Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Voyage hors Europe possible à partir du 1er juillet et vers la Thaïlande ?

Share This:

La question qui revient le plus dans les mails que je reçois, les commentaires de ma page Facebook et le groupe « Thaïlande: questions/réponses«  ces dernières semaines est de savoir quand on pourra à nouveau venir en Thaïlande depuis l’étranger en général et depuis l’Europe en particulier. La réponse reste impossible à donner précisément mais une étape de plus a été franchie avec l’annonce officielle par les ministres de la Défense et de l’Intérieur français d’une réouverture progressive des frontières extérieures Schengen à compter du 1er juillet.

Réouverture de l’espace Schengen en juillet

L’information devra encore être précisée et détaillée mais elle n’est plus une rumeur car inscrite dans un communiqué commun de Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires Etrangères français et Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur.

Le communiqué que vous pouvez retrouver dans son intégralité ici, indique que « conformément aux recommandations de la Commission européenne présentées hier et inspirées des propositions françaises, la France procèdera par ailleurs à une ouverture progressive de ses frontières extérieures Schengen à compter du 1er juillet. Cette ouverture s’effectuera de façon progressive et différenciée selon la situation sanitaire des différents pays tiers, et conformément aux modalités qui auront été arrêtées au niveau européen d’ici là. »

La question des conditions de retour est aussi à préciser.

Voyager vers quels pays ?

L’inconnue reste sur les critères de sélection des pays vers lesquels il sera autorisé de s’envoler et donc sur la liste précise mais je vois mal comment un pays comme la Thaïlande qui n’a plus de cas de transmission locale depuis 22 jours et a été classé 2ème meilleure nation du monde derrière l’Australie dans l’index des pays avec l’indice de récupération COVID-19 le plus élevé.

La Thaïlande, 2ème pays du monde à avoir le mieux récupérer du coronavirus

Mais alors peut-on partir en Thaïlande en juillet ?

Même si aucune décision officielle n’a encore été clairement prise ni annoncée, la réponse sera très certainement non.

Enfin, du moins pour les touristes car il y a déjà aujourd’hui la possibilité pour les détenteurs de permis de travail de venir en Thaïlande en remplissant un certains nombres de critères et acceptant une quarantaine. Cette exception pourrait être étendue à d’autres catégories d’expatriés mais rien de sûr non plus de ce côté.

En fait, très logiquement, ce n’est pas parce que l’Europe autorise ces ressortissants à partir vers certains pays qui ont bien maîtrisé le COVID-19 que ces pays accepteront forcément de les laisser rentrer. Pour une raison simple, si le virus est sur le déclin sur le Vieux Continent, il y reste très présent et y circule toujours.

En ce qui concerne la Thaïlande, si une ouverture des frontières semble se dessiner aussi pour le 1er juillet, elle devrait rester très limitée et ne concerner, dans un premier temps, que des voyageurs d’affaires ou ayant un rendez-vous médical en Thaïlande et seulement en provenance de quelques pays choisis pour leur faible circulation du coronavirus. Ces voyageurs n’auront pas à subir de quarantaine.

La proposition qui sera étudiée demain par le gouvernement thaïlandais prévoit aussi un quota quotidien de 1.000 étrangers qui sera ensuite élargi si tout se passe bien.

La Thaïlande cherche à mettre en place des accords bilatéraux qu’ils appellent « travel bubbles » autorisant à entrer dans les deux sens sans quatorzaine. Dans les noms de pays avancés dans la presse, aucun pays européen. Ce qui devrait définitivement éteindre les derniers minces espoirs des touristes occidentaux qui espéraient pouvoir venir en Thaïlande en juillet. Mais pour l’instant, ce n’est qu’un plan qui doit encore être accepté et promulgué. Même si c’est le plus probable car jusque là toutes les propositions du Centre for COVID-19 Situation Administration (CCSA) ont été approuvé et mise en place

La Thaïlande veut faire de son statut de pays « COVID free » son principal atout et argument pour relancer le tourisme international.

Vous l’aurez compris, la situation avance, on y voit de plus en plus clair même si ça prendra encore un peu de temps pour que les touristes occidentaux puissent revenir en Thaïlande. Ce ne sera très certainement pas dés le 1er juillet même si les départs sont autorisés par l’Union Européenne, peut-être pas août non plus mais ça dépendra de la situation en Europe et de l’évaluation qu’en feront les autorités thaïlandaises. Le mois d’octobre reste celui le plus souvent pronostiqué pour un retour plus large des touristes dans le pays mais avec un virus que l’on connaît si mal, prévoir plus de quelques semaines à l’avance reste très incertain Les choses peuvent changer vite. Le maître mot, reste d’attendre et voir ce que décident les autorités au fil de l’eau.


Vols intérieurs en Thaïlande à 5 THB

Share This:

La concurrence sur les vols intérieurs a toujours été rude et si le nombre de passagers a évidemment beaucoup chuté avec le COVID-19, le tourisme local commence à redémarrer et devrait s’accélérer à partir du 1er juillet. C’est dans ce contexte que la dernière arrivée des compagnies low cost proposant des vols domestiques en Thaïlande, j’ai nommé VietJetAir, va lancer cinq nouvelles routes et pour l’occasion vendre ses billets à 5 THB (taxes non-comprises).

