Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Faire un trek dans les montagnes de Chiang Mai

Share This:

Le trek dans la jungle et les montagnes est une des activités les plus prisées lors d’un séjour à Chiang Mai. Beaucoup d’agences proposent des treks mais il y a à boire et à manger comme on dit, et souvent, les gens reviennent déçus. Pour éviter ça, le mieux, c’est de partir en trek en petit groupe avec des gens comme Tee Watertown, un Karen qui vous propose des treks sur 2 jours avec nuit dans sa maison dans son village Karen perché dans les montagnes. C’est ce que j’ai fait le week-end dernier… (contact et infos pour faire le même trek en bas de cet article).

faire un trek à chiang mai

 

Trek de 2 jours dans les montagnes de Chiang Mai

Tee a plusieurs formules. Celle que j’ai faite est celle qu’il propose le plus souvent : 2 jours de treks avec 4-5 heures de marche par jour, différentes cascades, un tour par les plantations de thé et café, une nuit dans sa maison un peu en dehors de son village, une rencontre avec les Karen, surtout les enfants et la traversée d’autres villages. Tout cela en venant vous chercher à votre hôtel à Chiang Mai, le matin du 1er jour et en vous y ramenant le soir du 2ème jour.

 

1er jour du trek

7h50, très ponctuel, Tee nous attend (j’ai fait ce trek avec ma mère, 67 ans, habituée à faire de longues randonnées en France), au pied de mon immeuble. Nous montons à l’arrière de son pickup un peu aménagé comme un songtheaw et c’est parti pour plus de 2 heures de route dont une bonne partie sur des routes de montagnes. Le pot d’échappement crache un peu dans les montées pour respirer l’air pur, il faudra attendre un peu 😉

10h10, nous voilà garés au Khunwang Royal Developpement project Center, un centre issu des projets royaux du Roi Bhumibol où l’on cultive sans pesticides.

On y fait un petit tour rapide, regarde les plantations, les choux être mis en sachets pour être exportés à Bangkok puis on descend le chemin pour se retrouver rapidement dans la forêt et petit à petit dans la jungle.

trek chiang mai

Tee qui nous montre la voie ;)

On découvre des fleurs originales, enjambe des arbres, traverse des ruisseaux, monte, descend, remonte, redescend…

trek chiang mai

Une fleur étonnante…

trek chiang mai thailande

Après une bonne heure et demie de marche, on arrive à, l’impressionnante par sa hauteur, cascade de Padam où l’on mange le repas de midi.

trek-chiang-mai-30

Tee sort de son sac à dos, trois petits baluchons en feuilles de bananier dans lesquels se trouve notre repas, du riz sauté aux légumes et une omelette.

trek  chiang mai

Le repas de midi

Le repas terminé, on repart et prend de l’altitude et plus on monte, plus la végétation change passant d’une jungle luxuriante et humide a un paysage plus sec avec même des pins qui me rappelleraient presque les Vosges de mon enfance 😉

Puis, on traverse des champs de fruits de la passion, de salades avant d’arriver à une plantation de thé et de café. Tee nous montre les différentes variétés de thé et les baies de café rouges ou jaunes selon la variété. Il nous en tend pour en manger. A l’intérieur, on découvre les grain de café tels qu’on les connait, blancs car pas torréfiés. Personnellement, j’ai préféré les baies jaunes, plus sucrées ;).

café chiang mai plantation café chiang mai

Après encore un peu de marche mais en descente, on arrive dans un village Karen dont on visite le petit musée puis on remonte à l’arrière de la voiture de Tee qui, comme par magie, est arrivée là (en fait, c’est le père de Tee qu’il l’a conduite jusqu’ici). La magie, c’est un des dadas de Tee comme vous le verrez plus tard.

village karen chiang mai

village karen chiang mai

Tressage avec les mains et les pieds. Je suis impressionné par la dextérité de ses doigts de pieds

village karen thailande

Le petit musée du village

Un peu de route, enfin de piste, et nous voila au bord de la rivière sous un haut-vent en bambou. En théorie, c’était l’arrêt baignade de la journée mais l’eau est tellement fraîche que je n’y ai trempé que les pieds et les mollets.

cascade chiang mai trek

Retour en voiture pour rejoindre la maison de Tee, constitué de 3 cabanes de bois, une ouverte pour la cuisine, une grande pour la chambre et une qui accueille 2 salles d’eau. Installée au milieu d’un joli jardin, c’est là que nous passerons la nuit dans un confort sommaire, celui dans lequel vivent les Karen. Le cadre est superbe même si un gros nuage nous a privé d’un beau coucher de soleil sur les montagnes en face.

maison karen chiang mai

jardin karen chiang mai

Le jardin

chmabre village karen chiang mai

La chambre (il prévoit d’installer des cloisons pour plus d’intimité)

maison karen chiang mai

La salle de bains et les toilettes

C’est la mère de Tee qui nous prépare notre repas, très bon repas d’ailleurs. Normal, il est essentiellement préparé avec des légumes du jardin.

La pleine lune a pris place dans le ciel, rapidement rejointe par des milliers d’étoiles. C’est la première fois que je vois un ciel aussi étoilé en Thaïlande.

Veillée au coin du feu et « Magic show » avec Tee et un acolyte qu’il est parti chercher. Ils nous font plusieurs tours de magie qu’ils nous expliquent ensuite sauf un dont j’ai trouvé le truc tout seul comme un grand (suis trop fier de moi ;))

Pas le courage de prendre une douche, d’autant qu’il n’y a pas de lumière dans la cabane accueillant la salle de bain et qu’il commence à faire nuit et frisquet. Normal, on est dans les montagnes à un peu près 2000 mètres d’altitude. Nous nous couchons en prenant deux couvertures.

