Enquêtes Exclusives à Pattaya

Share This:

Pour une fois que l’émission de M6 va à Pattaya et ne se focalise pas que ses les gogos et les péripatéticiennes, on se devait de le saluer. Et si c’est vrai que le reportage ne parle pas du Sanctuaire de la Vérité ou du Big Buddhha, on ne peut pas leur demander de faire un clip touristique non plus. Bien que le sujet risque de donner envie à certains d’aller voir la ville qui a accueilli 8 millions de visiteurs étrangers en 2012 dont un million de russes mais pas pour les visites de monuments.

 

Pattaya Thailande

 

Dans ce numéro d’Enquêtes Exclusives, on suit un groupe de jeunes Français adeptes de la vie nocturne et des virées en scooter bruyantes qui reviennent année après année à Pattaya et avouent ne pas s’intéresser au reste de la Thaïlande ou alors peut-être quand ils seront plus vieux. Evidemment, on trouve ça plus que dommage mais après tout si c’est Pattaya qu’ils aiment, le reste de la Thaïlande ne leur plaira probablement pas car Pattaya ce n’est pas la Thaïlande. Enfin, c’est une toute petite partie de la Thaïlande qui a toujours était plus dédiée à répondre aux envies, je ne rentrerai pas dans le détail, des étrangers, qu’aux Thaïlandais même si les Thaïs viennent aussi ici et apprécient notamment beaucoup de passer le week-end à Koh Larn. Pattaya, paisible village de pêcheurs plein de charme, doit son visage actuel de destination du sexe et de la fête, au fait d’être devenue le lieu de “détente” des soldats américains pendant la guerre du Vietnam. Et c’est assez marrant de voir la clientèle russe s’accaparer de plus en plus cette destination pour son… romantisme. On pourrait se dire que c’est le début du changement d’image de Pattaya mais la ville gardera son activité nocturne sulfureuse, les Russes s’installeront juste de plus en plus à côté. Une installation qui transforme à nouveau radicalement Pattaya, avec des constructions d’hôtels de luxe et grands complexes d’appartements et surtout des quartiers entiers comme à Jomtien où les devantures des magasins sont uniquement en cyrillique. Comme une façon de dire “réservé aux russes”. Et pas aux russes prolétaires, aux russes riches. Bref, Pattaya, pour moi, c’est l’exemple à ne pas suivre d’une ville qui a perdu son à¢me pour gagner l’argent du tourisme et du sexe. Si c’est une réussite économique, c’est bien triste sur le plan culturel et humain. Pourquoi la règle est trop souvent de faire venir les touristes en changeant pour eux et pas de les faire venir pour ce qu’on est ? Sommes-nous si peu nombreux à nous intéresser à ce qu’est vraiment la Thaïlande et à ne pas la voir comme un parc d’attractions à ciel ouvert pour qu’elle se sente obligée de se transformer au point de perdre son identité par endroits ? A force toutes les destinations touristiques du monde vont se ressembler et les cultures et traditions locales, sans parler de la nature, y seront tellement maltraités qu’on aura beau être nostalgique et se réveiller un matin en réalisant le gà¢chis qui a été fait, il sera trop tard. Et malheureusement, d’autres destinations en Thaïlande sont sur la même pente…