Billets d’avion à 5 bahts chez Thai VietJetAir

Billets d’avion en Thaïlande à 5 THB

Thai VietJetAir qui est souvent la moins chère pour voyager en avion en Thaïlande mais qui ne couvrait jusque là que peu de destinations va donc étendre son réseau malgré le contexte de coronavirus.

Elle va d’ici la fin de l’année lancer des vols:

  • Bangkok – Hat Yai à partir du 17 juillet, pratique pour ensuite rejoindre l’île de Koh Lipe
  • Bangkok – Khon Kaen à partir du 30 juillet, pour un pied au milieu de l’Isan
  • Bangkok – Nakhon Si Thammarat d’où l’on peut rejoindre facilement en bus + ferry, Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao et qui se trouve à 1h de route de la très sympathique Khanom et ses belles plages et ses dauphins roses
  • Bangkok – Ubon Ratchathani, autre ville de l’Isan, à partir du 6 octobre
  • Bangkok – Surat Thani, à partir du 4 novembre, là aussi d’où l’on peut rejoindre facilement en bus + ferry, Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao ou encore le parc national de Khao Sok et son superbe lac.

Comment avoir des vols à 5 THB ?

Pour profiter de cette promotion qui promet 500.000 billets d’avion à 5 THB plus les taxes, il faut aller sur le site de VietJetAir et réserver entre 12h et 14h, heure thaïlandaise, ce qui fait entre 7h et 9h en France. Et ce jusqu’au 19 juin inclus.

Regardez bien les dates de lancement de chaque ligne car forcément avant, vous n’aurez pas de place.

Je ne peux pas vous dire combien est le prix final pour chaque destination car quand j’écris cet article, il est 15h et donc le créneau horaire de la promotion est passé mais quoiqu’il arrive, ça fera des billets d’avion vraiment pas chers.

Le nombre de billets d’avion pour ces vols intérieurs en Thaïlande à prix cassés est important donc en étant flexible sur vos dates, je pense que c’est jouable. Sachant que ce tarif ne s’applique que sur des vols jusqu’au 31 décembre 2020.

Alors, oui, je sais, il reste pas mal d’incertitudes sur la date à laquelle, les ressortissants de pays étrangers et surtout européens pourront à nouveau voyager en Thaïlande mais à vous de voir.

Ca peut au moins intéresser des expatriés (moi clairement demain à midi, j’essaierai de voir ce que je peux réserver ;)) ou des touristes prêts à prendre le risque sur novembre ou décembre par exemple.

J’ai déjà voler avec cette compagnie et comme vous pouvez le voir dans mon article « J’ai testé voler avec VietJetAir », c’est une compagnie qui n’a rien à envier à Air Asia, Nok Air ou Thai Lion Air.

Je ne manquerai pas de partager d’autres promotions intéressantes et de vous tenir informés des informations utiles pour voyager en Thaïlande via ma page Facebook.


Réouverture des parcs nationaux en Thaïlande le 1er juillet

Share This:

Si les parcs historiques de Thaïlande avaient rouvert le 22 mai dernier, les parcs nationaux, dont la faune a grandement apprécié cette période sans touristes, sont restés fermés. Ils rouvriront au public, pour leur grande majorité, le 1er juillet prochain. Une bonne nouvelle pour ceux d’entre vous qui sont sur place, j’en profiterai peut-être aussi…

Les 3/4 des parcs nationaux de Thaïlande rouvrent le 1er juillet

Réouverture des parcs nationaux thailandais

C’est donc officiel depuis hier, 12 juin 2020, les parcs nationaux de Thaïlande vont à nouveau accueillir des visiteurs partir du 1er juillet 2020. Enfin 3/4 d’entre eux dont une partie seront ouverts partiellement.

Sur les 155 parcs nationaux que compte la Thaïlande, il y aura en fait 3 groupes de parcs : 63 pleinement ouverts, 64 partiellement ouverts (il faudra voir exactement ce qui reste inaccessible) et 28 parcs qui resteront fermés mais dont la plupart sont de toute façon fermés chaque année pendant la basse saison qui court jusque mi-octobre.

A noter qu’il y aura aussi, au début, un quota de visiteurs quotidiens maximum qui a été décidé parc par parc (voir plus bas). Pour assurer vos chances d’être dans le quota, il est peut-être conseillé de passer par une agence locale pour la visite.

Les parcs qui rouvrent complètement

Ces parcs ouvriront en totalité le 1er juillet. Désolé, liste en Thaï mais je vous indique en dessous les plus importants.

Parmi ces parcs, on retrouve notamment:

  • Khao Yai National Park (quota : 5.000)
  • Erawan National Park dans la province de Kanchanaburi (quota: 220)
  • Namtok Pliu National Park dans la province de Chanthaburi (quota: 1.435)
  • Khao Chamao – Khao Wong National Park dans la province de Rayong (quota: 1.853)
  • Khao Sam Roi Yot National Park dans la province de Prachuap (quota: 1.500)
  • Kuiburi National park connu pour ses éléphants sauvages (quota: 200)
  • Ao Phang Nga National Park (quota: 1.600)
  • Khao Luang National Park dans la province de Nakhon Si Thammarat (quota: 1.155)
  • Tha Pha Thai National Park dans la province de Lampang (quota: 750)
  • Chae Son National Park dans la province de Lampang (quota: 900)

Les parcs qui rouvrent partiellement

Je n’ai pas pu me renseigner pour tous mais sachez que pour Khao Sok, l’essentiel est ouvert dont le plus important, le lac !

