Blog Thailandee!com

Partager cette page :

La Thaïlande hors des sentiers battus: Uthai Thani

Share This:

Pour ceux qui ont raté l’épisode précédent, il est à lire ici. Pour les autres, je reprends le récit au petit matin au Perkmai Resort dans la province de Chainat. L’objectif de ces jours 2 et 3 est de visiter plusieurs lieux de la province voisine d’Uthai Thani mais pas la ville cette fois-ci. J’ai ajouté sur la carte en fin d’article les nouvelles visites.

thailande hors sentiers battus uthai thani

Jour 2: Uthai Thani

Le Giant Tree d’Uthai Thani

Il y a 1h20 de route entre le Perkmai Resort et le grand arbre tricentenaire d’Uthai Thani. Nous avons fait quelques arrêts en route pour visiter rapidement 3 temples par curiosité mais rien de marquant.

giant tree uthai thani

C’est un des « monuments » les plus connus et visité de la province. Je suis toujours impressionné par ces arbres même si le plus connu des arbres géants de Thaïlande reste le Giant Tree de Kanchanaburi mais il ne s’agit pas du tout du même type d’arbre.

Le Wat Tham Khao Wong

A une vingtaine de kilomètres du « Giant Tree », le Wat Tham Khao Wong se trouve probablement le temple de la province d’Uthai Thani avec le plus beau cadre.

wat tham khao wong uthai thani thailande

Installé dans un superbe coin de nature au milieu des montagnes avec un petit lac artificiel que domine son bâtiment en bois à 2 étages construit en 1987 longé par une petite cascade, son parc est juste superbe et si agréable à parcourir (malgré la petite pluie fine que nous avons eu).

Il avait beaucoup plu les jours précédents et surtout la nuit juste avant ce qui explique que l’eau soit marron.

wat khao wong uthai thani

Au dernier étage, dans les chambres du temple en bois, sont installées des statues très réalistes de moines réputés en position méditative.

statue moine wat tham khao wong

Alors oui, il y a le mot « tham » qui signifie grotte dans son nom, probablement plus pour la cavité qui se trouve sous le bâtiment en bois que pour la grotte artificielle à la droite du lac mais ce n’est, de mon point de vue, pas le plus intéressant.

A noter qu’il y a un centre de méditation en construction un peu avant qui promet d’être grandiose mais est encore loin d’être achevé.

Le Wat Pha Tang

La prochaine étape avant une fin de journée relaxante dans un lieu que j’attendais de découvrir avec impatience était le Wat Pha Tang et son grand Buddha assis.

wat pha tang uthai thani

La pente qui y mène, sans marche, possède des rampes en forme de serpents Nagas dont les extrémités sont magnifiques.

wat pha tang uthai thani
uthai thani wat pha tang

On peut grimper sur le socle de Bouddha assis mais pas de vue extraordinaire depuis là-haut. A noter que l’abbé du temple fabrique une petite potion médicinale à la composition secrète censée nettoyer le foie. Nous en avons pris une bouteille.

La découverte de la journée !

Dans mes recherches pour préparer ce petit trip, j’avais repéré un endroit idéal pour finir la journée en se relaxant : les sources chaudes de Samorthong (entrée gratuite).

Dans leur parc se trouve un Bouddha assis mais plus que pour prier, on y vient pour profiter de l’eau naturellement chaude et bienfaisante. Je n’ai trouvé mention nulle part de sa température mais elle est bien chaude, je n’ai, au-début, pas pu y plonger mes pieds plus de 15 secondes. Car oui, on y baigne pieds et mollets uniquement sauf à prendre un bungalows avec bassin privé mais ils étaient fermés et je pense en ce moment, faute de clients, n’ouvrent que les week-ends.

smorthong warm springs sources chaudes uthai thani

Sinon, vous avez le choix entre des petirs bassins individuels avec robinets ou des bassins collectifs. Un dans le jardin mais surtout un qui est la raison principale pour laquelle je voulais venir ici, un bassin au bord du lac , en mode piscine à débordement avec une vue et un cadre incroyables.

samorthong hot springs uthai thani thailande
L’orage menace mais le cadre est superbe…

Par contre peu de profondeur, ce n’est pas pour se baigner juste pour tremper les pieds. Mais justement quel pied ! 😉

hot springs uthai thani province thailande

Nous avons passé la nuit au Million View Homestay à 22 minutes de route de là qui nous a fait un super prix pour louer sa petite villa car en semaine (les week-ends, ils sont pleins tout le temps) près de Hup Pa Tat, notre visite du lendemain. Le décor est magnifique, entouré de montagne karstiques avec réveil dans la brume… et sous la pluie qui n’a pas cessé de la nuit.

Jour 3 : retour à la maison

C’est sous une pluie battante et des prévisions météo très « humides » pour la journée que je me suis présenté à l’entrée du Hup Pa Tat qui est en fait un parc national donc avec prix d’entrée et double tarification Thai-Farang. Comme j’étais là, je voulais quand même aller voir rapidement malgré le temps exécrable et faire quelques photos pour pouvoir illustrer l’endroit sur Thailandee.com. Mais je n’étais pas décidé cette fois-ci à payer le prix farang 10 fois plus cher surtout pour revenir détrempé et faire attendre ma femme et ma fille dans la voiture et avec pour but unique de faire la promotion de l’endroit et de toute la province. Après une discussion en thaï avec la responsable qui n’a pas voulu faire d’exception, j’ai finalement préféré renoncer.

J’étais mieux à couvert dans la voiture sur le chemin du retour. Nous reviendrons probablement un jour avec une météo plus favorable dans ce coin qui nous a beaucoup plu. Reste à savoir quand…

Carte des visites

Le plus grand évènement d’Uthai Thani

Cette fois-ci, je n’avais pas planifié de visiter la ville d’Uthai Thani ni le superbe Wat Tha Sung, je l’avais fait lorsque j’étais venu pour le festival de Tak Bat Thewo qui se tient à la fin du carême bouddhiste et voit une centaine de moines descendre l’escalier du temple perché de la ville pour recevoir des offrandes.

tak bat thewo thailande
Le temple Wat Sangkat Rattanakhiri à Uthai Thani lors de Tak Bat Thewo

Par contre, j’avais aussi prévu d’aller voir le chedi original, en cailloux entassés, du Wat Pa Nikhom Samakee mais la pluie ne faiblissant pas, lui aussi, ce sera pour une autre fois.

Fièrement propulsé par WordPress