Blog Thailandee!com

Partager cette page :

La Thaïlande inconnue : l’Isan et son patrimoine historique

Share This:

L’Isan est la région nord-est de la Thaïlande, occupant environ le tiers du pays. Elle bénéficie d’une situation privilégiée sur le plateau de Khorat, limitée par le Cambodge au sud, le fleuve du Mékong à l’est, les monts Phetchabun et les montagnes de Dong Phaya Yen à l’ouest. Il s’agit d’une zone assez pauvre sur le plan économique, à cause de son climat chaud et sec. Pourtant, l’Isan a beaucoup à offrir aux visiteurs qui souhaitent découvrir la Thaïlande authentique : de la beauté naturelle de la région à son patrimoine historique millénaire, L’Isan est une région capable de fasciner et surprendre.
Au cours du dernier siècle, beaucoup d’habitants de la région ont émigré vers les grandes villes du sud et vers la région côtière de la Thaïlande, plus touristique et plus riche, en quête de meilleures conditions de vie. C’est comme ça que certaines traditions culturelles et gastronomiques de l’Isan ont été adoptées dans le pays tout entier : c’est en Isan que trouvent leurs origines le riz gluant, la salade piquante som tam, mais aussi la musique folklorique Mor Lam.
Ceux qui décident de séjourner en Isan au cours d’un circuit en Thaïlande sont souvent attirés par sa richesse naturelle, ou bien par la présence de ruines et temples khmer qui ne se trouvent nulle part ailleurs en Thaïlande. De plus, grà¢ce à sa proximité au fleuve Mé©kong, il est facile d’organiser un détour dans l’Isan lors d’un voyage ou d’une croisière fluviale en Asie.

Sur la route des temples khmers
Du 9ème au 13ème siècle, le nord-est de la Thaïlande appartenait au royaume khmer. Dans le sud de l’Isan, région de frontière avec le Cambodge, plusieurs temples témoignent de cet à¢ge d’or. La plupart de ces trésors architecturels se trouvent loin des centres urbains, au milieu d’une nature préservée. Le temple Prasat Hin Phimai, récemment restauré par une équipe franco-thaïlandaise, présente la même architecture que le célèbre temple d’Angkor Wat au Cambodge, dont il était un modèle en miniature. Le temple du Phanom Rung – construit sur un volcan éteint – et celui de Muang Tham méritent également une visite au cours d’un voyage sur mesure en Thaïlande suivant la route des temples khmer. Un autre chef-d’Å“uvre d’architecture de cette période est le Preah Vihear, un sanctuaire de grès jaune qui domine la plaine du Cambodge depuis le sommet d’un plateau. En 1962, ce temple a été attribué au Cambodge par la Cour internationale de Justice, une décision qui est encore contestée par la Thaïlande mais le temple est également accessible depuis la Thaïlande.

Phanom Rung Thailande

Un patrimoine historique impressionnant
La région de l’Isan abrite également d’importants sites préhistoriques, ce qui confirme l’existence d’une grande civilisation pendant l’à¢ge du bronze : la présence humaine dans le Nord-est de la Thaïlande remonte, en effet, à il y a 6000 ans. Dans la province d’Udon Thani, le site archéologique de Ban Chiang, le plus important en Asie du Sud, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce cimetière est connu pour sa poterie peinte en ocre rouge. Plus petit, le site de Ban Prasat, situé au cÅ“ur d’un village traditionnel, contient des squelettes et des poteries datant d’il y a 3000 ans. Un autre important site préhistorique est le Parc National Pha Taem, situé à l’extrémité orientale de l’Isan. Dans le parc se trouvent plusieurs grottes disposées le long d’une falaise de grès, surplombant le Mékong, qui abritent des peintures rupestres vieilles de plus de 3000 ans. L’Isan possède également un riche patrimoine paléontologique : c’est dans le Parc National de Phu Wiang qu’on a découvert, en 1993, un fossile de dinosaure vieux de 110 millions d’années.

Fièrement propulsé par WordPress