Là aussi, je ne ferai pas la traduction de toute la liste mais voici les plus importants:

  • Khao Sok National Park dans la province de Surat Thani (quota: 900)
  • Khao Laem – Mu Koh Samet National Park (quota: 4.000)
  • Sai Yok National Park dans la province de Kanchanaburi (quota: 1583)
  • Kaeng Krachan National Park dans la province de Phetchaburi (quota: 1.300)
  • Hat Chao Mai National Park dans la province de Trang (quota: 1.600)
  • Namtok Yong National Park dans la province de Nakhon Si Thammarat (quota: 2.659)
  • Phu Reua National Park dans la province de Loei (quota: 2.678)
  • Nam Phong National Park dans la province de Khon Kaen (quota: 1.792)
  • Pha Taem National Park dans la province d’Ubon Ratchathani (quota: 1.550)
  • Phu Hin Rongkla National Park dans la province de Phistanulok (quota: 2.920)

Les parcs qui restent fermés

28 parcs nationaux restent fermés au public. La plupart sont déjà fermés en temps normal à cette époque de l’année.

On notera parmi ces parcs fermés :

  • Hat Noppharat Thara–Mu Ko Phi Phi National Park
  • Than Bok Khorani National Park à Krabi qui contient l’île de Koh Hong (le parc a été inspecté et devrait finalement rouvrir également)
  • Koh Surin National Park
  • Koh Similan National Park
  • Tarutao National Park
  • Khao Lak-Lam Ru National Park
  • Phu Kradueng National Park dans la province de Loei
  • Thale Ban National Park dans la province de Satun
  • Doi Inthanon à Chiang Mai
  • Nam Phu Jet Si (Sticky Waterfall) à Chiang Mai
  • Pha Daeng National Park à Chiang Mai
  • Mae Wang National Park à Chiang Mai
  • Si Lanna National Park à Chiang Mai
  • Op Khan National Park à Chiang Mai

Comme la nature a été laissée tranquille depuis le mois de mars, on peut espérer en visitant ces parcs dés leur réouverture voir des animaux sauvages pas encore réhabitués à être dérangés par l’homme. Surtout ceux dans lesquels on peut apercevoir fréquemment et assez facilement des animaux et notamment des éléphants sauvages comme Khao Yai ou Khao Sok. Ce peut donc être une occasion unique… pour ceux qui sont sur place. Occasion que je vais peut-être saisir. Affaire à suivre…


Retour des trains de nuit en Thaïlande demain

Share This:

Petit à petit le trafic ferroviaire en Thaïlande se remet en place avec 108 nouveaux trains qui circuleront à nouveau à partir de demain, 11 juin 2020. Et parmi ces trains qui reprendront du service, on trouve un train de nuit dans chaque direction, Nord, Sud et Nord-Est.

Reprise des trains de nuit en Thaïlande

Retour de 20 trains longue distance

Si la majorité des trains qui seront demain de retour sur les voies ferrées thaïlandaises sont des trains urbains ou courte et moyenne distance, voici les trains longue distance qui s’ajouteront demain, 11 juin, à ceux qui avaient déjà repris le 18 mai dernier.

Je vous indique à chaque fois ceux qui sont des trains couchettes.

Trains de la route du Nord

Trains de la route du Nord-Est

Trains de la route du Sud

A noter que si ces trains circuleront bien pendant les heures du couvre-feu (23h – 3h), ils ne laisseront descendre aucun passagers pendant ce laps de temps, ce qui fait que de facto, les trains couchettes thaïlandais que je liste ci-dessus ne desserviront pas certaines gare en route.

Vous pouvez retrouver les horaires précis de ces trains sur le site Thailandee.com dans la rubrique sur les trains en Thaïlande et réserver des billets pour certains d’entre eux par internet sur le site 12go ou sur le site officiel de la SRT (https://www.thairailwayticket.com/). Mais je vous invite à au moins consulter 12go pour voir les photos de l’intérieur des trains et des couchettes.

Ces trains sont réservables depuis aujourd’hui.

Les trains de nuit en Thaïlande

Pour ceux qui n’ont jamais expérimenté les trains couchettes en Thaïlande, je vous invite à regarder ma vidéo sur les nouveaux trains de nuits car les numéros de trains couchettes qui circuleront à nouveau demain sont des « nouveaux » trains reconnaissables à leurs banquettes rouges.


Bye bye Hua Lamphong, hello Bang Sue Station

Share This:

Avec deux ans de retard, si ce n’est pas à nouveau reporté mais le terme des travaux n’a jamais été aussi proche, la gare centrale de Bangkok ne devrait plus être Hua Lamphong mais celle de Bang Sue, actuellement en construction, à partir de janvier 2021. C’est tout un pan de l’histoire ferroviaire siamoise qui va se clore alors que les projets de lignes de train en Thaïlande n’ont jamais été aussi nombreux.

gare bangkok
La gare Hua Lamphong à Bangkok sera remplacée en janvier 2021

Résumé de l’histoire du train en Thaïlande

Si le projet de train royal avait décidé en 1890 la construction de la ligne ferroviaire reliant Bangkok à Nakhon Ratchasima, la première ligne de chemin de fer opérationnelle à Bangkok fut en fait privée, ouverte en 1893, elle reliait la capitale à Samut Prakan.

