Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Achat à l’avance de e-tickets pour les parcs nationaux thaïlandais bientôt obligatoire

Share This:

Je vous en avais parlé, c’est un peu un serpent de mer qui revenait à chaque débat sur la préservation de l’environnement des parcs nationaux, essentiellement maritimes, de Thaïlande, mais cette fois-ci semble la bonne : un système de e-tickets devrait être introduit dés octobre dans les trois parcs nationaux les plus populaires du Sud du Pays.

baie phang nga Thailande

 

Billets électroniques pour les parcs nationaux de Thaïlande

C’est le Bangkok Post qui nous révèle que le Département des parcs nationaux, de la conservation de la faune et de la flore sauvages (DNP) de Thaïlande est bien décidé à mettre en place un système de billetterie électronique pour ses parcs maritimes afin de mieux réguler le nombre de visiteurs et reduire leur impact sur l’environnement et… de prévenir la corruption.

Il ne sera alors plus possible pour les touristes de débarquer à l’entrée des parcs nationaux et d’acheter leurs billets directement au guichet. Ils devront acheter leurs entrées à l’avance en se procurant ces fameux billets électroniques. Cela permettra notamment de « contrôler et limiter le nombre de touristes », a déclaré Songtham Suksawang, directeur du bureau des parcs nationaux de Thaïlande (DNP). Ce qui implique qu’un nombre maximum de visiteurs quotidiens soit décidé et que seul ce nombre de billets soit disponible.

« Le nouveau système devrait rapporter plus de revenus car les frais seront déposés directement sur le compte du département », a-t-il également indiqué M. Songtham. Car oui, si l’on pouvait penser que le seul argument écologique suffisait à décider d’une limitation du nombre de visiteurs dans ces petits paradis terrestres de Thaïlande, il semble bien que ce 2ème objectif ait pesé lourd dans la balance.

maya bay beach

La plage de Maya Bay à 10h du matin en basse saison

Les audits du DNP ont révélé que les revenus des entrées de certains parcs nationaux populaires étaient exceptionnellement bas par rapport à leur fréquentation. Par exemple, les recettes provenant des billets d’entrée du parc national Mu Koh Phi Phi, très très populaire car il  abrite Maya Bay rendue célèbre dans le monde entier par le film La plage  avec 1,6 millions de visiteurs en 2015, n’ont atteint que 70 millions de bahts cette année-là. Les recettes sont passées à près de 370 millions de bahts, l’année suivante après que le département ait demandé à tous les bateaux de tourisme de s’inscrire et de faire vérifier tous les billets d’entrée.  Et le nombre de touristes n’a pas quintuplé en un an bien évidemment !

 

Concrètement comment ça va marcher ?

Déjà, je dois préciser que dans un premier temps, seul le parc national marin de Hat Noppharat Thara-Mu à Koh Phi Phi, dans la province de Krabi, celui qui abrite Maya Bay donc; le Paarc National Marin de Ao Phang Nga (baie de Phang Nga) et celui de Mu Koh Similan (îles Similan) seront concernés par ce nouveau système. Il semble que ce sera déjà en place à la réouverture aux touristes de ces parcs  mi-octobre mais je vous le confirmerai d’ici là.

Il devrait ensuite être étendu à tous les autres parcs mais aucune échéance n’a été donné pour ça et il faudra déjà faire le bilan de ce que cela aura donné dans les 3 premiers parcs.

 

Achat des billets électronqiues

Les billets d’entrée électroniques seront en vente chez un des trois candidats en lice: les magasins 7-Eleven, la banque Krungthai et la banque commerciale Siam. Le choix du prestataire sera annoncé en octobre, avant le début de la saison touristique dans les parcs nationaux marins de la mer d’Andaman (où se trouvent les 3 cités plus haut).

Les prix d’entrée devraient restés identiques, mais aucune communication n’a été faite sur le sujet. Ni sur la commission perçue par l’enseigne qui aura été choisie pour vendre les e-billets. Inutile de dire que 7 Eleven est bien placé de par l’omniprésence de ces magasins et sa popularité auprès des touristes.

Etonnant qu’un site web n’est pas été mis en place pour acheter les e-billets mais cela viendra peut-être plus tard.

 

Les risques de ce système

S’il est saluable de limiter le nombre de visiteurs par jour, le gros risque de ce système est de voir les billets peu accessibles aux voyageurs lambda car achetés en masse par des agences ou juste des spéculateurs car la rareté entraîne la spéculation et potentiellement une vente au marché noir.

Il me semble qu’il faudrait que l’on ne puisse acheter les billets que 24 ou 48h à l’avance pour éviter qu’ils ne soient tous achetés par des acteurs locaux et quasi impossible pour un touriste étranger d’en obtenir. Là encore, aps de détails pour l’instant.

J’imagine que cela fera partie des discussions ouvertes que va organiser le DNP avec les parties prenantes. Il est en tout cas primordial que toutes les personnes aient un accès équitable aux billets que ce soit par un sytème de quotas ou autre. Un défi pas évident à relever…

Je vous tiendrai informés de tout ça qui est encore un peu flou au moment où j’écris cet article. Mais si vous comptez visiter les 3 parcs maritimes que j’ai cités plus haut dans l’article cet hiver, je vous invite à suivre ce dossier de près notamment en rejoignant mon groupe Facebook ou suivant mon compte Twitter pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Fièrement propulsé par WordPress