Blog Thailandee!com

Partager cette page :
   

Apprendre le Thaïlandais en France

Share This:

Quand on aime la Thaïlande et qu’on s’y intéresse, arrive forcément un moment où l’on a envie d’apprendre la langue histoire de parler avec les gens lors de nos voyages là-bas. Si en Thaïlande, les écoles ou cours privés sont légion, apprendre à parler thaï en France, c’est plus compliqué. 

Apprendre la Thaïlandais

La grammaire thaïlandaise est bien plus simple que la française

Les écoles de Thaïlandais en France

A notre connaissance, il n’existe que 2 écoles de Thaï en France, une à Paris, la Siam School au sein de la Maison de la Thaïlande et une autre à Toulouse, Phasa Thaï. Nous n’avons testé aucune des deux mais elles ont bonne réputation.

Apprendre le Thaïlandais de chez soi avec Skype

Il existe plusieurs professeurs de Thaïlandais (souvent des femmes) basées en Thaïlande qui proposent des cours via Skype. Toutes ne se valent pas et nous n’en connaissons pas qui dispensent leurs leçons en Français mais si vous maîtrisez bien l’Anglais et n’habitez ni à Paris ni à Toulouse, ça peut-être une bonne option.

Personnellement, nous vous conseillons Mod et Kruu Wee dont nous partageons les vidéos dans notre rubrique « Apprendre le Thaïlandais« . D’ailleurs utiliser les vidéos que nous partageons peut déjà vous donner des notions et bases intéressantes.

Kruu Wee prof de thaï

Kruu Wee propose un cours d’essai gratuit. C’est une professeur diplômée qui vous fournira également des supports de cours notamment mp3. Selon elle, « Apprendre le Thai est facile et amusant si vous avez le bon professeur. L’important est de pratiquer la prononciation. »
Informations et contacts sur son site: www.kruuweeteachthai.com

 

Apprendre le Thaïlandais avec un(e) thaï(e)

Vous pouvez aussi tenter de déposer une annonce dans l’université de votre ville ou sur internet pour trouver un ou une thaïlandaise qui étudie ou est installé(e) en France et qui voudra bien vous donner des cours. Ca donne rarement des résultats, il faut avoir un peu de chance mais ça peut marcher. J’avais ainsi trouvé une étudiante à Strasbourg qui voulait devenir professeur de Français en Thaïlande et me donnait une heure de cours par semaine. Malheureusement au bout de 6 semaines, elle est rentrée au pays. D’ailleurs, si vous êtes thaï, habitez en France et êtes prêt à donner des cours, n’hésitez pas à nous transmettre vos coordonnées, on les compilera dans un article et les partagera sur notre page Facebook.

Apprendre le Thaïlandais tout seul

 Dernière solution si vous ne trouvez pas de professeur: apprendre par vous même en utilisant les méthodes de thaï. Nous avions fait il y a quelques temps un long article sur le sujet (voir ici) que l’on pourrait résumer ainsi: en langue française, il y a la méthode Assimil qui évacue complètement l’alphabet thaï et est très légère sur la grammaire mais c’est une bonne option pour démarrer l’apprentissage de la langue ou Méthode de Thaï plus complet mais plus complexe aussi et que vous abandonnerez vite si vous n’avez pas une grosse motivation.

Bon apprentissage du Thaïlandais, ça a l’air dur à apprendre comme langue mais la grammaire est assez simple, le vrai défi c’est la prononciation et ses 5 intonations. Pour la maîtriser, un professeur ou des séjours en Thaïlande répétés sont indispensables !


Apprenez à parler Thaï avec Will Smith

Share This:

Quitte à apprendre à parler Thaï autant le faire avec une célébrité.
Aujourd’hui Will Smith accompagné de son fils Jayden vous donne votre première leçon de thaïlandais. Au programme, apprendre à saluer le peuple thaïlandais et dire à son fils et à son père qu’on l’aime. C’est parti !

 

Will Smith speaks thai

 

Si vous avez tout oublié dans une heure c’est que le Men in Black vous aura « flashé »


Apprendre le thaï: ils l’ont fait, pourquoi pas nous ?

Share This:

C’est vrai que quand on se lance dans l’apprentissage du thaï, on peut parfois se décourager. Si la grammaire est assez facile, les écueils de la prononciation et ses subtiles intonations qui changent du tout au tout le sens d’un mot et de l’alphabet au multiples lettres avec ses combinaisons de voyelles peuvent avoir raison des motivations les plus fortes. Pourtant, il y a des farangs qui apprennent le thaïlandais et se débrouillent très bien. Evidemment, je ne parle pas de moi (pas encore, mais ça ne saurait tarder ;))…
Commençons par cet américain de 27 ans, Adam Bradshaw qui « parle mieux Thaïlandais que moi » me disait une amie thaïe qui me l’a fait découvrir. Et c’est vrai qu’il est impressionnant. Un débit hallucinant et une prononciation parfaite. Je ne regarde plus ses vidéos, j’en suis trop jaloux. Enseignant en Thaïlande, la télé fait régulièrement appel à lui comme pour Wink Wink English sur la 5e chaîne ou The Breakdown actuellement sur VoiceTV pour apprendre l’Anglais aux Thailandais et dont je vous mets un petit extrait ici.