Le 26 mars 1896, le roi Rama V présida l’ouverture cérémonielle de la ligne ferroviaire entre Bangkok – Ayutthaya couvrant une distance de 71 kilomètres, premier tronçon de la route ferrée qui allait ensuite partir à l’est pour rejoindre Nakhon Ratchasima. A l’époque, il y avait 4 trains par jour s’arrêtant à 9 stations: Bang Sue, Laksi, Bangkok, Khlong 6 Rangsit, Chiang Rak, Chiang Rak Noi et Krung Kao. Le réseau s’est ensuite étendu vers Chiang Mai, Nong Khai, Ubon Ratchathani et Sungai Kolok.

D’abord, à vapeur, les trains thaïlandais se sont vu tirés par des locomotives diesel provenant de Suisse à partir de 1928. Il y a d’ailleurs encore 4 voyages en train vapeur en Thaïlande par an (je vous en reparlerai).

Histoire de la gare Hua Lamphong

La gare Hua Lamphong avait été ouverte le 25 juin 1916 après six ans de travaux. Elle sera donc plus de centenaire quand elle passera la main dans quelques mois.

Hua Lamphong

Démarrée en 1910 sous le règne du Roi Rama V, sa construction fut achevée sous le règne du Roi Rama VI. Le site choisi pour ériger la gare était auparavant occupé par le centre de maintenance des chemins de fer nationaux thaïlandais qui déménagèrent à Makkasan en juin 1910.

La gare a été construite dans un style néo-Renaissance italienne, avec des toits en bois décorés et des vitraux s’inspirant fortement de la Hauptbahnhof de Francfort en Allemagne. La façade du bâtiment a été conçue parle Turinois Mario Tamagno qui avec sa compatriote Annibale Rigotti a conçu plusieurs autres bâtiments publics du début du XXe siècle à Bangkok comme le palais Bang Khun Phrom (1906), la salle du trône Ananta Samakhom sur la place royale (1915) et la salle résidentielle Suan Kularp et la salle du trône du Suan Dusit.

Il y a 14 quais et 26 guichets pour une gare qui accueille plus de 130 trains et 60 000 passagers par jour en moyenne.

La gare est également terminus des trains de luxe Eastern et Oriental Express.

Fin des trains à Hua Lamphong en 2021

La compagnie publique des chemins de fer de Thaïlande (SRT) a donc indiqué que la gare centrale de Bang Sue ouvrira ses portes en janvier 2021 et sera alors desservie la ligne de métro Red Line opérée par la SRT comme son cousin l’Airport Rail Link qui relie le centre de Bangkok à l’aéroport Suvarnabhumi.

La nouvelle gare se situe pas loin du grand marché de Chatuchak.

bangkok gare centrale
La future gare centrale de Bangkok : Bang Sue Grand Station

Une fois achevée, la gare centrale de Bang Sue sera la plus grande gare de l’ASEAN. Tous les services de train diesel arrivant ou partant actuellement de Hua Lamphong y seront déplacés et l’ancienne gare sera, à terme, transformée en musée.

La structure principale de la gare de Bang Sue se compose d’un bâtiment 596 mètres de long et 244 mètres de large sur trois étages, sans compter le parking souterrain et la mezzanine, pour une surface totale utilisable de 274 192 m². L’on passera de 14 à de 26 quais. Il y aura une importante galerie marchande et un food center bien sûr pour ce qui deviendra la plaque tournante du transport ferroviaire du pays, avec des plates-formes pour accueillir les trains diesel, les trains de banlieue électriques, ainsi que les trains régionaux à grande vitesse et la liaison à venir entre les aéroports de Don Mueang, Suvarnabhumi et U-Tapao (Pattaya).

Pour l’instant pas de détails sur la façon dont on switchera d’une gare à l’autre, à savoir si ça se fera par étapes ou d’un coup. M’est d’avis que ce sera progressif mais je vous tiendrai au courant en temps voulu et essaierai au maximum de maintenir ma rubrique « transports en Thaïlande«  à jour pendant la phase de transition.


Réouverture de presque tous les aéroports de Thaïlande

Share This:

Avec la réouverture aujourd’hui, samedi 6 juin 2020, de 7 aéroports supplémentaires en Thaïlande, ce sont maintenant presque tous les aéroports du pays qui sont à nouveau ouverts. Sachant que les vols commerciaux passagers entrants en Thaïlande ont toujours interdiction de faire venir des étrangers dans le pays jusqu’au 30 juin inclus (sauf ceux qui détiennent un work permit et sous conditions et fourniture de documents) et après, pour l’instant, on ne sait pas.

nok air thailande
A part Phuket, la totalité des aéroport de Thaïlande sont ouverts

Réouverture de 7 aéroports thaïlandais

La Civil Aviation Authority of Thailand (CAAT), direction de l’aviation civile de Thaïlande, a annoncé, hier vendredi 5 juin, avoir ajouté sept aéroports à la liste des aéroports autorisés à rouvrir pour les vols intérieurs en Thaïlande.

Les aéroports qui rouvrent aujourd’hui sont:

  • Sukhothai
  • Paï
  • Trat
  • Nakhon Ratchasima
  • Narathiwat
  • Tak
  • Phetchabun

Les heures d’ouverture de ces aéroports seront limitées entre 6 h et 20 h.

