Blog Thailandee!com

Partager cette page :

Blog Thailande : voyage, conseils et informations

Se déplacer en bateau à Bangkok

La circulation automobile à Bangkok, une des villes les plus embouteillées du monde, demande beaucoup de patience et de zénitude. Heureusement, il existe des transports en commun qui l’évitent, les métros de Bangkok bien évidemment mais aussi les différents systèmes de bateau-bus de la capitale thaïlandaise.

bangkok

 

Bangkok, la Venise de l’est

Les voyageurs ne s’en rendent pas toujours comptent mais Bangkok est une ville d’eau avec un grand fleuve qui la traverse, le Chao Phraya et des dizaines de petits canaux plus ou moins navigables, les klongs, qui lui ont valu son surnom de Venise de l’est. Il existe des systèmes de navettes fluviales sur un des klongs et évidemment sur le fleuve.

 

Les bateaux du Chao Phraya Express

Ce sont probablement les navettes fluviales les plus empruntées de Bangkok. Très pratiques et pas chers ces bateaux circulent sur le Chao Phraya, le fleuve qui traverse Bangkok. Pour un prix unique de 14 bahts (soit 30 centimes d’euros environs) quelque soit la longueur de votre trajet, le Chao Phraya Express vous emmène notamment tout à côté des temples les plus fameux de Bangkok que sont le Wat Phra Kaew, le temple le plus fastueux de Thaïlande, le Wat Pho qui abrite le Bouddha couché le plus célèbre du pays et le Wat Arun. 
(dans la vidéo ci-dessous, je vous explique comment prendre le Chao Phraya Express)

 

Les navettes du klong  Saen Saep

Les bateaux long-queue, très connus en Thaïlande, qui circulent sur ce canal, sont autre façon de se déplacer sur les cours d’eau de Bangkok en transports en commun. Encore plus dépaysant que de naviguer sur le Chao Phraya, on y découvre un autre visage de Bangkok. Une expérience sympathique et une façon pratique et pas chère de se rendre notamment du quartier de Nana au Wat Saket, le temple de la Montagne Dorée ou pas très loin de la Maison de Jim Thompson.

Vous payez votre ticket au préposé qui fait un numéro d’équilibriste sur le bord du bateau. Le tarif dépend de la longueur de votre trajet et coûte entre l’équivalent de 20 centimes et 1 euro.

klong saen saep bangkok

Les bateaux du klong Saen Saep

 

Les bacs pour traverser le Chao Phraya

A plusieurs endroits du fleuve, vous pourrez également trouver des bacs qui traversent juste le Chao Phraya d’une rive à l’autre (3 bahts). Le plus pratique pour les touristes est celui du Tha Tien Pier qui relie le Wat Pho au Wat Arun juste en face. Mais il y en a quantité d’autres.

 

Visiter les klongs de Bangkok

Sinon, il existe des tours en bateau qui permettent qui permettent de visiter d’autres klongs de Bangkok, bien plus ruraux et dépaysants. Une balade que je vous conseille fortement. Vous y découvrirez une autre visage de Bangkok, ferez presque une remontée dans le temps lorsque la vie de la ville se passait essentiellement sur ses canaux et que les routes et voitures n’avaient pas encore pris leur ampleur d’aujourd’hui. Vous pouvez notamment louer les services de bateaux au départ de Sathorn Pier, ou des embarcadères de Tha Tien ou Tha Chang mais il y a aussi des tours, souvent moins chers, proposés depuis le marché flottant de Taling Chan ou du Khlong Lat Mayom, un peu à la périphérie de Bangkok. Sinon, j’ai entendu beaucoup bien d’Along the klong mais je n’ai pas encore eu l’occasion de tester.

klongs bangkok

quelques vues des klongs de Bangkok…

bangkok klongs

Vous pouvez retrouver toutes les informations pratiques pour vous déplacer dans la capitale sur notre page consacrée aux transports à Bangkok.

