Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Obama en Thailande, same same…

Share This:

Barack Obama était en visite officielle en Thaïlande hier. Une courte visite d’une journée où il n’a pas perdu son temps, parcourant tout le pays à la découverte de ses merveilles et se faisant photographier devant chacune d’entre elles pour le souvenir comme en témoignent ces photos.

Barack Obam en Thaïlande 2012
Devant le Phanom Rung (Buriram Province)…

Barack Obam en Thaïlande
Ici à Sukhothaï

Barack Obam en Thaïlande 2012
Devant le Wat Phumin de Nan…
Photos: U.S. Embassy Bangkok

Bon, d’accord, ce n’est pas le vrai Obama, c’est juste une photo grandeur nature et ce ne sont pas les vrais monuments non plus. Same same but different comme on dit ici. Ces photos, prises à l’initiative de l’Ambassade américaine de Bangkok qui les as publiées sur sa page Facebook, ont été prises à Ancient City (Muang Boran en thaï). Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit un parc au sud de Bangkok avec des reproductions souvent taille réelle des principaux monuments de Thaïlande et de quelques uns d’autres pays de la région. Obama, le vrai, en chair et en os, n’a visité que le temple du Wat Pho.
Toujours est-il que c’est une initiative amusante…


Des vélibs à Bangkok

Share This:

Ca y est, dans la panoplie des transports à Bangkok, le vélib débarque dans la capitale thaïlandaise ! Oui, enfin la version thaïe mais c’est très similaire. Ainsi à partir d’aujourd’hui, une centaine de 2 roues à pédales vont être mis à disposition dans deux stations à Bangkok: la station de MRT Sam Yan (devant le Chamjuree Square) et à la station BTS Siam.

Pun Pun bike Share Bangkok

Après un abonnement annuel de 300 bahts, les usagers pourront louer un vélo dans l’une des stations pour un tarif très bas et le rendre dans n’importe quelle autre station. Les quinze premières minutes seront gratuites, puis le tarif progressif: 10 bahts pour 45 minutes, 20 bahts pour trois heures et 100 bahts pour la journée. Le nombre de stations de ces Pun Pun Bikes va augmenter petit à petit. L’administration municipale de Bangkok compte installer 50 stations disposant d’un total de 330 bicyclettes d’ici février 2013. Après, il faut avoir le courage de s’élancer dans le trafic bangkokien à bicyclette. J’avoue qu’à part pour des balades dans quelques quartiers un peu moins effervescents de la capitale comme Thonburi par exemple, je ne suis pas sûr de vouloir tenter le coup. Quoiqu’il en soit, on suivra l’implantation de ces stations qui pourront offrir de belles opportunités de circuits à vélo qu’on ne manquera pas vous de vous détailler. Vos idées et propositions de balades à faire à Bangkok sans frôler la mort par embrochement de tuk-tuk ou de moto-taxis slalomeur sont, bien entendu, les bienvenues !
Voici la vidéo de présentation du système. C’est en thaï, on n’a pas trouvé de version anglaise pour l’instant mais on comprend ce qu’il y a à faire.

C’est très similaire à ce qui existe déjà dans quelques villes françaises, Strasbourg compris (oui, un peu de chauvinisme, ça fait pas de mal ;)). Après Bangkok n’est aujourd’hui pas tellement adaptée aux vélos, on en voit très très peu et les pistes cyclables sont très rares mais peut-être que c’est le point de départ d’une métamorphose qui rendra le trafic et la pollution plus agréables. Y a du boulot !


Un aéroport à Koh Phangan fin 2013

Share This:

La compagnie Kan Air est en train de faire les travaux de ce qui sera dans quelques mois l’aéroport de Koh Phangan. L’île que les fêtards du monde entier connaissent pour sa Full Moon Party, évènement que fuient ceux qui apprécient vraiment l’endroit, va donc se doter d’un tarmac et être accessible en avion. Coût du chantier 17 millions d’euros, fin des travaux prévue pour le deuxième semestre de l’année prochaine.

