Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Paï Phimai maï ?

Share This:

(Aller à Phimaï ?)  La petite ville de Phimai est connue pour son joli temple khmer mais a du mal à retenir les voyageurs si ce n’st lord de son spectacle vivant en costumes, sons et lumières et avec ses fameuses courses de bateaux (en général en novembre). Je vous présente cette petite ville pour ceux qui ne la connaîtraient peut-être pas encore.

phimai thailande

 

Le temple de Phimaï

Phimai, c’est certainement un de mes énormes coups de coeur (oui, je sais, encore un ;)) en Thaïlande.

La petite bourgade a ce charme apaisant des villes qui cachent un trésor mais qui voient l’immense majorité des visiteurs arriver et partir dans un aller-retour de quelques heures parfois moins. Phimai doit sa renommée à son temple khmer dont les similitudes avec celui d’Angkor Wat au Cambodge sont frappantes et qui est souvent visité comme un musée à ciel ouvert dans des excursions de quelques heures au départ de Khorat (ou Nakhon Ratchasima si vous préférez, c’est pareil).

Phimai

Le temple de Phimai

Un peu pompeusement appelé « Parc Historique de Phimai« , il est au coeur de la ville. Et c’est effectivement le temple de ce style le plus fameux de Thaïlande, avec le Phanom Rung dans la province d’à côté.

 

Le Sai Ngam, un arbre étonnant !

Mais il y a une autre curiosité à Phimaï qui mérite qu’on s’attarde un peu: le Banyan Tree ou Sai Ngam. Ce petit parc insulaire sur un lac est constitué des ramifications et racines d’un seul arbre qui forment un jeu de galeries tout à fait étonnant. Un endroit bucolique surtout à cette heure du jour où le ciel reflète ses petits nuages blancs dans l’eau du lac. En général, les enfants adorent ce décor de conte.

Banyan Tree Phimai

En chemin, vous aurez aussi l’occasion de vous arrêter admirer un grand Bouddha blanc comme je vous le montre dans ma vidéo Youtube.

 

 

Les autres choses à voir à Phimaï

Ensuite, c’est vrai que les vestiges des fortifications de la ville, même ceux de la porte la plus fringante, la porte Pratu Chai, sont assez mal conservés mais la grande pelouse et le petit étang derrière sont très agréables. Souvent, les écoliers s’y installent à la sortie des cours.

Quant au Meru Bramathat, chedi sur sa petite butte, il est très affaissé et abîmé et n’offre, malgré sa position dominante, qu’une vue très rapidement obstruée par les arbres alentours. Mais la vraie révélation pour moi, c’est le marché de nuit qui se tient à quelques mètres de là, dans la rue derrière la grande horloge. C’est un night market traditionnel comme j’aime avec multitude de stands proposant toutes sortes de mets délicieux allant des nems, aux pad thai en passant par du riz sauté, des grillades sans oublier les desserts, beignets, donuts, galettes, fruits coupées…

Vous pouvez vous composez un repas complet pour un tout petit prix et goûter la vraie cuisine thaïe populaire. Avec un petit cha yen (thé glacé thaï) ou jus de coco pour arroser le tout… bref, vous l’aurez compris, je l’aime ce marché de nuit de Phimai ! Notamment parce que ce n’est pas un marché pour les touristes mais un marché pour les locaux (avec de très très rares touristes).

Phimai nightmarket

En effet, très peu de visiteurs restent passer la nuit ici et c’est bien dommage. Il y a donc très peu de guesthouses ou hôtels à Phimai. Pourtant venir visiter son magnifique temple, aller faire un tour au Sai Ngam, manger dans un des nombreux stands en face et pourquoi pas s’arrêter en chemin saluer l’immense bouddha assis du Wat Sra Pleng, faire la sieste sur la pelouse du Pratu Chai, dîner au marché de nuit et finir par un massage dans le petit salon à quelques mètres de ce dernier coin de Samai Ruchi Road et Suriya Uthai Road, c’est un programme bien sympa, non ?

 

Se rendre à Phimaï

Il y a un bus local qui relie toutes les demies heures Nakhon Ratchasima à Phimai depuis le terminal des bus numéro 2 (1h30 – 50 THB).

 

Fièrement propulsé par WordPress