Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Comment venir au Parc Historique de Si Satchanalai ?

Share This:

Hier, j’ai écrit un article pour vous présenter en détails, le Parc Historique de Si Satchanalai (voir article ici) qui se trouve à 65 kilomètres de Sukhothai. Bien moins connu, il est très agréable à visiter à vélo et constitue une belle escapade à la journée. Je vous explique ici comment vous y rendre et revenir en bus depuis le terminal des bus de Sukhothai.

aller à si satchanalai

 

Aller de Sukothai à Si Satchanalai

Le parc historique de Si Satchanalai est situé à une soixantaine de kilomètres de Sukhothai, ville à côté de laquelle se trouve le parc historique le plus connu de Thaïlande.

Je ne vous expliquerai pas ici comment venir en voiture ou en scooter car le GPS ou GoogleMap le feront mieux que moi. Mais pour ceux qui ne sont pas véhiculés et n’ont pas envie d’embaucher une voiture avec chauffeur pour les emmener visiter Si Satchanalai, sachez qu’on peut venir facilement en bus depuis le terminal des bus de Sukhothai.

 

Comment venir à Si Satchanalai en bus ?

Pour prendre le bus pour le parc historique de Si Satchanalai, au terminal des bus de Sukhothai, il faut aller voir le guichet de la compagnie Wintour. 

 

Horaires des bus Sukhothai – Si Satchanalai Historical Park

  • 06h40
  • 08h20
  • 09h00
  • 12h30
  • 13h45
  • 17h00

Prenez plutôt un bus matinal pour avoir le temps de bien visiter. Entre le parc historique et le superbe Wat Phra Si Rattana Mahathat Chaliang voisin, il est bien de disposer de 4 heures sur place. Le dernier bus retour étant à 17h, je vous conseille de prendre le bus de 8h20 ou celui de 9h.

Précisez bien que vous voulez être déposés près du Wat Phra Si Rattana Mahathat, ce qui vous permettra de le visiter à coup à sûr.

Après 1h30 environ, le bus vous déposera sur le bord de la route à une petite épicerie qui loue aussi des vélos pour 50 THB et vous remettra un plan pour vous repérer.

si satchanalai gate

Pour partir à l’assaut du parc historique, il faut passer par cette porte

Ensuite, vous prendrez la rue juste à côté dont l’entrée est marquée par une arche rouge (voir photo ci-dessus) et arriverez rapidement à un pont suspendu au dessus de la rivière. A vous de voir, mais je vous conseille plutôt de le traverser à pieds en poussant votre vélo.

si satchanalai pont

Au bout, se trouve le superbe Wat Phra Si Rattana Mahathat Chaliang.

wat phra si rattana mahatat si satchanalai

si satchanalai

Wat Phra Si Rattana Mahathat Chaliang

Une fois que vous l’aurez visité, il suffira de prendre la route qui le longe et d’aller tout droit sur 3 kilomètres pour rejoindre une des deux entrées du parc.

 

Retourner à Sukhothai

Pour le retour, même chemin dans le sens inverse. Vous rendez votre vélo puis prenez place sous l’arrêt de bus.

si satchanalai bus stop

Arrêt de bus avec le loueur de vélos juste derrière

 

Horaires des bus de Si Satchanalai à Suhothai

Le trajet dans chaque sens coûte 45 THB. Au retour, surtout si vous prenez le dernier bus vous n’aurez peut-être pas de place assise.

  • 07h00
  • 08h30
  • 11h00
  • 14h00
  • 15h00
  • 17h00

Le loueur arrêta le bus de retour à Sukhothai pour vous. Attention par contre à ne pas rater le dernier bus qui passe vers 17h. Soyez là un peu avant, vers 16h30, car il vient de loin et peut passer un peu avant.

Je vous ai mis toutes les horaires au cas où vous ayez envie de passer la nuit dans une des guesthouses proches du parc historique. A noter que de Si Satchanalai, vous pouvez aussi aller à Chiang Rai en attrapant un bus Wintour.

Dans quelques jours, vous pourrez découvrir une vidéo détaillée sur comment visiter le parc historique de Si Satchanalai sur ma chaîne Youtube. Je vous recommande donc de vous y abonner pour ne pas la rater ni elle ni les suivantes…

 


Visiter le parc historique de Si Satchanalai

Share This:

Le parc historique le plus connu de Thaïlande est celui de Sukhothaï mais à une soixantaine de kilomètres se trouve un autre parc historique, celui de Si Satchanalai, où ruines des temples de la même période et arbres se marient subtilement pour des balades à vélo très agréables. Un endroit qui plaira aux amoureux des vieilles pierres. Cela faisait presque 8 ans que je n’étais pas revenu et j’ai rédécouvert Si Satchanalai avec grand plaisir !

si satchanalai

Moins connu que celui de Sukhothai, le parc historique de Si Satchanalai est superbe

 

Le Parc Historique de Si Satchanalai

Beaucoup moins touristique que son homologue de Sukhothai, le parc historique de Si Satchanalaï ne comporte qu’une seule partie qui était entourée de murs dont il reste quelques traces et une porte principale.

La manière la plus agréable de visiter le parc est de louer un vélo au niveau du parking de l’entrée (30 THB) et de parcourir ses allées ombragées et entourées d’arbres qui sillonnent entre les ruines de temples.

si satchanalai parc historique

Visiter le parc de Si Satchanalai à vélo est très agréable !

Pour une visite exhaustive du parc historique de Si Satchanalai, il faut compter à peu près 3-4 heures.

L’entrée coûte 100 THB par personne auxquels il faut ajouter un droit de 10 THB pour le vélo. On vous remet alors un plan du parc et de ses environs. Et ne vous contentez pas de visiter l’intérieur du parc, il y a à 3 kilomètres, un magnifique temple à ne pas rater (voir plus bas).

 

Les temples du parc de Si Satchanalai

Je ne vais pas vous lister tous les temples mais juste les plus intéressants, ceux qu’il faut absolument aller voir dans le parc et hors du parc historique.

Le Wat Chang Lom

si satchanalai si satchanalai

si satchanalai

si satchanalai

Wat Chang Lom

Avec son stupa en forme de cloche dont la base est entourée de 39 statue d’éléphants,  c’est le plus beau temple du parc historique de Si Satchanalai. Sur la plateforme du stupa, se trouve des lucarnes accueillant des Bouddhas assis en stuc assez abîmés mais sur la face arrière du temples, ils sont complets ou presque.

