Phitsanulok, on reste un peu ?

Share This:

La question mérite d’être posée tant la plupart des guides papier mettent surtout en avant le fait que Phitsanulok soit la dernière ville accessible en train avant Sukhothaï. C’est probablement la motivation première du passage de certains touristes par ici. Souvent, ils y passent la nuit puis prennent le bus pour Sukhothaï, voir enchaîne directement sur le bus une fois sortis de la gare et transférés au terminal des bus par un taxi ou autre. Est-ce que la ville n’a à offrir que sa qualité de dortoir, anti-chambre de sa voisine à l’illustre passé ? Comme vous vous en doutez, je répondrai non, sans hésiter.

Phitsanulok - Wat Yai

Phitsanulok, c’est une grande agglomération thaïlandaise typique, avec tout ce qui va avec. C’est vrai qu’en monuments, on a vite fait le tour. Le Wat Phra Si Ratana Mahatat ( ou wat yai, grand temple comme l’appellent les habitants ) et son bouddha chinnarat valent quand même un petit détour, pour la statue emblématique et pour voir les rituels des fidèles et à côté Wat Ratburana, joliment éclairé le soir, sont les monuments les plus marquants. On retrouve de ci de là quelques ruines résiduels d’autres temples bien plus anciens ( de la période de Sukhothai ). Mais ce qui pour moi fait le charme de Phitsanulok c’est le bord de sa rivière avec quelques restaurants flottants, ou un qui a installé ses tables sur le trottoir sur le quai d’en face non loin du Wat Yai., avec de l’autre côté un petit marché de nuit certains soirs. D’ailleurs le marché ( de jour cette fois ) près de la gare est aussi un endroit intéressant où flà¢ner pour qui veut s’imprégner un peu de l’ambiance.

Marché de Phitsanulok

Phitsanulok cascades waterfalls

Et autour de Phitsanulok, il y a la nature, la forêt, les cascades et quelques temples perchés sur des collines. Pour qui est véhiculé, il y a des endroits charmants et bucoliques à découvrir le long de la Highway. Et les férus de visites pourront aller Buddha Factory, le musée folklorique et le Bird Garden. ET pourquoi pas finir la journée au Picasso ( pas avant 22h ), boîte dans l’immeuble du Topland Hotel qui propose régulièrement de la musique live avant qu’un DJ prenne le relais. Toute la jeunesse de la ville se retrouve là même si c’est vrai que pour les deux fois où je me suis rendu, forcé de constater que les clients ne dansaient pas beaucoup.
Phitsanulok n’est certes pas une étape incontournable d’un voyage en Thaïlande mais pour qui a le temps et lui laisse le temps, elle saura vous séduire par son ambiance, sa nature à quelques dizaines de kilomètres et sa vie de grande ville de province.

Voir plus de photos de Phitsanulok