Et n’oubliez pas de vous inscrire à la chaîne Youtube de Thailandee.com, il y a des vidéos sur les transports, le Chao Phraya Express, les bus, les métro, l’Airport Rail Link…


5 destinations pour découvrir la vraie Thaïlande

J’avoue, l’expression « vraie Thaïlande » dans le titre est racoleuse 😉 Il n’y a pas de vraie ou de fausse Thaïlande comme tous les pays du monde, la patrie des Thaïlandais a de multiples facettes. Mais voici 5 destinations pour découvrir une Thaïlande plus authentique que celle de Bangkok, plus rurale, avec ses traditions, sa vie provinciale, son histoire…

Marché flottant de Damnoen Saduak

 

Amphawa : découvrir les marchés flottants de Thaïlande

Les marchés flottants même s’ils ne sont plus là comme autrefois pour que les villageois viennent s’approvisionner, restent ancrés dans la tradition de la Thaïlande. Devenus aujourd’hui, des sorties shopping et repas, c’est à Amphawa que vous pouvez à mon avis que l’on peut le mieux en profiter. La ville accueille les vendredis, samedis et dimanches soirs, un marché certes flottant avec ces barques sur lesquelles ont vous cuisine pad thaï et autres plats thaïlandais rapides à faire mais aussi un marché terrestre. Et tout le long du canal des maisons traditionnelles en bois abritent des boutiques.

Si vous prenez le parti de dormir dans une des guesthouses du canal du marché, vous pourrez vous rendre tôt le matin, avant le flot de touristes en provenance de Bangkok, à Damnoen Saduak, le marché flottant le plus connu de Thaïlande. Effectivement plus touristique qu’authentique, il permet toute fois de voir l’animation que ces marchés avait au début du siècle dernier. Et vous avez à quelques kilomètres de là, le marché flottant de Tha Kha, plus petit et bien moins touristique qui est pour moi le marché flottant le plus « authentique » de Thaïlande.

Chiang Khan moines

Le tournée des moines à Chiang Khan

 

Chiang Khan : la tournée des moines

Tous les moines bouddhistes de Thaïlande font à l’aube leur tournée à pieds pour collecter les offrandes des villageois mais il y a un endroit où ce rituel matinal prend une ampleur très intéressante : Chiang Khan, dans le Nord-Est du pays sur les rives du Mekong. Le dimanche matin en particulier, ce se sont des centaines de fidèles qui sont à genoux sur le bord de Chiang Khong Road, la rue la plus fameuse de la ville, et font leurs offrandes aux moines. 

La rue où cela se passe a conservé ses maisons en bois traditionnelles et longue un front de fleuve (le Mékong) où l’on peut observer de superbes coucher s de soleil sur le Mékong. beaucoup de Thaïlandais viennent chaque semaine ici, le samedi soir, pour profiter des restaurants, faire du shopping et faire leurs offrandes au moines le matin suivant.

 

Sangkhlaburi : la Thaïlande et ses minorités

La Thaïlande accueille de nombreuses minorités, plus ou moins bien intégrées. Elles vivent en général, dans les régions montagneuses comme à Sangkhlaburi au Nord de Kanchanaburi. Dans cette fille au bord d’un lac, vous trouverez le plus grand pont de bois du pays. Construit par la communauté Mon, il a fait la réputation de cette petite ville paisible également appréciée des Thaïlandais pour sa fraîcheur. ici vous découvrirez encore une autre facette de la Thaïlande.

Je vous conseille particulièrement la balade en bateau sur le lac un peu avant le coucher du soleil. Pour finir par un retour vers le Saphan Mon, le pont Mon, avec en fond les couleurs chatoyantes de l’astre qui décline. Et essayez d’être matinal car souvent la brume envahi le lac le matin ce qui donne au paysage un côté surréaliste étonnant.

Pont de Sangkhlaburi

Le pont de Sangkhlaburi est le 2e pont en bois le plus long du monde

 

Mae Hong Son : les montagnes et la brume

Souvent les voyageurs s’arrêtent à Paï et ne vont pas jusqu’à Mae Hong Son. Cette ville montagnarde est un peu coupée du monde car reliée à Chiang Mai, la grande ville la plus proche par une longue route très sinueuse même si plusieurs vols quotidiens font le trajet. Avec son petit lac où se reflètent les lumières d’un chedi joliment illuminé le soir et son petit marché de nuit à proximité (tous les jours en haute saison), le centre ville offre un cadre très romantique. Et à quelques kilomètres de la vile, la campagne, les rizières, les montagnes…

Chaque matin ou presque, Mae Hong Son se réveille dans un drap de brume qui petit à petit se dissipe. le paysage toujours différent, est merveilleux surtout du haut du Doi Kong Mu qui accueille un temple auquel on accède par un long escalier (ou par la route pour les moins courageux). Vous pourrez découvrir dans plusieurs temples de la ville des Bouddhas colorés  de style birman.

