Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Visiter le temple perché le plus étonnant de Thaïlande

Share This:

Je dois bien avouer que j’ai un gros faible pour les temples installés sur de hautes montagnes. Ils cumulent deux choses dont je ne me lasse pas en Thaïlande, les temples et les vues panoramiques depuis les sommets. Et dans le genre, il y a un temple montagnard que j’avais dans ma todo list depuis longtemps, le Wat Chalerm Phrakiat Phrachomklao Rachanuson dans la province de Lampang. Je l’ai enfin visité, il y a 2 semaines et je l’adore ! Je vous raconte la visite et vous encourage à y aller… sauf si vous avez le vertige 😉

temple parché lampang

 

Monter au temple Wat Chalerm Prakiat

Je vous expliquerai un peu plus bas comment venir jusqu’au parking mais l’ascension vers le temple commence depuis le parking au bas de la montagne. La route étroite qui y monte est interdite aux voitures particulières. Seuls les pickups dédiés au transports des visiteurs ont le droit de s’y élancer et c’est tant mieux vue comme la route est sinueuse et étroite et ne permet pas à 2 voitures de se croiser.

wat chaloem prakiat

Pour prendre place dans ces pickups, il vous en coûte 100 bahts par personne (soit de l’ordre de 2,50 €), ça comprend l’aller et le retour. Ne perdez donc pas la 2ème partie de votre ticket, il vous sera demandé pour redescendre. Après un bon quart d’heure a être un peu chahuté à l’arrière du pickup vous arrivez à un petit parking avec un sanctuaire pas très intéressant dans une sorte de grotte artificielle et un petit café offrant une très jolie vue (prix entre 30 et 40 THB , donc très raisonnables). C’est un peu plus loin que la partie « sportive » commence.

temple montage lampang

La vue depuis le petit café. Après plus possible d’acheter à boire ou à manger…

On pourrait croire que puisqu’on est venu en pickup, il ne reste plus beaucoup de marche pour arriver au sommet. Que nenni ! 😉 Vous devez prendre le chemin à gauche du café et vous arrivez rapidement à un petit sentier qui grimpe, sentier souvent orné de passerelles et escaliers métalliques pour une ascension vers le temple perché. Et oui un tel cadre ça se mérite ! 😉

war charlerm prakiat lampang

montée temple lampang

Après une petite demie heure de montée, je suis arrivé en haut. Dés la première vue, on oublie tous les efforts et on profite…

vue lampang

 

Une construction étonnante

Ce qui est est remarquable dans ce temple outre le fait qu’il a été construit sur une montagne assez rocailleuse pas vraiment propice à accueillir un édifice, ce sont tous ses éléments disséminées sur plusieurs pics presque en équilibre. Jusqu’à de petits chedis blancs égrainés sur les rochers.

wat chaloem prajomklao lampang

wat prajomklao rachanusorn temple

Je n’ai pas de drone donc n’ai pu faire que des images depuis les vues qu’offrent les différents éléments du temple accessibles au public mais vu du ciel, c’est encore plus étonnant. C’est d’ailleurs une photo aérienne qui m’a donner envie de venir ici.

Mais je peux vous dire que depuis la terre ferme, c’est beau aussi ! 

Quand en plus le ciel se pare de quelques nuages blancs venus le décorer avec style entre l’azur, la montagne, la vallée verdoyante et les éléments du temple, le cadre est juste magnifique !

lampang-wat-chalerm-phrakiat-

 

Le petit point noir…

Le point petit point noir, c’est que le Wat Chaloem Phrakiat Phrachomklao Rachanuson n’est pas si facile d’accès pour un touriste pas véhiculé. Moi, je suis venu en voiture mais j’ai pris le temps de me renseigner sur comment venir en transports locaux depuis la ville de Lampang qui se trouve à 65 km du temple et à 1h30 de route de Chiang Mai.

Je ne l’ai pas testé, donc je vous livre le parcours tel qu’il m’a été expliqué. De Lampang, il faut prendre le bus local pour Chae Hom (comptez au moins 1h30) puis une fois à Chae Hom, marchez jusqu’à la « Green Gate » à environ 1 km de là où le bus local (songthaew) vous aura déposé. A 200 mètres plus loin, vous devriez trouver un service de voitures, des songthaews probablement, qui pourront vous amener au parking du temple.

C’est peut-être aussi simple que ça m’a été expliqué mais vu qu’il faut faire l’aller et le retour de la sorte, je vous conseille plutôt d’avoir votre propre moyen de transport ou de louer une voiture avec chauffeur pour vous y emmener (voyez avec votre hôtel ou guesthouse). Autre possibilité, privatiser une des voitures jaunes et vertes qui font office de bus locaux à Lampang.

 

Petits conseils de dernière minute

Avant de monter dans les pickups qui vous emmènent près du sommet, assurez-vous d’avoir une bouteille d’eau avec vous. Vous pourrez en acheter au parking mais une fois l’ascension à pieds démarrée, plus de possibilité d’acheter ni à boire ni à manger. Même pas au sommet. Donc prenez vos précautions avant.

Il est également mieux d’avoir de bonnes chaussures pour la dernière partie de l’ascension qui se fait à pieds.

En espérant que cette petite visite vous a plu, je vous recommande vraiment d’aller voir ce temple et vous invite à regarder ma vidéo qui vous montre en détails tout ce que j’explique dans cet article.

Si la vidéo vous a plus ou au moins intéressé, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube pour ne rater aucune de mes vidéos pratiques pour vous aider à organiser votre voyage en Thaïlande et vous faire découvrir des lieux exceptionnels parfois moins connus du grand public, comme ce temple.

 


Visiter Bangkok en bateau du Chao Phraya Express

Share This:

Bangkok est une ville immense aux multiples facettes qu’on peut visiter de plein de façons différentes. A vélo, dans les petites rues de Chinatown ou du quartier de Thonburi, en tuk-tuk dans des virées vrombissantes, en bateau sur les canaux de Bangkok, en métro, à pieds… Ou le long du fleuve qui traverse la capitale thaïlandaise en empruntant les bateaux du Chao Phraya Express. Voici une liste des arrêts les plus intéressants à vous de faire votre choix 😉

visiter bangkok en bateau

Les bateaux du Chao Phraya Express, une autre façon de visiter Bangkok

 

Visiter Bangkok en Chao Phraya Express

Les bateaux du Chao Phraya Express et leur liserets orange sont un des transports en communs de Bangkok que j’utilise le plus avec le BTS, le métro aérien. Ils sont pratiques pour atteindre plusieurs lieux intéressants de la capitale dont les 3 temples incontournables de Bangkok.

