Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Pas de Grand Prix de F1 de Thailande en 2014

Share This:

Après, l’abandon du trajet orignal du circuit dans les rues de Bangkok autour du Grand Palais et du Wat Phra Kaew notamment alors qu’il avait validé par la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile), on s’y attendait un peu, la Thaïlande ne sera pas au calendrier de la saison 2014 de Formule 1. C’est maintenant officiel. Aucune décision n’a pour l’instant été prise pour relocaliser le grand prix ailleurs. Plus question en tout cas de le faire dans le centre de Bangkok.

 

Grand Prix de Formule 1 de Thailande à  Bangkok
Le tracé prévu pour le Grand Prix de Bangkok aujourd’hui abandonné

 

Une première ébauche du calendrier provisoire 2014 a été distribuée aux équipes qui participent ce week-end au Grand Prix d’Italie à Monza dans lequel la Thaïlande n’apparaît pas. Il doit être approuvé lors d’une réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA qui se tiendra en Croatie du 26 au 28 septembre prochains. Mais le pays ne reviendra pas dans la course d’ici là . L’existence d’un Grand Prix de Thaïlande est d’ailleurs également compromise à l’avenir. On parlait à un moment de le faire à Phuket, la ville s’était portée volontaire mais Bangkok était plus vendeur et plus séduisant pour la FIA surtout avec un circuit où les vues aériennes sur les plus beaux monuments de la capitale auraient enchanté les téléspectateurs du monde entier et été de formidables outils de promotion du pays. Ce sont des inquiétudes sur l’impact que les vibrations des rotations des bolides pourraient avoir sur les monuments qui avaient remis complètement en cause le projet, il y a quelques mois.

Voici donc le calendrier provisoire de la saison de Formule 1 2014:

  • 16 mars – Australie (Melbourne)
  • 23 mars – Malaisie (Sepang)
  • 6 avril – Chine (Shanghai)
  • 13 avril – La Corée du Sud
  • 27 avril – Bahreïn (Sakhir)
  • 11 mai – Espagne (Barcelone)
  • 25 mai – Monaco (Monaco)
  • 8 juin – Canada (Montréal)
  • 22 juin – Autriche (Red Bull Ring)
  • 6 juillet – Grande-Bretagne (Silverstone)
  • 20 juillet – Allemagne (Hockenheim)
  • 27 juillet – Hongrie (Budapest)
  • 24 août – Belgique (Spa)
  • 7 septembre – Italie (Monza)
  • 21 septembre – Singapour (Marina Bay)
  • Octobre 5 – Japon (Suzuka)
  • 19 octobre – Russie (Sotchi)
  • 26 octobre – Abu Dhabi (Yas Marina)
  • 9 novembre – Mexique (Mexico)
  • 16 novembre – USA (Circuit of the Americas, Austin)
  • 30 novembre – Brésil (Interlagos)

Un brassard Hello Kitty pour punir les policiers en Thaïlande

Share This:

Une nouvelle pratique amusante a vu le jour il y a peu en Thaïlande, pour punir les policiers qui enfreignent des lois mineures, on les oblige maintenant à porter un brassard Hello Kitty. Une sorte de brassard rose de honte. La police thaïlandaise a de l’imagination et aime utiliser la honte comme moyen de dissuasion. Ainsi, elle publie aussi les photos des conducteurs pris en état d’ivresse sur sa page Facebook, pour les afficher aux yeux du monde entier.

 

Chiang Mai Policier guitariste
Attention policier guitariste de Chiang Mai, fais pas de bêtises sinon brassard Hello Kitty !