Phimai

le temple khmer de Phimai

 

Phimai : petite cité au temple khmer

Située dans la province de Nakhon Ratchasima, la petite ville de Phimai ne laisse pas indifférente. Elle possède un des plus beaux temples khmer de Thaïlande, littéralement intégré à la ville. Bine plus modestes, il a des similitudes frappantes avec le plus célèbre temple khmer du monde, Angkor Wat au Cambodge. Le marché de nuit qui se tient à côté n’est pas fait pour les touristes qui souvent ne restent que quelques heures le temps de visiter le temple mais bien pour les locaux. Vous pourrez vous empeigner de son ambiance populaire et conviviale et vous composer un intéressant dîner au gré des étales.

Chaque année, en novembre, un grand festival avec un spectacle de sons et lumières et des courses de bateaux a lieu dans la ville qui alors s’anime comme jamais !

 

Vous pouvez retrouver toutes les informations utiles pour découvrir ces destinations sur Thailandee.com grâce à nos fiches destinations en Thaïlande.

Evidemment, cette sélection est très subjective et il y a d’autres villes en Thaïlande, notamment en Isan qui vous permettront de mieux vous immergé dans la vie locale que les destinations les plus connues des touristes.


Nouvelle application pour prendre le métro à Bangkok

Si c’est assez simple, tout étant indiqué en Thaï est en anglais, les voyageurs sont parfois impressionnés à l’idée de prendre le métro à Bangkok. L’application officielle (gratuite) du MRT, le métro souterrain de Bangkok vient de sortir et pourrait les rassurer.

bangkok mrt

 

Qu’est-ce que le MRT de Bangkok ?

Si cette application peut être très pratique, ça reste celle du MRT, c’est à dire du métro souterrain de Bangkok qui compte 2 lignes, (la « Purple Line » a du normalement ouvrir il y a quelques jours). Sauf qu’à Bangkok, il y a 3 métros, le MRT, le BTS, métro aérien et l’Airport Rail Link qui relie le centre ville à l’aéroport Suvarnabhumi. Une application qui regroupe les 3 aurait été bienvenue. En fait, elle existe déjà mais ne provient pas d’une des compagnies de métro (voir ici) Toutefois, vous retrouverez quand même dans cette appli les connexion avec les autres transports à Bangkok.

Dans cette vidéo, je vous expliquais comment prendre le MRT de Bangkok.

 

L’application Bangkok MRT

Sombat Kitjalaksana, président de Bangkok Expressway et Metro Plc, a déclaré que l’application, lancée cette semaine, est conçue pour répondre à des questions fréquemment posées par les voyageurs. Il a des détails sur les deux lignes de métro, la bleus et la nouvelle ligne violette, ainsi que les points de connexion avec les autres réseaux de transport en commun de la capitale thaïlandaise, les entrées et les sorties, les tarifs et le temps nécessaire pour vous rendre à votre destination.

bangkok mrt appli

Photos: Bangkok MRT / Bangkok Expressway & Metro Plc

L’application comprend aussi des informations sur les événements et promotions, ainsi que les horaires des premiers et derniers trains de la journée et les places de parking proches des stations.

 

Où télécharger l’application Bangkok MRT ?

Je ne vous cache pas que vu la simplicité du réseau qui ne comporte que deux lignes, l’application est loin d’être indispensable pour prendre le métro à Bangkok mais elle peut être un aide et vous donner des informations en plus comme le temps de parcours.

Pour ceux qui sont intéressés, l’application est maintenant disponible pour téléchargement à la fois Android et iOS . Il y a 2 langues Thaï et anglais.