 

Le Wat Chedi Chet Taeo

si satchanalai

Wat Chedi Chet Taeo

Situé juste en face du Wat Chang Lom, ce grand temple vous accueille avec un joli relief de Bouddha assis sur un serpent Naga. Son nom indique que le temple possède 7 rangées de chedis. Ce serait le temple où les reliques des crémations de la famille royale de Sukhothai sont conservées.

si satchanalai

 

Le Wat Khao Phanom Phloeng

si satchanalai

Un peu plus loin, via un long escalier, on accède au temple Wat Khao Phanom Phloeng et son joli Bouddha de pierre installé dans les ruines d’un vihara (hall) derrière lequel se trouve un chedi.

Vous commencerez sûrement, selon la saison, à entendre et voir beaucoup de cigognes dans les arbres comme ce fut mon cas (je l’ai visité le parc le 29 novembre) mais c’est surtout sur le petit chemin derrière le temple qui mène au Wat Khao Suwan Khiri que vous verrez de très nombreux nids dans les arbres et des cigognes perchées. Elles étaient très très très nombreuses. Je pense que c’était le moment où les cigogneaux commencent à apprendre à s’envoler du nid.

 

Le Wat Khao Suwan Khiri

si satchanalai

On accède donc à ce temple via le chemin derrière le chedi du Wat Khao Phanom Phloeng. Quelques nouvelles marches à gravir et on arrive à l’immense chedi du pierre, élément principal et impressionnant de ce temple au sommet duquel on peut observer des Bouddhas marchants en stuc.

 

Le Wat Nang Phaya 

C’est le premier temple que vous verrez après être entrés par l’entrée principale du parc historique, celle avec le parking, les restaurants (comptez autour de 40-50 THB pour un plat) et le loueur de vélo.

si satchanalai

Wat Nang Phaya

Le vihara possède sur une de ses façades extérieures encore un petit bout de décoration en stuc. Derrière se trouve un chedi en forme de cloche qui était lui aussi entouré de statues d’éléphants.

Il y a quelques autres temples dans l’enceinte du parc. Je vous ai cités ici les plus importants.

 

Le Wat Phra Si Rattana Mahathat

Le Wat Phra Si Ratana Mahathat Chaliang est situé en dehors du parc historique à environ 3 kilomètres de l’entrée. Vous ne le raterez pas si vous suivez mes conseils pour venir à Si Satchanalai depuis Sukhothai (article publié demain) mais sinon faîtes le détour, ça vaut vraiment le coup !

C’est mon gros coup de coeur de Si Satchanalai et beaucoup de monde passe à côté.

Le premier élément qu’on remarque de ce grand temple, c’est son magnifique prang de style khmer. On peut gravier jusqu’à à son milieu via un escalier abrupt. Devant, se trouvent les restes d’un vihara avec un Bouddha assis et à sa droite un bouddha marchant.

si satchanalai

Derrière, se trouvent les ruines d’un chedi sur lequel on peut également monté via un escalier raide et sans rampe mais d’en haut, vous avez une vue imprenable le prang.

Enfin à l’arrière, vous trouverez un Bouddha debout enfermé dans un mondop et un autre vihara avec des statues de Bouddhas de bout.

L’entrée du temple coûte 20 THB. Il y aussi un petit musée gratuit au fond du parking sur la gauche.

Maintenant que je vous ai donné envie d’aller à Si Satchanalai, il faudra attendre mon article de demain pour savoir comment y aller en bus depuis Sukhothai. Oui, j’aime ménager le suspens ! 😉

 


Les plus beaux temples du parc historique de Sukhothai

Share This:

Le parc historique de Sukhothai est un endroit que je recommande depuis des années mais sur le site je parle du site en général sans rentrer dans le détail des temples les plus beaux ou intéressants partie par partie (le parc est divisé en 3 parties pour lesquelles il faut à chaque fois acheter un billet d’entrée). Un manque que je répare aujourd’hui avec cet article 😉

Wat Si Chum

Wat Si Chum à Sukhothai

Les plus beaux temples de la partie centrale

La partie centrale du parc historique du Sukhothai est assurément la plus intéressante. La totalité de ces temples sont à visiter sans faute. C’est là que vous trouverez les plus de Bouddhas de pierre.

Le Wat Mahathat

Sukhothai

Wat Mahathat

C’est le plus grand temple de cette partie du parc. Il possède le Bouddha dont la photo est probablement la plus utilisée pour illustrer Sukhothai. Il possède ce Bouddha assis donc ainsi qu’un Bouddha debout dans un mondop, et plusieurs autres jolies statues de Bouddha. Devant se trouve un étang qui avec l’ensemble du Wat Mahathat derrière fait une jolie vue d’ensemble.

 

Le Wat Sa Si

Sukhothai parc historique

Le Bouddha du Wat Sa Si à Sukhothai

Ce temple un peu plus en périphérie est situé sur un îlot, il possède un joli Bouddha recouvert de stuc blanc et un chedi, on remarque aussi sa superbe statue de Bouddha marchant. C’est là qu’ont lieu les petits spectacles de sons et lumières gratuits donnés parfois dans le parc ainsi que celui qui clôture chaque soirée du festival de Loy Krathong à Sukhothai.

 

Le Wat Si Sawai

sukhothai Wat Si Sawai

Wat Si Sawai

Avec ces 3 prangs (tours) de style khmers, son style dénote un peu des autres temples de la partie centrale. Très photogéniques, on y voit encore, sur leurs linteaux et angles un peu des décorations originelles .

 

Le Wat Tra Phang Ngoen

Sukhothai Wat Trapang Ngoen

Wat Trapang Ngoen

Situé à l’arrière de la partie centrale, il est parfois oublié des visiteurs, pourtant, c’est un de mes chouchous. On est accueilli par un Bouddha marchant puis on arrive aux ruines du vihara avec son Bouddha blanc au stuc craquelé, visage souriant. Et derrière le chedi, possède des lucarnes avec des reliefs sur chaque face représentant des Bouddhas debout.

 

Les plus beaux temples de la partie Nord

Contrairement aux deux autres, la partie Nord n’a pas de zone vraiment délimitée dans laquelle on ne pénètre qu’après avoir acheté un ticket d’entrée (100 THB + 10 THB si vous avez un vélo). Les billets ne sont vendus qu’à l’entrée de ses temples les plus importants.

 

Le Wat Si Chum

Wat Si Chum

Wat Si Chum à Sukhothai

C’est mon gros coeur de Suhothai et malheureusement un temple raté par pas mal de monde car hors de la partie centrale. Avec son immense Bouddha assis de pierre et son visage appaisant et souriant qui vous regarde arriver de loin à travers l’ouverture du du hall qui l’abrite, le Wat Si Chum est un lieu que vous aurez du mal à quitter.