 

Pour cette liste des arrêts les plus marquants, je démarre du Sathorn Pier (connecté au BTS à la station Saphan Taksin). Vous trouverez ICI une carte de tous les arrêts.

 

Sri Phaya Pier (N3)

Pour aller voir la première banque de Thaïlande toute jaune. Vous avez aussi le Bangkok Folk Museum dans le secteur ou le centre commercial River City si vous voulez faire un peu de shopping.

 

Rajchawongse Pier (N5)

Pour découvrir un temple chinois, le Wat Mangkon Kamalawat. C’est d’ailleurs l’arrêt le plus proche de Chinatown, le quartier chinois de Bangkok.

 

Memorial Bridge (N6)

Le Memorial Bridge est surtout intéressant pour la vue sur le fleuve Chao Phraya. Malheureusement le marché aux fleurs qui se trouvait dans le secteur vient de déménager. Mais si vous êtes ici en fin d’après-midi, vous pouvez aller au Saphan Phut Night Market. pas un arrêt incontournable 😉

 

Tha Tien (N8)

Définitivement mon arrêt préféré, celui qui mène au Wat Pho et son magnifique Bouddha couché. Visite incontournable de tout séjour à Bangkok et c’est tellement plus agréable d’y arriver par le fleuve que par la route. De ce pier, vous pouvez aussi prendre un bac pour passer sur l’autre rive et aller visiter le Wat Arun (toujours en rénovation jusqu’à la fin de l’année 2017 mais intéressant quand même).

Wat Po Bangkok

Le Bouddha couché le plus long de Thaïlande au Wat Pho

Tha Chang (N9)

Pas forcément besoin de reprendre le bateau pour cet arrêt. A pieds, vous en aurez pour une dizaine de minutes pour rejoindre l’entrée du Grand Palais et du Temple du Bouddha d’Emeraude (Wat Phra Kaew), le temple le plus important et le plus fastueux de Thaïlande. Vous avez aussi pas loin le Musée National ou le City Pillar Shrine.

temple bouddha emeraude

Le Wat Phra Kaew est le temple le plus important de Thaïlande

Wang Lang (N10)

C’est l’arrêt marché local de cette suggestion de parcours de visite de Bangkok. Le marché de Wang Lang est ouvert tous les jours de 8h à 19h. 

 

Phra Pinklao Bridge (N12)

A cet arrêt, vous pourrez aller visiter le Musée des Barges Royales (ouvert tous les jours de 9h à 17h).

 

Phra Athit (N13)

Arrêt bien connu des inconditionnels de Khao San, ce sera l’occasion d’aller découvrir cette rue devenue mythique et quelques éléments témoignant des fortifications de la ville comme le Fort Phra Sumen. Vous avez également pas loin le Wat Bowoniwet, joli temple bouddhiste avec un chedi doré.

 

Suggestions pour le soir

Et pour un dîner sympathique au bord du fleuve, vous pouvez soit vous rendre à l’arrêt Marine Department (N4) et marcher quelques minutes jusqu’à la River View Guesthouse et profiter de la vue de son restaurant au 8ème e étage (voir cette vidéo) soit aller au Maharaj Pier (il faudra descendre à Wang Lang et prendre le bac pour traverser), il y a de très bons restaurants comme le succulent Savoey Restaurant et sa jolie terrasse un peu en hauteur au bord du fleuve  (budget 250-300 THB par personne minimum).

Savoey Bangkok

Savoey Restaurant Maharaj Pier

Sinon, vous pouvez aussi retourner au Sathorn Pier et prendre une des navettes gratuites pour aller à l’Asiatique the RiverFront, un grand centre commercial de nuit installé dans les anciens hangars portuaires et avec une grande roue. Il y a d’excellents restaurants et le cadre est sympa. Il y a aussi de quoi faire du shopping, massages, cabaret, muay thaï… Sinon, les dîner-croisières sont aussi une option pour profiter de l’ambiance du fleuve la nuit.

Chaque trajet en Chao Phraya Express Boat (orange) vous coûtera 14 bahts par personne. Sinon, vous avez les Chao Phraya Tourist Boats (ils ont toujours un panneau indiquant « Tourist boat ») à 150 THB pour un nombre de trajets illimité dans la journée de 9h30 à 19h30. Par contre ils ne s’arrêtent qu’aux piers N1,N3, N5, N8, N10 et N13 et au Maharaj Pier.

Les navettes du Choa Phraya Express circulent de 6h à 20h en semaine et jusqu’à 19h les week-ends et jours fériés. Vous retrouverez sur cette page du site toutes les informations sur les transports à Bangkok.

 


Visiter Buriram et ses environs

Share This:

L’Isan, région Nord-Est de la Thaïlande est la moins touristique du pays et quand on y est allé, on trouve ça assez étonnant. Arrangeant aussi car beaucoup moins de monde mais étonnant. Si la province de Buriram, qui avec ses volcans éteints est un peu l’Auvergne thaïlandaise (sans l’eau Volvic), est déjà sur Thailandee.com depuis fort fort longtemps comme on dit dans les contes de fées, ma récente participation au voyage des gagnants du concours international de blogueurs, m’a permis de découvrir de nouveaux endroits, certains construits depuis.

phanom rung

Le temple du Phanom Rung, la visite incontournable à faire dans la province de Buriram

A voir et faire à Buriram

Les temples historiques

Le Phanom Rung

phanom rung buriram

La province de Buriram est connue de longue date pour le temple khmer du Phanom Rung, le plus beau temple de ce style en Thaïlande avec celui de Phimai. Construit au sommet d’un volcan (éteint, je vous rassure), on y parvient par une longue allée pavée terminée par un escalier et un pont naga censé nous mener au paradis. Le temple en lui-même possède 15 portes qui 4 fois par an voient le soleil se lever ou se coucher dans leur alignement. Un spectacle rare (enfin, si 4 fois par an, c’est rare ;)) qui attire beaucoup de monde pour faire LA photo de cet instant. 

phanom rung buriram

Entrée : 100 THB (150 THB si  ticket combiné avec l’entrée du Muang Tam à quelques kilomètres)
Ouvert de 6h à 18h
Plus d’infos sur la page du site sur le Phanom Rung

 

Le Muang Tam

temple buriram

A 8 kilomètres de là, autre temple khmer, le Prasat Muang Tham.  Un sanctuaire hindou dédié à Shiva joliment restauré avant d’être ouvert au public, il y a une trentaine d’années et très apaisant avec des 4 bassins en L. Le temple date de la fin du 10e siècle, début du 11e siècle.

muang tam

En général, on enchaîne les visites de ces deux temples. Un ticket commun étant vendu pour un prix préférentiel. Les deux temples étant plus proches de la ville de Nang Rong que de Buriram, choisir un hôtel à Nang Rong est probablement une meilleure option pour les visiter. Vous trouverez une liste d’hébergements dans cette ville sur le site dans la rubrique « Hôtels et guesthouses ».

