Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Les sanctuaires de Thaïlande qui respectent le plus les éléphants

Share This:

L’éléphant est l’animal emblématique de la Thaïlande et quand on vient au Pays du Sourire, on a envie de les approcher et de vivre des expériences uniques avec ses animaux majestueux. Malheureusement beaucoup de parcs d’éléphants en Thaïlande ne les traitent pas avec les égards qu’ils méritent. Voici, une liste non-exhaustive des sanctuaires où vous êtes sûrs que les éléphants sont bien traités (à la fin de cet article).

elephants thailande

Heureusement, il y a des parcs en Thaïlande où les éléphants sont très heureux (ici Elephant Valley)

 

Comment savoir si le camp d’éléphants où vous voulez aller traite bien ses animaux ?

Après avoir retourné la question dans tous les sens, il me paraît qu’il y a 3 éléments principaux qui permettent déjà de faire le tri entre les camps d’éléphants. Elements qui reviennent dans tous les rapports des associations de protection des animaux.

  • Le camp propose-til aux visiteurs des balades à dos d’éléphants ? 
    Si oui, mieux vaut en choisir un autre et ce d’autant plus si ces balades se font installés sur des nacelles. Une technique de dressage des éléphants très violente pour « briser l’esprit » de l’éléphanteau (voir cette vidéo, âmes sensibles s’abstenir) et particulièrement pointé du doigt même si certains affirment qu’elle n’est plus utilisée. Quoiqu’il en soit la majorité des camps proposant des balades à dos d’éléphants que j’ai vus dans mes très nombreux périples à travers le pays avaient quasiment tous le même profil : des éléphants attachés à un poteau ou un arbre avec une nacelle sur le dos et pouvant à peine faire 3 pas. 

  • Les éléphants sont-ils enchaînés ?
    Si les éléphants sont enchaînés toute la journée ou enfermés dans des petits enclos (sauf quand ils partent balader des touristes sur leur dos) pouvant à peine faire 3 pas, mieux vaut aller dans un endroit qui leur donne de l’espace et de la liberté de mouvements. 
  • Les mahouts ont-ils des bullhooks (bâtons terminés par un crochet) ?
    Quand on voit l’outil en question, on a du mal à se dire qu’il a été pensé pour leur faire du bien. Et beaucoup d’endroit savent s’en passer.

bullhook

Le bullhook est encore utilisé par beaucoup de mahouts

Bien sûr, je vous encourage à aller à la rencontre des éléphants lors de votre voyage en Thaïlande, c’est une expérience extraordinaire ! Mais choisissez bien où vous allez.

En collaboration avec des personnes actives plus calée que moi sur la question du bien-être des éléphants en Thaïlande et en me basant sur mes expériences personnelles, j’ai listé des sanctuaires où vous pouvez vous rendre en étant sûrs que là-bas les éléphants sont bien traités et ont de l’espace. Evidemment, cette liste n’est pas exhaustive mais elle a le mérite d’exister…

 

Quelques sanctuaires d’éléphants exemplaires

Mis à jour le 19 janvier 2018

  • Elephant Nature Park (Chiang Mai)
    C’est le plus connu des parcs où le bien-être des éléphants est la préoccupation première. Créé dans les années 90 par la très charismatique Lek Chailert, c’est LA référence dans le domaine. On peut le visiter comme touriste ou y faire du volontariat.
    Site Web : www.elephantnaturepark.org

  • Elephant Valley (Chiang Raï)
    Ouvert en 2016, ce parc est la reproduction d’un parc du même nom au Cambodge. Ici la règle est simple : on laisse les éléphants vivre leur vie d’éléphant en intervenant le moins possible. Et les visiteurs qui viennent en groupes très restreints, les observent à distance (au moins 10 mètres) mais ne les touchent pas.
    Site Web : www.elephantvalleys.com

