Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Réouverture de Phuket aux touristes vaccinés sans quarantaine le 1er juillet

Share This:

Je vous avais parlé du projet des autorités thaïlandaises appuyées par l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) de rouvrir l’île de Phuket aux visiteurs internationaux entièrement vaccinés à partir du 1er juillet prochain sans leur imposer de quarantaine. Nous sommes à moins d’un mois de cette date, qu’en est-il ?

Article mis à jour le 6 juin 2021

réouverture de phuket thailande sans quarantaine

Qui est concerné par ce plan ?

Comme souvent, tous les détails ne seront connus que peu de temps avant mais ce que l’on sait pour le moment, c’est que seuls les touristes complètement vaccinés, c’est à dire ayant reçu leurs 2 doses pour tous les vaccins reconnus ou la dose unique pour celui de Johnson & Johnson pourront venir à Phuket dans le cadre de ce programme et ne pas subir de quarantaine enfermés dans une chambre d’hôtel. Ils pourront circuler librement sur l’île qu’ils ne seront autorisés à quitter qu’au bout de 14 nuits sur place après un test négatifs au COVID-19. Il avait d’abord été indiqué 7 nuits mais il semble que cela va passer à 14.

Passé ce délai, ils pourront voyager dans le reste de la Thaïlande sans contrainte (si leur test est négatif).

A noter que les enfants de moins de 12 ans non-vaccinés accompagnés de parents vaccinés pourront aussi entrer. Ceux entre 12 et 18 ans devront faire un test rapide à l’arrivée.

En cas de test positif après l’arrivée, et il devrait y en avoir 2 ou 3 selon les informations récupérées par Richard Barrow lors d’une réunion hier avec les dirigeants de la TAT (Tourism authority of Thailand), tests à la charge du touristes dont les tarifs n’ont pas encore été indiqués, c’est isolement dans un hôpital, même si asymptomatique.

Une liste de pays d’origine (origine du vol pas nationalité) jugés trop à risque devrait aussi accompagner la réouverture qui ne s’adressera pas au monde entier. Elle devrait être très courte. L’Inde, le Pakistan, le Bangladesh et le Népal déjà interdits aujourd’hui y figuereront certainement mais peut-être aussi le Brésil et l’Afrique du Sud mais pas les pays européens ou Nord-américains.

Conditions connues aujourd’hui

Ceux qui suivent ça depuis le début en ont l’habitude, même si c’est dans un mois, on ne connaît qu’une partie des conditions d’accès à ce plan, outre le fait d’être complètement vacciné et pas en provenance d’un pays à haut risque.

Pour venir en Thaïlande, il faudra toujours obtenir un certificat d’entrée (COE) auprès de l’ambassade de Thaïlande de votre pays d’origine mais les conditions s’adapteront un petit peu pour ce programme notamment pour apporter la preuve de sa vaccination totale contre le COVID-19 et de sa réservation d’hôtel SHA+ (voir plus bas). L’assurance couvrant les soins COVID-19 jusqu’à 100.000 USD sera probablement aussi toujours obligatoire.

Apparemment, la preuve de vaccination sera à nouveau demandée à l’arrivée en Thaïlande malgré le COE. Une application de suivi sera aussi à télécharger (on en sait pas encore exactement l’ampleur du suivi).

S’il n’y aura pas de quarantaine obligatoire donc, il y aura quand même une liste d’hôtels validés pour ce programme choisis pour leurs normes d’hygiène. Ce devront être des hôtels labélisés SHA+.

Il y en a aujourd’hui, plus de 400 d’enregistrés que vous pouvez retrouver sur ce lien : https://www.thailandsha.com/shalists/

C’est parmi eux qu’il faudra réserver ses 14 premières nuits à Phuket et à l’image de ce qui s’est passé avec les hôtels de quarantaine, comme attendu peu d’hôtels petit budget.

Les 14 (précedemment 7) premières nuits en hôtels SHA+ sont obligatoires même pour quelqu’un qui a un logement à Phuket ou des amis ou de la famille qui pourraient l’héberger.

Les touristes ne seront pas enfermés dans leur hôtel, ils pourront se déplacer librement sur toute l’île de Phuket. Pour les activités, il faudra par contre là aussi, pour les 14 premiers jours, faire uniquement appel à des agences ou prestataires ayant reçu le label SHA+.

Les vaccins anti COVID-19 reconnus par la Thaïlande

La Thaïlande reconnaît acutellement les vaccins suivants : Pfizer BioNTech, AstraZeneca, CoviShield, Sinovac, Moderna ou Johnson & Johnson mais là encore, la liste des vaccoins valides pour ce programme est encore à déterminer par les autorités. Mes vaccins utilisés en Europe, Chine et Amérique devraient être dans la liste ce qui rend tout personne pleinement vacciné éligible pour venir à Phuket dans le cadre de ce plan.

Le hic, c’est que toujours selon les informations de la réunion d’hier avec les dirigeants de la TAT, il semble que les cas particuliers de personnes ayant contracté le coronavirus et reçu donc une seule dose de vaccin ou ceux qui ont eu 2 doses mais de vaccins différents (je pense à ceux qui ont eu une première injection AstraZeneca et ont ensuite reçu, selon leur tranche d’âge jugée plus à risque avec AstraZeneca, reçu une seconde dose de Pfizer), ces cas-là ne devraient pas être validés. Enfin, ça peut encore changer. Tout peut encore changer d’ici le 1er juillet.