Aéroports ouverts pour les vols domestiques en Thaïlande

Selon la liste de la CAAT, les aéroports ouverts aux vols intérieurs en Thaïlande aujourd’aujourd’hui sont:

  • Khon Kaen
  • Chumphon
  • Tak
  • Trad
  • Trang
  • Nakhon Phanom
  • Nakhon Ratchasima
  • Nakhon Si Thammarat
  • Nan Nakhon
  • Narathiwat
  • Buri Ram
  • Pai
  • Phitsanulok
  • Phetchabun
  • Phrae
  • Mae Sot
  • Mae Hong Son
  • Ranong
  • Roi Et
  • Loei
  • Lampang
  • Sakon Nakhon
  • Sukhothai
  • Udon Thani
  • Ubon Ratchathani

Aéroports pour vols internationaux et domestiques

Les aéroports suivants sont ouverts pour les vols nationaux et internationaux:

  • Krabi
  • Chiang Mai
  • Don Muang (Bangkok)
  • Mae Fah Luang (Chiang Rai)
  • Koh Samui
  • Suvarnabhumi (Bangkok)
  • Surat Thani
  • Hat Yai
  • Hua Hin
  • U-Tapao (Pattaya)

Et l’aéroport de Phuket ?

Vous l’avez sûrement remarqué, manque à l’appel l’aéroport de Phuket. Il est fermé jusqu’à nouvel ordre et si la rumeur de sa réouverture le 16 juin monte, pas de date officielle de réouverture pour l’instant alors que l’île est à nouveau accessible en bateau et le sera en bus à partir du 9 juin (voir mon article sur la reprise des bus vers le Sud de Thaïlande).

Source: CAAT


Retour des bus publics vers le Sud de la Thaïlande le 9 juin

Share This:

Petit à petit, les transports en Thaïlande se remettent en place complètement. Nouvelle étape, le 9 juin prochain, avec le retour des bus de la compagnie publique vers le Sud. Ce service ne devait, aux dernières nouvelles, ne reprendre que le 1er juillet, mais Transport Co. Ltd a annoncé hier soir que ses bus desserviront à nouveau le Sud de la Thaïlande dés mardi prochain. Bus déjà réservables en ligne sur 12go.

Reprise des bus vers le Sud de la Thaïlande

Malgré le couvre-feu en Thaïlande toujours en vigueur au moins jusqu’à la fin du mois de 23h à 3h du matin, les bus partant avant 23h et arrivant à destination après 3h, pourront circuler.

Vous pouvez achetez vos billets dans les gares routières du pays ou sur le site 12go qui les as déjà remis à la vente et que vous pouvez donc aussi utiliser pour voir leurs horaires : https://12go.asia/fr?z=1332

Evidemment, la fréquence des bus sera plus faible qu’avant l’épidémie et il y aura toujours les règles de distanciation sociale avec un siège laissé vide entre chaque passager et des prises de température avant de monter à bord des bus. Il faudra aussi scanner un QR code de Thai Chana pour faire le check-in à la montée dans le bus et le check-out à la descente du bus.

Pour ceux qui ne connaissent pas le système, je vous invite à lire mon article sur ThaiChana.

Pas de distribution de nourriture ni boisson et interdit de manger dans le bus même vos propres achats.

Quelles lignes reprennent le 9 juin ?

Dans son communiqué la compagnie des bus publics thaïlandais a indiqué une reprise des lignes suivantes :

Bus depuis/vers le terminal de Mo Chit

Bus depuis/vers le terminal Sud (Saï Gao)

  • Bangkok – Phang Nga
  • Bangkok – Koh Samui
  • Bangkok – Takua Pa
  • Bangkok – Krabi
  • Bangkok – Nakhon Si Thammarat
  • Bangkok – Songkla
  • Bangkok – Trang
  • Bangkok – Satun
  • Bangkok – Hat Yai

Attention, renseignez-vous bien sur les conditions d’entrée dans votre province de destination, notamment pour un voyage à Phuket.

Avec le retour de beaucoup de vols intérieurs en Thaïlande depuis plusieurs semaines, des trains, certes moins nombreux mais qui circulent dans les 4 directions, et maintenant les bus qui vont aller dans le Sud alors que le service vers le reste du pays avait déjà repris, se déplacer en Thaïlande va devenir bien plus facile et le tourisme local va pouvoir repartir plus largement.

Bref, les nouvelles sont plutôt bonnes même si pour l’instant aucune date officielle pour la réouverture de la Thaïlande au tourisme international et sur les conditions d’accès même si la TAT avait donnait son plan pour le retour des touristes en Thaïlande mais ça ne reste que théorique, aucune décision n’a encore été officiellement prise.

Source : Transport Co. Ltd


Faîtes venir la Thaïlande chez vous avec ces 5 recettes de chefs

Share This:

Quand on ne peut pas être en Thaïlande, on peut faire venir le goût de la Thaïlande à la maison. J’ai mis sur le site de longue date des recettes thaïes en vidéos et des recettes de plats thaïlandais écrites mais aujourd’hui, ce sont des classiques de la cuisine thaïlandaise revisités par des chefs renommés que je vous partage. C’est l’Office du Tourisme de Thaïlande en France qui a eu la bonne idée de cette initiative en publiant ces recettes sur son site.