Et sinon, il y a Stan Steiner, un compatriote, un Frenchy qui n’a certes pas l’aisance d’Adam Bradshaw mais qui se débrouille pas mal. Suffisamment pour proposer des petits cours vidéos sur Youtube (voir ici) pour apprendre le Français aux Thaïlandais. Voici sa dernière leçon en ligne. Bon au début, il a oublié le thème du cours mais ça lui revient très vite 😉

Deux petits exemples que j’avais envie de partager ici car ils sont les preuves vivantes qu’on peut apprendre le thaï et que même si parfois ça paraît compliqué et ardu (probablement plus que ça ne l’est vraiment), c’est possible ! ( Attention, toute ressemblance avec une méthode Coué subrepticement glissée dans cet article serait fortuite)


Quelle méthode pour apprendre le Thaïlandais ?

Share This:

Quand j’ai décidé d’essayer d’apprendre le Thaïlandais par moi-même, j’ai fait un peu le tour des méthodes qui existent en Français et en Anglais. L’occasion de vous faire un petit retour, certes très personnel, sur celles que j’ai testées.

Assimil Thaïlandais

Pour les méthodes en Français, le choix est assez restreint et c’est Assimil et son Introduction au Thaï qui se détachent du lot. Une méthode avec un livre et des CD audio qui, selon moi, a quand même le gros défaut d’évacuer complètement l’alphabet thaï. Jamais les mots ne sont écrits en thaï, toujours en alphabet occidental dans un mode phonético-karaoke. Quant au contenu des leçons basées sur des conversations, il est bon pour acquérir du vocabulaire mais très léger sur l’apprentissage de la grammaire. Si bien que sorti des situations mises en place dans chaque chapitre, vous aurez un peu de mal car la logique de la construction des phrases vous sera encore très étrangère. Un reproche qui vaut pour toutes les méthodes qui s’attachent souvent à vous enseigner des expressions et du vocabulaire mais n’entrent que rarement dans le détail de la grammaire qu’elles espèrent vous faire acquérir de manière intuitive.

Ce que j’ai trouvé de mieux pour la grammaire, c’est un vieux livre acheté chez un bouquiniste à Chiang Mai et qui s’appelle Thai – Grammaire pratique de Jean-Charles Delagneau mais qui n’a pas été réédité depuis apparemment. Dommage car il est clair et complet. Si jamais vous avez la chance de tomber dessus, je vous le conseille vivement ( il existe d’ailleurs aussi Thai – Vocabulaire pratique du même auteur )). Assimil a sorti un livre, certes beaucoup moins bien fait mais qui aborde un peu la grammaire et la logique de la langue thaïe et qui n’est pas si mal à défaut d’avoir trouvé le précédent: Le Thaï de poche. Format idéal pour le voyage, il possède un petit lexique à la fin qui pourra vous servir de mini-dictionnaire.

Le souci d’apprendre avec un livre, c’est que vous n’appréhenderez pas correctement la prononciation qui est la difficulté numéro 1 lorsqu’on apprend le thaï. La bonne formule selon moi c’est donc de coupler Introduction au Thaï et Le thaï de poche chez Assimil. Par contre vous serez toujours incapable de lire l’alphabet thaï.

Et jetez un oeil aux cours de thaï de Khru Wee que nous relayons dans notre rubrique vidéos. Il sont vraiment idéaux pour démarrer l’apprentissage du Thaï avec du vocabulaire mais surtout des explications sur la construction des phrases, les conjugaisons, les formulations… En plus, c’est gratuit !


Learn Thai

Si vous maîtrisez bien l’Anglais, il existe d’autres méthodes et là entre Assimil et Thai for beginners, mon coeur balance, j’ai tendance à trouver qu’avec la méthode Assimil vous aurez plus vite l’impression de pouvoir un peu parler ( dans les situations exactes des chapitres que vous aurez travaillés ) mais Thai for beginners est plus complet car vous apprend aussi à écrire et à lire. Une autre méthode moins connue, Pimsleur Thaï est très bien surtout pour bien prononcer. Basée sur la répétition et encore la répétition, il est vrai que c’est un peu rébarbatif mais c’est la méthode la plus efficace pour la bonne prononciation et assimiler vocabulaire et expressions. Par contre, cette méthode seule ne suffit pas. Pas de grammaire et sorti des phrases et expressions toute faites qu’elle vous apprend, vous serez un peu perdu. Les autres méthodes du type In Flight Thaï pour apprendre le thaï en quelques leçons dans l’avion, ne vous permettent d’apprendre que des phrases complètes adaptées à des cas de figure très précis que vous rencontrerez évidemment mais vous vous retrouverez vite limités. Quant aux méthodes que vous pourriez acheter sur place, elles sont souvent faites de bric et de broc et peu efficaces ( je pense par exemple à Practical Thai conversation mal filmée et qui ne peut pas être votre première méthode d’apprentissage sinon vous vous découragerez tout de suite ).
En résumé, mon conseil : en première approche, utilisez les cours de notre rubrique Apprendre le Thaïlandais ( en priorité ceux de Khru Wee ) et ensuite complétez par l’achat d’une méthode ou des cours ( la Maison de la Thaïlande à Paris en propose ) et ajoutez un livre de grammaire car je reste persuadé que quand on connaît au moins les bases de la grammaire, apprendre une langue devient facile. Il ne reste plus qu’à gagner en vocabulaire et à s’approprier l’a prononciation, probablement le plus grand défi quand on s’attaque au Thaïlandais et qu’on est occidental. Les cinq intonations et les sonorités auxquelles nous ne sommes absolument pas habituées rendent la tà¢che assez compliquée. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle évidemment rien ne remplacera un vrai professeur qui peut vous corriger. Il existe par ailleurs des professeurs en Thaïlande qui proposent des cours via Skype. Je ne vous en conseillerai pas car je ne les ai pas testés mais sachez que ça existe et que c’est assez facile à trouver.