 

Peu importe combien de rubans l’officier thaïlandais pris en faute doit porter, il peut cumuler. S’il gare sa voiture là où c’est interdit, brassard, s’il est en retard au boulot, brassard, s’il jette un papier sur le trottoir, brassard… Il peut être commandé de porter le bandeau de la petite chatte blanche venue du Japon à chaque fois. Pongpat Chayaphan, le chef de la Division de la Répression des Crimes à Bangkok, qui a eu l’idée de cette humiliation explique que de simples avertissements restaient sans effet. Il mise sur le fait qu’un policier macho voudra à tout prix éviter d’exhiber Kitty, une icône trop choupinnette pour une jeune fille mais moins pour un représentant de l’ordre. Une politique qui mise sur le fait que tous les policiers thaïs sont de gros machos. M’est d’avis qu’il y a des exceptions… M. Pongpat , qui a été formé par les services secrets américains et la police canadienne, a été promu à la tête de la division il y a quatre mois avec la ferme intention de la moderniser. Dans les Experts Miami, ils portent du Hello Kitty ? Je ne me souviens plus.
Ces brassards de la honte ne sont qu’un début . Des mesures plus strictes sont attendues pour lutter contre la corruption. Il n’y pas de 2e degrés d’humiliation de prévu pour l’instant si l’officier enlève le brassard. On suggère de le déguiser en cendrillon (avec son visage visible et reconnaissable bien sûr) et de lui faire distribuer des coeurs en papier aux passants en chantant « Un jour mon prince viendra » en thaï. Si vous manquez d’idées messieurs les policiers, je suis sûr que les lecteurs de ce blog auront des suggestions. Non ?


La 1ère cour de justice pour touristes ouvre à Pattaya

Share This:

On vous en parlait, il y a quelques mois sur notre page Facebook quand le projet avait été initié, la première Tourist Court de Thaïlande va ouvrir demain à Pattaya. Il s’agit de mettre en place un tribunal adapté aux besoins des touristes et surtout aux délais de traitement réduits pour juger les affaires concernant les voyageurs de passage dans le Royaume.

 

Pattaya Wlaking Street
Le 1er tribunal spécial touristes ouvre demain à Pattaya

 

Le vol, la violence physique et les viols sont les trois principaux crimes à Pattaya. Le premier cas sur l’agenda de la cour de justice touristique de Pattaya est l’accident survenu au large Koh Larn, île voisine de Pattaya, très populaire. Une vedette avait percuté un bateau de touristes à l’arrêt tuant deux vacanciers chinois et en blessant plusieurs autres dont un coréen qui y perdit une jambe. Le conducteur blessé du speedboat à l’origine de l’accident a été accusé de négligence grave. Le ministre du Tourisme, Somsak Pureesrisak, a déclaré que ce tribunal traitera surtout les plaintes contre les mauvaises pratiques des loueurs jet ski et des propriétaires de hors-bord. L’occasion aussi pour le ministre d’insister pour que tous les bateaux aient un système de positionnement GPS pour pouvoir surveiller leur vitesse et itinéraires. Itthiphol Kunplome, le maire de Pattaya rappelle que « la plupart des accidents sont causés par des conducteurs de bateaux, qui manquent d’expérience, ou sont trop confiants et conduisent imprudemment ». »Ce tribunal va réduire le délai entre les accidents et l’audience. Les touristes internationaux qui ne restent en Thaïlande que pour une courte période pourront faire appel à la justice avant de quitter le pays et n’auront plus de frais supplémentaires pour revenir en Thaïlande pour l’audience », a-t-il expliqué.
Avec ce nouveau processus ce qui nécessite normalement un mois avant de passer en audience, ne durera plus que deux semaines. Pour les cas mineurs, le processus pourrait même ne prendre qu’un seul jour. D’autres tribunaux touristiques prioritaires ouvriront prochainement à Bangkok, Phuket, Samui et Chiang Mai, en utilisant les locaux des tribunaux de district avec des audiences qui auront lieu en soirée.


L’alcool plus cher en Thaïlande

Share This:

En ce mercredi 3 septembre,l’addition de votre petite Singha de décompression après une journée de boulot, de farniente à la plage, activités sportives ou de visites magnifiques devrait vous coûter plus cher. Une hausse des taxes a été voté hier par le Cabinet et qui, on ne perd pas de temps en Thaïlande, s’applique dés aujourd’hui. Santé !