  • Elephant Heaven (Kanchanaburi)
    Ce parc s’est donné pour mission de soigner, réintégrer et réhabiliter les éléphants en leur offre un havre de paix. 
    Site web: www.elephantnaturepark.org

  • Phuket Elephant Sactuary (Phuket)
    Construit en partenariat avec Lek Chailert la fondatrice de l’Elephant Nature Park de Chiang Mai, ce sanctuaire à ouvert en 2016. Il propose notamment une formule d’une demie journée à s’occuper des éléphants (les nourrir, marcher avec eux, les accompagner au bain).
    Site web: www.phuketelephantsanctuary.org

  • Samui Elephant Sanctuary (Koh Samui)
    Ce sanctuaire a pris plus d’un an à se mettre en place sur une île où il a été difficile de faire changer les mentalités mais ça y est, le premier sanctuaire vertueux existe à Samui !
    Le sanctuaire a ouvert le 16 janvier. Vous pouvez réserver en envoyant un mail à samuielephantsanctuary@gmail.com
     
  • WFFT Elephant Rescue and Education Centre (Phetchaburi)
    Ce centre récupère également des éléphants domestiqués maltraités ou blessés et en prend soin en leur permettant d’être soignés et de vivre dans un parc de 5 hectares. Vous pouvez le visiter ou y faire du volontariat.
    Site web: www.wfft.org/projects/elephant-refuge-education-center/

  • Boon Lotts Elephant Sanctuary (BLES) (Sukhothaï)
    Ce sanctuaire, dans la province de Sukhothaï, s’occupe des éléphants sauvés ou retraités, leur permettant d’interagir librement dans un large parc de terres boisées. Ici pas de numéro et spectacles, juste des éléphants.
    Site web: www.blesele.org

  • Burm and Emily’s Elephant Sanctuary (Mae Cham près de Chiang Mai)
    Ce sanctuaire offre une alternative pour les éléphants et leurs propriétaires à la vie à la ville et aux trekkings en offrant une « maison de retraite » pour les éléphants où ils peuvent vivre libre dans un environnement naturel.
    Site webwww.bees-elesanctuary.org

  • Surin Project Elephant Nature Park (Surin en Isan)
    Autre projet du Elephant Nature Park, mais attention, de ne pas confondre ce centre avec le camp qui se trouve pas loin et propose des tours à dos d’éléphants ou des spectacles. Pour y faire du volontariat, réservez bien via leur site web pour éviter les mauvaises surprises.
    Site web: www.surinproject.org

  • Elephant steps (Chiang Rai)
    Situé à une trentaine de kilomètres de Chiang Raï, ce sanctuaire tenu par Sophie une française mariée depuis 20 ans avec un Thaïlandais de l’ethnie des lahu possède 2 éléphantes, la mère et la fille. Une journée coûte 2500 THB
    Site web: www.elephantstepschiangrai.com

Je ne vous en recommanderai pas un plus que les autres, je n’en ai personnellement visité que deux pour l’instant.

A noter que l’Elephant Nature Park a aussi plusieurs projets avec des propriétaires de petits camps dans les montagnes qui avec leur soutien changent leurs façons de faire et abandonnent les bullhooks et les ballades des touristes sur leur dos. Vous retrouverez tous ces projets avec les tarifs pour visiter ses camps ou partir en trail en marchant avec des éléphants sur cette page de leur site.

Sinon, vous pouvez aussi croiser des éléphants sauvages dans quelques parcs nationaux thaïlandais, à Khao Yaï ou dans le parc de Kuiburi près de Prachuap Khiri Khan pour citer les deux où vous avez le plus de chances d’en voir. Evidemment, vous ne pourrez pas trop les approcher et encore moins vous baigner avec eux comme c’est le cas dans les sanctuaires mais la place des éléphants reste dans la nature. Après, il faut bien s’occuper des éléphants domestiqués qui eux ne peuvent plus vivre dans la nature sans assistance humaine.

 

Propulsé par WordPress