Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

La recette du Khao Soi

Share This:

Voici la recette de cette spécialité du Nord de la Thaïlande. Un plat assez relevé et donc pas forcément conseillé si vous ne pouvez pas manger épicé du tout. Sinon, à vous d’adapter le dosage de la quantité de curry utilisée…

 

Recette cuisine thaie, le Khao Soi

 

Pour 2 personnes:
Ingrédients:
20 g de pâtes de riz
1 tasse de lait de coco
1 tasse de bouillon de poulet
120 g de poulet en petits morceaux
2 cuillères à soupe de sauce de poisson
1 cuillère à café de jus de citron vert
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe de pâte de curry rouge
1 cuillère à soupe de poudre de curry
1 pincée de poudre de curcuma

Préparation
Tremper les pâtes de riz dans un récipient rempli d’eau chaude pendant 30 minutes. Les égoutter.
Faire chauffer l’huile dans un wok et faire frire les nouilles jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes.
Egoutter les nouilles sur du papier absorbant.
Hacher finement la gousse d’ail.
Dans une casserole, faire chauffer le lait de coco. Lorsqu’il commence à bouillir, ajouter le reste des ingrédients sauf le poulet.
Attendre 3 à 4 minutes, puis ajouter le poulet et attendre qu’il soit cuit.
Disposer les nouilles dans des assiettes creuses.
Verser la soupe au poulet par-dessus. Servir chaud.

Votre Khao Soy est prêt.

Et bon appétit bien sûr !

P.S: vous pouvez trouver d’autres recettes dans la rubrique cours vidéos de cuisine thaïe.


Cuisine thaïe: le poulet catapulté

Share This:

J’avoue, je ne connais pas encore bien toutes les spécialités de la gastronomie thaïlandaise malgré les cours de cuisine thaïe que j’ai pris à Chiang Mai. Et puis, il y a des nouveautés tous les jours comme le poulet catapulté par exemple. Pas forcément pratique à réaliser chez soi, si on habite en appartement.

 

Flying chicken Bangkok

 

Il ne s’agit pas d’une nouvelle façon de cuisiner le volatile mais plus d’une technique particulière pour le servir une fois cuit. En effet, dans une banlieue de Bangkok, le restaurant Ka Tron est connu depuis vingt-six ans pour ses poulets frits volants. Chargés dans une catapulte, ils s’envolent dans la salle et sont rattrapés par un serveur perché sur un monocycle armé d’un casque à pointe, d’un pic dans chaque main et d’un autre coincé entre ses dents, il parvient, anfin pas toujours, à rattraper quatre volailles à chaque passage. Un numéro de cirque qui a fait la réputation de l’établissement et qui rajoute du folklore. Par contre, ça ralentit un peu le service surtout si le monocycleux est maladroit. Une fois les acrobaties finies, le poulet vous sera somme toute servi assez normalement dans une assiette. Ce serait plus marrant si c’était au client de rattraper son repas lui-même, sans être perché sur un vélo un roue par contre… Le Canadien Bob Blumer a pu s’y essayer (voir la vidéo ci-dessus). Peut-être que si vous leur demandez vous aurez aussi le droit de tenter l’expérience ? Ah, oui pardon, il paraît qu’on est obligé de le dire maintenant: jouer avec la nourriture, c’est pas bien !.


Pad thaï, le plat national ?

Share This:

Les Pad thaï, c’est probablement le plat thaïlandais le plus connu à l’étranger. Celui qu’on trouve partout ou presque là -bas. Ce n’est pourtant pas forcément le plat que consomment le plus les Thaïlandais et surtout celui qu’ils savent le plus cuisiner. Nous avons eu du mal à trouver quelqu’un pour nous montrer comment cuisiner les pad thaï parmi nos amis thaïlandais. C’est finalement l’un d’entre eux qui en a fait pour la première fois avec nous avec sa mère en duplex téléphonique pour lui donner les instructions. Il savait quels ingrédients acheter mais pas exactement comment les préparer. Pourtant, c’est quelqu’un qui cuisine. Et ce n’est pas si courant. Il est tellement facile de trouver de quoi se nourrir à n’importe quelle heure du jour et de la nuit avec toutes les petites gargotes, les restaurants de rue ou ceux du marché de nuit et les prix sont si peu chers que, dans les villes au moins, les Thaïs achètent plus souvent à manger qu’ils ne font la cuisine.
Revenons à nos moutons, enfin à nos Pad Thaï, la base c’est des nouilles de riz sautées avec un oeuf, des échalottes, une sauce à base de sauce soja et tamarin, des cacahuètes pilées, des germes de soja, un peu de sucre ( on l’oublie souvent mais c’est important pour le goût ). On ajoute une viande ( poulet, porc, plus rarement boeuf ) ou des crevettes mais vous trouverez aussi des Pad Thaï végétariennes sans viande ni crevette. C’est assez simple à faire, le tout est de trouver les bons ingrédients. En France ce n’est pas toujours évident. En suivant cette petite vidéo, vous devriez réussir votre premier plat de Pad Thaï.

Pour voir d’autres recettes de cuisine thaïe, c’est par ici !


Fièrement propulsé par WordPress