 

Singha Thailande
Le prix de la Singha a augmenté

 

D’ailleurs, soit dit en passant, faudra qu’on m’explique pourquoi, on dit « Santé ! » en France quand on trinque alors que partout on nous dit que c’est dangereux pour la santé de picoler. La taxe sur l’alcool est divisé en deux parties – un impôt sur ​​la valeur du produit et une taxe sur la teneur en alcool. La taxe maximale pour la bière sera maintenue à 60% de la valeur du produit, mais le taux d’imposition effectif sur la teneur en alcool est passé de 100 baht à 300 baht par litre d’alcool pur. C’est un peu technique mais ce qu’il faut surtout retenir c’est que le prix de la bière va augmenter d’environ 3 à 7 baht par bouteille. Pour le vin, les produits d’une valeur de moins de 600 bahts par bouteille seront exonérées de la taxe sur la valeur fiscale, alors que ceux d’un prix supérieur à 600 baht seront imposés à 36% de la valeur au détail du produit. En terme de teneur en alcool, tous les vins seront désormais imposés à 1.000 bahts par litre d’alcool pur, soit une hausse de 100 bahts. Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances, Kittiratt Na-Ranong, précise: « Je tiens à vous assurer que la restructuration de l’impôt sur les boissons alcoolisées ne vise pas à augmenter les recettes de l’à‰tat, mais vise à réduire le nombre de buveurs d’alcool ». Même si l’on sait bien que dans les faits la baisse de la consommation devrait être assez marginale. Le risque étant aussi que la contre-bande contrebande d’alcool non taxé essaie de profiter de cette nouvelle donne. Le Département des douanes a donc ordonné à ses fonctionnaires d’être en alerte sur le sujet. La consommation d’alcool est un sujet auquel le gouvernement thaïlandais porte beaucoup d’attention notamment pour les ravages qu’elle cause sur les routes. Les longs week-ends et certains jours fériés, il arrive fréquemment que la vente d’alcool soit interdite dans tout ou partie du pays.


La Full Moon Party de Koh Phangan se met à l’eau

Share This:

Alors qu’on apprenait il y a 2 jours que les travaux de l’aéroport de Koh Phangan ont pris du retard et que le tarmac de l’île ne sera prêt à accueillir ses premiers coucous, enfin ces premiers petits avions, que courant 2014 (c’était prévu pour la fin de cette année au départ), le Ministère du Tourisme et des Sports thaïlandais, annonce vouloir mettre plus de « water fun » dans les fêtes mensuelles qui se tiennent sur la plage d’Haad Rin.

 

Koh Phangan Full Moon Party
La Full Moon Party attire chaque mois des milliers de fêtards

 

Non, la vente d’alcool n’y sera pas interdite, l’économie de l’île ne s’en relèverait pas. Il s’agit en fait d’ajouter des compétitions de sports nautiques à la plus grande surboum en plein air de Thaïlande. Avec des trophées à la clé. Le but du ministre Somsak Pureesrisak qui a annoncé la nouvelle lundi est de changer un peu l’état d’esprit d’une fête dont la « consommation excessive d’alcool, la danse et la drogue ne sont pas en adéquation avec la culture locale ». Et de rappeler que l’immense majorité des 6 000 à 14 000 danseurs plagistes, attirés chaque mois par l’astre lunaire plein et qui essaient souvent de l’imiter et d’être pleins à leur tour, sont des occidentaux. Des mesures pour renforcer la sécurité des participants vont également être prises. Et à voir le nombre de petites cliniques et même de cabinets de radiologie dont la concentration au mètre carré est la plus élevée du pays à Haad Rin où viennent s’éclater les Full mooners, ce n’est pas un mal. Reste à voir si les compétitions de sports nautiques qui débuteront le mois prochain auront du succès et si elles inciteront les fêtards à moins boire, (attention, il fait chaud en Thaïlande, il faut donc bien se déshydrater mais à Koh Phangan, on trouve aussi de l’eau minérale à ce qu’il paraît). Car à part les concurrents qui eux resteront probablement plus sobres que les autres, m’est d’avis que ça ne changera pas grand chose. Ceux qui viennent à Koh Phangan les soirs de pleine lune ne sont pas là pour regarder des planches à voile se tremousser sur les vagues mais pour se trémousser eux-même sur la musique et faire la fête jusqu’au petit matin, payer un lit dans un dortoir à 3 francs 6 sous et se réveiller sur le douillet sable de la plage avec un bouteille de Chang comme doudou. Evidemment, je caricature. Quoique… Il y a quand même quelques comas éthyliques à chaque fois et de nombreux accidents de scooters. Mais bon, tout le monde le sait, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, fumer tue, la drogue c’est de la merde*, il faut manger 5 fruits et légumes par jour… tout ça, tout ça.
* mentions obligatoires sur tout article sur la Full Moon Party de Koh Phangan