 

2ème jour du trek dans les montagnes

Après une nuit fraîche bien emmitouflée dans 3 couvertures, oui, j’en ai rajoutée une en cours de nuit, je me lève et vais me doucher, enfin me verser de l’eau dessus. Elle est très froide, ça réveille !

Pour le petit-déjeuner, Tee a fait griller des toasts au feu de bois et sorti beurre et confiture accompagnés d’œufs durs. Il nous explique que plusieurs touristes lui ont demandé ce type de petit-déjeuner alors il a arrêté de proposer un petit-dej thaï et la remplacer par ça. Il y a aussi des fruits cuits que je n’ai pas identifié mais très bons (non je ne parle pas des bananes sur la photo ;))

petit dejeuner chiang mai

Le petit-dej à l’occidentale ;)

On monte ensuite dans le village Karen, à la rencontre des habitants, surtout des enfants. Normalement, Tee emmène ses visiteurs à l’école du village pour un moment en classe plein d’ambiance et de fous rires avec les enfants mais on était dimanche, il n’y avait pas école. Je vous conseille donc de faire ce trek plutôt en semaine si possible.

enfants village karen chiang mai

village karen chiang mai

Et hop, c’est reparti pour plusieurs heures de marche. 5 heures en tout. On descend dans les rizières, vides car la récolte a eu lieu, il y a quelques semaines avant de grimper puis descendre à pic pour rejoindre la première cascade de la journée. 

trek à chiang mai

Le débit de l’eau y est impressionnant ! On longe l’eau, marche encore et rejoint une autre cascade devant laquelle on s’assoit pour manger. Le cadre est idyllique et il n’y a que nous ! Au menu, riz toujours dans son petit ballotin en feuilles de bananier et sardines.

trek chiang mai cascade

Cadre pour la pause déjeuner

On reprend la route sur un petit sentier qui longe l’eau. Monte, descend, enjambe, escalade un peu parfois, s’arrête à une autre cascade avant d’arriver… à la plage ! Oui, oui, une vraie plage avec du sable mais à la place de la mer, de l’eau douce.

plage chiang mai

La plage…

L’eau est fraîche mais après tous ces efforts, m’y plonger me fait vraiment envie. Je finis par m’y baigner après avoir mis pas mal de temps à y rentrer. Ca fait un bien fou ! Et là encore personne ! Juste nous trois.

tekking chiang mai

On se sèche puis on traverse  la cascade voisine sur un tronc d’arbre avec juste une frêle rampe en bambou qui sert plus de point d’équilibre que de rampe de sécurité tant elle ne tiendrait pas un millième de seconde sous votre poids (ni le mien ;)).

cascade trekking chiang mai

Tronc pour traverser la cascade

Encore de la marche sur des chemins puis un peu sur la route, traversant un village Karen, dans lequel… magie, magie, la voiture de Tee est garée (son papa l’a conduite ici). Il est 15h30, on embarque. Tee nous ramène à Chiang Mai.

 

Petits conseils et commentaires

J’ai beaucoup aimé ces 2 jours, tant la marche que les petits moments de vie dans les villages Karen, la nuit dans la montagne, même si je n’ai pas très très bien dormi, que les cascades et les tours de magie. Deux jours intenses mais vraiment sympas.

  • Ce trek ne convenient pas à tout le monde. Il y a quand même beaucoup de marche et c’est un trek pas une randonnée, ce qui veut dire qu’on sort régulièrement des chemins, qu’il y a des embûches parfois, des passages qui peuvent être compliqués pour certains comme le franchissement de la cascade en marchant sur un tronc d’arbre. Donc il faut aimer la marche et être en bonne condition physique.

  • Tee peut adapter son parcours et descendre la difficulté mais vous verrez des cascades moins belles. Discuter bien avec lui avant.
  • Il faut parler un minimum Anglais pour partir avec Tee et organiser votre trek car il ne parle pas Français mais parle très bien Anglais.
  • Prenez de quoi vous couvrir, il peut faire très doux là-haut (le matin du 2ème jour, il faisait 12°C), de bonne chaussures, un maillot de bain et une serviette pour vous baigner dans la rivière ou les cascades, un répulsif pour les moustiques et une lampe torche pour vous éclairer pour aller aux toilettes qui sont dans un petit cabanon la nuit.
  • Le confort sera assez sommaire, matelas fins posés sur le sol de la cabane en bois, la douche consiste en un grand baril d’eau et une petite bassine avec une anse pour se verser l’eau dessus, eau froide évidemment. Après, c’est comme ça que vivent les habitants du village et que vit Tee mais  je sais que pour certains, ce peut-être bloquant.

Tee est assez peut bavard pendant les treks (mais beaucoup plus pendant la soirée au coin du feux ;)) et toujours plusieurs dizaines de mètres à l’avant, ça peut dérouter mais il doit ouvrir la route et vérifier qu’il n’y a aucun danger et comme il dit, c’est pour que vous profitiez de la nature.

Si vous cherchez à faire un beau trek avec nuit chez l’habitant dans un village Karen, je ne peux que vous recommander de contacter Tee. Il accepte des groupes de 2 à 8 personnes maximum et demande 2800 THB par personne, tarif très raisonnable pour des treks en petit groupe qui comprend ses services, le pickup et le retour à Chiang Mai, l’eau (même si je vous conseille d’en acheter aussi au moins une petite bouteille par jour car pour nous ça aurait été un peu juste simplement avec l’eau qu’il avait prévu), les repas, l’hébergement et l’assurance.

Vous pouvez contacter Tee (en Anglais) via sa page Facebook  (en cliquant sur le bouton « Message » en haut de la page à droite): https://www.facebook.com/suradet.saymumae ou par  mail à karenculturaltreks@gmail.com

 

Propulsé par WordPress