Entrée : 100 THB (150 THB si  ticket combiné avec l’entrée du Phanom Rung)
Ouvert de 6h à 18h
Plus d’infos sur la page du site sur le Muang Tam

 

Sports mécaniques et stade de football

Si pendant longtemps, c’est son passé historique qui donnait ses lettres de noblesse à Buriram, aujourd’hui, c’est son club de football, le Buriram United qui en fait une ville que toute la Thaïlande connaît. Le Thunder Castle ou I-mobile Stadium, sponsor oblige, le stade où elle joue, tout bleu et construit en un temps record, moins d’un an, se visite comme on visiterait les temples historiques. Et évidemment, si vous avez l’occasion, assistez à un match. Prix des places 120 ou 150 bahts pour un match de championnat. 

buriram stadium

Visite de l’intérieure du stade gratuite (accès aux vestiaires et à la salle de presse aussi mais sur réservation)

Derrière, le stade, se trouve la nouvelle fierté de la ville, le Chang International Circuit, achevé en 2014 et homologué par la FIA. Il accueille des courses de voitures et motos et en 2018, un grand prix de MotoGP y aura lieu. Avant peut-être de la Formule1, un jour…

Accueillir un grand prix de ces bolides est un rêve que caresse la Thaïlande depuis longtemps (il avait été à un moment question d’un grand prix en ville à Bangkok). Vous pouvez donc profiter de votre visiter à Buriram pour assister à une course comme je l’ai fait.

buriram chang circuit

Et si vous avez envie de tâter du volant (ou des faire des tout droits dans les piles de pneus comme moi ;)), vous pouvez vous élancer sur un des 2 circuits de karting voisins. Le Silachai Go Kart propose notamment une formule à 500 THB (un peu moins de 13€) les 10 minutes. 

 

Le Khao Kradong Volcano Forest Park

Je n’y suis allé ni lors de mon séjour tout seul à Buriram, il y a 4 ans, ni cette fois-ci mais le Khao Kradong Volcano Park semble aussi une balade intéressante. On accède au sommet de cet autre volcan éteint par un escalier de 297 marches avec différents Bouddhas en cours de route (bon, je vous le dis mais ne le répétez pas, en fait on peut accéder au sommet par la route aussi). En haut, se trouve un grand Bouddha assis. Mais surtout, vous voyez un demi cratère enjambé par un pont suspendu. Bref, ascension qui a l’air sympathique et jolies vues au sommet. Faudra vraiment que j’y aille la prochaine fois !

 

La Walking Street de Buriram

Si vous venez à Buriram un week-end, le soir, aller faire un tour sur Rom Buri Road, il s’y tient , une Walking Street, c’est à dire un grand marché de nuit dans la rue où vous trouverez plein de stands de nourriture locale pas chère (17h – 22h).

 

Venir à Buriram depuis Bangkok

Il n’y a que deux compagnies aériennes, Nok Air et Air Asia, qui proposent des vols quotidiens vers le tout petit aéroport de Buriram depuis Don Muang Airport à Bangkok. L’aéroport est assez loin de la ville (26 km). Dans le hall de l’aéroport, un guichet propose des transferts en minivan pour 200 THB par personne.

Sinon, vous avez la possibilité de prendre un bus depuis le Terminal de Mo Chit ou le train depuis la gare d’Hua Lamphong.

Vous pouvez retrouver toutes les infos et horaires sur les transports à Buriram depuis Bangkok et depuis les autres villes de l’Isan sur cette page. Et toutes les infos pratiques pour organiser votre séjour à Buriram et/ou Nang Rong sont également sur le site dans la rubrique « Destinations ».


La Thaïlande du Nord vue du ciel

Share This:

Les drones sont tout de même une belle invention ! Ils permettent la multiplication de magnifiques vidéos comme ce clip de la Thaïlande du Nord du du ciel proposé par Cinebird.

Vues aériennes Thailande

Temple perché dans la province de Lampang

Pendant plus de 2 minutes, on survole les rizières et les villages, les montagnes sur nord avec leurs champs en terrasse, les temples dont ce temple étonnant dans la province de Lampang dont les éléments sont disséminés sur les pics rocheux du sommet (et que je vais essayer d’aller voir prochainement), ou cet immense Bouddha blanc dont je n’ai pas réussi à identifier où il se trouve.

D’ailleurs si quelqu’un sait, qu’il n’hésite pas à mettre un petit commentaire 😉

Cette vidéo montre une Thaïlande, que j’aime, la Thaïlande du Nord, celle de l’histoire, des traditions, des montagnes, sous un angle inédit.

Et c’est malin mais avec tous ces petits films extraordinaires, je vais finir par craquer et vouloir m’acheter un drone ! 😉

Petit Papa Noël si tu m’entends 😉

Après, il y a toute une législation (il faut notamment le déclarer) à suivre pour l’utiliser en toute légalité. Ce que beaucoup de touristes ignorent Jusqu’au jour ou… Si ça vous intéresse, dîtes-le moi en commentaire de cet article sur Facebook et je ferai un petit article sur les règles que j’ai sur les drones en Thaïlande.


Rendez-vous en terre inconnue en Thaïlande

Share This:

Je pense que comme moi vous êtes nombreux à avoir regardé la superbe émission de Frédéric Lopez « Rendez-vous en terre inconnue » et à avoir eu envie de vivre une expérience comme ça. Et bien en Thaïlande, c’est possible ! Je viens de passer le week-end dans un village karen perché dans les montagnes de la province de Chiang Mai à partager pour ce (trop) court séjour, la vie des habitants. Une belle expérience que je ne vous raconterai volontairement pas trop en détails car chaque séjour là-haut est unique. Le mien comme le vôtre si vous décidez de vivre la même expérience Ce que je vous recommande chaudement de faire ! 😉

rendez vous terre inconnue thailande

Vous n’avez jamais rêvé de vivre « Rendez-vous en terre inconnue ? »

Partager la vie d’un village Karen

Pour ce week-end, j’ai été invité par Pauline, une française qui avec son mari, Tham qui est Karen a créé Evasion Karen et vous propose de venir vivre quelques jours dans le village de son mari et de partager leur vie et leurs activités.