Vous pouvez retrouver toutes les informations pratiques pour vous déplacer à Bangkok sur la page dédiée aux transports à Bangkok.


Fini les minivans au Victory Monument de Bangkok fin octobre ?

Dans leur volonté de réduire le trafic à Bangkok, les autorités thaïlandaises, ont annoncé, il y a peu leur intention d’obliger les minivans à prendre et déposer leurs passagers aux terminaux de bus, ce qui de facto délocaliserait tous les vans du Victory Monument pour les relocaliser à Mo Chit, Ekkamai et Sai Tai Mai, les 3 terminaux de bus inter-provinciaux qui desservent respectivement le Nord et Nord-Est, l’Est et le Sud de la Thaïlande.

victory monument bangkok

Le Monument de la Victoire est un des centres névralgiques de la circulation à Bangkok

Il y a actuellement 4205 minivans de passagers enregistrés à Bangkok dont l’immense majorité occupe actuellement les voies de circulation autour du Victory Monument. Ce qui en fait le rond point le fréquenté de la capitale.

Cette fermeture aux minivans de Victory Monument devrait se faire en 2 étapes. Une première phase du 1er au 15 octobre pour évaluer ce que ça donne et ensuite une application officielle et complète à partir du 25 octobre. Si vous avez prévu de voyager à ces dates, renseignez-vous bien !

Les autorités sont conscientes du changement important qu’entraînera cette décision et des inconvénients pour les passagers habitués à se rendre au Monument de la Victoire pour prendre place dans un van. Il est vrai que en plein coeur de Bangkok et desservi par le BTS, l’endroit est bien plus facile d’accès que les terminaux de bus de Bangkok. Il est donc prévu de mettre en place des navettes de bus qui relieront le monument aux trois terminaux : Mo Chit, Ekkamai et Sai Tai Mai. 

minivan bangkok

Le but principal de cette mesure est louable, puisque qu’il s’agit d’essayer de décongestionner le centre de Bangkok où la circulation est très embouteillée mais c’est vrai que ce sera moins pratique pour les voyageurs même si personnellement, pour les longues distances, je préfère toujours le bus au minivan. Cela permettra aussi de mieux contrôler l’activité des compagnies et chauffeurs, certains opérant illégalement.

Evidemment, la mesure n’est pas bien accueillie par les opérateurs de minivans dont l’avenir pourrait encore plus s’obscurcir avec l’intention des autorités actuelles de ne plus autoriser à partir de 2021 que les fourgonnettes reliant Bangkok aux provinces voisines pour une distance maximum de 100 kilomètres annoncée par le porte-parole du NCPO le colonel Winthai Suvaree, invoquant des préoccupations de sécurité.

je vais suivre tout ça et vous tenir au courant via Thailandee.com et la page Facebook du site. car rien ne dit que ça ne soit pas repoussé même si la mesure et son calendrier ont été annoncés officiellement.

Vous pouvez réserver en ligne vos billets de minivans, bus , train ou bateaux pour voyager en Thaïlande via notre partenaire 12go.asia (en cliquant sur la bannière ci-dessous).


Bangkok parmi les meilleures villes du monde pour sa Street Food

En Thaïlande et a fortiori à Bangkok, on peut manger quasiment à toute heure grâce aux restaurants et stands de rue. La Street Food, c’est un des attraits du pays. Savoureuse et pas chère, la nourriture de rue thaïlandaise vient d’être reconnue par CNN.com qui a placé Bangkok dans sa liste des villes du monde où la Street Food est la meilleure.

bangkok street food

 

Bangkok reconnue pour sa Street Food

La capitale thaïlandaise se retrouve parmi les 23 meilleures destinations du monde pour la nourriture de rue désignées par le média américain. C’est selon lui, particulièrement dans le quartier chinois de Bangkok autour de Yaowarat Road que la cuisine de rue est à ne pas manquer lors d’un séjour dans la capitale thaïlandaise.

