Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Petit guide de la cuisine thaïlandaise

Share This:

La cuisine thaïlandaise est une des choses dont on se réjouit quand on part visiter le pays. La gastronomie y est mondialement renommée, très riche et très variée. Mais pourquoi certains pays, comme la Thaïlande ou la France, ont développé une gastronomie si riche alors que d’autres proposent moins de variété et de sophistication. L’histoire du pays nous donne beaucoup de réponses.

Khao Soi Thailande

Khao Soi, une soupe de nouilles au curry, spécialité de la Thailande du Nord

La Thaïlande tout d’abord propose un paysage varié et donc une grande richesse d’ingrédients. On y trouve la mer, la montagne, la plaine. Le climat est assez humide pour que toutes sortes de végétaux y poussent. On trouve donc une grande variété de viande, de produits de la mer, de fruits et de légumes et avec une grande fraicheur et une grande qualité.

D’autre part l’histoire de la Thaïlande montre que le pays s’est souvent ouvert à la visite des étrangers. On constate par exemple une très forte immigration chinoise, encouragée par le Roi au 19ième siècle, et avec elle l’intégration de nombreux plats aujourd’hui très populaires : le jarret de porc aux épices et riz (Khao Ka Moo), le canard rôti (Ped Yang), les bouchées vapeurs aux crevettes (Khanom Jib Khung), la soupe de riz bouilli du matin (Joake Moo), ou encore la soupe rouge aux nouilles et calamar (Yen ta Fo). L’influence musulmane via l’Indonésie et la Malaise est également présente et a donné toute une variété de plats sans porc qui font la part belle aux épices. Par exemple on pourra goûter les fameuses brochettes de poulet satay (kai saté), le poulet braisé au curcuma (Khao Mok Kai), ou encore le délicieux curry de bœuf massaman (Kaeng Massaman Nuea). La dernière influence très importante est celle des portugais. Jusqu’à la fin du 17ième siècle d’intenses échanges commerciaux et culturels ont eu lieu entre la Thaïlande et le Portugal, encouragés par le Roi. En premier lieu ils ont introduit le piment, découvert en Amérique du Sud ! Avant lui les thaïlandais utilisaient le poivre vert frais légèrement piquant. On leur doit aussi l’apparition de tous les desserts à base d’œuf comme par exemple les fils d’or (foi tong), le flan coco dans un potiron (Sangkaya Fakthong) ou encore le flan thaï (Khanom mo kaeng). C’est particulièrement une cuisinière portugaise à la cour, Maria Guyomar, qui a permis de généraliser ce type de sucrerie.

Enfin la cuisine thaï ne serait pas ce qu’elle si le pays n’avait pas été, pendant longtemps, un royaume stable et prospère avec une grande importance accordée à la gastronomie, notamment durant les fêtes et les cérémonies. Les cuisiniers attachés aux différents palais et aux résidences aristocratiques n’ont eu de cesse de chercher de nouvelles recettes, de nouvelles présentations et de nouvelles idées pour épater le roi et sa cour. Cette situation permet à la cuisine de sophistiquer et de devenir véritablement un art.

Vous comprenez maintenant pourquoi la cuisine thaïe est si riche et pourquoi vous allez vous régaler. Mais il faudra être curieux et aller à la découverte des plats par vous-même. Souvent les voyageurs reviennent de leurs vacances en ayant découvert peu de nouvelles choses par rapport à ce qu’ils connaissaient déjà : Pad Thaï, currys, riz frits…Les restaurants touristiques ont tendance à proposer souvent la même carte et les touristes à se rassurer en mangeant quelque chose de connu. Pourtant des choses incroyablement délicieuses existent pour qui se laisse tenter. Le marché et les rues sont des excellents terrains de jeu pour les voyageurs gourmands. Ils vous permettent de voir la préparation se faire devant vous, de vérifier la fraîcheur des ingrédients, de regarder si les ingrédients vous plaisent et surtout de ne manger qu’une petite quantité pour tester : une brochette, une bouchée, un petit plat à partager…

Pour vous aider dans votre découverte une application téléphonique gratuite très pratique vient de voir le jour : EATRIP. Elle vous permet de découvrir plus d’une 100aine de plats et d’avoir, en plus d’une belle photo, des détails indispensables pour choisir de commander ou pas le plat : ingrédients principaux, description du goût, façon de le manger, niveau de piment. La traduction se fait via le haut-parleur et vous pouvez ranger les plats qui vous ont mis l’eau à la bouche dans une liste, afin d’y accéder facilement. Autre avantage elle est 100% offline, donc une fois sur votre téléphone elle ne se connectera plus sur Internet, elle est totalement autonome. (disponible sur iOS et Android, voir www.eatripapp.com)

Application Eat Trip Thailande

Eat Trip, outil indispensable pour découvrir la gastronomie thaïlandaise

Vous allez vous régaler assurément et n’ayez crainte : l’hygiène est très bonne en Thaïlande. Manger dans la rue n’est pas très habituel pour nous mais c’est tout à fait courant là-bas. Les meilleurs restaurants sont d’ailleurs des échoppes de rue ! Lancez-vous 

Pour ceux qui voudraient s’essayer à cuisiner thaï, il y a quelques recettes dans notre rubrique vidéo.

Fièrement propulsé par WordPress