Vous êtes plongés dans la vie d’un village des montagnes authentique et accueillis comme des amis voire des membres de la famille. Et malgré la barrière de la langue, vous arrivez à échanger et à partager des moments étonnants avec eux pour peu que vous osiez car ils sont très ouverts et heureux de vous faire découvrir leur quotidien et de vous y intégrer un petit peu. D’ailleurs, je vous donne un petit mot en langue karen bien utile que Pauline vous rappellera : « tableu » qui sert à dire bonjour, au revoir et merci. Ca vous aidera à faire le 1er pas. Si vous connaissez un peu le Thaï, la jeune génération le parle. Avec Pee Pee, la grand-mère de Tham, le Thaï ne vous sera pas d’une grande utilité car elle ne parle que karen mais elle exprime beaucoup de choses rien qu’avec les expressions de son visage ou son regard.

karen chiang mai

Tham et sa grand-mère

Au rythme de la nature et des culture

Les karens de ce village vivent essentiellement de la culture du riz, du chou et des oignons qui rythment l’année et changent le paysage en fonction des saisons. Qui dit culture du riz dans les montagnes, dit rizières en terasses. Les rizières qui demandent le plus de travail pour être cultivées mais qui offrent les plus beaux paysages.

rizieres chiang mai

Moi, j’avais volontairement choisi le moment de la repique du riz pour venir. Elle a lieu en général autour de début juillet (cette année on est un peu en avance car la saison des pluies a démarré plus tôt et plus fort que d’ordinaire). C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire dans ce type de décor. Evidemment, pour moi, c’est amusant à faire mais pour eux, c’est un travail fatigant mais fait dans une ambiance de bonne humeur et d’entre-aide étonnante. Et ma présence, et il faut bien le dire mon peu de dextérité dans le geste pour repiquer les plants dans la terre et la « refermer » dessus, ont déclenché beaucoup de fous rires.

J’ai également participé à la récolte des choux, fait un petit trek dans la montagne, suis parti chercher des pousses de bambou pour le repas du soir et les ai cuisinés avec Tham, ai joué les équilibristes sur les petites séparation en terre des rizières, suis allé voir un moine très intéressant dans un temple pour lui poser plein de questions sur le bouddhisme…

champs chiang mai

Et c’est une toute petite partie de ce qu’on peut faire là-haut. Pauline et Tham s’adaptent à vos envies. C’est vraiment du sur mesure mais pas du sur mesure immuable. Tout est spontané, rien n’est figé parce que c’est comme ça que l’on vit dans la montagne et comme ça qu’on apprécie au mieux ce séjour hors du commun.

Tham et Pauline, Evasion Karen

Je ne vous ai volontairement pas trop dit ce que vous ferez si vous venez parce qu’il n’y a pas de programme, formule ou autre mot pour désigner une organisation réglée comme du papier à musique. Et c’est tant mieux ! Le principe de Pauline et Tham est justement de vous permettre de profiter du cadre exceptionnel de ce petit coin de montagne et de vous laisser vivre spontanément et choisir (en pouvant changer d’avis) les moments de vie et activités que vous voulez mettre dans votre séjour qui sera unique. Vous seuls l’aurez vécu.

Si vous choisissez de venir, on viendra vous chercher à votre guesthouse en voiture et vous y ramènera en fin de séjour.

Si l’expérience vous tente, et franchement, je vous le recommande, contactez Pauline pour discutez avec elle car chaque séjour se fait après une échange personnalisé avec vous. Pour ma part, je reviendrai sûrement un jour car 2 jours c’est court. Peut-être fin octobre ou début novembre, cette fois, pour la récolte du riz.

Evasion Karen
Près de Chiang Mai.
Page Facebook : https://www.facebook.com/Evasion-Karen-358094784549456/


Préparez votre voyage en Thaïlande en vidéos

Share This:

Depuis que j’ai lancé le site, je me suis rendu compte que malgré des explications que j’essaie de rendre le plus détaillées et le plus précises possible, ce n’est pas toujours évident de vraiment comprendre ou savoir quoi faire une fois sur le terrain. Le mieux, c’était de vous monter tout ça en vidéo. C’est pour ça que j’ai lancé ma chaîne Youtube, il y a presque un an. Pour ceux qui ne l’a connaissent pas encore, cliquez ici pour la découvrir.

videos thailande

 

Des vidéos pratiques qui vous expliquent pas à pas 

En un an, je n’ai pas chômé avec déjà plus de 70 vidéos publiées dans lesquelles, je vous présentent des lieux à visiter en vous expliquant comment venir, les différents transports à Bangkok, des marchés de nuit, des îles, le meilleur de plusieurs destinations et même la fabrication des traditionnels radeaux pour la fête de Loy Krathong en novembre.

J’essaie à chaque fois d’être le plus complet possible et de vous montrer, caméra GoPro à la main, comment les choses se passent, comment ça marche, ce qu’il faut faire et à quoi ça ressemble. Pour vous rendre les choses plus faciles une fois sur place. 

Et s’il y a déjà beaucoup beaucoup de sujets abordés, j’ai encore du stock et vais continuer à aller filmer sur le terrain et vais donc très régulièrement ajouter d’autres vidéos. Le meilleur moyen de n’en rater aucune (et accessoirement de m’encourager à continuer ;)), c’est de vous abonner à ma chaîne Youtube en cliquant sur ce lien puis sur le bouton rouge « S’abonner » en haut à droite et pour être sûr d’être averti à chaque nouvelle vidéo vous pouvez même cliquer sur la cloche à côté ensuite.