M. Yuthasak Supasorn, gouverneur de l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) était évidemment satisfait : «la nourriture de la Thaïlande est connue dans le monde entier, et tous les visiteurs sont d’accord sur la haute qualité et la saveur de la cuisine de rue. A Bangkok en particulier, la nourriture reflète la culture de la Thaïlande et des gens qui sont installés ici. Ainsi, vous pouvez profiter de la cuisine de rue chinoise, musulmane et des plats occidentaux, fraîchement préparés et vendus à bas prix. La nourriture de rue est l’une des choses que les touristes aiment le plus en Thaïlande. « 

Et c’est vrai ! Vu qu’ils en sont conscients, je m’interroge sur le ménage qui a été fait ces derniers mois par les autorités diminuant le nombre de stands et restaurants de rue avec notamment l’interdiction aux restaurants de rue d’un des Soi (petite rue) de Bangkok les plus réputés pour sa Street Food. Car oui, ça fait partie du charme du Bangkok !

Pad Thai

Les fameuses pad thai thaïlandaises, un des classiques de la Street Food à Bangkok

 

Les autres villes de la liste

Parmi les autres destinations listées par CNN.com, on retrouve Tokyo, Honolulu, Durban, Nouvelle-Orléans, Hong Kong et Mumbai et… Paris. Etonnant de retrouver la capitale française où les stands de rue sont quand même assez rares. Mais apparemment, ce sont les crêpes qui permettent à Paris d’entrer dans cette liste évidemment très subjective et sans classement entre les villes citées.

Je vous conseille fortement d’essayer la Street Food que ce soit dans les rues ou sur les marchés de nuit, ça fait partie des expériences à vivre lors de votre voyage en Thaïlande. Et pas d’inquiétude à avoir, vous ne risquez pas d’être malades, j’ai mangé des dizaines et des dizaines de repas dans des stands de rue ou marchés en Thaïlande et je ne me souviens que d’une chose : c’est bon et pas cher ! 😉

Et si la cuisine thaïe vous manque, il y a quelques recettes dont celle des fameuses pad thaï dans notre rubrique cuisiner thaï en vidéos.

Pour en profiter au maximum, sachez qu’il existe 2 applications consacrées à la nourriture de rue en Thaïlande : Street Food Bangkok et Street Food Chiang Mai/Chiang Rai

 


Promotions sur les vols internes en Thaïlande à partir de 13 euros avec Air Asia

Nouvelle promotion chez Air Asia qui concerne entre autres les vols intérieurs en Thaïlande. la compagnie low cost propose des billets à partir de 510 THB soit 13 euros. Ces prix sont sans bagages en soute.

avion pas cher en thailande

Vols domestiques en Thaïlande à partir de 510 bahts

Il y a plusieurs tarifs selon votre destination. Les billets d’avion les moins chers sont pour Bangkok – Udon Thani et Bangkok – Ubon Ratchathani (510 THB). Ensuite, on trouve des vols pour Chiang Mai, Chiang Raï, Hat Yai, Krabi, Nakhon Si Thammarat, Trang et Surat Thani à 610 THB (soit près de 16 €) puis des vols pour Phuket, Buriram, Khon kaen, Loei, Nan ou Phitsanulok à 710 THB (soit un peu plus de 18 €).

vols domestiques pas chers thailande

Le nombre de places à tarif promotionnel est limité. Et il faudra ajouter 330 THB soit 8,50€ pour un bagage en soute. Sachant que le poids maximum autorisé pour un bagage cabine est de 7 kilos.

Cette offre dure jusqu’au 21 août. Pour des voyages jusqu’au 6 avril 2017.

Vous retrouverez toutes les détails et conditions sur le site d’Air Asia.

Si vous préférez voyager en Thaïlande en train ou en bus, vous pouvez consulter les horaires et réserver en ligne dans notre rubrique consacrée aux transports en Thaïlande.

Suivez Thailandee.com sur Facebook pour d’autres promotions et bons plans sur la Thaïlande.