Faîtes venir la Thaïlande dans votre assiette avec ces recettes de chefs !

Un peu de vocabulaire thaï

Pour commencer, je vous donne quelques mots de Thaï qui vous aideront à traduire ou comprendre le nom des plats.

  • khao ข้าว = riz
  • pat ผัด = sauté
  • gaï ไก่ = poulet
  • saparot สัปปะรด = ananas
  • gluai กล้วย = banane
  • tot ทอด = frit

Riz sauté à l’ananas

Ce plat, qui se dit « khao pat saparot » en Thaï, souvent servi dans un demi ananas, est un classique que la cuisine thaïlandaise et un de mes plats préférés; qu’il soit en version végétarienne ou avec du poulet.

C’est la chef Plap Saropala de l’Atelier Thai dans le 19ème arrondissement de Paris qui a donné sa recette.

Ingrédients

Préparation du plat

ATELIER THAI
Volumes 78 rue Compans
75019 Paris – France
Tel: 07 83 99 91 98

Riz parfumé au poulet

J’avoue que je connaissais surtout ce plat que l’on trouve quasiment dans tous les food centers de Thaïlande sous son nom thaï à savoir « khao man gaï ». En général, il est servi avec un petit bouillon de poule. On peut aussi souvent choisir entre poulet normal et poulet frit auquel cas on commande un « khao man gaï tot ».

Pour cette recette, c’est le chef Prasith Soubinh qui propose de la cuisine thaïe à domicile qui donne sa recette.

Ingrédients

Préparation du plat

Massaman d’agneau

Parmi les différents plats de curry en Thaïlande, un classique est le massaman que vous ne trouverez pas à l’agneau en Thaïlande mais en général au poulet voire porc mais c’est plus rare.

La recette de cette version à l’agneau vient du chef étoilé Chatchai Klanklong qui officie au restaurant « L’Orchidée » à Altkirch dans le Haut-Rhin.

Ingrédients

Préparation du plat

L’Orchidée
33 Rue Gilardoni
68130 Altkirch – France
Tel: 03 89 88 50 39

Le riz sauté au poulet

Autre grand classique de la Street Food thaïlandaise, le riz sauté qu’il soit au poulet, au porc, aux crevettes, au crabe…

C’est, cette fois, le chef Oth Sombath du restaurant Baan Nat à Arcueil qui nous donne sa recette en vidéo.

Ingrédients

Préparation du plat

Baan Nat
61, avenue Laplace
94110 Arcueil – France
Tel: 01 56 45 20 79

Bananes au lait de coco

Et on finit par un dessert, les « gluaï bouat tchi » dont la chef étoilée et élue meilleure chef d’Asie Bongkoch Satongun du restaurant Paste à Bangkok nous donne sa recette.

Ingrédients

Préparation du plat

Paste
3rd Floor, Gaysorn,
999 Ploenchit Rd.,
Lumpini, Bangkok – Thaïlande
T. 66 (0) 26 56 10 03

Régalez-vous ! Je n’ai pas encore testé ces recettes mais n’y manquerai pas !

N’hésitez pas à suivre la page Facebook officielle de l’Office de Thaïlande en France qui publie de temps en temps d’autres recettes et souvent des vidéos et photos qui vous feront rêver de Thaïlande à défaut de pouvoir y retourner pour l’instant.


Retour des touristes en Thaïlande, l’Office du Tourisme dévoile son plan post COVID-19

Share This:

Alors que j’avais lancé, il y a 4 jours, un sondage sur les conditions que vous accepteriez pour voyager en Thaïlande à nouveau dont je compte toujours leur envoyer les résultats, la TAT (Tourism Authority of Thailand) a dévoilé hier sa stratégie en trois volets pour une reprise touristique en mode «nouveau normal», expression qui revient beaucoup ces derniers temps et signifie que la vie normale de maintenant, avec ses gestes barrières, sa distanciation sociale et ses nouvelles habitudes qui se sont imposées dans notre quotidien, n’est plus celle d’avant.

La Thaïlande vit énormément du tourisme

1ère phase : le tourisme local

Pas de surprise, comme je vous l’avais annoncé et comme un peu partout dans le monde, c’est d’abord le tourisme local qui va repartir et est d’ailleurs déjà un peu reparti depuis le début de ce mois qui a vu la phase 3 des allègements des restrictions anti-coronavirus en Thaïlande se mettre en place, des plages et attractions touristiques rouvrir. Mais c’est en juillet que les Thaïlandais devraient vraiment recommencer à voyager à l’intérieur de leurs frontières. Le gouvernement prévoit, sauf résurgence du virus, une réouverture complète du pays le 1er juillet, enfin de l’intérieur du pays car son accès depuis l’étranger, s’il pourrait à nouveau être possible, ne devrait concerner qu’un nombre réduit de pays (voir plus bas).

Juillet pourrait voir aussi les jours fériés, supprimés à Songkran mi-avril pour éviter la propagation du COVID-19, être redonnés étalés sur chaque week-end et marquera aussi le début de la campagne de coupons voyage donnés par le gouvernement aux Thaïlandais pour relancer le tourisme local en prenant en charge une partie de leurs dépenses tandis que les soignants, verront eux leurs vacances entièrement payées par les autorités. Le détail de ce programme est encore en cours d’élaboration.