 

Le Wat Phra Pai Luang

Sukhothai Wat Phra Pai Luang

Wat Phra Pai Luang

C’est le plus grand temple de cette partie du parc. Situé sur un îlot au milieu d’un réservoir, il possède un joli prang de style khmer encore en bon état alors que les 2 autres sont écroulés. On y voit aussi dans les ruines du reste du temple, les traces d’un Bouddha couché, d’un Bouddha marchant et d’un Bouddha debout.

 

Le Wat Sorasak

sukhothai wat surasak

Wat Sorasak

Joli petit temple avec un chedi dont la base est entourée de statues d’éléphants reconstituées, il peut être une étape entre la partie centrale et la partie Nord.

 

Les plus beaux temple de la partie forestière

Appelée « Forestry site » sur les panneaux, c’est la partie Ouest du parc historique de Sukhothai. Son temple le plus remarquable est le Wat Saphan Hin et son Buddha debout. C’est le premier que l’on voit, 350 mètres après le guichet de l’entrée.

 

Le Wat Saphan Hin

sukhothai Wat Saphan Hin

Wat Saphan Hin

On accède à ce temple installé sur une petite colline après une courte ascension sur un chemin de pierre qui lui a donné son nom (« saphan hin » signifie pont de pierre). Le Bouddha debout à son sommet maintenant restauré est superbe. On y a aussi une vue un peu dominante sur la campagne environnante.

Dans cette partie, il y a quelques autres temples que je trouve intéressants comme le Wat Phra Bat Noi et son immense chedi dont il en reste que la moitié mais qui reste impressionnant, le Wat Chedi Ngam, le Wat Mangkon ou le Wat Tuk.

sukhothai Wat Chedi Ngarm

Wat Chedi Ngarm

sukhothai Wat Mangorn

Wat Mangorn

Voilà, pour un tour assez complet du parc historique de Sukhothai. Cela se fait très bien à vélo en une journée mais en démarrant tôt le matin. En général, la meilleure lumière pour les photos est vers 10h30-11h, le moment idéal donc pour visiter la partie centrale.

La location d’un vélo coûte 30 THB pour la journée entière et vous aurez à payer 10 THB pour votre vélo à l’entrée de chaque partie.

A noter que pour en savoir plus sur les temples visités, vous avez sur beaucoup d’entre eux un panneau avec un QR code à scanner qui vous permet d’accéder à une vidéo expliquant en français l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le temple (il faut un forfait avec internet car ce sont des vidéos Youtube).

visiter sukhohtai en français

Pour profiter au maximum du parc historique, vous pouvez séjourner directement près de l’entrée principale. je vous donnais toutes les informations pour ça et quelques bonnes adresses dans mon article « Dormir près du parc historique de Sukhothai ».


Thaïlande : mes découvertes coups de coeur 2017

Share This:

A la fi du mois, l’année 2017 va s’achever et laisser la place à 2018, c’est donc l’heure du bilan, le moment de regarder en arrière mes visites et découvertes de ces douze derniers mois et de vous livrer ici mes coups de coeur, entre nouveautés, lieux que je voulais voir depuis longtemps et qui ne m’ont pas déçu et endroits que j’ai retrouvés avec grand plaisir. Bref, voici mes coups de coeur 2017 en Thaïlande. Je commence dans cet article par mes découvertes de cette année.

thailande 2017

Mes découvertes coups de coeur2017 en Thaïlande

 

Evasion Karen

Plus le groupe Facebook grandissait plus j’entendais parler de Pauline Evasion Karen et des séjours qu’elle proposait dans le village Karen de son marin au coeur des montagnes de la province de Chiang Mai. Alors quand elle m’a envoyé un mail pour m’inviter à vivre cette expérience unique, j’ai pas hésité une seconde !

Ce week-end a comblé ce petit rêve, pour ne pas dire cette petite jalousie, que j’avais en voyant l’émission « Rendez-vous en terre inconnue » car c’est un peu ça que j’ai vécu là-haut. Et en plus, j’ai eu la chance d’y être au moment de la repique du riz dans les rizières en terrasses du village. 

-> vous pouvez contacter Pauline via sa page Facebook

 

Le Wat Chalerm Prakiat

Ce temple perché, je l’avais vu furtivement sur une vidéo de promotion de la TAT (Autorité Touristique de Thaïlande). J’avais eu du mal à l’identifier mais une fois que j’ai trouvé où c’était, c’était sûr que j’irai un jour. Et ça aussi, je l’ai fait cette année.

Il faut dire que ce temple perché sur les pics d’une montagne est à 2h30 de voiture de Chiang Mai. Pas si loin et magnifique pour les vues qu’il offre par temps dégagé.

-> vous pouvez retrouvez toutes les infos sur ce temple ICI

 

Baan Pa Pong Piang

Les rizières en terrasses de Ban Pa Pong Piang dans les montagnes du Doi Inthanon à 1h30 de Chiang Mai étaient sur ma liste depuis très longtemps, donc pas vraiment une découverte mais jusque là, je n’y avais pas été. J’avais préparé ma venue là-haut il y a 3 ans mais une sécheresse exceptionnelle avait perturbé mes plans. Cette année, j’y suis enfin allé. Certes un peu plus tard que j’aurais aimé, et donc après le moment avec les reflets du ciel dans l’eau des rizières mais j’ai eu droit à ce spectacle en passant mon week-end avec Evasion Karen et même avec le riz plus grand et plus développé, ça reste un endroit magnifique, un peu coupé du monde.

-> vous pouvez retrouvez toutes les infos sur Ban Pa Pong Piang ICI

 

L’île de Koh Taen (Koh Samui)

La petite île de Koh Taen, au large de Koh Samui est une destination sympathique pour une après-midi voire une journée plage, sortie en mer et snorkeling. En fait, on parle de Koh Taen mais c’est Koh Taen et notamment le récif qui la longe, joli spot de snorkeling et Koh Matsum et son lagon qui composent cette excursion que vous pouvez faire par vous-même en embauchant un longtail boat ou via une agence pour une journée plus remplie et encore plus intéressante. Koh Samui Insolite le propose.

-> vous pouvez retrouver plus d’infos sur Koh Taen ICI

 

Chiang Dao

Je ne m’étais pas encore aventuré vers Chiang Dao à 1h30 de route au Nord de Chiang Mai. Un oubli réparé en juillet dernier. Et je dois dire que mon petit week-end dans cette province est un de mes très bons souvenirs de cette année. Entre les grottes, les temples perchés, les cascades et sources chaudes, la montagne et les rizières où je me suis fait inviter à participer à la repique des plants de riz, j’ai vraiment adoré ces deux jours.

