Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Les travailleuses du sexe en Thaïlande

Share This:

C’est sujet qu’on aborde peu, non pas pour nier l’existence de la prostitution en Thaïlande mais parce qu’on réduit souvent le pays à ça alors qu’il a tant à offrir. Les travailleuses du sexe sont nombreuses en Thaïlande, beaucoup par choix à en croire l’enquête vidéo réalisée par la journaliste Anne Bayley et le photojournaliste Josh Meltzer sur l’économie des travailleuses du sexe en Thaïlande.

salaire prostitution thailande

Vendre ses charmes rapporte beaucoup plus que travailler dans les champs

Les auteurs de ce reportage se sont surtout intéressés au cas de Nam. Elle vit à Chiang Mai et travaille dans un bar. Loin de l’image que l’on pourrait se faire de la prostitution en Thaïlande, elle semble être venue faire ce travail d’elle-même et déclare ne réellement coucher que 2 ou 3 fois par mois avec un client.

Le reste du temps, elle est au bar et incite les clients à boire. Plus ils lèvent le coude, plus elle gagne de l’argent car elle touche une commission sur chaque consommation. 

Le sexe paie mieux évidemment mais il n’est pas systématique. Nam choisit quand et avec qui elle monnaie ses charmes.

C’est évidemment, l’argent qui l’a amené à devenir une travailleuse du sexe. Ici elle gagne entre 600 et 900 dollars quand en travaillant dans les champs dans son village, elle ne gagnerait que 250 dollars. Travailler dans le bar de Chiang Mai, lui permet de supporter financièrement sa famille. Une fois chacun aidé, il ne reste à Nam que 300$.

Evidemment, Nam n’est qu’une jeune femme parmi tant d’autres « lady bar« , elle ne saurait représenter à elle seule tous les visages que peut revêtir l’industrie du sexe en Thaïlande. Elle est aussi parfois bien plus gluaque, plus violente, plus contraignante et génère de nombreux drames humains.

Car même dans les circonstances dans lesquelles Nam travaille, l’après la vie des bars n’est psychologiquement pas toujours simple..

Fièrement propulsé par WordPress