 

Vidéos les plus vues

  • Ma vidéo pratique la plus regardée est celle qui vous explique comment ça se passe une fois arrivé à l’aéroport de Bangkok (Immigration, visa, bagages, changer de l’argent, rejoindre la ville…). Qualitativement, j’ai fait bien mieux après mais le contenu de la vidéo aidera ceux qui viennent pour la 1ère fois.
  • Le fameux trail de Krabi qui offre une des vues les plus incroyables qu’il m’ait été donné de voir a aussi été très apprécié et ma vidéo a donné envie à plusieurs personnes d’y aller. Ils sont tous revenus ravis 😉
  • J’ai également mis en ligne des vidéos explicatives sur tous les types de transports en communs à Bangkok. La plus vue étant celle consacrée au BTS, le métro aérien de la ville. Une excellent façon de se déplacer en évitant les bouchons. Mais il y a d’autres options pour se déplacer à Bangkok

Je vous laisse aller découvrir le reste sur YOUTUBE

 

Des vidéos en plus des explications du site

Le site Thailandee.com regorge d’informations que je travaille quotidiennement à étoffer et mettre à jour. J’y ai maintenant intégré les vidéos sur les pages de chaque destinations et sur les pages de détail des lieux à visiter pour lesquels j’ai déjà fait une vidéo pratique.

Elles sont également présentes dans la rubrique « Vidéos » du site avec la possibilité de les filtrer par ville. Je vous invite à prendre le temps de visionner les vidéos des destinations de votre prochain voyage, vous serez plus à l’aise sur place et peut-être même qu’elles vous donneront des idées pour améliorer votre programme. Elles pourront même vous faire économiser de l’argent en vous expliquant comment emprunter les transports locaux. Une expérience souvent plus amusante que juste prendre un taxi ou un tuk-tuk.

Oui, je sais, cet article ressemble un peu à de l’auto-promotion mais faire ces vidéos, c’est beaucoup de travail, bien plus que de juste écrire un article et actuellement mes articles écrits restent beaucoup plus consultés et partagés. Pourtant je suis persuadé que ces vidéos sont bien plus utiles car plus concrètes.

Et pitié, ne m’accusez pas de courir après de la « Youtube money », je ne suis pas Pierre Croce, je n’aspire pas en vivre et heureusement car sinon je serais dans la panade ! En 1 an, j’ai cumulé 60 dollars pour plus de 70 vidéos qui représente en moyenne 3 heures de boulot chacune sans parler des frais dépensés pour faire ce que je vous y montre. Bref, si je faisais ça pour l’argent de Youtube, j’aurais arrêté depuis longtemps 😉 Après si ça me permet un jour d’investir dans un peu plus de matos pour monter en qualité, tant mieux !

N’hésitez pas à partager mes vidéo ou ma chaîne à tous ceux qui préparent un voyage en Thaïlande ou sur les réseaux sociaux. Kho Khun Krap !


Ces destinations en Thaïlande que l’on vous déconseille parfois un peu trop vite…

Share This:

Comme tout le monde, je fréquente les forums et groupes Facebook (même si depuis que je gère « Thaïlande: questions /réponses », je vais très peu sur les autres) et je vois des avis et conseils qui reviennent souvent et qui notamment vous déconseillent certaines destinations en Thaïlande. Et comme je vais partout dans le pays pour que Thailandee.com soit le plus complet et à jour possible, parfois, j’aime ces villes que beaucoup déconseillent. Petit tour d’horizon non-exhaustif de ces mal aimées qui mériteraient parfois un peu plus d’égards…

Lopburi, des singes mais pas que !

Le premier nom qui me vient à l’esprit lorsque je pense aux villes de Thaïlande qui sont régulièrement déconseillées sur les forums, c’est celui de Lopburi. En résumé, on vous dit que venir pour une horde de singes chapardeurs, ça ne vaut pas le coup. Déjà, ces singes, sont une vraie attraction et en plus, le Phra Prang Sam Yot, temple emblématique de la ville où les singes sont les rois, offre de jolies couleurs chaudes le matin, à l’aurore, avec des primates encore calmes. Il possède aussi un joli Bouddha de pierre. Et ça reste amusant et étonnant pour nous occidentaux de voir une ville où des singes espiègles viennent semer un peu la zizanie et où les habitants les tolèrent.

lopburi

Lopburi est souvent déconseillée car réduite à ses singes…

Certes les ruines de temples que l’on trouve à Lopburi sont moins intéressantes qu’à Ayutthaya ou Sukhothai et le palais royal manque un peu de faste et de raffinement. Mais ce que j’aime à Lopburi, c’est son ambiance de ville de province le soir, avec le cours d’aérobic collectif dans la cour de l’école et le petit marché de nuit qui se met en place le long de la voie ferrée. Les petites rues de la ville qui mènent au pont et le long de la rivière sont également agréables. Et c’est assez facile de rejoindre depuis Lopburi le Wat Muang à Ang Thong et son impressionnant Bouddha, le plus grand de Thaïlande.

ang thong

Le Wat Muang possède le plus grand Bouddha de Thaïlande

-> Retrouvez ici toutes les infos sur Lopburi

Koh Phangan, hors Full Moon Party

Koh Phangan, est une île superbe, plus agréable et aux plus belles plages que sa voisine Koh Samui, selon moi. Elle est aussi plus calme n’en déplaisent à tous ceux qui pensent que c’est uniquement l’île des fêtards délurés. Non ! Koh Phangan, accueille tous les 28 jours des gens du monde entier pour une des fiestas sur la plage les plus gigantesques du monde et forcément, ça trouble la tranquillité du lieu mais le reste du temps, l’île est très calme.

Haad Rin Koh Phangan

Hors Full Moon Parties, Koh Phangan est une destination paisible

Elle offre de belles plages, de jolies points de vue, des couchers de soleil sur la mer, des cascades, des spots de sorkeling et treks pour les amoureux de la nature et même quelques bons plans étonnants comme le sauna aux herbes du Wat Pho, probablement un des moins chers de la planète.

-> Retrouvez ici toutes les infos sur Koh Phangan

Damnoen Saduak, le marché flottant le plus détesté de Thaïlande !

C’est toujours amusant de voir comme les gens descendent en flèche le marché flottant de Damnoen Saduak. Avec essentiellement deux arguments : « c’est artificiel et fait que pour les touristes » et « il y a trop de monde ». C’est vrai qu’il est au programme de toutes les agences de Bangkok, et pas que, qui y emmènent des visiteurs par vans ou bus entiers. Sans parler des tour-opérateurs.

damnoen Saduak

Le marché flottant de Damnoen Saduak est le plus connu de Thaïlande et donc très touristique

Oui, ce floating market certes basé sur un modèle de marché traditionnel a été recréé de toutes pièces pour les touristes mais ça reste un endroit intéressant. Et beaucoup de gens sont contents d’être venus le voir malgré la foule et la congestion des canaux.

