Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Suspension temporaire de services de visa par correspondance pour la Thaïlande

Share This:

Les deux sites les plus reconnus et sérieux pour les demandes de visa par correspondance en France ont récemment décidé de ne plus proposer leurs services sur la Thaïlande. La raison: trop de dysfonctionnements et de refus inexpliqués depuis que toutes les demandes doivent passer par un site web dédié, unique point d’entrée des démarches.

visa thailande

Ce post ne concerne que les ressortissants français qui font des demandes de visa pour la Thaïlande depuis la France. Je rappelle que pour un séjour de 30 jours maximum, ils n’ont pas besoin de visa.

Suspension temporaire des demandes

Depuis le 17 juin dernier, je vous en avais parlé, les demandes de visa pour la Thaïlande doivent se faire exclusivement en ligne via le site www.thaievisa.go.th. Il n’est plus possible de déposer dossier avec toutes les pièces à l’ambassade de Thaïlande à Paris comme auparavant. Et c’est pareil pour les agences, qui ont un accès « agence » sur ce site.

Si Action-visas, sur son site, se contente d’un laconique « Action-visas ne fournit pas de service pour cette destination » alors qu’ils le proposaient jusqu’à il y a encore quelques jours, Rapidevisa explique que « en raison de dysfonctionnements techniques sur le site internet des autorités thaïlandaises, [leur] équipe ne peut plus garantir l’obtention de visa thaï actuellement. « 

Le site Action-Visas ne propose plus la Thaïlande

La suspension du service est jusqu’à nouvel ordre même s’ils espèrent pouvoir proposer à nouveau l’obtention de visa pour la Thaïlande par correspondance en septembre.

Le message de RapideVisa expliquant sa décision

Dysfonctionnements et refus non motivés

J’ai mené ma petite enquête. Déjà, le site semble instable ce qui oblige souvent à recommencer l’opération plusieurs fois et la partie la plus délicate surtout si on n’est pas habitué aux procédures administratives via le web, c’est le téléchargement des pièces justificatives. Il faut qu’elles soient dans certains formats et surtout d’un poids maximum qui vous oblige souvent à devoir les réduire ce qui n’est pas accessible à tout le monde. Il vous faudra aussi une imprimante et un scanner ou trouver quelqu’un pour imprimer, signer puis scanner les conditions du service puis télécharger le fichier sur le site. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez le faire en plusieurs fois, vos saisies précédentes seront sauvegardées dans votre espace sur le site.

Il semble que les refus de dossiers a priori complets et valides soient auss bien plus nombreuses qu’auparavant et surtout aucune explication de la raison du refus ne soit fournie. Or qu’elle soit acceptée ou refusée, l’ambassade, et c’est la règle annoncée dés le départ, encaisse les frais de votre demande de visa.

Donc si vous voulez retenter le coup, vous ne savez pas quoi corriger dans votre dossier et risquez peut-être d’être débité une seconde fois pour un nouveau refus. Même pour une erreur mineure qui avant se rectifiait rapidement sans frais, maintenant, il faut recommencer toute la demande… et repayer, reprendre un rendez-vos ect…

Autres solutions pour obtenir le visa ?

Le souci, c’est que depuis la mise en place des demandes de visa électronique pour la Thaïlande par les autorités, passer par le site internet prévu pour cela (voir cet article avec tous les détails sur son fonctionnement) est OBLIGATOIRE. Les demandes par dossiers papier ne sont plus du tout possibles donc que ce soit vous ou une agence de visa, le passage par le site web est incontournable.

Il aurait évidemment été bien de maintenir les deux en parallèle le temps de s’assurer que le process via le site web fonctionne bien et éventuellement l’affiner ou le déboguer mais ce n’est pas le choix qui a été fait.

Alors, oui, il y a d’autres sites qui semblent toujours proposer de prendre en charge vos demandes de visa pour la Thaïlande par correspondance mais quand les 2 sites les plus réputés décident d’arrêter, c’est qu’il y a un réel souci et que probablement via les autres sites vous risquez aussi de rencontrer des difficultés notamment des refus sans explication. A vous de voir si vous voulez quand même tenter le coup, vous trouverez ces autres sites en faisant une recherche sur Google.

Reste la solution de faire la demande en ligne vous-même sur le site thaievisa.go.th avec de possibles erreurs et nécessités de refaire vos saisies et téléchargements de pièces plusieurs fois. Mais il faudra ensuite aller à l’Ambassade Royale de Thaïlande à Paris le jour du rendez-vous que vous aurez choisi à la fin de la procédure pour y déposer votre passeport et d’attendre 3 jours ouvrés pour récupérer votre passeport avec le visa… si tout va bien. Pas très pratique quand on n’habite loin et surtout cher entre transport et hébergement sans compter les jours de congés posés juste pour ça que vous auriez sûrement préféré passer à visiter la Thaïlande.

Si vous connaissez quelqu’un qui habite à Paris, vous pouvez l’envoyer à votre place avec votre passeport et les pièces justificatives nécessaires. Mais vous serez peut-être vous aussi confronté aux refus sans explication les motivant.

Peut-on faire sans visa ?

S’il s’agit d’un visa touristique de 60 jours, il est possible de partir sans visa, à l’arrivée en Thaïlande, vous serez gratifié d’un droit de séjour de 30 jours et pourrez demander sur place une extension de visa de 30 jours également moyennant 1900 THB. Vous arriverez alors bien à 60 jours de séjour en Thaïlande. Mais il y a deux écueils:

  • certaines compagnies aériennes vous demanderont quand même de prouver que vous sortirez de Thaïlande à la fin des 30 premiers jours pour vous accepter à bord de l’avion et elles sont de plus en plus nombreuses à le faire
  • quand avec un visa touristique de 60 jours vous pourriez demander une extension de 30 jours ce qui porterait votre droit de séjour à 90 jours consécutifs, là, comme vous en aurez déjà demandé une extension, il ne vous sera pas possible de rester plus de 60 jours sans sortir du pays.

Pour les autres types de visas, malheureusement, ce sera difficile de passer à travers du système de demande en ligne actuel sauf à prendre le risque de partir sans visa également et d’utiliser les 30 jours que vous obtiendrez en arrivant pour aller dans une ambassade thaïlandaise d’un pays voisin pour faire la demande de visa avec un dossier papier. Attention, par contre, prenez-y vous assez tôt car pour Vientiane par exemple, il faut prendre un rendez-vous en ligne (via le site du consulat royal de Thaïlande de la ville) pour déposer votre dossier et il y a du délai. Et ne ratez pas le rendez-vous, vous auriez une période d’interdiction de reformuler une demande qui fera que vos 30 jours seront écoulés avant que vous pussiez redemander un rendez-vous.

Bref, vous l’aurez compris, tout ceci complique singulièrement les choses pour les séjours de plus de 30 jours. Et cela tombe assez mal dans une année 2019 pendant laquelle plusieurs facteurs, dont le plus significatif est le baht thaïlandais à son plus fort niveau depuis plus d’une décennie, ont installé une érosion significative du tourisme en Thaïlande.

Espérons que les dysfonctionnements et refus accompagnés d’explications claires soient vite corrigés et que Rapidevisa et Action-Visas proposent à nouveau leurs services pour la Thaïlande car ils restent les deux acteurs les plus reconnus et sérieux pour ce type de service.


Fièrement propulsé par WordPress