Mo Chit va déménager

Share This:

On l’a appris jeudi dernier, le Terminal des bus de Mo Chit à Bangkok devra être déplacé courant 2014 pour faire place à la construction d’un dépôt pour la nouvelle de skytrain. Ce sera aussi l’occasion d’augmenter sa capacité en principe. Espérons que l’emplacement choisis sera facilement accessible en BTS ou MRT, les métros de Bangkok mais au vu des quatre endroits retenus, cela ne devrait pas être le cas, au moins dans un premier temps.

 

Mo Chit Bus Terminal Bangkok
Le terminal des bus de Mo Chit va déménager en 2014

 

C’est de Mochit que partent actuellement les bus pour les provinces du Nord et du Nord-Est de la Thaïlande. Transport Co., la compagnie public des bus en Thaïlande n’est pas propriétaire du terrain où le terminal actuel est construit, elle le loue à la SRT (State Railway of Thailand), la compagnie des chemins de fer thaïlandais qui veut maintenant le récupérer. Elle a pour projet de le transformer en dépôt pour les rames de la Red Line qui doit relier à terme Bang Sue à Rangsit et dont la construction a déjà commencé. Quatre emplacements sont envisagés pour relocaliser le terminal, la zone de fret de l’aéroport de Don Muang, Rangsit, une zone de Rangsit-Nakhon Nayok Road et Muang Thong Thani. Il faut que ce soit à proximité d’un pipeline de gaz naturel, parce que de plus en plus d’autobus exploités par la Bangkok Mass Transit Authority qui gère les lignes de bus de la capitale thaïlandaise seront alimentés par du gaz naturel à l’avenir. Le budget prévu pour ce déménagement est de 3 milliards de bahts soit 75 millions d’euros. Transport Co. veut essayer cette fois d’acquérir le futur terrain afin de ne plus se retrouver dans la même situation. Les détails du projet de relocalisation du Northern Bus Terminal de Bangkok devraient être finalisés courant septembre prochain. On vous tiendra au courant dés que le nouveau lieu aura été choisi et on croise les doigts pour qu’il soit facile d’accès en transports ! Mais c’est probablement la ligne rouge en construction qui permettra de s’y rendre. Enfin si c’est Rangsit qui est choisi parce que sinon il faudra prendre le bus voir le train si le terminal s’installe à Don Muang, un choix qui a notre préférence car il aurait l’avantage de faciliter les connexions vols internes – bus (enfin, selon la compagnie aérienne empruntée). Suite au prochain épisode…


Pas de visa gratuit pour la Thaïlande pour les Chinois

Share This:

Dans sa quête de toujours plus de touristes, la Thaïlande avait lancé l’idée d’étendre l’exemption de visa à laquelle ont droit les ressortissants de 42 pays du monde (dont la France) à la Chine. Une idée qui vient d’être officiellement abandonnée, le risque d’être débordé par un nombre de visiteurs trop important par rapport aux capacités d’accueil a été jugé trop grand.

 

Lost in Thailand
Le succès du film Lost in Thailand a fait exploser le nombre de touristes chinois en Thaïlande

 