Kan Air Koh Phangan Airport

Fondée en 2010, Kan Air est une compagnie aérienne encore très modeste qui se concentre sur des liaisons assez peu concurrentielles. Elle propose aujourd’hui des vols de Chiang Mai à Nan, Pai, Mae Hong Son, Phitsanulok et Khon Kaen. Sa flotte comprend des avions de moins de 20 places, essentiellement des Cesna. L’aéroport de Koh Phangan, construit sur la partie orientale de l’île, comprendra une piste unique de 1100 mètres. Au départ la compagnie envisage de proposer 3 rotations par jour avec l’aéroport de Don Muang (Bangkok) et d’utiliser des appareils de plus grande capacité (50 places) spécifiquement dédiés à la ligne Bangkok – Koh Phangan. Contrairement à la politique d’exclusivité que pratique Bangkok Airways sur les aéroports qu’elle possède, Kan Air annonce que son aéroport à Phangan sera ouvert aux autres compagnies avec les mêmes frais et taxes que celles de Suvarnabhumi. C’est une grande étape dans le développement commercial de la compagnie qui lancera également en janvier, à partir de Dom Muang, deux vols Bangkok-Phitsanulok et Bangkok-Khon Kaen par jour.
J’avoue que quand nous avons lu l’article du Bangkok Post annonçant la nouvelle on a été surpris et un peu triste même. Même si le projet n’a pas encore l’ambition de celui qui a vu Bangkok Airways implante un aéroport à Koh Samui, cela devrait forcément changer la physionomie de cette île qui des trois Samui, Tao et Phangan donc était la plus préservée et la plus tranquille. Probablement une triste nouvelle pour les amoureux du coin. Affaire à suivre…


Airport Link de Bangkok, opération séduction

Share This:

La ligne de métro qui relie le centre de Bangkok à son aéroport principal Suvarnabhumi communément appelée l’Airport Link a été une réelle avancée pour aller prendre son avion. Quand avant l’accès ne se faisait que par la route, en bus spécifiques ou taxis avec les aléas de temps de trajet qu’occasionne la congestion quasi permanente des rues de la capitale thaïlandaise, on peut depuis sa mise en service en janvier 2011 prendre ce métro. Pourtant, économiquement, il n’est aujourd’hui pas rentable. Pour le promouvoir, un tarif préférentiel de 20 bahts vient d’être mis en place à certaines heures jusqu’à la fin de l’année.

Airport Link Bangkok City Line

Les 4500 passagers quotidiens qui empruntent la City Line, version « lente » qui marque l’arrêt à chaque station et prend 40 minutes environ pour rejoindre Paya Thai (centre de Bangkok) ou l’Express Line plus avare en arrêts, ne suffisent pas. La compagnie qui gère la ligne essuie des pertes. Et nul doute que la relocalisation d’une partie du trafic aérien de Suvarnabhumi vers l’aéroport de Don Muang opérée il y a quelques jours ne va pas améliorer les choses, l’Airport Link n’allant aujourd’hui pas au second aéroport de Bangkok. L’extension est en discussion et le déficit commercial de la partie existante pourrait la remettre en question. Ce serait bien dommage. L’Airport Link, c’est le moyen le plus pratique et le moins cher de se rendre à Suvarnabhumi, une liaison ferrée entre les deux aéroports serait la bienvenue à la place du système de navettes gratuites actuel qui reste soumis aux aléas du trafic. Quand en taxi, le trajet centre de Bangkok – aéroport international coûte en moyenne dans les 450 THB, ce métro dédié coûte 10 fois moins cher dans sa version « promenade », la City Line et 5 fois moins dans sa version express. Sa régularité et sa ponctualité gagnent forcément haut la main face à celles d’un taxi. Donc, sauvons le soldat Airport Link ! Prenez-le la prochaine fois que vous atterrirez à Bangkok ! Pour qu’il vive, même s’il y a peu de chance qu’il ferme, mais surtout pour qu’il grandisse et finisse sa croissance à Don Muang en 2016 comme projeté. L’avenir de la ligne pourrait cependant être rapidement assuré, le ministre des Transports en concertation avec le Ministère des Finances envisage de faire de ce dernier le principal actionnaire de la société qui gère l’Airport Link de Bangkok, jusque là privée qui devidnrait alors publique sous la tutelle du Ministère des Transports. On en saura plus dans 6 mois, délai annoncé pour aller au bout de la concertation sur le sujet.
Pour promouvoir la ligne, une opération vient d’être lancée. Jusqu’au 31 décembre, entre 11:00 et 14:00 (oui que trois heures ), un trajet avec la City Line coûtera 20 bahts contre 45 au tarif normal. L’Airport Link a aussi entraîné une effervescence immobilière sur le tronçon qu’il parcourt rendant les zones résidentielles existantes ou en projet plus attractives sans oublier le projet de l’Airport Link Square. A 600 mètres de la station Ramkhamheang, ce carré accueillera dés le second trimestre 2013, un grand centre commercial avec magasins, pubs, bars, restaurants mais aussi hôtels et appartements. Les promoteurs prévoient un retour sur investissement en 6 ans. Si le lieu a le pouvoir d’attraction escompté, il pourrait doper la fréquentation de l’Airport Link. Après, j’avoue que la dernière fois que j’étais dans une rame de la City Line, je n’ai pas eu l’impression d’être tout seul, loin de là , pourtant c’était bien entre 11 heures et 14 heures mais peut-être qu’avec l’encombrement des valises des voyageurs, on se sent vite à l’étroit. C’est plus sur la pertinence d’avoir fait une Express Line que je m’interroge…


