Retour du monopole de Bangkok Airways sur les vols Bangkok-Samui

L’aéroport de Koh Samui appartient à la compagnie aérienne Bangkok Airways. C’est un des rares aéroports complètement privés du pays. En 2008, Thai Airways avait obtenu par un contre le droit de pouvoir opérer 2 vols quotidiens Bangkok – Koh Samui directs. Mais début septembre, Thai Airways ne proposera plus ses vols…

thai airways
Thai Airways ne desservira plus l’aéroport de Koh Samui à partir de septembre

 

L’aéroport propriété de Bangkok Airways

L’aéroport privé de Koh Samui a été construit par Bangkok Airways en 1989 et est géré depuis par cette compagnie qui jusqu’en 2008 était la seule à y faire atterrir des avions. Cette année-là, Thai Airways avait négocié un contrat avec Bangkok Airways lui permettant d’opérer deux vols Bangkok – Koh Samui par jour à bord d’un Boeing 737 transportant jusqu’à 149 passagers.

L’idée était de permettre un transfert plus facile pour ses clients sur des vols internationaux désirant d’enchaîner directement sur un vol vers Koh Samui une fois arrivés à l’aéroport Suvarnabhumi à Bangkok.

Ce contrat était également considéré comme une percée à l’époque, mettant fin au monopole de Bangkok Airways sur les vols directs Bangkok-Samui. Même si avec 19 vols quotidiens dans chaque sens en moyenne, la compagnie propriétaire de l’aéroport reste largement prépondérante.

aéroport koh samui

 

Retour au monopole

Thai Airways estime qu’il est maintenant logique d’annuler son service sur cette route en septembre puisque elle a signé un accord de partage de code avec Bangkok Airways, l’année dernière.

Accord qui lui permet d’émettre des billets pour ses passagers européens ou asiatiques jusqu’à Koh Samui sur l’un des vols quotidiens de Bangkok Airways à des tarifs convenus qui sont suffisamment compétitifs pour que Thai Airways puisse les revendre. Ainsi, les passagers de Thai Airways bénéficieront des mêmes facilités de transfert (pas besoin de récupérer les bagages ni de se réenregistrer pour le second vol une fois à Bangkok), ils seront juste en transit mais l’avion pour Koh Samui sera un appareil Bangkok Airways. 

Du coup, Bangkok Airways récupèra son monopole sur l’aéroport de l’île, ce qui signifie que les vols déjà bien plus chers que les standard de prix sur les autres routes en Thaïlande pourraient peut-être augmenter à l’avenir.

Il y a d’autres alternatives plus longues mais bien moins cher pour se rendre sur l’île de Koh Samui, comme les formules avion + bus + ferry en général via Surat Thani, Nakhon Si Thammarat voire Chumphon. Vous pouvez les concocter vous-mêmes ou commander des packages complets sur les sites web de Air Asia et Nok Air.

Sinon, au départ de Bangkok, Khao San Road, notamment, il ya des formules bus + bateau ou train de nuit + bateau dont vous pouvez voir les horaires sur la page consacrée aux transports de et vers Koh Samui.

 

Un monopole critiqué

L’aéroport de Samui le premier aéroport privé du pays et a fait l’objet de critiques constantes de la part des hôteliers de l’île affirmant que Bangkok Airways rendait difficile le service de l’île par l=ses concurrents. Et ils n’avaient évidemment pas tort.

À un moment, le gouvernement a même menacé de construire un deuxième aéroport sur l’île, mais les coûts d’appropriation des terres étaient trop élevés. Mais c’est à la suite de ça que la THAI a pu obtenir des droits d’atterrissage pour ses deux vols par jour.

Thai Airways devrait donc opérer ses derniers vols directs vers Koh Samui le 2 septembre 2018.

Que ça ne vous dissuade pas d’aller à Koh Samui, Koh Phangan ou Koh Tao, ce sont des îles magnifiques qui ont beaucoup à offrir.

Pour ne manquer aucune information ni aucun conseil utile pour la préparation de votre voyage en Thaïlande, suivez-moi sur Twitter ou consultez mon compte régulièrement surtout pendant votre séjour : http://twitter.com/Thailandee_com.

Mike Thailandee

Tombé sous le charme de la Thaïlande dès son premier voyage , Mike est reparti en mode routard pour 6 mois en Asie du Sud-Est dont 4 en Thaïlande, un mois au Cambodge et un mois au Vietnam. Depuis, il ne cesse de parcourir le pays dans tous les sens, plusieurs mois par an pour découvrir, tester et partager ses infos, photos, conseils et bons plans.