Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Séjour de plus d’1 mois en Thaïlande : visa or not visa ?

Share This:

Les touristes de plus de quarante pays ont droit,  sans aucun frais, à une exemption de visa de 30 jours lorsqu’ils arrivent en Thaïlande. C’est très pratique mais quelles sont les options pour un séjour plus long, de 2 mois voire 3 mois ? Avantages et inconvénients de chacune. Ici, je ne parlerai que du visa touristique et ce que j’explique ne concerne que les citoyens des pays qui ont droit à une exemption de visa (liste complète sur cette page).

Lisez bien l’article jusqu’au bout car outre les règles des autorités thaïlandaises, il y a aussi des contraintes au niveau des compagnies aériennes à connaître pour éviter les refus d’embarquement.

Visa Thailande

 

Rester 2 mois en Thaïlande

Le visa touristique 60 jours

Les ambassades et consulats de Thaïlande délivrent des visas touristiques de 60 jours. Ils doivent être utilisés dans les 3 mois suivants leur émission et vous permettent une fois tamponnés à votre arrivé en Thaïlande d’y rester 60 jours.

Vous devez en faire la demande dans une ambassade ou un consulat de Thaïlande hors de Thaïlande.

Les justificatifs demandés varient selon les ambassades et consulats.

Voici ce que demandent l’Ambassade de Thaïlande à Paris pour une demande de visa touristique 60 jours :

Les documents ci-dessous sont à présenter uniquement sous forme de papier A4 et dans l’ordre suivant :

  • Le passeport (original et une photocopie du passeport). Le passeport est valable au minimum 6 mois à partir de la date de départ
  • Un formulaire dûment rempli (signé et daté uniquement par demandeur)
  • Une photo d’identité en couleur
  • Une photocopie de titre de séjour (uniquement pour les titulaires de titre de voyage et les étranger qui ont la résidence en France) ou le justificatif de domicile pour les passeports européens (facture EDF ou télécom)
  • Une photocopie de la réservation de billet d’avion avec les détails (billet entrée et sortie du territoire thaïlandais dans un délai inférieur à 90 jours)
  • Une photocopie du justificatif financier (monnaie en euro). Une photocopie du livret de famille est demandée dans le cas où le relevé de compte bancaire n’est pas au nom de demandeur : le relevé de compte bancaire récent (moins de 30 jours à compter de la date de dépôt) avec un montant de 1000 € minimum (L’exemplaire de relevé bancaire imprimé sur l’internet n’est pas recevable, à défaut, cet exemplaire doit être signé et tamponné par la banque) ou une attestation bancaire signée et tamponnée par la banque
  • La réservation de logement au moins 7 nuits si votre séjour est supérieur ou égal à 7 nuits. Dans le cas où vous restez en Thaïlande moins de 7 nuits, la totalité de la réservation d’hôtel est demandée pour votre séjour. Dans le cas où vous êtes hébergé par des personnes ayant la résidence en Thaïlande : la lettre d’invitation avec une photocopie de sa pièce d’identité signée, ainsi que le registre de domicile, le contrat de location, quittance de loyer, facture de gaz ou d’électricité.
  • La somme de 30 € pour les frais de visa (uniquement en espèces)
  • Convocation de rendez-vous.

La liste des éléments à fournir est bien moins longue dans des pays voisins de la Thaïlande comme au Consulat Royal de Thaïlande à Vientiane (prise de rendez-vous au préalable par internet maintenant obligatoire) mais beaucoup d’entre vous passeront par Paris soit eux-mêmes soit via des agences qui le feront pour vous par correspondance comme Rapidevisa.fr ou Action-Visas.

C’est assez contraignant et il faut savoir que même si tous vos documents sont conformes, votre demande peut-être refusée (ce qui bizarrement ne vous empêchera pas d’aller en Thaïlande et de recevoir l’exemption de visa de 30 jours) mais une fois sur place vous n’aurez plus à vous soucier de penser à une éventuelle extension… sauf si vous désirez rester plus que 60 jours.

A noter qu’à partir du 17 juin (si ce n’est pas encore une fois repoussé), les demandes de visa à l’ambassade parisienne devront impérativement se faire en ligne comme je vous l’expliquais dans cet article.

Le visa délivré sera un visa touristique une entrée qui sera donc annulé si vous quittez la Thaïlande quelque soit le nombre de jours qu’il vous reste dessus.