Je pense que j’y ai été au meilleur moment de l’année, pendant la saison des pluies. C’est d’ailleurs, à mon humble avis le meilleur moment pour visiter le Nord de la Thaïlande comme je l’expliquais dans cet article.

-> vous pouvez retrouver toute »s les infos pour visiter Chiang Dao ICI

 

Le Festival des Fusées de Yasothon

Là encore, je connais ce festival depuis longtemps de réputation mais cette année, je suis allé voir par moi-même et outre le côté ludique de lancement des fusées le dimanche, la grande parade et les quelques autres animations sont vraiment grandioses !

Le seul hic a été de trouver une chambre car je me suis décidé à la dernière minute 😉

-> vous pouvez retrouver toutes les infos sur Yasothon ICI

 

Le Temple Bleu de Chiang Rai

Ce temple fut une complète découverte et même presque fortuite. Voyant le panneau sur la route, j’ai fait un crochet comme je fais de temps en temps juste pour voir. Il faut dire que le Wat Rong Suea Ten, son vrai nom, est encore en travaux et pas encore très connu mais ça ne va pas durer tant il est magnifique surtout l’intérieur avec ses fresques bleues et son Bouddha blanc.

-> vous pouvez retrouver toutes les infos sur le Temple Bleu ICI

Voilà, comme vous l’avez vu, j’ai partagé toutes ces découvertes et mes autres coups de coeur  que je vous dévoilerai dans un prochain article, en vidéo sur ma chaîne Youtube à laquelle je vous invite à vous abonner. Et je vous donne rendez-vous en 2018 pour de nouvelles découvertes !


Chiang Mai une province très photogénique

Share This:

Chiang Mai, la Rose du Nord est assurément une destination à ne pas rater lors d’un voyage en Thaïlande. Moi qui aime faire de belles photos, j’ai fait beaucoup de mes plus beaux clichés dans cette province montagneuse, riche de superbes paysages, de traditions, d’histoire et qui organise de magnifiques cérémonies notamment lors du festival de Loy Krathong au moins de novembre.

rizières terrasses thailande

Rizières en terrasses

 

La ville de Chiang Mai

La ville est connue pour ses plus de 300 temples, son style architectural et sa culture Lanna et pour ses douves qui entourent d’un carré la « vieille ville » avec ses remparts dont il reste surtout des portes, la plus connue étant la Thapae Gate.

Bouddha du Wat Pan Tao

Bouddha du Wat Pan Tao

 

silver temple chiang mai

Temple d’argent (Wat Sri Suphan)

wat-palad-novie-monks

 

Un peu en dehors de la ville…

Un peu en dehors de Chiang Mai, se trouve l’emblématique temple du Doi Suthep qui domine la ville sur sa colline ainsi que quelques autres endroits très photogéniques…

doi suthep chiang mai

Wat Phra That Doi Suthep

wat-saket-3

Wat Saket

doi-saket-1

Wat Saket

doi-saket-chiang-mai-2

Wat Saket

wat palad chiang mai

Le Wat Palad est un petit temple forestier bien agréable

rajapruek chiang mai

Pavillon royal du Rajapruek Royal Floral Garden

rajapruek-royal-pavilion

 

Les montagnes de Chiang Mai

La province compte plusieurs montagnes dont le Doi Inthanon, plus haut sommet de Thaïlande. Dans les montagnes se trouvent plusieurs villages de « hilltribes » (tribus des montagnes). Elles sont aussi le terrain de nombreux treks, offrant des passages magnifiques surtout pendant la saison des pluies. Les rizières en terrasses y sont aussi superbes et très photogéniques…

rizieres-montagnes-thailande

Le rizières en terrasses juste après la repique du riz

chiang mai rizieres terrasses

Ban Pa Pong Piang mi-septembre

 

Les festivals de Chiang Mai

Les festival le plus photogénique de Chiang Mai est assurément le Yee Peng et Loy Krathong en festival (date selon le calendrier lunaire) mais pour chaque fête bouddhiste la ville a de superbes cérémonies ou célébrations.

yi peng festival

Yee Peng Festival

wat pan tao loy krathong

Cérémonie Wat Pan Tao

loy krathong 2017 chiang mai

Allumage de bougies entourant la vieille ville

yee peng chiang mai

Yee Peng Festival

Voilà, pour un petit best of de mes photos de Chiang Mai et ses environs. Vous pouvez retrouver toutes les infos sur la plupart des endroits que je montre dans cet article sur la page des visites à faire à Chiang Mai.


Visiter la plus belle mer de lotus de Thaïlande

Share This:

La saison de floraison des lotus vient de commencer et avec elle de nouveaux lieux éphémères à visiter en Thaïlande voient le jour pour quelques mois : les mers de lotus, ces lacs ou étangs qui se couvrent de ses fleurs si symboliques dans la religion bouddhiste. Le plus bel endroit, ou du moins le plus réputé, pour voir ce magnifique spectacle que nous offre la nature, c’est le Nong Han Kumphawapi Lake près d’Udon Thani dans la Nord-est de la Thaïlande, région appelée l’Issan.

lac-lotues-roses-thailande

Photo : TAT

 

Une mer de lotus roses

Le Nong Han Kumphawapi Lake est le lieu le plus connu pour aller naviguer au milieu d’une mer de lotus roses en Thaïlande. Je n’y suis pas encore allé mais c’est sur ma liste depuis fort longtemps, je tenterai probablement de le visiter cette année.

Cette année (2017), la floraison vient de commencer. Elle dure en général jusqu’à mars mais la meilleure période, celle où vous avez le plus de lotus en fleurs, c’est décembre-janvier.

lac lotus udon thani

Photo: Youtube

Les bateaux emmenant les touristes pour voir les lotus partent de Ban Diem dans le district de Kumphawapi à 50 km de Udon Thani. Ils sont gérés par la population locale qui propose plusieurs formules:

  • location d’un bateau complet de 300 à 500 THB selon sa taille et la durée
  • place sur un bateau avec d’autres passagers à 150 THB par personne

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Mr. Prisit Sukrom de la Red Lotus Sea Boat service association (Tel: 083 349 5673 (mobile)) ou le Kumphawapi district office (Tel: 042 334 446)

 

Comment se rendre au Red Lotus Lake d’Udon Thani ?

Situé à une cinquantaine de kilomètres d’Udon Thani dans le Nord-est du pays, le lac n’est apparemment pas facile à rejoindre en transports en commun, le mieux et d’être véhiculé ou d’embaucher une voiture avec chauffeur ou alors passer par une agence locale qui peut vous proposer l’excursion.

