Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Ces lois qu’il vaut mieux connaître avant de partir en Thaïlande

Share This:

Une histoire récente concernant une française en vacances en Thaïlande qui visiblement ignorait que la cigarette électronique y était illégale m’a inspiré cet article sur ces lois qu’il vaut mieux connaître avant de partir en Thaïlande pour éviter de sérieusement gâcher votre voyage. Elles ont toutes été mentionnées dans mes divers publications ici et rappelées voire martelées pour certaines sur le groupe Facebook « Thailande: questions / réponses«   que je gère mais les regrouper dans un article ne semble pas inutile.

lois voyage thailande

 

Permis moto + international même pour un scooter

Pour conduire un scooter en Thaïlande, quelle que soit sa puissance, il faut être titulaire d’un permis moto dans son pays et avoir un permis international. Et si beaucoup de loueurs ne vérifient pas (et il y a maintenant des sanctions pour ceux qui ne le font pas), sans ça, en cas d’accident votre voyage va vite tourner au cauchemar, vous perdrez votre assurance car par en règle et en cas de dommage corporels à autrui, ce sera une lourde circonstance aggravante.

J’avais fait un long article sur ce qu’il faut savoir pour louer un scooter en Thaïlande que je vous invite à lire attentivement avant de choisir ce mode de déplacement pendant votre séjour.

 

Cigarette électronique illégale en Thaïlande

Cette loi est encore ignorée de beaucoup de touristes qui viennent en Thaïlande mais la cigarette électronique est illégale en Thaïlande. Ce la ne concerne pas uniquement son utilisation mais le simple fait d’en amener une, même pour son usage personnel, sur le territoire est puni par la loi. Par une amende mais aussi une peine de prison, qui sur le papier du moins, peut aller jusqu’à 10 ans.

Le plus souvent, les voyageurs voient leur matériel de vapotage confisqué à l’arrivée. Parfois, ils font face à des amendes qui peuvent être importantes mais quelques cas ont été plus traumatisants pour les touristes concernés.

Je rappelle aussi que la cigarette classique est interdite sur plus d’une vingtaine de plages de Thaïlande. C’est très clairement indiqué avec des zones fumeurs dédiées. Là, aussi très forte amende si vous ne respectez pas cette interdiction : 100.000 THB soit plus de 2.500 € au cours actuel !

Crime de lèse majesté en Thaïlande

La Thaïlande est une monarchie constitutionnelle où le crime de lèse-majesté a encore cours. C’est même un des crimes les plus graves. Manquer de respect au Roi ou tout membre de la famille royale que ce soit par des mots, des actes envers leurs personnes ou leurs représentations, images, symboles est lourdement condamné.

Donc pendant votre voyage soyez vigilent tant sur vos paroles que sur vos actes même inconscients envers tout ce qui porte figure royale. Par exemple, les billets et pièces. Le fait de stopper une pièce qui roule, par exemple, en l’écrasant avec le pied est très mal vu. Je n’ai jamais entendu parlé de condamnation pour ça mais c’est pour vous donner une idée de choses que l’on fait machinalement et peuvent être une offense à la royauté.

 

Répression très dur sur les drogues

La Thaïlande est un des pays avec les lois sur la simple consommation ou  possession de drogue, même en quantité très faible, est la plus sévèrement condamnée. Et cela concerne aussi le cannabis. Même un usage personnel dit récréatif est très lourdement sanctionné.

Donc tenez-vous à distance de toute forme de drogue et refusez quoique l’on vous propose, car oui, il arrivera peut-être que l’on vous en propose, certaines destinations sont connues pour ça. Les touristes qui se sont retrouvés entre les mains de la police pur possession de drogue, s’en souviennent longtemps. Les peines, en plus des amendes, vont de 5 ans pour un usager, jusqu’à la peine de mort si on vous considère comme partie d’un trafic.

 

Déclarez votre drone

Cette loi est très très souvent ignorée en connaissance de cause par certains touristes qui ont envie de ramener des images à couper le souffle de leurs vacances en Thaïlande mais pour faire voler un drone en Thaïlande, il doit être déclaré auprès des autorités compétentes (Civil Aviation Authority Thailand CAAT) pour qu’elles vous délivrent une autorisation. Et vus les délais de traitement, autant dire que vous ferez un premier voyage juste pour le déclarer et ne pourrez probablement l’utiliser que lors du voyage suivant.

Et une fois l’autorisation obtenue, il y a beaucoup de règles de vols à respecter. J’avais fait un article sur comment déclarer son drone en Thaïlande ici.

Il n’y a à ma connaissance par encore eu de touriste inquiété mais à mon avis ce n’est qu’une question de temps et celui qui se fera attraper risque gros surtout si en plus de ne pas avoir déclaré son drone, il enfreint une des règles de vol notamment la distance minimum par rapport à un aéroport.