Une décision rassurante, il faut bien le dire. La Thaïlande a accueilli plus de 22 millions de touristes en 2012, les prévisions indiquent que cette année ils seront au moins 25 millions. Les businessmen pourrait se frotter les mains mais les autorités vont plutôt se gratter la tête pour trouver des solutions. En effet, la capacité d’accueil du pays est estimé à 30 millions de visiteurs. Un chiffre dont on s’approche inexorablement. Et il n’est pas sûr que le développement des possibilités d’hébergements notamment aille aussi vite que la progression du nombre d’entrées sur le territoire. Accorder un visa gratuit au pays le plus peuplé du monde qui occupe déjà la tête du classement des nations qui visitent la Thaïlande (en 2012, il y a eu près de 2,8 millions de Chinois qui ont séjourné au Royaume de Siam), c’était voir monter sensiblement le nombre de touristes sans l’assurance de pouvoir les accueillir dans de bonnes conditions. D’autant plus que la répartition des arrivées sur l’année n’est évidemment pas homogène et certaines destinations attirent plus que d’autres. Ainsi près de la moitié de ceux qui viennent en Thaïlande séjournent à un moment ou à un autre à Phuket, un tiers à Pattaya. Il faudrait essayer de donner envie aux voyageurs de voir autre chose. C’est ce qu’on essaie de faire sur ce site. Car il y a foultitude d’endroits bien plus intéressants et agréables en Thaïlande !
Ce n’est que partie remise. Le visa gratuit pour les Chinois reviendra probablement sur le tapis dans les années avenir. Mais la Thaïlande est à un tournant. Ses aéroports, Suvarnabhumi, Don Muang et l’aéroport de Phuket en particulier ont tous largement dépassé les capacités pour lesquelles ils ont été prévus. Des travaux sont en cours ou en projet pour les agrandir. La capacité maximale d’accueil du pays sera probablement atteinte dans les 2-3 prochaines années. Certaines destinations sont tellement livrées au tourisme qu’elles n’ont plus grand chose de local. Il va falloir faire des choix…


La Thaïlande lance Bribespot, une appli anti-corruption

Share This:

Alors que l’utilisation des smartphone a plus que doubler un an en Thaïlande, le marché des applications se développe bien aussi. La dernière en date Bribespot Thailand propose aux utilisateurs de tracker la corruption un mal qui ronge le pays depuis des décennies. Chaque victime d’une demande de pot de vin peut la localiser sur une carte et la détailler.

 

Bribespot Thailand
Bribespot l’application pour dénoncer la corruption en Thaïlande

 

Dire que la Thaïlande a un problème de corruption serait un euphémisme. Des allégations de corruption sont régulièrement relayées dans les journaux et Yingluck Shinawatra, la Première Ministre a fait de la lutte anti-corruption un des piliers de sa politique publique. Reste qu’il y a quelques mois, un sondage montrait que les Thaïlandais ne sont pas autant scandalisés que nous pourrions l’être, nous Européens, par les demandes de dessous de tables qui se pratiquent ici. Certains y voient même une solution de facilitation des procédures administratives où une chance d’obtenir des autorisations qui sans leur seraient peut-être inaccessible. Toujours est-il que l’application gratuite, qui n’est pas une invention thaïlandaise mais vient de Lituanie, cartonne. Officiellement lancée il y a un peu plus de deux semaines, la page Facebook de Bribespot Thaïlande a déjà plus de 1.500 « j’aime ». Les utilisateurs de Bribespot peuvent en utilisant le GPS apposer un marqueur où l’acte de corruption dont ils ont été victime s’est passé sur la carte et indiquer combien d’argent a été demandé, par quel type d’autorité et la raison de la corruption. Les vrais noms du déposant et de l’agent corrompu ne sont pas indiqués. Juste du texte, pas de photos ou de vidéos. L’éditeur risquerait des poursuites. Bribespot indique par ailleurs que ni eux, ni les autorités ne peuvent traquer les utilisateurs via leurs adresses IP grà¢ce au cryptage utilisé et à un serveur qui n’est pas basé en Thaïlande mais en Europe. Les incidents rapportés peuvent être parcourus par lieu, plage de dates et catégorie. Bribespot Thaïlande est disponible en thaï et en anglais. Pour ceux qui n’ont pas de smartphone ou préfère internet, on peut également rapporter une demande de pot de vin via le site internet de Bribespot.
Reste à voir l’efficacité d’une telle application dans la lutte anti-corruption. Ca aura au moins le mérite de refléter l’ampleur du phénomène…

Liens de téléchargement de l’application Bribespot Thailand:


Les farangs SDF en hausse en Thaïlande

Share This:

Comme pour tous les rêves, le rêve thaïlandais aussi peut tourner au cauchemar. De récentes statistiques relayées par le journal The Nation indiquent que le nombre de sans-abris étrangers au Royaume de Siam est en hausse. Ces étrangers sans le sou, principalement des Occidentaux masculins, sont arrivés en tant que touristes ou retraités et sont tombés dans la pauvreté après une installation en Thaïlande ayant été souvent dupés ou volés par des ex-épouses ou partenaires thaïlandaises.