 

En bus

Pour aller au Nong Han Lake, depuis le Terminal des bus numéro 1 d’Udon Thani, vous pouvez prendre le bus pour Wangsammo et descendre à Kumphawapi. Le voyage dure 1 heure environ pour un prix d’une trentaine de bahts et un départ toutes les heures. 

 

En train

Sinon, la gare la plus proche est la minuscule station locale de Huay Sam Phat, à environ 30 km d’Udon Thani. Seuls les trains locaux les plus lents s’y arrêtent et seulement pour quelques secondes, donc soyez prêts !

Comme dit, je n’ai pas testé car n’y suis pas encore allé mais je vous donne les informations que j’ai rassemblées pour y aller. Informations que je testerai et confirmerai quand j’irai…

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le TAT Office de Udon Thani au 042 325 406. Mais le plus pratique reste de venir avec un véhicule de location (avec ou sans chauffeur) ou avec une agence.

 

Les autres mers de lotus en Thaïlande

Si le lac près d’Udon Thani est le plus prisé, il y a beaucoup d’autres endroits en Thaïlande où vous pouvez observer la floraison des lotus bien évidemment.

En voici quelques uns : 

  • Ngong Lerng, Beung Kan (un peu dans le même coin mais plus au Nord)
  •  Ban Don Plao, Amphoe Ban Luem dans la province de Nakhon Ratchasima
  • Talay Noï près de Phatthalung
  • il y a aussi un lac dans la province de Nakhon Phanom ,ais je n’ai aps réussi à retrouver son nom

J’en profite pour rappeler, que c’est également al saison de floraison des tournesols avec plusieurs endroits avec des vues superbes notamment dans les montagnes du Nord (voir mon article sur la saison des tournesols en Thaïlande).

 


Une journée de visite au Doi Suthep (Chiang Mai)

Share This:

Le temple Wat Phra That Doi Suthep est assurément LE temple à visiter absolument quand on vient à Chiang Mai. Dans cet article, je vous propose un petit circuit à faire pour aller le découvrir ou redécouvrir tout en visitant en route et un peu plus loin d’autres endroits moins connus. Circuit qui a été approuvé hier par ma mère qui est venu me rendre visite ;). A faire dans l’ordre ou le désordre…

doi suthep chiang mai

Wat Phra That Doi Suthep

 

Le Wat Phra That Doi Suthep

Je commence par vous présenter ce temple car tout le monde ne le connaît peut-être pas encore.

Perché sur une colline, le temple domine Chiang Mai et offre une vue imprenable sur la ville et son aéroport. C’est un des plus beaux temples bouddhistes du pays avec un superbe chedi doré en son centre. On y accède par une route de 11 kilomètres qui monte sur la montagne Doï Suthep, il y a service de voiture rouge qui part depuis l’université de Chiang Mai (40 THB par personne / 50 THB pour redescendre jusqu’à la Thapae Gate).

doi suthep chiang mai

Une fois en haut, un long escalier Naga, escalier dont les rampes sont des nagas vous mène au temple (il y a aussi un système d’ascenseur mais chut ;)).

chiang-mai-doi-suthep-prior

Ce temple est à la fois beaucoup visité par les touristes étrangers et très fréquenté par les fidèles. Vous pourrez y voir beaucoup des rituels bouddhistes et pourrez vous faire bénir par un moine avant d’aller profiter de la vue.

-> Pour plus d’infos sur ce temple plus d’infos sur ce temple, cliquez ici

 

Le Bhubing Palace

4 kilomètres plus loin, se trouve le Bhubing Palace, résidence royale d’hiver que l’on vient visiter, non pas pour ses bâtiments mais pour son jardin plus ou moins fleuri selon la saison. Il est notamment réputé pour ses roses (pas en fleurs en ce moment).

Les bâtiments de la résidence royale ne sont pas accessibles au public mais on peut se balader dans un petit sentier à travers une petite jungle, puis remonter jusqu’au réservoir, plan d’eau bordée d’un parterre de fleur avec plus loin un arbres gigantesque. 

bhubong palace garden

bhubing palace

chiang-mai-bhubing-palace-

L’endroit est souvent frais et dans la brume comme ce fut le cas hier avec 19°C. Moi, c’est probablement comme ça que je le préfère.

hiver chiang mai

Pour venir depuis le Wat Phra That Doi Suthep, il suffit de prendre une voiture rouge. Elles proposent de vous y emmener pour 40 THB ‘et partent quand elles sont suffisamment de passagers.

 

Le Wat Palad

En redescendant vers la ville, 4-5 kilomètres avant le pied du Doi Suthep, se trouve la Wat Palad, un temple forestier qui est probablement un des mes chouchous à Chiang Mai. Ce fut notre étape suivante après avoir mangé un Khao Soi, plat typique de la cuisine thaïlandaise du Nord, dans un des restaurant au bord du parking du Bhubing Palace.

wat palad chiang mai

Le Wat Palad est un petit temple forestier bien agréable

Dans ce temple, j’aime le subtile mélange entre les éléments du temple et la nature. Et il y a plein de petits détails, de petites statues différentes et une cascade parfois à sec mais qui en ce moment ,comme on sort de la saison des pluies, a bien de l’eau.

wat palad

Il y a un ruisseau puis un bassin en amont pour retenir un peu l’eau qui dévale ensuite sur les rochers, une eau bien fraîche, je peux vous le garantir, j’ai un peu marché pieds nus dedans 😉

chiang mai wat palad

Et au fond, on voit un peu la ville au loin…

wat palad

Vue sur Chiang Mai

-> Pour plus d’infos sur ce temple plus d’infos sur ce temple, cliquez ici

 

La cascade de Huay Kaew

En continuant la descente vers la ville, juste au pied de la montagne, se trouve le Wat Kruba Sivichai et au fond de son parking, le chemin d’accès à la Huay Kaew Waterfall, cascade la plus facilement accessible depuis la ville de Chiang Mai.

huay-kaew-waterfall

Jolie et rafraîchissante, on peut y tremper les pieds voir y patauger. Sympa pour les enfants quand il y a de l’eau, là aussi ça dépend de la saison. On n’y a fait un passage éclair car on est restés assez longtemps au Wat Palad dont on a eu du mal à partir.