 

Le renouvellement de l’exemption de visa

L’autre solution pour rester entre 31 et 60 jours en Thaïlande, c’est de compter sur l’exemption de 30 jours que vous aurez en arrivant et de faire une extension de 30 jours dans un bureau de l’Immigration en Thaïlande. Là aussi, il y a des justificatifs à fournir mais ils sont moins nombreux.

  • 2 photos d’identité
  • une copie de votre passeport
  • une copie de votre « Arrival card »
  • le formulaire TM 7 rempli (téléchargeable sur le site de l’Immigration ou disponible sur place)
  • 1900 THB en liquide qui correspondent aux frais
    votre passeport
  • éventuellement des justificatifs de votre situation de touriste (billets d’avions, réservations d’hôtels ect…)

La demande peut également être refusée mais c’est rarissime.

Par contre, il arrive parfois que les choses se compliquent si le propriétaire de la guesthouse ou de l’hôtel où vous séjournez ne vous a pas déclaré à l’Immigration comme la loi l’y oblige. Mais en général, ça se règle. Le mieux reste de lui demander avant d’aller faire votre demande d’extension.

Attention toutefois, dans ce cas, à Pattaya, si l’hôtelier est verbalisé, ce qui est logique car il a failli à son obligation, le touriste aussi et plus cher que l’hôtelier. Donc pour moi, dans la mesure du possible, évitez de faire votre extension de visa à Pattaya. C’est à ma connaissance, le seul bureau de l’Immigration qui fonctionne comme ça.

Procéder ainsi veut aussi dire perdre du temps sur votre voyage parfois jusqu’à une journée si vous faîtes la demande d’extension à Bangkok car il y a un monde fou. Dans les villes plus petites, ça peut aller très très vite par contre. Personnellement, j’avais par exemple obtenu une extension à Nakhon Si Thammarat en moins de 15 minutes.

Rester en Thaïlande entre 2 et 3 mois

Si vous voulez passer entre 61 et 90 jours en Thaïlande sans devoir en sortir, il faudra faire une demande de visa 60 jours puis demander une extension de 30 jours selon le même process qu’expliqué plus haut. Cela vous permettra un séjour en Thaïlande de 90 jours en tout.

Attention, vous ne pouvez bénéficier que d’une seule extension donc si vous planifiez un voyage en Thaïlande de plus de 60 jours sans sortie vers un autre pays, demander un visa touristique 60 jours avant le départ est impératif. Vous ne pourrez pas partir sans visa et faire deux extensions de 30 jours, la seconde sera refusée.

 

Escapades dans les pays voisins

Par contre, il existe une autre façon d’obtenir à nouveau 30 jours d’exemption de visa, il faut sortir de Thaïlande et y revenir. Que ce soit par voie aérienne ou voie terrestre, il n’y a plus distinction maintenant mais une restriction à 2 entrées terrestres sans visa par année civile.

Il y a une pratique très répandue mais de moins en moins appréciée par les autorités qui s’appelle le visa run. Cela consiste à passer a frontière pour sortir de Thaïlande et à rerentrer dans la foulée. A vous de voir mais le risque de refoulement est réel et de plus en plus grand. Par contre, si vous en profitez pour visiter quelques jours le pays voisin, là pas de souci. Je vous conseille notamment une escapade aux temples d’Angkor au Cambodge.

Dans un long voyage dans la région, à vous d’organiser votre programme au mieux pour optimiser vos visas et exemptions de visa.

 

Les règles des compagnies aériennes

Précision importante, si à l’arrivée en Thaïlande, l’Immigration ne devrait vous faire aucune difficulté, il est possible que pour un séjour de plus de 30 jours sans visa ou de plus de 60 jours avec visa 60 jours, la compagnie aérienne qui vous emmène en Thaïlande vous demande une preuve de sortie du territoire avant 30 ou 60 jours selon votre cas. Renseignez-vous suffisamment tôt pour pouvoir vous organiser et éviter de vous voir refuser d’embarquer. Je sais que Lufthansa par exemple exige cette preuve.

Entre exemptions de visa, les deux entrées annuelles par voie terrestre permettant aussi d’avoir cette exemption, extension sur place ou visa touristique avant le départ, escapade dans un pays limitrophe, il y a plein de combinaisons possibles. Je ne vous les ai pas toutes indiquées mais vous avez ici les règles de bases pour faire le bon choix pour votre situation à vous.

 

Fièrement propulsé par WordPress