Références:


Apprendre une chanson thaïlandaise

Share This:

Chang, chang, chang, chang, chang
La Chang song est une chanson pour enfants très populaire en Thaïlande. Si j’osais, je dirais que c’est un peu l’équivalent de notre Souris verte sauf que notre souris verte elle ferait peur au héros de la Chang song qui est un éléphant ( chang = éléphant et ça tous les amateurs de bière le savent ;)). Nous avons trouvé cette petite vidéo de Bon qui décortique les paroles de la chanson, l’occasion d’apprendre un peu de grammaire et du vocabulaire thaï tout en chantonnant…


Len Songkran hai sanook na krap !

Share This:

Littéralement: « jouez bien à Songkran ! » Car ça y est c’est parti !
Et Suk san wan pee mai thai bien sûr ! Bon nouvel an thaï.
L’occasion d’une petite vidéo de Mod pour vous apprendre ces petites phrases à souhaiter pour Songkran.


Dire l’heure en Thaïlandais

Share This:

Il y a beaucoup de choses simples en Thaïlandais mais pour l’heure, c’est vrai que c’est un peu plus complexe qu’en Français. Il y a certes la solution facile de dire les heures sur 24 suivi de naalika ( qui veut dire la montre ) et qui est parfois utilisé pour des heures « administratives » ou précises ( horaires de train par exemples ) mais très peu voire pas du tout dans les conversations.

Je vous invite à voir les vidéos de Khru Wee, dont la première est à la fin de ce post, qui expliquent ça très bien. Mais en résumé, il y 5 grandes périodes qui découpent la journée avec chacune sa façon de dire les heures qui la composent:
– le matin de 6h à 11h : chiffre de l’heure suivi de mong chao ( chao voulant dire matin ), exemple 7h se dit jet mong chao
– l’après-midi de 13h à 15h : baï suivi du chiffre de l’heure ( pas 14 mais 2 pour 2h ect..), exemple: 14h se dit baï song
– l’après-midi de 16h à 18h : chiffre de l’heure suivi de mong yen ( yen signifie le soir ), exemple 16h se dit sii mong yen
– la soirée de 19h à 23h : chiffre de 1 à 5 suivi de tum, exemple 20h se dit song tum
– la nuit de 1h à 5h du matin: tii suvi du chiffre de l’heure, exemple 3h du matin se dit ti sam

Ajoutez à ça le mot tiang pour midi et tiang khün pour minuit ( khün veut dite la nuit, tiang khà¼n, c’est un peu le midi de la nuit donc ) et vous voilà parés pour dire l’heure pour peu que vous sachiez compter jusqu’à 11 bien sûr ;).

Ici, la suite des vidéos sur comment dire l’heure en thaïlandais


Les temps en Thaïlandais

Share This:

Un nouveau cours de Khru Wee ( Professeur Wee ), l’une des rares à proposer de petits cours de grammaire très accessibles. En Thaïlandais, les verbes ne se conjuguent pas ni en fonction de la personne, ni en fonction du temps auquel l’action se passe. Pour le temps, ce sont des marqueurs temporels dans la phrase qui permette de situer le moment où se se déroule l’action du verbe ou des petits mots qui indiquent soit le passé ( leo mais pas toujours utile ) soit le futur ( ja devant le verbe ). Mais écoutez plutôt les explications et exemples de Wee et n’hésitez pas découvrir ses autres cours de thaïlandais.

go


Souhaiter la bonne année en Thaï

Share This:

Voilà , on y est presque. L’année vit ses dernières heures, bientôt une nouvelle année pleine de promesses. Ca va être l’heure des voeux… Mais comment les souhaiter en Thaï ?

Voici une petite vidéo qui vous explique comment souhaiter la bonne année en Thaï et bonheur et santé. C’est important la santé !

A noter que « bonne année ! » peut aussi se dire « Sawasdee pee maï ».

Merci à Mod pour cette leçon de thaïlandais et toutes les autres ! Et bonne année à elle !


Fièrement propulsé par WordPress