-> Pour plus d’infos sur cette cascade, cliquez ici

 

La Saturday Walking Street

Comme on était samedi, on a a fini la journée à la Walking Street du samedi qui se tient sur Wualai Road. Un grand marché de nuit où l’on trouve de quoi acheter plein de souvenirs, habits, produits artisanaux, bijoux en argent (le travail de l’argent est la spécialité des artisans de ce quartier), peintures, sacs… et de quoi manger.

temple argent chiang mai

Mais le point marquant a été le passage au Temple d’Argent voisin où chaque samedi soir il se passe beaucoup de choses. On a pu assister à un spectacle de percussions traditionnelles, à l’enroulage autour du chedi du temple d’un long chemin de tissu sur lequel les visiteurs avaient pu préalablement écrire un voeu ou juste leurs noms, aux chants des moines et à une cérémonie à la bougie avec 3 tours autour de la pagode d’argent conduite par les moines qui ont ensuite collecté les offrandes avant de chanter avec la foule une chanson en hommage au Roi Bhumibol, décédé l’année dernière, et de bénir les fidèles.

ceremonie bougies chiang mai don moines chiang mai

Et puis évidemment, on est ensuite allé manger en se composant notre dîner au grès des stands avant de s’installer à une table pour le déguster.

> Pour plus d’infos sur la Walking Street du samedi, cliquez ici

Voilà qui concluait parfaitement une journée comme vous ne pouvez pas en faire en voyageant avec les tours opérateurs. Une journée qui pour moi comporte beaucoup de ce que j’aime à Chiang Mai, la nature, les temples et les rituels bouddhistes et les marchés de nuit bien sûr !

Evidemment, tout cela n’est qu’une suggestion, certains auront envie de rajouter une visite au zoo aux pieds du Doi Suthep, près de l’université ou d’aller voir les villages des tribus des montagnes à Doi Pui que proposent les chauffeurs des voitures rouges devant le temple du Doi Suthep (personnellement ces villages m’avaient un peu déçu quand j’y avais été surtout le premier). 

Si vous avez des questions sur ce petit circuit ou sur le voyage en général, n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook « Thaïlande : questions/réponses ».

 

 

 


Passer l’après-midi au Grand Canyon de Chiang Mai

Share This:

Hier, il faisait beau et chaud, le soleil tapait, j’avais envie de me baigner pour me rafraîchir mais j’aime pas trop les piscines. A Chiang Mai y a pas la mer mais y a presque pareil,  « same same but different » comme on dit, le Grand Canyon, rempli d’eau douce. C’est là, que j’ai passé l’après-midi hier…

grand canyon chiang mai

 

Le Grand Canyon de Chiang Mai

Le Grand Canyon, le plus connu de Chiang Mai, c’est le Hang Dong Grand Canyon mais il y aussi le Pha Chor Canyon à qui j’essaierai aussi de rendre une petite visite bientôt mais sans ma serviette car dans ce canyon-là, on ne peut pas faire trempette 😉

Pour se baigner, c’est au Hang Dong Grand Canyon qu’il faut aller. Rempli d’eau, l’endroit est séparé en deux avec d’un côté, le Grand Canyon « classique » dont l’entrée coûte 100 THB (là où je suis allé) et un peu plus loin le Grand Canyon Waterpark plus festif et plus cher, l’entrée y coûte 350 THB. Il a été ouvert il n’y a pas si longtemps.

entree grand canyon chiang mai

 

Activités nautique et zippeline

Ici, je ne parle du parc à 100 THB. Une fois le prix de l’entrée réglé, on vous remet (gratuitement) un gilet de sauvetage obligatoire ici dés qu’on est dans l’eau et une jolie petite ombrelle pour vous protéger du soleil.

chaing mai grand canyon

Puis vous voilà devant le canyon et ses bassins séparés par des cloisons de roches. Dans le bassin principal, le plus grand, vous pouvez plonger depuis la (petite) falaise d’une hauteur de 7,5 mètres dans une eau de 25 mètres de profondeur sous la surveillance et les consignes de 3 membres du staff.

Et en continuant après le spot de plongée et son échelle de cordes pour remonter, vous marchez au sommet d’un des murs de roche du canyon… sur une courte distance pendant laquelle on arrive un peu à oublier qu’on est dans un petit coin de nature très aménagé.

grand canyon chiang mai

C’est dans ce coin-là que se trouvent le bar, le restaurant et les toilettes. Comptez entre 60 et 90 THB pour une boisson ou 20-25 Bahts pour une cannette ou bouteille. Côté nourriture, on est plus entre 85 et 160 THB. A gauche de l’entrée, vous avez un petit restaurant plus modeste moins cher.

Plus loin, de l’autre côté, vous, vous pouvez descendre et accéder à l’eau de manière plus progressive et attraper une grosse bouée ou une planche de paddle pour vous installer dessus  ou simplement nager. L’eau est rafraîchissante mais pas froide et vite profonde, d’où l’obligation de porter un gilet de sauvetage.

hang dong grand canyon chiang mai

Pas facile de trouver de l’ombre, une fois dans l’eau, par contre. Pas un arbre évidemment. Seule la paroi rocheuse qui sépare l’endroit du Grand Canyon Waterpark voisin projette un mince couloir d’ombre… dans lequel, j’ai passé le plus clair de mon temps de baignade, regardant d’autres visiteurs confortablement installés sur leur bouée noire rougir et d’autres dériver sur leur baudruche avec l’ombrelle qu’on leur a remise à l’entrée.

Et au-dessus de cette foule de baigneurs ou dériveurs sur bouée ou planches quasi exclusivement étrangers, très peu de Thaïs semblent venir ici, on entendait parfois le bourdonnement parfois accompagné de cris de la zippeline tendue au-dessus du canyon sur laquelle quelqu’un s’élançait (300 THB pour un aller-retour) et d’autres cris ponctués par un grand plouf du côté de la plateforme des plongeurs.

zippeline canyon chiang mai

 

Le Grand Canyon Waterpark

Après m’être séché et changé, je suis allé jeter un coup d’oeil rapide au Waterpark et faire une photo à travers la palissade. Le parc aquatique a plus d’éléments gonflables et un trampoline (qui a causé 2 accidents graves) et d’une manière générale plus d’activités possible donc de quoi s’éclater plus mais il y a eu quelques accidents qui ont entaché sa réputation.

grand canyon waterpark chiang mai

Plus d’infos sur la page Facebook du Grand Canyon Waterpark

 

Comment venir ?

Moi, je suis venu en voiture mais venir en scooter depuis Chiang Mai est également facile. Ca prend autour de 40 minutes.

Evidemment, les fameuses voitures rouges de Chiang Mai peuvent vous y emmener mais pour ça il faudra en privatiser une. Et pour le retour, il suffit d’aller demander à la réception, il y a plusieurs voitures rouges qui attendent dehors. Comptez autour de 600 THB. Plus vous êtes nombreux plus c’est intéressant car le prix est normalement par trajet et pas par personne.

