Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Bangkok classée 13ème vile la plus saine pour la santé du monde

Share This:

Bon, je vous le dis tout de suite, l’affirmation du titre qui est la conclusion d’un rapport de Lenstore que relaie le site TATNews.org est pour moi étonnante. Non pas étonnante, appelons un chat un chat : fausse. Fausse car ils lissent un critère clé, le plus gros point noir sanitaire de la capitale thaïlandaise en matière de santé publique : la pollution aux particules fines qui est régulièrement à des niveaux dangereux pendant la « saison sèche » (novembre à mai).

grande balancoire wat suthat bangkok
Bangkok, ville saine ?

Bangkok, un des villes les plus saines du monde ?

Bangkok a été nommée la 13e ville la plus saine du monde selon une récente étude intitulée «Healthy Lifestyles Cities Report» des autorités sanitaires britanniques.

Pour moi, cela montre la facilité avec laquelle on peut faire dire ce que l’on veut à des données en fonction de celles que l’on choisies ou même de la façon dont on les traite (Dider Raoult sort de ce corps ! ;))

Déjà, le rapport ne s’est intéressé qu’à 44 grandes villes du monde et il me semble qu’il y a un chouillat plus de villes sur notre bonne vieille planète Terre.

Ensuite, les données qui ont été mesurées pour établir ce classement sont au nombre de 10 (oui, je sais il faut faire des choix): lumière du soleil, bonheur, temps de travail moyen, activités de plein air, prix de l’eau potable, taux d’obésité, espérance de vie moyenne, qualité de l’air et de l’eau et nombre de restaurants.

Ces scores ont été classés et les villes les mieux notées ont été par conséquent ordonnées comme les villes les plus saines du monde. Par contre, je n’ai pas trouvé le poids de chaque critère car, disons-le, le nombre de restaurants dans la ville où l’on habite importe bien moins pour notre santé que la qualité de l’air… sauf si vraiment personne ne sait cuisiner sans empoisonner tout le monde dans votre foyer.

Ce sont surtout des 4 facteurs qui sont mis en avant pour chaque ville, ce qui laisse penser qu’ils ont une pondération plus lourde que les autres : heures d’ensoleillement, nombre d’heures moyennes travaillées, niveau de bonheur, activités extérieures. La pollution, ça vient après ?

Bangkok ville ensoleillée et avec plein de restaurants

À Bangkok, le grand nombre d’heures d’ensoleillement quotidien de la ville et l’abondance de 1 796 plats à emporter offerts aux résidents sont deux facteurs qui ont aidée la cité des Anges à se classer au 13ème rang, ajoutez un niveau de bonheur de 5,99/10 et 377 activités de plein air disponibles, une espérance de vie de 74,1 ans en moyenne et un taux d’obésité de 10% et vous avez une ville incroyable bonne pour votre santé.

Bangkok et pollution aux particules fines

Mais il y a un hic, non ? C’est sûr si on lisse le score de pollution à l’année, on arrive à un score pas si faible (76.64) mais qui surtout cache les grandes disparités entre les mois de mousson pendant lesquelles l’air est presque quotidiennement lavé par les pluies et les mois avec des pics qui sont très régulièrement au-dessus de 150 d’indice AQI (Air Quality Index) un niveau qualifié de « Unhealthy » par l’OMS.

Bref, un bel index inutile et surtout trompeur. Quiquonque qui se baserait sur ce positionnement pour choisir de s’installer à Bangkok tirerait probablement la tronche (derrière son masque N95) face au voile de pollution et au scores rougeauds d’AQI de la capitale du Pays du Sourire entre février et mai (et même épisodiquement à d’autres moments de l’année).

Qu’on dise qu’il fasse bon vivre à Bangkok, qu’il y a de quoi s’occuper, sortir, bien manger ect… si vous voulez mais ne parlez pas de 13ème meilleure ville du monde pour un healthy living.

Désolé, je sors un peu de mon ton et de mes chroniques habituelles mais ce titre « Bangkok ranked 13th among healthiest cities worldwide » m’a fait bondir ! Je suis le 1er à relayé des informations positives sur la Thaïlande mais quand elles sont aussi grotesques, il faut le dire !

Après, Lenstore est une entreprise experte dans les analyses des facteurs de santé et bien être avec une expertise de plus de 12 ans dans… la vente de lentilles de contact en ligne.

P.S: je rappelle qu’en Thaïlande la pollution aux particules fines qui atteints des scores très hauts en saison sèche, ça ne concerne pas que les grandes villes bien au contraire ! Les responsables sont surtout les brûlis et écobuages. Et pour avoir pris des mesures un peu aux 4 coins du territoire avec mon AirTricorder, je peux vous dire que rares sont les coins épargnés (même le Sud est touché même si on a moins les pics matinaux) à part les îles.

Fièrement propulsé par WordPress