Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Retour des touristes en Thaïlande, l’Office du Tourisme dévoile son plan post COVID-19

Share This:

Alors que j’avais lancé, il y a 4 jours, un sondage sur les conditions que vous accepteriez pour voyager en Thaïlande à nouveau dont je compte toujours leur envoyer les résultats, la TAT (Tourism Authority of Thailand) a dévoilé hier sa stratégie en trois volets pour une reprise touristique en mode «nouveau normal», expression qui revient beaucoup ces derniers temps et signifie que la vie normale de maintenant, avec ses gestes barrières, sa distanciation sociale et ses nouvelles habitudes qui se sont imposées dans notre quotidien, n’est plus celle d’avant.

La Thaïlande vit énormément du tourisme

1ère phase : le tourisme local

Pas de surprise, comme je vous l’avais annoncé et comme un peu partout dans le monde, c’est d’abord le tourisme local qui va repartir et est d’ailleurs déjà un peu reparti depuis le début de ce mois qui a vu la phase 3 des allègements des restrictions anti-coronavirus en Thaïlande se mettre en place, des plages et attractions touristiques rouvrir. Mais c’est en juillet que les Thaïlandais devraient vraiment recommencer à voyager à l’intérieur de leurs frontières. Le gouvernement prévoit, sauf résurgence du virus, une réouverture complète du pays le 1er juillet, enfin de l’intérieur du pays car son accès depuis l’étranger, s’il pourrait à nouveau être possible, ne devrait concerner qu’un nombre réduit de pays (voir plus bas).

Juillet pourrait voir aussi les jours fériés, supprimés à Songkran mi-avril pour éviter la propagation du COVID-19, être redonnés étalés sur chaque week-end et marquera aussi le début de la campagne de coupons voyage donnés par le gouvernement aux Thaïlandais pour relancer le tourisme local en prenant en charge une partie de leurs dépenses tandis que les soignants, verront eux leurs vacances entièrement payées par les autorités. Le détail de ce programme est encore en cours d’élaboration.

La TAT a pris acte d’une réalité immuable: pour redémarrer, l’industrie du tourisme doit être soumise à des mesures de contrôle du coronavirus jusqu’à ce qu’un vaccin soit développé. Cela affectera et changera tous les comportements et schémas des activités de voyage et de tourisme traditionnelles à commencer par le voyage en avion pour venir en Thaïlande.

La soi-disant «nouvelle norme» ou le « nouveau normal » comme je préfère le traduire, verra un tourisme thaïlandais se concentrer sur moins de voyages, de petits rassemblements en évitant les foules et les contacts, des produits et services adaptés et le nombre de clients potentiels fortement réduit.

Le retour des touristes internationaux en Thaïlande

Si le marché local est grandissant, l’industrie touristique thaïlandaise est fortement dépendante des arrivées internationales. Mais, ce seront finalement les consommateurs qui décideront si et quand ils se sentent suffisamment à l’aise pour voyager à l’étranger en général et planifier un voyage en Thaïlande en particulier. Tout le travail sera de réunir les conditions pour ça.

La phase deux pourra commencer après que les vols internationaux soient à nouveau autorisés. La «nouvelle norme» du tourisme sera basée sur la sécurité et l’hygiène. Ce qui signifie que les touristes internationaux venant en Thaïlande ne devront pas voyager depuis ou avoir vécu dans les zones de transmission locale du COVID-19 en cours. Restera à définir ces zones dont l’Europe et les Etats-Unis par exemple feraient probablement partie aujourd’hui mais peut-être plus au moment où les vols internationaux vers la Thaïlande reprendront, la situation s’améliorant grandement en Europe. Ils ne devront pas non plus avoir d’antécédents de contact étroit avec des cas probables ou confirmés (là, j’avoue que je vois pas bien comment les autorités pourront avoir l’information).

Formalités de séjour en Thaïlande des touristes internationaux

Côté formalités, la TAT indique qu’un certificat médical devra être présenté sans donner plus de détails sur sa forme et son contenu. Certains avancent la mise en place d’une sorte de passeport sanitaire au niveau mondial avec soit un test négatif récent soit un test sanguin prouvant la présence d’anti-corps.

Mais même avec ce certificat ou passeport sanitaire, le communiqué de la TAT indique qu’une fois arrivés en Thaïlande, les touristes seront tenus de se soumettre à « un processus de dépistage rapide du COVID-19 pour reconfirmation, puis de partir pour une zone scellée sans faire aucun arrêt ». Un test de dépistage à l’arrivée qui dans les résultats de mon sondage avait vos faveurs mais j’imagine pas accompagné en plus d’un certificat ou passeport sanitaire préalable dont l’obtention pourrait ne pas être aisée.

Pendant leur séjour en Thaïlande, les touristes seront tenus d’installer et d’utiliser une application de suivi sur leur smartphone pour la sécurité et la protection des déplacements.

L’achat d’une assurance spécifique COVID-19 « pour renforcer la confiance des touristes internationaux » n’est pas à exclure.

Le gouverneur du TAT a aussi encouragé les acteurs du tourisme notamment les hôtels en Thaïlande à faire des promotions pour attirer les voyageurs étrangers et à inviter à inciter les influenceurs (les gens comme moi quoi ;)) à relayer ces promotions. Ce que je ne manquerai pas de faire si les promotions valent le coup et si les conditions pour un beau voyage en sécurité sont réunies.

Une campagne de gratuité des frais de demande de visa dans les ambassades ou les consulats, y compris les frais de demande de visa à l’arrivée, pourrait être relancée également.

Des bulles de voyage

De son côté, le Premier Ministre thaïlandais a lui parlé hier de « bulles de voyage », comprenez qu’à la réouverture des frontières, seuls les voyageurs en provenance d’un nombre de pays limité avec laquelle la Thaïlande aura des accords bilatéraux pourraient être autorisés à entrer dans le pays.

Je rappelle que l’interdiction des vols commerciaux entrants en Thaïlande court jusqu’au 30 juin inclus et qu’on ne sait pour l’instant ni si elle sera reconduite, même si les différents discours récents laissent penser que non, ni qui exactement, et sous quelles conditions, pourra venir en Thaïlande une fois qu’elle sera levée.

Le tourisme en Thaïlande, s’est déjà révélée de bien des épreuves, tsunami, inondations monstres de 2011, manifestations politiques avec blocage de l’aéroport pour n’en citer que quelques unes mais cette fois-ci, ce n’est pas seulement un événement national mais une pandémie mondiale qui le touche. Le défi est bien plus grand et c’est dans cet avenir proche très incertain, que tous les faiseurs de beaux souvenirs de voyage qui vont des vendeurs de Street Food aux capitaines des avions en passant par les chauffeurs de bus, les serveurs, les masseurs, les capitaines de longtails boats, les réceptionnistes, les habitants que vous croisez, les masseuses, les guides, les chauffeurs de tuk-tuks, de taxis, les petits restaurants… bref, tous ceux qui sont heureux et fiers d’accueillir des touristes en Thaïlande, c’est dans cet avenir proche incertain, qu’ils auront besoin plus que jamais de tous les amoureux de la Thaïlande. Alors, répondrez-vous présent ?

Communiqué original de la TAT: https://www.tatnews.org/2020/06/tat-unveils-three-part-strategy-for-new-normal-tourism-recovery/

Fièrement propulsé par WordPress