 

Un café avec vue

Si vous êtes véhiculés, vous pouvez faire comme moi et continuer ensuite sur la route plus loin que le waterpark, puis tourner à droite et monter un peu sur la colline. Vous arriverez, après une dizaine de minutes, au Phufinn Doi & Terrasse, un café qui offre un joli décor avec une magnifique vue sur la vallée et les montagnes.

phufinn doi terrace

phufinn cafe

Ils servent des boisons chaudes et fraîches et de très bons gâteaux (95 à 160 THB) et glaces et avec quelques créations étonnantes comme leur pastèque glacée. Un bel endroit pour finir l’après-midi avant de retourner sur Chiang Mai.

phufinn cafe

Il y a aussi un autre Phufinn Lake lui au bord de l’eau que je ne suis pas allé voir, j’avais envie de prendre de la hauteur, mais qui a l’air sympathique également

Voilà, c’était une après-midi baignade au Grand Canyon de Chiang Mai. Je préfère largement l’endroit à une piscine et on peut mieux y nager que dans une cascade. Dommage l’absence d’ombre par contre… Les gens viennent bien plus nombreux l’après-midi que le matin.

Bien sûr, je publierai bientôt une vidéo sur tout ça sur ma chaîne Youtube !

Grand Canyon Chiang Mai
Ouvert tous les jours de 9h à 18
Facebook : www.facebook.com/Grandcanyonchiangmai-632463043626278/

 


5 escapades au départ de Chiang Mai

Share This:

Si à Chiang Mai même vous avez déjà de quoi vous occuper avec entre autres de très nombreux temples, des marchés de nuits, des cours de cuisine… autour de la capitale du Nord aussi, il y a beaucoup d’endroits sympathiques à découvrir lors d’escapades de quelques jours. Voici cinq escapades au départ de Chiang Mai.

rizières thailande

Rizières dans les montagnes près de Chiang Mai

 

Chiang Dao

A 1h30 de route de Chiang Mai, Chiang Dao est assurément une de mes destinations week-end préférées autour de Chiang Mai. Pas la ville en elle-même qui ne présente que peu d’intérêt mais la vallée et ses paysages de rizières et les montagnes avec des treks, des temples perchés, des grottes, des cascades et des sources chaudes. 

Chiang Dao caves Chiang DaoChiang Dao

La saison idéale pour s’aventurer par là-haut est la saison des pluies quand le riz est planté, la nature verte et les cascades ont à nouveau un peu de débit. Par contre, mieux vaut être véhiculé pour vraiment en profiter car s’il y a plein de lieux intéressants, ils ne sont pas accessibles en transports en commun pour la plupart.

-> Vous retrouverez ici plus de détails sur Chiang Dao et ses visites

 

Evasion Karen

Ne cherchez pas « Evasion Karen » sur les panneaux de signalisation, ce n’est pas un lieu-dit mais le nom de la petite structure crée par Pauline, une Française, pour permettre aux voyageurs en quête de tourisme à taille humaine de passer quelques jours dans le village Karen de son mari dans les montagnes près de Chiang Mai et de partager la vie simple et proche de la nature des habitants. Une sorte de « Rendez-vous en terre inconnue » en Thaïlande qui fera certainement partie des moments inoubliables de votre voyage.

rizières terrasse chiang mai evasion karen chiang maievasion karen chiang mai

-> Vous retrouverez ici le récit de mon trop court week-end là-haut

 

Chiang Rai

A 3 heures de bus de Chiang Mai, Chiang Raï est déjà une ville très intéressante à visiter en elle-même avec quelques kilomètres avant d’entrer dans la cité, l’étonnant et fascinant Temple Blanc et une peu en périphérie le Temple Bleu et la Maison Noire. Une affaire de couleurs, quoi ;). Les temples en ville, Wat Phra Kaew, Wat Phra Singha et Wat Ched Yod en tête, sont superbes, certainement parmi les plus beaux du Nord de la Thaïlande. Le marché de nuit et les Walking Streets du week-end sont également des rendez-vous à ne pas manquer, le soir, à Chiang Raï.

temple blanc chiang raichiang rai chiang rai temple bleu

Et autour de Chiang Raï dans la campagne et les montagnes, il y a également beaucoup de choses à découvrir: plantation de thé, sommets avec des vues à couper le souffle, la fameux Triangle d’Or, des sources chaudes, sanctuaire d’éléphants… Vous ne vous ennuierez pas. Je retournerai d’ailleurs bientôt dans la province pour explorer plus à fond ce qu’il y a autour de la ville de Chiang Rai.

-> Vous retrouverez ici plus de détails pour visiter Chiang Raï

 

Paï

La petite ville montagnarde de Paï est clairement très touristique mais elle a su garder son âme et ne pas céder aux sirènes du bétonnage. Ainsi, à 100 mètres de la rue la plus animée de la ville, celle où s’installe chaque soir le marché de nuit, accessible via un pont en bambou, se trouvent des resorts de huttes très basiques à plus sophistiquées en pleine campagne.

canyon de paipai thailande

Peu de choses à visiter à Paï même, les temples de la ville ne sont pas les plus intéressants de Thaïlande mais autour beaucoup de lieux magnifiques où la nature est à l’honneur dont le plus étonnant à mon sens, le Canyon de Paï, mais aussi des cascades, des sources chaudes, la Lod Cave, les rizières… Bref, la nature et les montagnes. Et si vous un peu de temps, vous pouvez pousser jusqu’à Mae Hong Son.

-> Vous retrouverez ici plus de détails pour visiter Paï

 

Lampang

La ville de Lampang se trouve à 1h30 de route au Sud de Chiang Mai. Plus paisible, moins touristique, son bord de rivière vous séduira le soir avec ses reflets et sa longue Walking Street du week-end à proximité. La ville compte aussi de superbes temples de style Lanna parmi les plus importants historiquement du pays. Et à une vingtaine de kilomètres de Lampang se trouve le superbe temple fortifié Wat Phra That Lampang Luang. Il y a aussi depuis peu un pont en bambou à travers les rizières juste à côté de la highway. Et puis, une des particularités de Lampang, c’est que plus que le tuk-tuk, on peut s’y déplacer en carriole tirée par des chevaux. La seule petite difficulté à Lampang est de trouver un hôtel de qualité car beaucoup sont défraîchis, probablement car peu de touristes étrangers y font étape mais je vous en recommande deux sur le site.

wat-phra-kaew-don-tao-temple lampanglampang

Si vous venez par ici, gardez une journée pour partir à une soixantaine de kilomètres découvrir l’étonnant temple perché dont les éléments ont été disséminés sur les pics d’une montagne. Les vues y sont superbes !