 

SDF farang
Le nombre de SDF farangs augmente en Thaïlande

 

C’est l’explication que donne Natee Saravari, secrétaire général de la Fondation Issarachon. Parfois, ils n’ont aucun proche pour les aider et en Thaïlande, il n’existe aucune agence gouvernementale ou politique pour venir en aide aux étrangers qui se retrouvent dans une telle situation. S’ils sont trouvés et arrêtés par la police, ils sont expulsés vers leur pays d’origine. Il y aurait jusqu’à 30 étrangers sans-abri à Chiang Mai par exemple. «Ils marchent ou sont assis dans les centres commerciaux pendant la journée et fouillent dans les poubelles pour se nourrir la nuit», raconte Natee Saravari. Le nombre de SDF farangs reste toutefois assez marginal, il serait estimé à 200 dans toute la Thaïlande mais ce qui inquiète la fondation, c’est la tendance à la hausse du phénomène. Si le pays est accueillants pour les touristes, ces lois ne sont pas très favorables aux étrangers que ce soit sur l’accès à la propriété ou la création d’entreprise. Des lois qui les rendent souvent dépendants d’un ou une partenaire thaïlandaise à qui ils donnent leur confiance. Aveuglés par le bonheur ou l’amour, ils font preuve de naïveté et d’une confiance aveugle qui parfois débouche sur une désillusion et quelque fois la ruine pure et simple. Car s’il n’y aurait que de l’ordre de 200 sans-abris étrangers en Thaïlande, ceux qui se sont faits arnaqués ou même dépouillés par des petites amies thaïlandaises peu scrupuleuses sont plus nombreux (il n’existe aucun chiffre officiel). Heureusement tous n’ont pas sombré dans la misère et n’y ont laissé que des plumes. Beaucoup parfois… Il y a aussi de très nombreuses relations farang-thaï qui marchent et sont sincères. Comme partout, il faut être vigilent. La lecture du livre Les mémoires d’un détective privé à Bangkok dont le style littéraire est certes très faible et répétitif mais le contenu intéressant devrait sensiblement diminuer votre naïveté. Warren Olson y raconte les affaires qu’on lui a confiées et vous révèle les combines et arnaques sentimentales dont on été victimes ses clients. Et la conclusion qui s’impose en parcourant ses pages, mais c’est assez logique, est que les « chances » d’avoir de mauvaises surprises augmentent si vous fréquentez une fille de bar.
Pour ceux que le sujet intéresse, vous pouvez lire l’interview (en Anglais) d’un Américain SDF en Thaïlande, sur ce site.
Concernant, les SDF farangs, la situation pourrait évoluer, un haut fonctionnaire du ministère, Panya Kangphorn, a déclaré qu’un projet de loi sur l’assistance aux étrangers attendait d’être examiné par le Parlement.


Billets d’avion en promotion chez Nok Air

Share This:

Comme assez régulièrement la compagnie aérienne thaïlandaise Nok Air propose en ce moment des promotions. Des vols intérieurs à 1100 et 1200 baths (30 euros)

 

Nok Air happy hour

 

Les réservations pour bénéficier de ces prix se font via le site internet de Nok Air et ont commencé hier, 21 août. L’offre se termine le 31 août à minuit (heure local thaïlandaise soit 19h heure française) pour des voyages entre le 3 septembre 2013 et le 29 mars 2014. La promotion concerne, entre autres, les vols:

Précision importante, le poids de bagages autorisé par la compagnie n’est que de 15 kg (c’est pareil chez Air Asia). Les billets achetés ne sont pas remboursables et concernent comme à chaque fois un nombre de places limité.
Toutes les informations sur cette promotion sont sur le site de Nok Air.


Fièrement propulsé par WordPress