Le film Intouchables en Thaïlande

Share This:

Depuis près de trois semaines, le film Intouchables affublé d’un The qui l’internationalise pour l’occasion est projeté sur les écrans de Bangkok. Une diffusion certes confidentielle dans seulement trois salles de la capitale thaïlandaise mais qui rend notre cinéma national un peu plus visible au Pays du Sourire.

Intouchables Thailande

En début d’année, c’était The Artist -qui lui avait son The dés le départ- qui avait eu une carrière thaïlandaise. Porté par l’effet Oscars et le fait qu’il s’agisse d’un film muet, il était assez facile de le mettre à l’affiche des cinémas thaïlandais. Intouchables de son côté a nécessité un travail de traduction. Diffusé en version originale sous-titrée en Thaï et en Anglais, il n’est proposé qu’au SF Central World, au House RCA et au Cineplex Paragon. Et le démarrage était plutôt encourageant puisque le week-end de sa sortie, à Bangkok, le film se classait 5ème juste derrière TED. C’est la société Sahamongkol qui a décidé de le distribuer. Donc si vous êtes à Bangkok et avez envie de voir ou revoir Intouchables, c’est possible !

Horaires au Paragon Cinexplex


Aéroport de Don Muang: une 2e vie ?

Share This:

Avions Thailande

Vous le savez probablement, Bangkok possède deux aéroports, Suvarnabhumi Airport où vous atterrissez lorsque que vous venez de France et qui est l’aéroport international et Don Muang Airport, l’ancien grand aéroport de la ville que Suvarnabhumi a supplanté. Don Muang devenant surtout le point de départ et arrivée des vols domestiques et internationaux courts et des compagnies low cost. Fermé pendant plusieurs mois suites aux inondations de l’année dernière qui avaient rendu les pistes impraticables, le second aéroport de Bangkok pourrait connaître une nouvelle jeunesse.
Pas qu’il soit complètement refait à neuf mais un grand plan a été mis en place depuis plusieurs mois pour faire revenir les compagnies qui l’avaient déserté à l’automne dernier et en accueillir de nouvelles. Restructurations, réorganisation, nouveaux équipements et aménagements, plan anti-inondations avec renforcement et élévation des digues, mise en place de pompes et d’exercices de simulation tous les 2 ans et surtout une incitation économique très forte avec des tarifs pour les compagnies défiant toute concurrence, voilà les arguments déployés par AOT (Airport of Thailand). Le but n’était pas seulement de revenir à la situation d’avant les inondations mais bien plus ambitieux. Il s’agit aussi de désengorgé Suvarnabhumi. Et ça marche ! Ainsi Air Asia va maintenant élire domicile à Don Muang. La compagnie a d’ailleurs participé aux tests grandeur presque nature effectués vendredi dernier pour confirmer que l’aéroport était prêt à accueillir les près de 10 000 passagers par jour supplémentaires attendus. Début de la nouvelle vie de Don Muang dans deux jours, le 1er octobre. Il y aura alors 166 vols par jour et le système de bus qui relie gratuitement les deux aéroports de Bangkok pour les passagers en transit déjà en place depuis quelques semaines sera renforcé (départ toutes les 20-30 minutes). Gros défaut pour les adeptes de l’improvisation comme nous, il ne sera accessible qu’aux passagers qui ont déjà un billet au départ de l’aéroport où ils veulent se rendre. Il aurait pu juste être payant pour les autres mais non. L’Airport Link devrait être prolongé jusqu’à Don Muang d’ici 2016 mais pour l’instant, ça reste un projet. Les chauffeurs de taxi se frottent probablement les mains. La vie des passagers ne sera donc pas simplifiée par cette réorganisation même si on peut aller en train à Don Muang et que la gare n’est pas très loin de l’aéroport cela reste bien plus compliqué de s’y rendre que d’aller à Suvarnabhumi. Et les shuttle bus entre les deux aéroports, vu le trafic bangkokien, sont loin d’être ponctuels et aussi réguliers qu’annoncé. Il y aura forcément des réglages et aménagements à faire. On espère que les compagnies et surtout les nouvelles venues à Don Muang, répercuteront les économies qu’elles font en s’y installant sur le prix des billets…
Air Asia basé depuis des années à Suvarnabhumi sera la compagnie la plus active à Don Muang et prendra possession du Terminal 1. Les autres compagnies présentes seront Nok Air, Orient Thai, Solar Air et le coréen T-One. D’autres sceptiques pourraient les rejoindre si l’organisation mise en oeuvre fait ses preuves. Un plan de rédeploiement de cet aéroport un peu délaissé qui lui promet une nouvelle vie avec magasins, Duty Free et des ambitions internationales qui est déjà un succès puisqu’il a convaincu une grande compagnie comme Air Asia reste à ce que la logistique suive et le pari sera gagné.


Inondations Thaïlande: Bangkok entouré ?

Share This:

Même si la situation à la même date était bien pire l’année dernière, les inondations s’approchent de plus en plus du centre de Bangkok. Il y a déjà par endroits plusieurs dizaines de centimètres d’eau et le National Water and Flood Management Policy Committee a annoncé hier que de fortes pluies allaient continuer de tomber sur Bangkok jusqu’à dimanche. Les zones basses risquant d’être inondées si le volume des précipitations dépasse la capacité de drainage.
Voici les zones de Bangkok et ses environs concernées par l’alerte inondations que publie le Bangkok Post:

Inondations à  Bangkok 2012

Les pluies torrentielles de mardi dernier ont été les pires de la saison des pluies 2012 en Thaïlande. Des précipitations de 138 millimètres par heure à Bangkok quand les capacités de drainage actuelles n’excèdent pas les 60 millimètres horaires. Le calcul est simple, l’eau s’est accumulée. Un scénario qui pourrait se répéter… Alors que plus au Sud, c’est le quartier très touristique de Patong à Phuket qui est en partie inondé avec des niveaux d’eau de 50 cm jusqu’à 1 mètre par endroits. Nul doute que les dernières semaines de la mousson traditionnellement les plus « humides » continueront d’alterner entre montées des eaux et décrues. La question, question de confiance au gouvernement finalement, est de savoir si le symbole d’un centre de Bangkok cette fois-ci épargné tiendra…


La Thaïlande et ses jolis WIFI

Share This:

