Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Le sauvetage de Thai Airways passera-il par une faillite ?

Share This:

Depuis plusieurs jours, on voit beaucoup de mauvaises interprétations ou raccourcis pour faire du clic mais un plan de sauvetage de Thai Airways est bien à l’étude par les autorités et malgré quelques voix qui s’élèvent dans l’opinion, le suspens est bien maigre, le gouvernement ne va pas laisser la compagnie nationale thaïlandaise fermer, il y aura un plan de sauvetage, ce sont sur les modalités qu’il y a encore débat. Ce qui a semé la confusion est que parmi les pistes avancées, celle qui tient la corde passerait par un dossier de dépôt de bilan auprès du Tribunal des Faillites. Ce qui ne signifie en aucun cas la faillite réelle de Thai Airways. Explications…

promo avion paris thailande
Voler avec Thai Airways, c’est déjà être un peu en Thaïlande

Dossier de faillite pour se restructurer

L’objectif de ce plan de sauvetage, car oui, je le répète, il s’agit bien d’essayer de sauver Thai Airways pas de la fermer, est que via la procédure de dépôt de bilan l’entreprise puisse entreprendre une restructuration de sa dette.

Dans le cadre de ce processus, s’il est approuvé, la compagnie obtiendra un sursis automatique du recouvrement de ses créances par les créanciers qui seront contraints de participer au plan de réhabilitation de la dette. C’est le Tribunal central des faillites qui organisera les négociations entre les créanciers et Thai Airways et nommera un administrateur pour gérer les créances avec le consentement des deux parties.

Cette option, à laquelle le Premier Ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha ne s’est pas dit opposé, devrait être présentée aujourd’hui au Cabinet.

Le SEPC, qui supervise les politiques des entreprises publiques, a convenu que la compagnie aérienne devrait demander une réhabilitation sous la supervision du tribunal central des faillites. Le ministère des Transports et celui des Finances ont accepté le plan. Ce qui ouvre encore plus la porte à ce plan de sauvetage de Thaï Airways via le Tribunal des faillites. Les détails du plan seront connus après la réunion du cabinet

Mais encore une fois, il ne s’agit pas de mettre Thai Airways en faillite mais de la réhabiliter et la restructurer en profondeur dans ce qui a été annoncé par le gouvernement comme le plan de la dernière chance pour Thai Airways.

Hier, 18 mai, la THAI dans un communiqué, rappelait qu’elle n’était pas en faillite et semblait peu encline à passer par cette solution. On en saura plus dans quelques jours.

Une compagnie très endettée

La THAI a enregistré une perte nette de 11,6 milliards de bahts en 2018 (soit plus de 330 millions d’euros) et de 12 milliards de bahts en 2019. Pour le premier semestre de cette année, la perte devrait s’élever à 18 milliards de bahts (plus de 500 millions) en raison de l’impact de la crise du coronavirus.

Au départ, le plan était que le gouvernement fournisse une garantie de prêt d’une valeur de 54 milliards de bahts à la compagnie mais c’est assez mal passé dans l’opinion publique car l’argent des contribuables thaïlandais a déjà été utilisé plusieurs fois pour renflouer l’entreprise qui ne s’est jamasi vraiment redressée.

Passer par le Tribunal des Faillites est aussi une façon d’imposer une restructuration plus dure alors que le syndicat de la THAI s’est dit opposé à tout ce qui pourrait affecter les avantages sociaux et le bien-être des employés. Beaucoup estiment que c’est une des raisons des échecs des plans de sauvetage précédents.

Il a également été question d’une réduction de la participation du Ministère des Finances dans le capital de la compagnie pour leur faire passer en-dessous des 50%. Mais ce n’est pour l’instant qu’une rumeur.

En résumé, Thai Airways ne va pas fermer, les rumeurs de faillites sont une mauvaise interprétation d’une solution pour la réhabiliter qui émerge depuis quelques jours.

Par contre, il n’est pas impossible que des mouvements aient lieu car la restructuration de la compagnie ne se fera très probablement pas sans licenciements, baisse de salaire des cadres de l’entreprise ni sans toucher aux avantages sociaux.

C’est si ce énième plan échoue que l’avenir de Thai Airways va devenir très incertain.

Sources: Bangkok Post, The Nation, Khaosod

PS: c’est bien cette option qui a té validée par le gouvernement quelques heures après que j’ai écrit cet article. Avec en plus un gouvernement qui va céder suffisamment de ses parts pour ne plus être majoritaire (voir: https://www.bangkokpost.com/business/1920760/cabinet-sends-thai-to-bankruptcy-court).

Fièrement propulsé par WordPress