Il faut juste, pour l’apprécier pleinement, arriver tôt le matin avant que tous les cars et vans n’arrivent de Bangkok et profiter que vous êtes dans le coin pour aller voir un autre marché flottant pas loin, plus petit et bien moins touristique, celui de Tha Kha et finir l’après-midi et la soirée à Amphawa à un vingtaine de kilomètres.

-> Retrouvez ici toutes les infos sur  Damonen Saduak 

Pattaya, la sulfureuse

La réputation de Pattaya n’est plus à faire et elle est fondée. C’est la capitale de la prostitution en Thaïlande. Personne ne peut le nier. Mais sorti de South Pattaya et de la Walking Street, on peut trouver des endroits agréables. Et même une des curiosités de la Thaïlande comme le Sanctuaire de la Vérité. Tout en bois, construit sans clou ni vis avec des techniques ancestrales, c’est un superbe édifice, toujours en travaux, au bord de la mer. Et il y a même un marché flottant, créé de toutes pièces aussi mais pas si mal, à Pattaya (dont l’entrée est apparemment maintenant de 200 THB pour les étrangers, ce qui le rend moins attractif ;)).

sanctuary-of-truth-pattaya

Le sanctuaire de la Vérité à Pattaya

Et si les plages de Pattaya ne sont pas les plus belles du pays, loin s’en faut, celles de Koh Larn, l’île au large de la station balnéaire sont bien plus sympathiques et accessibles d’un coup de bateau.

On ne peut pas résumer Pattaya à sa Walking Street et certains soï (ruelles) où les gogo bars se succèdent.

-> Retrouvez ici toutes les infos sur Pattaya

Et je ne vous parle pas des commentaires affirmant que Ayutthaya et Sukhothai, c’est la même chose, juste des vieilles pierres, que faire les deux est une perte de temps. J’ai déjà écrit un article sur le sujet. Je le répète, si on n’est pas à une journée près et pas allergique à l’histoire et aux belles ruines avec de somptueux Bouddhas de pierre, il faut faire les deux !

Vous pouvez retrouver toutes les informations pratiques sur les destinations citées dans la rubrique « Villes et îles » du site.

Vous l’aurez compris méfiez-vous des avis trop tranchés. Vous pourriez passer à côté d’endroits qui n’ont certes pas séduit tout le monde mais qui, à vous, plairont peut-être… Et souvent, en s’éloignant de quelques kilomètres des points d’attractions principaux des touristes ou en partant tôt le matin avant les groupes, on se retrouve dans un contexte bien plus favorable que ceux qui vous ont déconseillé d’aller là.


3 escapades en train depuis Bangkok

Share This:

J’aime beaucoup voyager en train en Thaïlande et même si la modernisation des rames emportera probablement une partie du charme de cette expérience, elle prendra encore un peu de temps. J’en profite donc pour vous recommander 3 escapades en trains au départ de Bangkok.

escapades train bangkok

 

Escapade au Mae Klong Railway Market

C’est sûrement l’escapade en train la plus étonnante que l’on puisse faire en partant de Bangkok. Le Mae Klong Railway Market est un marché installé sur une voie de chemin de fer en activité qui voit chaque jour passer 4 trains dans chaque sens. Et donc forcément, il a fallu s’organiser pour pouvoir rapidement plier les étales pour laisser passer le train. Le ballet des hauts-vents qui se plient et des présentoirs sur rails et roulettes qui se rétractent puis se remettent en place dés que l’arrière du train est passé est amusant à voir.

mae-klong-railway-market-rom-hup

Si ce marché est de plus en plus connu, l’immense majorité des voyageurs le visitent depuis la voie mais c’est encore mieux de se trouver dans le train qui passe au milieu du marché, d’en descendre et puis de se dépêcher d’aller au coeur du marché pour le revoir passer dans l’autre sens (pour ça il faut prendre le train qui arrive à 11h10, il repart à 11h30). C’est ce que je vous propsoe de faire avec cette escapade. En plus, c’est toute une aventure puisqu’il faut prendre un 1er train, changer de gare en traversant une rivière en bateau et reprendre un second train.

Je vous explique tout ça en détail dans cet article et franchement même si ça à l’air compliqué comme ça, si vous voulez vivre une journée différente, je vous le recommande. En suivant mes instructions et regardant cette vidéo dans laquelle je vous montre tout, ce sera facile.

Budget à prévoir : 52 bahts (aller/retour) par personne pour le train et le bateau.

 

Visiter Ayutthaya depuis Bangkok à la journée

Ayutthaya, ancienne capitale du Royaume de Siam, possède encore beaucoup de ruines de temples datant de son apogée. C’est une vraie plongée dans l’histoire de la Thaïlande dans une petite ville de province encerclée d’une rivière. 

Là aussi, venir ici en train à la journée depuis Bangkok est facile et vous promet de passer une belle journée de visites. Le matin, prenez le train Bangkok – Ayutthaya de 7h ou celui de 8h30 (horaires complets ici). Les billets s’achètent au comptoir de la gare Hua Lamphong pas besoin de les prendre à l’avance. Une fois arrivés à destination, louez des vélos (entre 30 et 50 THB la journée) ou un tuk-tuk pour la journée (400-600 THB) et partez à la découverte des temples d’Ayutthaya, en ville et en périphérie. Et le soir, retour en train (ou en van si vous préférez) sur Bangkok avec le train de 18h10 par exemple ou un train un peu plus plus tôt.

Budget à prévoir : 30 bahts (aller/retour en train) – 30 à 50 THB (location de vélo) – de l’ordre de 200-300 bahts pour les prix d’entrée de certains temples.


Vous retrouvez toutes les explications dans cette vidéo pratique sur la visite d’Ayutthaya depuis Bangkok et dans la partie principale du site sur la page consacrée à Ayutthaya la liste des temples à visiter.

 

Aller voir le grand Chedi de Nakhon Pathom

La ville de Nakhon Pathom se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Bangkok. Elle n’est pas souvent au programme des touristes étrangers pourtant, on y trouve le Wat Phra Pathom Chedi avec son immense chedi réputé plus grand monument bouddhiste du monde. Et il est superbe !

La ville possède aussi un palais royal qui n’est certes pas le plus intéressant du pays mais que vous pouvez combiner à votre visite du temple.