 

Vente d’alcool qu’à partir de 20 ans

Là aussi, on a souvent tendance à penser que la règle est la même que dans son pays mais en Thaïlande, la vente d’alcool et donc son achat sont interdits avant l’âge de 20 ans.

A noter qu’il est également interdit de boire de l’alcool dans les temples et parcs publics et administrations.

 

Respecter vos durées de visa

Evidemment, respectez également la durée de votre visa, un overstay s’il est découvert lors d’un contrôle de routine entraîne amende, parfois emprisonnement et selon sa durée ça peut aller jusqu’à une interdiction de territoire.

On lit souvent sur les forums qu’un dépassement de quelques jours n’est pas grave, que c’est simplement une amende de 500 THB par jour de dépassement mais ça c’est dans le cas le plus favorable si votre dépassement est constaté au moment où vous passez l’Immigration pour quitter le pays et encore en théorie la prison est une option. Mais si le dépassement est constaté lors d’un contrôle dans la rue, l’histoire peut vitre prendre une tournure plus sévère. Et que dire si vous êtes responsable d’un accident avec victime alors que vous êtes en overstay si ce n’est que vous aggravez évidemment votre cas.

 

Poissons dans les parcs nationaux

Normalement, chaque agence ou capitaine de bateau qui vous embarque pour une excursion snorkeling ou plongée vous l’indique mais il est interdit de nourrir les poissons dans les parcs nationaux marins de Thaïlande et certaines autres zones protégées. Le but est notamment de ne pas perturber les habitudes et instincts naturels des poissons.

La sanction prévoit 100.000 THB d’amende et jusqu’à 1 an de prison.

 

Ramasage sable/coquillages

Si les touristes savent en général que ramasser des bouts de corail est interdit, le fait que cette interdiction s’étende aux coquillages et même au sable est moins connu. Il existe plusieurs lois thaïlandaises sur ce point: la loi sur les pêches de 1947, la loi de 1961 sur les parcs nationaux et la loi de 1992 sur l’amélioration et la conservation de la qualité de l’environnement. L’article 53 de la loi sur les pêches, par exemple, interdit la possession de certains animaux ou produits aquatiques dont le corail, sans avoir obtenu l’autorisation ou la licence correspondante.

C’est surtout au moment où vous prenez l’avion même pour un vol intérieur en Thaïlande que si on trouve coquillages, coraux ou sable, vous vous exposez à une forte amende. Les aéroports proches de la mer (Krabi, Phuket notamment) sont particulièrement sensibilisés à la question. Paradoxalement, il semble que ça ne concerne pas les souvenirs que vous pouvez acheter et qui sont constitués de coquillages mais je vous conseille tout de même d’éviter d’en acheter.

 

Jouer aux cartes en Thaïlande

Il existe aussi une loi réglementant l’importation et l’utilisation des jeux de cartes en Thaïlande. Je n’ai jamais eu vent de touristes arrêtés pour ce motif mais il est recommandé de ne pas jouer en public et de ne pas jouer au poker ou autre car les jeux d’argent sauf quelques cas très précis sont interdits en Thaïlande.

 

Ayez votre passeport sur vous

En tant que touriste, vous êtes censé avoir votre passeport sur vous en permanence pour pouvoir le produire en cas de contrôle. Il est vrai qu’une photocopie est souvent acceptée mais si vous n’avez ni l’un ni l’autre, vous ferez peut-être un passage au poste de police le temps de vérifier votre identité et pas dit que ce soit forcément très agréable et rapide.

 

Que faire en cas d’arrestation e Thaïlande ?

Voilà, pour quelques lois dont la méconnaissance par certains voyageurs peut entraîner des situations très délicates voire dramatiques. Si vous avez à faire à la justice thaïlandaise pendant votre séjour, ayez comme réflexe de contacter l’Ambassade de France à Bangkok. Elle pourra vous fournir une assistance et ne signez rien tant que vous n’avez pas un interprète et un avocat.

Sur des différends avec des loueurs, hôteliers ou tout acteur du tourisme, pas besoin d’embêter l’ambassade, la Police Touristique devrait pouvoir vous aider à régler le problème. Elle est à privilégier à la police traditionnelle dans ce genre de cas.

Je dois bien reconnaître aussi que souvent si on est effectivement en tort et qu’on accepte ce qui ressemble beaucoup à un pot de vin que demandent les officiers qui vous arrêtent, on s’évite de gros problèmes car la justice en Thaïlande peut être très rude même avec un vacancier ignorant la loi.

Souvent quand je rappelle des lois en Thaïlande, il y a des commentaires de personnes expliquant qu’elles ne les ont pas respectées et n’ont eu aucun problème et qui vous encouragent à faire comme eux et pas « vous prendre la tête ». C’est vrai qu’ils n’ont pas eu de souci mais si vous n’avez pas leur chance, vous regretterez de les avoir écouté, croyez-moi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fièrement propulsé par WordPress