Vous retrouverez ici plus de détails pour visiter Lampang

Bien évidemment, il y en a d’autres escapades possibles comme celle dans les rizières de Ban Pa Pong Piang (seulement pendant la saison du riz) et bien évidemment, vous pouvez cumuler en allant par exemple à Chiang Dao puis poursuivant jusqu’à Tha Ton pour ensuite prendre le bateau pour Chiang Rai et revenir ensuite sur Chiang Mai. Ici, ce ne sont que quelques suggestions car il y a de quoi faire autour de Chiang Mai !


Visiter le crématorium royal de Bangkok (2-30 novembre)

Share This:

Maintenant que la crémation du très regretté Roi Bhumibol a eu lieu, le crématorium construit spécialement pour la cérémonie accueillera une exposition qui permettra au public de visiter le monument sur lequel les artisans les plus talentueux du pays ont travaillé. Ces visites auront lieu du 2 au 30 novembre 2017, voici ce que vous devez savoir si vous désirez visiter le Crématorium Royal.

Les visites ont été prolongées jusqu’au 31 décembre 2017

crematorium royal bangkok

Photo : kingrama9.th

 

Visiter le crématorium du Roi Rama IX

Ces 4 semaines d’ouverture au public seront une occasion unique de le visiter. Et qui dit occasion unique, dit foule importante. Les autorités prévoient 100.000 visiteurs par jour sur la période. En grande majorité des Thaïlandais bien évidement.

Les visites seront ouvertes gratuitement quotidiennement de 7h à minuit du 2 au novembre 2017 inclus. Elles seront très encadrées et organisées pour pouvoir gérer la foule attendue et optimiser au maximum la capacité d’accueil.

Des quotas quotidiens par catégorie de visiteurs ont été décidés pour un total de 104.000 visiteurs par jour:

  • 80.000 Thaïlandais 
  • 15.000 étudiants
  • 8.000 visiteurs étrangers
  • 500 personnes âgées et handicapées
  • 500 moines bouddhistes

Il y aura 3 entrées, une pour le public « général », une pour les personnes handicapées et une pour les moines. Les visiteurs étrangers devront utiliser l’entrée proche du Ministère de la Défense (voir carte).

Mieux vaudra arriver très très tôt, probablement bien avant l’ouverture pour être sûr de faire partie des visiteurs autorisés à rentrer. Ensuite, il faudra attendre votre tour sous les grands haut-vents.

Chaque visiteur aura ensuite droit à 60 minutes pour visiter le monument. 15 minutes pour l’exposition installée devant le crématorium et 45 minutes pour visiter le crématorium lui-même et ses bâtiments autour. Une cloche retentira 5 minutes avant la fin de chaque cycle de visite.

Des spectacles culturels sont annoncés chaque jour notamment de 18h à 22h (mais il sera compliqué pour vous je pense de savoir exactement à quelle heure vous visiterez effectivement le monument).

Pour venir au crématorium des bus gratuits seront mis en place et partiront:

  • du Victory Monument
  • de la gare Hua Lamphong (côté station de métro MRT)
  • d’Ekkamai, le Terminal Est des bus de Bangkok
  • de Saï Taï Maï, le Terminal Sud des bus de Bangkok
  • de Mo CHit le Terminal Nord des bus de Bangkok.

Des ferries gratuits seront égalemetn disponibles tous les jours de 6h00 à 22h30 depuis la jetée de Rachanavik Sapha à l’auditorium de la Royal Navy de Thonburi jusqu’à la jetée de Nivej Woradit près du Grand Palais.

Ce sont les informations officielles communiquées jusque là, il y aura probablement des compléments d’informations. Je mettrai bien évidemment cette page à jour donc gardez la dans un coin et relisez la la veille de votre visite.

Source: Bangkok Post

Source: The Nation

 

Consignes pour les visiteurs

C’est un monument royal et funéraire donc évidemment, il y a quelques consignes de respect à suivre:

  • être habillé de manière classe et respectueuse. Pas besoin de porter du noir, la période de deuil national est terminée.

    Pour les hommes : chemise à manches et pas trop serré, pantalon long et pas de jeans, chaussures classes et pas de tongues ni de sandales.
    Pour les femmes: robe à manches, pas trop cintrée et transparente, jupe couvrant les genoux ou pantalons longs pas ajustés au corps, chaussures et pas de tongues ni de sandales.

  • avoir son passeport pour les points de contrôle de la sécurité
  • ne pas avoir d’objets tranchants ou pointus
  • visiter dans le calme et le recueillement
  • ne pas toucher les crématorium ou les éléments de l’exposition
  • ne pas marcher sur les plates bandes
  • interdiction de faire des vidéos lives sur les réseaux sociaux ou des selfies

Il semble aussi qu’il ne sera autorisé de faire des photos que dans certaines zones désignées et les visiteurs ne sont pas autorisés à monter sur le crématorium mais seulement à tourner autour.

crematorium royal thailande

Crématorium royal (illustration : kingrama9.th)

Le Crématorium Royal 

Le Crématorium Royal a été construit en un peu moins d’un an sur l’esplanade du Sanam Luang qui se trouve devant le Grand Palais à Bangkok et accueille traditionnellement toutes les cérémonies royales de la capitale. Construction temporaire, il représente symboliquement le Mont Meru qui dans la cosmologie bouddhiste marque le centre de l’univers, et est voué à être détruit. Le conserver, porterait malheur.

Autour, il y a plusieurs pavillons:

  • le Pavillon du Mérite Royal ou Phra Thinang Song Tham dont l’exposition illustre la biographie de Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej et ses projets royaux dans toutes les régions du pays.
  • Des Pavillons des représentants du gouvernement ou Sala Luk Khun dont l’exposition illustrera la construction du Crématorium Royal, la rénovation des chars royaux et des palanquins, ainsi que l’inclusion d’œuvres architecturales et de créations artistiques.

Il y a beaucoup à dire sur ce monument et sa construction ainsi que sur la tradition des funérailles royales et processions que vous avez pu voir ses deux derniers jours. Elle remonte au Royaume d’Ayutthaya. Si vous êtes intéressés et lisez l’Anglais, je vous invite à consulter le site officiel des cérémonies, très complet sur le sujet.

Rien d’officiel bien sûr mais je ne serais pas étonné si une prolongation des dates de visites était décidée (update 2 novembre: le premier ministre étudie déjà l’idée d’une prolongation d’un mois)

Je mettrai à jour ces informations, surtout concernant le côté pratique des visites, et continuerai à vous informer via mon compte Twitter.

A noter qu’après son démantèlement, les éléments artistiques qui décorent le crématorium seront transférées et exposées dans un musée actuellement en construction dans la province de Pathum Thani


Fièrement propulsé par WordPress