La TAT a pris acte d’une réalité immuable: pour redémarrer, l’industrie du tourisme doit être soumise à des mesures de contrôle du coronavirus jusqu’à ce qu’un vaccin soit développé. Cela affectera et changera tous les comportements et schémas des activités de voyage et de tourisme traditionnelles à commencer par le voyage en avion pour venir en Thaïlande.

La soi-disant «nouvelle norme» ou le « nouveau normal » comme je préfère le traduire, verra un tourisme thaïlandais se concentrer sur moins de voyages, de petits rassemblements en évitant les foules et les contacts, des produits et services adaptés et le nombre de clients potentiels fortement réduit.

Le retour des touristes internationaux en Thaïlande

Si le marché local est grandissant, l’industrie touristique thaïlandaise est fortement dépendante des arrivées internationales. Mais, ce seront finalement les consommateurs qui décideront si et quand ils se sentent suffisamment à l’aise pour voyager à l’étranger en général et planifier un voyage en Thaïlande en particulier. Tout le travail sera de réunir les conditions pour ça.

La phase deux pourra commencer après que les vols internationaux soient à nouveau autorisés. La «nouvelle norme» du tourisme sera basée sur la sécurité et l’hygiène. Ce qui signifie que les touristes internationaux venant en Thaïlande ne devront pas voyager depuis ou avoir vécu dans les zones de transmission locale du COVID-19 en cours. Restera à définir ces zones dont l’Europe et les Etats-Unis par exemple feraient probablement partie aujourd’hui mais peut-être plus au moment où les vols internationaux vers la Thaïlande reprendront, la situation s’améliorant grandement en Europe. Ils ne devront pas non plus avoir d’antécédents de contact étroit avec des cas probables ou confirmés (là, j’avoue que je vois pas bien comment les autorités pourront avoir l’information).

Formalités de séjour en Thaïlande des touristes internationaux

Côté formalités, la TAT indique qu’un certificat médical devra être présenté sans donner plus de détails sur sa forme et son contenu. Certains avancent la mise en place d’une sorte de passeport sanitaire au niveau mondial avec soit un test négatif récent soit un test sanguin prouvant la présence d’anti-corps.

Mais même avec ce certificat ou passeport sanitaire, le communiqué de la TAT indique qu’une fois arrivés en Thaïlande, les touristes seront tenus de se soumettre à « un processus de dépistage rapide du COVID-19 pour reconfirmation, puis de partir pour une zone scellée sans faire aucun arrêt ». Un test de dépistage à l’arrivée qui dans les résultats de mon sondage avait vos faveurs mais j’imagine pas accompagné en plus d’un certificat ou passeport sanitaire préalable dont l’obtention pourrait ne pas être aisée.

Pendant leur séjour en Thaïlande, les touristes seront tenus d’installer et d’utiliser une application de suivi sur leur smartphone pour la sécurité et la protection des déplacements.

L’achat d’une assurance spécifique COVID-19 « pour renforcer la confiance des touristes internationaux » n’est pas à exclure.

Le gouverneur du TAT a aussi encouragé les acteurs du tourisme notamment les hôtels en Thaïlande à faire des promotions pour attirer les voyageurs étrangers et à inviter à inciter les influenceurs (les gens comme moi quoi ;)) à relayer ces promotions. Ce que je ne manquerai pas de faire si les promotions valent le coup et si les conditions pour un beau voyage en sécurité sont réunies.

Une campagne de gratuité des frais de demande de visa dans les ambassades ou les consulats, y compris les frais de demande de visa à l’arrivée, pourrait être relancée également.

Des bulles de voyage

De son côté, le Premier Ministre thaïlandais a lui parlé hier de « bulles de voyage », comprenez qu’à la réouverture des frontières, seuls les voyageurs en provenance d’un nombre de pays limité avec laquelle la Thaïlande aura des accords bilatéraux pourraient être autorisés à entrer dans le pays.

Je rappelle que l’interdiction des vols commerciaux entrants en Thaïlande court jusqu’au 30 juin inclus et qu’on ne sait pour l’instant ni si elle sera reconduite, même si les différents discours récents laissent penser que non, ni qui exactement, et sous quelles conditions, pourra venir en Thaïlande une fois qu’elle sera levée.

Le tourisme en Thaïlande, s’est déjà révélée de bien des épreuves, tsunami, inondations monstres de 2011, manifestations politiques avec blocage de l’aéroport pour n’en citer que quelques unes mais cette fois-ci, ce n’est pas seulement un événement national mais une pandémie mondiale qui le touche. Le défi est bien plus grand et c’est dans cet avenir proche très incertain, que tous les faiseurs de beaux souvenirs de voyage qui vont des vendeurs de Street Food aux capitaines des avions en passant par les chauffeurs de bus, les serveurs, les masseurs, les capitaines de longtails boats, les réceptionnistes, les habitants que vous croisez, les masseuses, les guides, les chauffeurs de tuk-tuks, de taxis, les petits restaurants… bref, tous ceux qui sont heureux et fiers d’accueillir des touristes en Thaïlande, c’est dans cet avenir proche incertain, qu’ils auront besoin plus que jamais de tous les amoureux de la Thaïlande. Alors, répondrez-vous présent ?

