voici ce que vous devez retenir a minima :

  • pour louer un scooter en Thaïlande, il vous faut avoir un permis moto (la distinction française sur la cylindrée n’existe pas en Thaïlande), un permis voiture ne suffit pas même pour un scooter de petite puissance.
  • il vous faut avoir un permis international en cours de validité avec le tampon correspondant au permis moto. Obtenir un permis international est gratuit en France mais attention, prenez-y vous à l’avance car depuis que les demandes sont centralisées à Nantes, c’est très long ! 2 à 3 mois de délais actuellement.

Sans ces 2 éléments, vous n’êtes pas règle pour conduire un scooter ou une moto en Thaïlande. Sauf à avoir un permis Thaï mais ça, ça ne concerne pas les touristes. Enfin, je connais quelques touristes réguliers qui ont fait le nécessaire 😉

A noter que pour loueur et conduire une voiture, il faut faudra aussi avoir un permis international pour être en règle en Thaïlande. (lire cet article détaillé sur la location de scooter en Thaïlande)

Cette mesure va dans le bon sens. Elle ne concerne que Phuket pour le moment car c’est une décision locale. Reste à voir son efficacité. Et puis, il faut aussi que les gens se responsabilisent. Il y a des règles, des lois, en Thaïlande comme ailleurs, alors pourquoi en voyagent ici, essayer de les contourner ? Surtout sur la location de véhicule dans un des pays du monde avec la plus forte mortalité sur les routes ?

 


Le visa professionnel de 4 ans disponible le mois prochain en Thaïlande

Share This:

Je vous en avais via mon compte Twitter lorsque le projet avait été proposé, le visa professionnel de 4 ans sera mis en place et donc disponible à la mi janvier 2018. Pas de faux espoirs, il ne concerne que des professionnels experts qui ont de hauts revenus et une expertise dans certains domaines précis. 

visa thailande

Ceci est un visa O juste là pour illustrer mais le fameux nouveau Smart Visa (qui n’existe pas encore)

 

Conditions du visa professionnel de 4 ans

Pour être admissible au Smart Visa, le nom donné à ce nouveau visa, un étranger doit gagner l’équivalent de plus de 200 000 baht par mois dans des industries spécialisées telles que la technologie, la robotique, les soins de santé et quelques autres dont la liste complète semble ne pas avoir encore été communiqué.rp_visa.jpg

L’objectif est évidemment d’attirer en Thaïlande des entrepreneurs et des experts ayant un savoir-faire technique en leur offrant de meilleures conditions de visa et leur permettant de rester plus longtemps sans tracasseries administratives.

« Plus que tout autre type de visa, le Smart Visa donnera le plus d’avantages et de privilèges », a déclaré le lieutenant-colonel Thanarak Boonyaratkarin de la police du Bureau de l’immigration.

Il permettra de rester longtemps et de ramener facilement sa famille.

 

Démarches pour ce visa pro de 4 en Thaïlande

À partir de mi-janvier, les étrangers qui satisfont aux exigences du « Smart Visa » peuvent en faire la demande auprès des ambassades thaïlandaises dans leurs pays respectifs ou auprès du guichet unique pour les visas et les permis de travail à Chamchuri Square à Bangkok.

Au lieu d’une prolongation d’un an, les titulaires d’un visa intelligent seront admissibles pour des périodes de quatre ans. Les conjoints et les enfants du titulaire du visa bénéficieront également automatiquement d’une prolongation de quatre ans. Il n’y aura pas de restriction d’âge pour le Smart Visa.

Il semble qu’il soit prévu de permettre la demande de de visa en ligne dans le courant de l’année 2018 mas rien de sûr car les candidats devront présenter des preuves d’éligibilité bien entendu et pas sûr que cela soit facile à mettre en place en ligne.

A priori, un Work Permit sera automatiquement délivré aux titulaires de ce Smart Visa.

Même s’ils ne concerne que peu de monde, ce programme était très attendu. Après, à 3 semaines de sa mise en service, le détail des conditions et des pièces à fournir pour en faire la demande est encore assez flou. Affaire à suivre dans quelques semaines… 

 

 


Fièrement propulsé par WordPress