Phuket rouvrira-t-elle vraiment le 1er juillet ?

Les deux conditions principales posées par les autorités pour que la réouverture de Phuket aux touristes vaccinés sans quatorzaine ait lieu sont : 70% de la population de l’île vaccinée pour obtenir une immunité collective et aucun nouveau cas de coronavirus quotidien.

Il reste un tout petit peu plus d’un mois et le taux de vaccination est actuellement, selon le gouverneur de l’île, de 50%. Deux facteurs peuvent jouer pour rater l’objectif d’ici la date butoir: la réticence éventuelle des habitants à se faire vacciner, le vaccin Sinovac utilisé exclusivement jusque là pour la campagne de vaccination à Phuket n’est, d’après un sondage récent pas dans le Top 5 des vaccins auxquels les Thaïs interrogés faisaient le plus confiance et le facteur temps sachant la protection immunitaire n’est évidemment pas immédiate après l’injection de la seconde dose, en théorie, elle n’est effective que de 10 à 14 jours après, c’est d’ailleurs, une condition qui sera semble-t-il imposée aux touristes d’être vacciné depuis plus de 14 jours et moins d’un an, ce qui montre bien que les autorités connaissent cette contrainte. Donc, il faudrait en théorie que l’objectif de vaccination soit atteint 14 jours avant le 1er juillet mais la barre des 70% ne sera atteinte qu’à la dernière minute. Ne serait-ce que parce que les étrangers travaillant à Phuket, et pour l’instant eux uniquement, viennent juste d’être autorisés à recevoir leur première dose de vaccin et n’auront la deuxième que fin du mois.

Actuellement, Phuket qui a durcit ces mesures a également du mal à enchainer les jours sans nouvelle contamination recensée.

Par ailleurs, le taux de 70% de vaccination de la population avec le vaccin Sinovac permet-il vraiment une immunité collective ? Que ce passera-t-il s’il y a de nouveaux cas de COVID-19 à Phuket après le démarrage du programme ?

Autorités et Office du Tourisme réaffirme la réouverture au 1er juillet

Vue l’insistance, ces derniers jours, en mode Hannibal Smith, de toutes les parties à réaffirmer que le plan se déroulera comme prévu à partir du 1er juillet 2021 et le communiqué officiel de la TAT d’aujourd’hui, TAT qui a déjà lancé une campagne de communication à l’international et qui s’apprête à lancer un compte à rebours avant la réouverture, il paraît de plus en plus improbable qu’il y ait une marche arrière de dernière minute et ce même si les conditions que ce sont elles-mêmes fixées les autorités ne sont pas complètement remplies. Ce serait perdre la face et mettrait en péril la confiance des voyageurs dans les annonces et projets ultérieurs. Mais ça, c’est déjà vu.

Un autre signe encourageant, c’est l’offre de vols internationaux à destinations de Phuket qui commence à refleurir. Même Thai Airways en remet au départ de Paris et Frankfurt notamment (lire: https://www.bangkokpost.com/business/2122311/thai-airways-tests-demand-in-europe).

Mais, en Thaïlande, on l’a vu depuis le début de cette crise, on n’est jamais à l’abri d’un volte face ni d’une ouverture puis refermeture si des cas de COVID apparaissent. Ce qui change, c’est que cette fois-ci, ce serait probablement la fois de trop et handicaperait grandement la crédibilité de tout ce qui pourrait être mis en place ensuite. Mais une ouverture ratée aurait aussi des conséquences fâcheuses. C’est un numéro d’équilibriste. On a déjà vu une indication phare, les 7 nuits obligatoires bloqué à Phuket passer à 14. Tout peut changer jusqu’au dernier moment et même après.

On en sera plus mardi soir, moment où le plan va passer devant le Cabinet gouvernemental.

Avis et conseil

Je conseille toutefois à ceux qui seraient tentés de profiter de ce programme de réouverture d’attendre encore au moins 15 jours, idéalement, d’attendre jusqu’au 1er juillet, pour voir comment ça évolue et surtout le détail des conditions qui aujourd’hui ne sont que partiellement connues.

De toute façon, aujourd’hui, il est uniquement possible de réserver un billet d’avion pour Phuket. La liste des hôtels SHA validés pour le programme n’est pas connue et le site de l’ambassade de Thaïlande n’a encore aucune mention de la « Phuket Sandbox » ni des démarches à suivre qu’on ne peut donc pas encore lancer de toute façon.

Quel visage de Phuket à l’arrivée ?

Ce plan n’attirera que très peu de touristes, il sera d’ailleurs probablement plus utilisé, au début, par des expatriés pas encore revenus en Thaïlande qui pourront le faire en évitant une quarantaine stricte. Sur l’île beaucoup d’établissements, restaurants commerces sont fermés et ce n’est pas cette réouverture de l’île dans ces conditions qui va du jour au lendemain les faire tous revenir aux affaires.

Ceci dit, l’île est grande et il y a de quoi faire et toujours de belles plages. Le coin le plus fantomique restera certainement Patong que montrait cette vidéo prise il y a 4 jours.

Je publierai un article dés que les demandes pour profiter de ce programme « Phuket Sandbox » seront ouvertes auprès de l’ambassade de Thaïlande expliquant la démarche.

Fièrement propulsé par WordPress