Pour venir en train, il faut aller à la gare de Thonburi à Bangkok (horaires ICI). Une demie-journée suffit car outre le temple et son grand chedi et le Sanam Chan Palace, le palais royal, il n’y a pas grand chose d’autre à voir à Nakhon Pathom même. Même si le soir un sympathique marché de nuit s’installe sur le parking du temple. Vu les horaires des trains si vous retournez sur la capitale en train, vous n’aurez pas le temps d’en profiter.

nakhon pathom

Le grand chedi de Nakhon Pathom

Cette escapade intéressera surtout les passionnés de temple car le chedi de Nakhon Pathom est unique en son genre.

Evidemment, il est possible d’aller visiter ces endroits en prenant un bus ou un minivan mais je vous assure que l’expérience n’est pas la même ! Mais ces escapades en train ne s’adressent peut-être pas aux voyageurs pressés 😉

Pour d’autres idées de visites expliquées en vidéo, abonnez-vous à  ma chaîne Youtube.

 


Visiter le Mae Klong Railway market en train depuis Bangkok

Share This:

S’il ya bien un marché en Thaïlande qui a de plus en plus attiré la curiosité des voyageurs qui viennent visiter la Thaïlande, c’est bien le Mae Klong Railway Market. Installé juste après la gare sur une portion de voie ferrée qui voit chaque jour passer 8 trains, il se plie et se déplie pour leur faire place dans un ballet bien rôdé. Une des façons les plus sympathiques de le découvrir, c’est en montant justement dans le train qui le traverse. Je vous explique comment. C’est tout une aventure mais ça vaut le coup !

mae-klong-railway-market-rom-hup

Mae Klong Railway (Rom Hup) market

 

1ère étape : prendre le train Wongwian Yaï – Maha Chaï

Pour aller découvrir en train le Talat Rom Hup, son nom en Thai (cela signifie le marché des parapluies qui se plient), il faut d’abord se rendre à la gare de Wongwian Yai à Bangkok. C’est une toute petite gare, un peu cachée, qui se trouve à une quinzaine de minutes de marche de la station de métro aérien du même nom: la station BTS Wongwian Yai.

wongwian yai bangkok

wongwian yai

De là partent une vingtaine de trains pour Mahachai par jour. Moi, j’ai pris celui de 8h35 (censé arrivé à 9h28 mais qui est arrivé avec un bon quart d’heure de retard). Il faut compter une heure en moyenne pour arriver à destination.

mahachai

Gare de Mahachai

Mais le trajet jusqu’à Mae Klong est loin d’être fini ! Pour continuer, il faut changer de gare et pour cela prendre un bateau.

 

2ème étape : prendre le bac pour Ban Laem

Pour être dans le fameux train qui traverse le marché de Mae Klong, il faut le prendre à la gare de Ban Laem située de l’autre côté de la rivière. Il faut donc se rendre à l’embarcadère pour prendre le bac qui fait la traversée.

Pour cela, tournez à droite pour remonter la rue qui se trouve devant vous en sortant de la gare de Mahachaï et allez jusqu’à la grande intersection. Là, tournez à gauche, vous verrez rapidement la grande horloge de l’embarcadère.

mahachai pier

L’embarcadère

bateau-mahachai-ban-laem

La traversée coûte 3 bahts et les bacs s’enchaînent très régulièrement.

 

3ème étape : le train de Ban Laem à Mae Klong

Une fois débarqués du bateau, il vous faut rejoindre à pieds la gare de Ban Laem. C’est très facile: dés que vous arriverez à la fin de l’allée couverte qui mène à l’embarcadère, vous verrez un panneau vous indiquant la direction. Il faut prendre la rue qui part à droite. La gare est au bout. Comptez une dizaine de minutes de marche.

gare ban leam

De là, partent 4 trains par jour pour Mae Klong. Il faut donc bien goupiller vos horaires entre les 2 trains. Moi, j’ai pris le train de 10h10 (arrivée à Mae Klong à 11h10). Normalement, c’est la meilleure combinaison. Par contre, avec le retard du 1er train, mon tâtonnement pour trouver l’embarcadère, le fait que j’ai juste manqué un ferry pour traverser et le temps que j’ai mis pour faire des photos et des vidéos pour vous montrer exactement comment faire, c’était assez juste. Heureusement, un Thaï en scooter m’a proposé de monter avec lui pour les derniers hectomètres. Sinon j’aurais peut-être raté mon train qui a démarré 2 minutes après que j’ai mis le pied dedans. Mais sauf manque de chance, prendre le train de 8h35 de Bangkok suffit à attraper le train de 10h10 à Ban Laem. Par contre si votre train a le moindre retard, ne perdez pas de temps pour changer de gare ! Le train Ban Laem – Mae Klong suivant n’est qu’à 13h30.

Le trajet complet dure au moins 2h35 et coûte donc 23 bahts.

 

Le marché sur la voie ferrée de Mae Klong

Au bout d’une petite heure, votre train passera au milieu du marché de Mae Klong qui aura replié ses étales et les redépliera dés les wagons passés. C’est d’ailleurs plutôt à l’arrière du train que le spectacle est intéressant avec les haut-vents qui se remettent en place et le marché qui se reconstitue à peine le train passé.

mae klong market

Si vous avez pris le train de 10h10 qui arrive à Mae Klong à 11h10, ne perdez pas de temps et plongez au coeur du marché pour assister au passage du train dans l’autre sens 20 minutes plus tard (à 11h30). Vous aurez vu le Mae Klong Railway Market sous les deux angles : depuis le train et depuis le marché. C’est pour ça que le train qui arrive à Mae Klong à 11h10 me paraît le plus intéressant. Avec les autres trains l’attente avant que le train de ne repasse est bien plus longue.

 

Le trajet en vidéo

Je vous ai fait une vidéo détaillée sur ma chaîne Youtube qui vous récapitule tout ce périple et vous montre exactement comment ça se passe.

 

Retour à Bangkok

Pour le retour vous avez le choix entre refaire le même trajet en train ou aller au terminal des bus de Mae Klong (à 5 minutes à pieds du marché) prendre un minivan pour Bangkok. Vous en avez qui vont à Mo Chit (on peut aussi les prendre devant l’hôtel Alongkorn 2 près du marché), 1h30 de trajet pour 90 bahts et d’autres qui vont au Terminal Sud des bus de Bangkok (1h30 – 70 THB) ou au Lotus Pinklao.

Et pour les horaires des autres trains ou trains de retour, je vous invite à la consulter sur la partie transports du site ou je les maintiens à jour en permanence:

 

Petite info pour ceux qui voudrez aussi venir en minivan, Mae Klong s’appelle aussi Samut Songkhram.

