Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Quelle assurance pour un voyage en Thaïlande ?

Share This:

Cet article est spécifique au voyage en Thaïlande, il n’est pas forcément pertinent pour le voyage dans d’autres pays. Par exemple, selon vos destinations, vous pouvez continuer à être pris en charge par la sécurité sociale même en voyage, pas en Thaïlande. 

assurance thailande

 

La couverture des cartes bancaires

Toutes les cartes bancaires VISA ou Mastercard contiennent un contrat qui vous couvre à l’étranger dont les modalités diffèrent selon le type de carte et parfois l’établissement bancaire. Pour en bénéficier, vous devez avoir réglé votre voyage avec votre carte bancaire. Si vous organisez vous-mêmes, votre séjour, le mieux, c’est d’acheter vos billets d’avion avec votre carte.

Après restera à voir, les détails de la couverture que vous offre le contrat adossé à votre carte bancaire pour voir si il vous semble suffisant ou si mieux vaut ajouter une assurance voyage spécifique.

 

La durée de la couverture

Lorsqu’on parle assurance voyage des cartes bancaires, il faut savoir que cela englobe 2 choses différentes : l’assurance et l’assistance. On se focalise souvent sur l’assistance et la prise en charge des frais médicaux mais la partie assurance est importante aussi surtout si vous comptez conduire un véhicule !

L’assurance correspond à la responsabilité civile, la prise en charge en cas de décès, le remboursement en cas d’annulation, les pertes ou vols de bagages… Pour cela, vous êtes couverts pendant 90 jours pour une carte VISA ou Mastercard classique et jusqu’à 6 mois avec une carte VISA PREMIER ou Mastercard GOLD. 

L’assistance correspond à la prise en charge des frais médicaux et de l’éventuel rapatriement, s’il est jugé nécessaire. Là aussi vous êtes couverts pendant 90 jours avec le contrat de votre carte VISA ou Mastercard.

A noter que la couverture inclut votre conjoint ou concubin ou pacsé et vos enfants âgés de moins de 25 ans encore à votre charge sur le plan fiscal.

Ceci étant posé, après, le mieux reste de contacter votre conseiller bancaire avant votre départ pour avoir les modalités spécifiques du contrat lié à votre carte à vous car c’est très variable selon le type de carte et selon la banque. 

Parmi les questions à poser:

  • celle du plafond, en cas d’accident grave, il peut être vite atteint en Thaïlande
  • indiquez la durée de votre voyage car selon les contrats vous ne serez couverts les premiers 90 jours voire pas du tout si le voyage excède cette durée. Là aussi demandez des détails.
  • votre contrat inclut-il une responsabilité civile à l’étranger ?
  • quelles sont les exclusions ? Souvent en cas de conduite d’un véhicule, pas d’assurance responsabilité civile (pas de prise en charge des dommages matériels et corporels à autrui) mais seulement l’assistance (vos soins sont pris en charge mais pas ceux d’une personne que vous auriez blessé par exemple), parfois l’assurance ne couvre pas certaines activités comme la plongée donc là aussi en fonction de ce que vous comptez faire sur place, demandez à votre conseiller pour voir si vous aurez besoin d’assurances complémentaires

Contacter sa banque avant le départ est de toute façon un bon réflexe à avoir pour ne pas se retrouver avec sa carte de retrait bloquée dés qu’on tente un retrait en Thaïlande. Et concernant l’assurance, demandez leur une attestation. Vous aurez la garantie écrite et le detail des prestations. On n’est jamais trop prudents avec les assureurs.

 

Assurances incluses suffisantes ou non ?

Très clairement les cartes Visa ou Mastercard classiques offrent une couverture assez limitée. Le plafond maximum des frais pris en charge notamment peut vite être dépassé en cas d’hospitalisation grave.

Et souvent, ces contrats ne contiennent aucune assurance responsabilité civile à l’étranger. Et alors, en cas d’accident si vous causez des dommages matériels mais surtout des dommages corporels à un tiers, tous les frais seront à votre charge. Et ça peut chiffrer très très vite…

Préférez les cartes VISA Premier ou Mastercard Gold. Là, les plafonds de frais de couverture hospitalisation-rapatriement sont bien plus élevés, vous bénéficiez aussi d’une assurance annulation (dans certains cas de force majeure) et surtout vous avez une assurance responsabilité civile incluse couvrant plus d’un million d’euros (demandez les détails à votre conseiller bancaire).

Prendre une de ces cartes car vous comptez faire un voyage en Thaïlande ou dans la région peut-être un bon calcul. Certes vous paierez plus cher que pour avoir une carte Visa ou Mastercard classique mais si vous regardez le surcoût et le comparez au prix d’une assurance voyage à prendre séparément pour obtenir une couverture équivalente, ça peut être plus avantageux. Surtout si vous voyagez souvent car une carte est valable plusieurs années.

 

 Couvertures comprises dans les multi-risques habitation

Ceertains assureurs ont une assurance voyage comprise dans leurs contrats d’assurances mutli risques habitation. C’est notamment le cas de la Matmutt.

Donc, vous pouvez regarder les détails de votre contrat d’assurance habitation pour déjà savoir s’il vous couvre en voyage et comment.

Si c’est le cas, renseignez-vous sur les détails car tout comme pour les cartes VISA et Mastercard classiques, il y a de grandes chances qu’en cas de problème graves la couverture soit insuffisante.