Communiqué original de la TAT: https://www.tatnews.org/2020/06/tat-unveils-three-part-strategy-for-new-normal-tourism-recovery/


Des nouvelles de Thai Airways: avenir, reprise des vols, remboursements des clients

Share This:

Déjà très endettée avant la crise du coronavirus, l’avenir de Thai Airways devait absolument passer par un plan de sauvetage mais, face à une opinion publique défavorable, au lieu de renflouer la compagnie comme l’avait fait à plusieurs reprises dans le passé l’état thaïlandais, c’est, comme je vous l’avais expliqué, une procédure plus dure, probablement celle de la dernière chance, qui a été choisie et qui s’axe sur 2 décisions principales: celle de la faire passer par le Tribunal des Faillites pour qu’elle soit placée en redressement et de lui faire perdre son statut d’entreprise publique en revendant suffisamment de parts détenues par le Ministère des Finances pour le faire passer en dessous de la barre symbolique des 50%. C’est dans ce contexte que Thai Airways va reprendre ses vols à partir du 1er juillet (voir plus bas).

Thai Airways

Thai Airways en redressement

Le dossier déposé par la THAI auprès du Tribunal des Faillites a été accepté mais si cela va donner de l’air à la compagnie face à ces créanciers, dont on attend encore qu’il accepte le plan de réhabilitation mais ce devrait être le cas, le plus dur reste à faire : restructurer en profondeur pour renouer rapidement avec les bénéfices. Et cela passera par une réduction de personnel estimée à un tiers des 20.000 employés dans le monde, probablement moins d’appareils en circulation et certaines lignes jugées pas assez rentables abandonnées parmi d’autres pistes pour réduire les coûts et améliorer la rentabilité.

Impossibilité de rembourser les billets annulés

Si Thai Airways va continuer à voler et devrait reprendre du service le 1er juillet prochain (voir détails plus bas) et que de ce fait l’on pouvait penser que ses clients ne seraient que peu, au moins à court et moyen terme, impactés par le redressement en cours de l’ ex-compagnie nationale thaïlandaise, il y aura déjà un premier effet pour une partie d’entre eux : l’impossibilité de rembourser les billets des vols annulés.

Impossibilité juridique. En effet sous régime de redressement supervisé par le Tribunal des Faillites, Thai Airways ne peut légalement pas procéder au remboursement… pour l’instant. La compagnie promet toutefois de le faire dans les 6 mois (source: Bangkok Post). Reste les reports de vols sans frais qui eux devraient restés possibles.

Reprise des vols le 1er juillet

Même s’il reste quelques incertitudes sur la réouverture des frontières de l’espace Schengen d’ici cette date, la THAI a annoncé reprendre du service le 1er juillet prochain avec des vols vers et depuis l’Europe.

Ainsi, il devrait y avoir entre autres:

  • 3 vols par semaine pour Bruxelles
  • 1 vol quotidien pour Francfort
  • 1 vol quotidien pour Londres
  • 5 vols par semaine pour Munich
  • 3 vols par semaine pour Paris

Tout ça reste au conditionnel car est étroitement lié à l’ouverture des frontières de l’espace Schengen d’un côté et à celle de la Thaïlande qui interdit jusqu’au 30 juin inclus tout vol commercial entrant dans le pays sauf pour rapatrier des Thaïlandais. Mais une rumeur venant d’une source travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement a déjà laissé entendre que cette restriction pourrait ne pas être reconduite au-delà (voir mon article sur l’éventualité d’un retour des touristes en Thaïlande en juillet)

THAI ou pas THAI ?

Si pour ceux qui sont détenteurs de billets d’avion Thai Airways dont le décollage est prévu après le 30 juin, la question ne se pose pas vraiment, ceux qui commenceraient déjà à planifier un voyage en avion de ou vers la Thaïlande pourraient se demander si dans le contexte réserver leur vol chez Thai Airways n’est pas risqué. Si mon coeur parlait, je vous dirais de prendre Thai Airways car sans clients aucune chance que cette compagnie ne se redresse et ce serait si triste de la voir disparaître mais si c’est ma raison qui parle, difficile de vous dire que c’est un choix qui ne comporte aucun risque. Mais n’oubliez pas que la quasi totalité des compagnies aériennes sont en grandes difficultés. Celles de la THAI sont connues et un plan est lancé pour essayer de remonter la pente et devrait donner de l’air au moins pour plusieurs mois voire années s’il réussit, à la compagnie. La fragilité d’autres compagnies est peut-être moins connue du grand public et elles n’ont peut-être pas les mêmes marges pour se sauver que la compagnie thaïlandaise. Et la Thaïlande aura besoin de Thai Airways pour relancer son tourisme international.

Le choix de la compagnie aérienne pour vos vols vers la Thaïlande mais aussi dans le monde entier pour ces prochains mois sera à faire en conscience et avec plus d’attention et de réflexion qu’avant le COVID-19.

A noter qu’un risque de grève du personnel de Thai Airways dont un tiers pourrait ne pas être conservé à croire certaines estimations, n’est pas à exclure non plus. Ce sera à vous de voir. La compagnie avait déjà lancé, il y a quelques mois, des vols directs à des prix très compétitifs sur certains jours de la semaine, s’ils sont maintenus, avec la qualité de service et d’accueil qui est sa marque de fabrique, elle restera le meilleur choix qualitatif pour venir en Thaïlande.


Blog Thailande : voyage, conseils et informations

Fièrement propulsé par WordPress