Free WIFI Thailande

Bon, le jeu de mots est très moyen mais y a des jours où on est mieux réveillés que d’autres… Tout ça pour vous annoncer qu’un grand plan d’installation de spots WIFI gratuits va être lancé en Thaïlande. 1615 points d’accès sont prévus à travers tout le pays.
Ces Free Wi-Fi hotspots seront essentiellement présents dans des grandes villes et lieux à fort pouvoir d’attraction sur les touristes. Car oui, le but de ce programme n’est pas de permettre aux populations locales d’avoir plus facilement accès au web, non, intitulé ICT Free Internet For Tourism, il s’adresse aux touristes, farangs comme thaïs. L’objectif avoué est de booster le tourisme et les services web (quelques uns commerciaux, on imagine ) qui seront proposés ensuite via des QR codes ou autres. Répartition prévue de ces points WIFI: 253 spots à Bangkok, 446 dans le Centre, 201 dans l’Est, 323 dans le Sud, 67 en Isan et 325 dans le Nord. C’est sûr que comparé aux 1000 hotspots que Pattaya veut mettre en place à elle tout seule, ça fait pas tant que ça finalement. Et puis c’est grand la Thaïlande ! Espérons en tout cas que les 1615 hotspots ne seront eux pas soumis à la même règle de « gratuité » que ceux de Pattaya qui ne seront gratuits que pour 5 heures de connexion par trimestre. Personnellement, 5h ça couvre mes besoins internet de 2-3 jours, et encore je compte en petites journées…
Aujourd’hui seul un quart de la population thaïlandaise a accès à l’internet haut débit mais là aussi le gouvernement prévoit d’améliorer les choses, il donne juste beaucoup moins de détails. Juste un chiffre 80% des foyers équipés en 2015. Equipés ça veut pas dire que tous se paieront l’abonnement qui va avec…


Bangkok: journée sans voitures

Share This:

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale sans voiture mais à Bangkok ce ne sera que demain. Si les gens sont invités à délaisser leur automobile pour d’autres moyens de transports, c’est notamment le grand rassemblement de vélos qui rend cette journée encore plus intéressante dans la capitale thaïlandaise.

Journée sans voiture Bangkok 2012

En effet pour marquer le coup, l’Association Thai Cycling For Health organise une grande ballade à vélo dans Bangkok. Il faudra être lève-tôt par contre car le rassemblement est prévu entre 6h et 6h30 en 14 points de la capitale:
-Royal Plaza (le Roi Rama V statue / Suan Amphorn)

– Sukhumvit: Benjasiri côté du centre commercial Emporium

– Phetkasem: Le Bangkhae Mall

– Le Mall Bangkapi

– Rama 2: Thonburirom Parc

– Phaholyothin 6: marché de Pratu Krungthep

– Phuttamonthon: Route Uttayarn

– TOT Chaeng Watthana route de Laksi

– Ramintra-At Narong Rd. World Bike

– Big C Ramintra

– The Mall TaPra Thonburi

– The Mall Ngamwongwan

– TOT Service point at Klongtoey

– Suan Luang Rama IX

La grande parade des cyclistes partira de l’hôtel Royal Plaza à 8h30 et se dirigera vers le parc Lumpini, où la cérémonie d’ouverture officielle débutera à 10h. Silom Road et Sathorn Road devraient être fermée à la circulation. En outre, tous les cyclistes sont autorisés à emmener leur vélo gratuitement dans le skytrain samedi et le dimanche. Ca devrait mettre un peu d’animation. Alors tous à vos shorts moulants et bidons et en avant pour des tours de roue dans Bangkok.

Pour plus d’information: thaicycling.com


This is the Voice Thailand

Share This:

The Voice Thailand

Quatre chaises pivotantes sur lesquelles trônent quatre jurés qui tournent le dos aux candidats et appuient sur leur gros bouton rouge pour se retourner et voir enfin le visage qui se cache derrière cette voix qu’ils ont aimé, c’est le concept de The Voice qui débarque en Thaïlande en ce mois de septembre. Quand on connaît le succès de Thailand’s Got Talent, nul doute que l’émission plaira.
C’est encore la chaine Thai 3 qui propose ce programme. Aussi misogyne que la version française qui ne comptait qu’une femme sur les grands fauteuils rouges, Jenifer, les jurés thaïlandais sont Kong, Kim ( la seule femme donc), Joey and Stamp. Les auditions à l’aveugle ont commencé le 9 septembre, prochain rendez-vous demain de 17h45 à 19h15.
Voici la performance la plus remarquée jusqu’à présent: le candidat costard, lunettes de soleil qui chante Wanna miss a thing d’Aerosmith.

Le site officiel de The Voice Thailand


Fièrement propulsé par WordPress