Appelez votre assureur et demandez-lui au moins :

  • si vous êtes bien couverts en Thaïlande et si ça inclut tous les membres de votre foyer (logiquement oui)
  • pour combien de temps ? Précisez-lui alors la durée de votre voyage
  • le plafond des frais d’hospitalisation et rapatriement
  • votre contrat comprend-t-il une assurance responsabilité civile à l’étranger et si oui, quel est son plafond ?
  • quelles sont les exclusions (conduite scooter, plongée ect…) ?
  • devez-vous avancer les frais et ils vous sont remboursés ou l’assurance paie à votre place directement ?

Et si vous êtes couverts à la fois pour les frais médicaux et la responsabilité civile, demandez avant de partir à votre assureur de vous fournir une attestation pour les dégâts causés au tiers et une pour hospitalisation et rapatriement. Tout en lui demandant la procédure à suivre en cas d’accident sur place.

Je n’ai pas étudié tous les contrats, il y en a trop mais là aussi, il est très probable qu’en cas de gros accident avec hospitalisation grave pour vous ou pour un tiers, la couverture proposée soit trop faible en terme de plafond.

 

Les assurances voyages en plus 

Si vous possédez une PREMIER ou une GOLD, les garanties peuvent sembler suffisantes.

Mais une assurance voyage offre en plus :

  • Les plafonds de garanties sont bien plus hauts. C’est primordial en cas de voyage dans un pays « cher »
  • Vos frais de santé vous seront remboursés jusqu’à un plafond plus élevé
  • Surtout les cartes bancaires fonctionnent avec le principe des franchises. 11.000€ pour Visa et Mastercard avec en plus une franchise de 50€ pour l’une et 75€ pour l’autre

Attention même avec les contrats d’assurances spécifiques voyage, vous n’êtes pas couverts dans tous les cas:

  • les accidents en pratiquants des sports dits « extrêmes » sont souvent exclus et selon les assureurs, la plongée en fait partie. Après, ça ne vous empêche pas d’en faire sur place mais il faudra alors bien vérifier avant que le prestataire par qui vous passez a bien souscrit à une assurance qui vous couvre pour ce risque spécifique. Tous ne le font pas, en général, ils indiquent dans le détail de leur prix que l’assurance fait partie du tarif.

  • Pour la conduite d’un véhicule vous n’êtes pas toujours couverts. Chapka par exemple indique que dès lors que vous utilisez (en tant que conducteur ou passager) une cylindrée supérieure à 125 cm cube, vous n’êtes pas couverts. 

 

Comment procéder en cas d’accident ?

En cas d’accident sur place, avant d’engager des frais pour une consultation ou une hospitalisation, il faut demander une prise en charge à l’assureur.

Quelque soit l’assurance qui vous couvrira, récupérez le numéro d’assistance 24h/24, 7j/7 qu’il faudra appeler en donnant son numéro de contrat avant d’engager le moindre frais en cas de problème. Les compagnies d’assurance ne sont pas tenues de prendre en charge les frais qui ont été engagés sans leur accord préalable. Il n’est pas rare également que l’assurance veuille choisir l’hôpital où vous serez traité par exemple. 

Dernier conseil : en général, les assureurs vous fournissent un carte avec le numéro de la hotline et votre numéro de contrat (si ce n’est pas le cas, créez-en vous une), ayez -la sur vous pour quelle soit facile à trouver pour d’éventuels secouristes qui pourront communiquer les infos à l’hôpital. Car on n’est pas toujours conscients lorsque on est victime d’un accident.

 

Le cas spécifique de la conduite d’un véhicule

Comme vous l’avez vu dans les paragraphes précédents, la conduite d’un véhicule fait presque tout le temps partie des exclusions de la responsabilité civile quand vous en avait bien une.

Dans les exclusions ont retrouve souvent une mention équivalente à celle-ci : tout dommage causé par des véhicules à moteur, caravanes, engins à moteur, embarcations à voile ou à moteur, animaux dont l’assuré ou les personnes dont il est civilement responsable ont la propriété, la conduite ou la garde.

Il est donc important que lorsque vous louez un véhicule quel qu’il soit, celui-ci soit assuré mais que le contrat d’assurance vous offre aussi avec une assurance responsabilité civile.

La meilleure façon de ne pas avoir de mauvaises surprises reste, selon moi, de passer par les grands loueurs de véhicules internationaux type Hetz, Avis, Rentacar, Sixt… Vous en avez en général toujours au moins un à l’aéroport quelle que soit la ville.

Pour le scooter, c’est plus délicat, demandez systématiquement les détails de l’assurance du loueur même si rares sont les loueurs en Thaïlande qui assurent leurs scooters et quand c’est le cas, souvent ça ne couvre que les dommages matériels sur le scooter par les dégâts matériels ou physiques sur des tiers ou sur vous.

Autre point important, vous devez faire une demande de permis international avant le départ (avec le tampon dans la case A pour pouvoir conduire un scooter quelques soit sa puissance). C’est gratuit et le délai d’obtention actuel est d’au moins 8 semaines. Sans ça pas la peine de prendre une assurance, vous ne serez pas en règle et donc votre assurance ne vous prendra pas en charge. Donc pensez à faire le nécessaire !

Voilà, j’espère avoir fait le tour de cette question qui est assez complexe. Quoiqu’il arrive, la première étape est de regarder ce que vous avez déjà comme couverture avec votre carte bancaire et vos différents contrats d’assurance et de définir ce que vous ferez sur place (durée du voyage, activités sportives, location/conduite d’un véhicule) pour voir si c’est adapté ou insuffisant. En général, c’est insuffisant. Surtout si vous comptez louer des véhicules lors de votre voyage en Thaïlande.

 

Propulsé par WordPress