Et n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube, ça m’encourage à faire d’autres vidéos pratiques comme celle-ci ! Et à vous faire découvrir d’autres lieux en Thaïlande…


Passer le week-end sur le marché flottant d’Amphawa

Share This:

23Lorsque j’interviens sur les forums, je le conseille souvent. Passer le week-end installé dans un des homestays ou une des guesthouses sur le canal du marché flottant d’Amphawa, c’est la formule idéale pour découvrir les marchés thaïlandais qu’ils soient flottants ou installés sur la voie ferrée avec en prime la visite d’un temple étonnant.

amphawa

Le marché flottant d’Amphawa

 

Le marché flottant d’Amphawa

Chaque vendredi, samedi et dimanche se tient le Amphawa Floating Market (le marché flottant d’Amphawa) ou Amphawa Talat Naam en thaïlandais. C’est plutôt un marché qui commence à s’animer en fin d’après-midi mais les boutiques dans des maisons en bois traditionnelles sont ouvertes toute la journée. Sur un bout du canal, se trouve des bateaux amarrés qui vous cuisinent toutes sortes de mets grillés ou frits et vous les proposent à bon prix. Tandis que les magasins sur les berges font le bonheur des amateurs de shopping avec leurs vêtements, souvenirs, produits artisanaux, bijoux…

Je vous conseille de passer la nuit ici, sur le canal du marché flottant. Il y a de nombreux homestays ou guesthouses. Personnellement, j’ai testé et approuvé le Baan Rak (littéralement maison de l’amour) qui propose des chambres climatisées aux lits très confortables avec des salle de bain certes basiques mais avec eau chaude. L’accueil est top pour peu que vous ne vous offusquiez pas du côté très efféminé de votre hôte. Ce qui est bien, c’est que vous pouvez vous installer sur la terrasse au bord de l’eau pour boire un coup ou manger. Entre 6h et 7h du matin, vous verrez même les moines faire leur tour en bateau et recevoir des offrandes.

Amphawa Thailande

 

Les visites à faire depuis Amphawa

Une fois installés, outre visiter le marché, y manger et y faire du shopping, vous avez de nombreuses visites possibles et notamment 3 autres marchés flottants thaïlandais dans un rayon de 20 km:

  • Visiter le marché flottant de Damnoen Saduak, le plus connu et le plus touristique. Je vous conseille d’y aller vers 8h. Vous pouvez faire un tour en bateau d’1 heure pour 300-400 THB mais il existe aussi des formules plus longues. Eviter les opérateurs qui vous alpaguent dans la rue qui mènent au marché, il sont souvent plus chers que ceux installés sur le canal du marché. Visiter à pieds le canal principal est aussi sympathique, tous comme se balader sur les canaux annexes.
    Pour venir à Damnoen Saduak depuis Amphawa, le plus simple est de prendre un Tuk-tuk ou un taxi (peu de chances qu’il mette le compteur), il vous en coûtera autour de 150 THB. Sinon, il y a les songthaews qui peuvent vous déposer à 1,5 km.

    Damnoen Saduak
    Marché flottant de Damnoen Saduak

  • Visiter le marché flottant de Tha Kha plus traditionnel mais plus petit. Ici, on est dans un marché bien moins touristique que personnellement, j’aime mieux. Il y a un songtahew qui permet de s’y rendre depuis Amphawa mais il faut l’attraper sur la route principale en dehors d’Amphawa et il y en a que toutes les heures. Mieux vaut donc prendre un tuk-tuk et lui demander de vous emmener ici et vous attendre (comptez 150 à 200 THB depuis Amphawa ou Damnoen Saduak).
    Le tour en bateau à rame (200 THB par bateau pour 30 minutes), est bien plus bucolique et agréable qu’à Damneon Saduak, je trouve. Si vous ne devez en faire qu’un, je vous conseille plutôt celui-là.

    Tha Kha Floating Market

    tha kha amphawa

    Balade en bateau autour du marché flottant de Tha Kha

  • Visiter le marché sur la voie ferrée de Mae Klong qui se replie à chaque passage du train. Un spectacle unique et étonnant. Il y a 8 passages de train par jour. Le songthaew  ou bus bleu 333 relie le marché flottant d’Amphawa au marché de Mae Klong (10 THB).

    Mae Klong Market

  • Faire la visite des lucioles en bateau, le soir, depuis le marché d’Amphawa. Elle vous permettra de voir les fameuses mouches lumineuses et clignotantes qui viennent illuminer les arbres, la nuit. (60 THB par personne pour une ballade d’une heure environ).
  • Faire le visite des 5 temples en bateau qui part depuis le marché d’Amphawa. Si le quatre premiers ont un intérêt très limité, ça permet de naviguer sur le rivière Mae Klong et surtout de découvrir le dernier temple de ce tour en bateau, le Wat Bung Kang, emprisonné dans les racines. Vraiment à voir. (le tour coûte 50 THB par personne et dure plus d’1h30). On peut aussi aller voir ce temple par la route. Un moto-taxi vous y amèbera pour 50 THB.

    Wat Bang Kung Amphawa

  • Le marché flottant de Bang Noi, que je mets en dernier car pour moi, c’est le moins intéressant des 4 marchés flottants des environs. Il est par contre très facile d’y aller depuis Amphawa, le songtheaw bleu ou bus numéro 333 y va (5 THB – 10 minutes). Si vous pouvez, essayez d’y être avant-midi car après plus de bateaux sur le canal ce qui enlève beaucoup du charme de l’endroit.

    Bang noi

  • Le Wat Chulamanee, temple à 5 km d’Amphawa, il possède un hall superbement décoré qui vaut à lui seul le déplacement.

    wat chulamanee

Il existe d’autres tours en bateaux et d’autres temples à voir mais si vous faîtes dejà une partie de tout ça, vos deux jours seront bien remplis ! Je vous recommande particulièrement les 3 marchés flottants : Damnoen Saduak avant 9h30, puis Tha Kha et Amphawa le soir et un petit tour au marché sur la voie ferrée de Mae Klong. Ajoutez la balade des lucioles et ce petit week-end ici devrait vous laisser des très bons souvenirs !

Par contre, venez bien samedi-dimanche car sinon, pas de marché flottant d’Amphawa ni à Tha Kha.

Vous retrouvez toutes les infos pratiques sur tous ces lieux sur la page des lieux à visiter à Amphawa.

Bon week-end à Amphawa !


Fièrement propulsé par WordPress