Faire un trek à Chiang Mai

La province de Chiang Mai est la destination idéale pour faire des treks en Thaïlande. Au delà de la ville, s’étend un univers de monts nimbées de brume, de jungle luxuriante ou encore de rizières verdoyantes, où vivent des minorités montagnardes aux traditions préservées, où s’écoulent des cascades et des cours d’eaux tumultueux et où s’épanouit une flore prodigieuse sans oublier la faune et ses quelques éléphants sauvages. Riche en forêts et possédant deux des plus hauts sommets de Thaïlande, le Doi Inthanon (2 595 m) et le Doi Chiang Dao (2 195 m), Chiang Mai est une destination rêvée pour les adeptes de nature, de montagnes et de randonnées.

trek chiang mai

Les treks sont des activités les plus prisées à Chiang Mai

 

Les différents types de treks à Chiang Mai

Diverses agences proposent des formules allant de quelques heures à plusieurs jours avec nuit dans la montagne. Les plus populaires sont les treks de 3 jours/2 nuits et 2 jours/1 nuit incluant randonnée pédestre en jungle et moyenne montagne (de 800 à 1500 mètres), baignades dans les cascades, descente de rivière en rafting et en radeau de bambou, visite et nuit chez l’habitant dans un village des tribus des montagnes.

La plupart des circuits sont conçus pour des personnes raisonnablement en forme et sont accompagnés par des guides expérimentés et agréés. Il est même possible de profiter d’un trek sur mesure en fonction des envies de découverte (faune, flore, autochtones…), de votre forme physique ou encore de la présence d’enfants. Par contre à bannir complètement, les treks à dos d’éléphants ! 

bamboo rafting chiang Mai

Le bamboo rafting fait partie des activités possibles lors d’un trek à Chiang Mai (photos : Loolu Tour)

 

Les zones de trek près de Chiang Mai

Parmi les plus belles zones de trekking de Chiang Mai, Mae Taeng et Mae Wang sont des destinations prisées pour leurs chutes d’eau, leurs éléphants, des vallées plongeantes et une nature sauvage. Elles abritent des minorités ethniques (Karen, Akha, Lisu et Lahu).

Le Kew Mae Pan Trail est une piste naturelle éducative de 3 km, balisée d’explications intéressantes sur l’éco système et plus particulièrement sur la « cloud forest ». La forêt au-dessus de 2 000 m est couverte de lichens et d’orchidées sauvages. De janvier à mars poussent les grandes et belles « roses rouges de mille ans » le long de la falaise. 

Roses sauvages, orchidées vanda, phycastilis, rhododendron rouge, paysages exceptionnels, cascades et rivières étonnantes, forets humides, pinèdes et autres merveilles attendent les marcheurs au Doi Inthanon, le « toit de la Thaïlande », l’un des écosystèmes naturels les mieux préservés du pays. Le parc offre de nombreuses pistes de treks comme le sentier Angka ou sentier de Michael (du nom de Michael Walsh, biologiste Canadien, qui a conçu la passerelle en bois qui s’étend sur 360 m) qui parcourt une vallée luxuriante où les arbres sont recouverts de mousse, les orchidées sont colorées et les oiseaux nombreux. Un passage par la Station Royale de l’Agriculture créée par Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej dans les années 1970 permet de découvrir l’agriculture traditionnelle, différents jardin magnifiques, des rizières en terrasses, des plantations de café, des parcelles de fraises et la culture typique des tribus.

Le parc abrite aussi « Les Pagodes du Roi et de la Reine », construits dans les années 1990 et entourées par le Jardin Fleuri et ses grandes terrasses multicolores, les deux chedis jumeaux sont en marbre. Celui du Roi, Pra Mahathart Napamaythaneedol, est de teinte marron et celui de la Reine, Pra Mahathart Napapoommisiri, couleur lilas.

doi ithanon

Le Doi Ithanon est la plus haute montagne de Thaïlande

 

Comment choisir son trek à Chiang Mai ?

Une fois que l’on a décidé d’aller faire un trek au départ de Chiang Mai, toute la difficulté est de trouver « son » trek. L’offre est foisonnante et ce n’est pas forcément évident de s’y retrouver sans compter le risque de choisir une excursion d’où vous reviendrez déçus. Ce sont notamment les treks à la découverte des minorités des montagnes qui sont le plus souvent décevants, les visites des villages ayant très souvent un côté très artificiel.

Lorsque vous vous renseignez sur un trek, il y a plusieurs questions à poser qui peuvent vous aider à faire le bon choix. Une fois le programme détaillé, s’il vous convient, je vous conseille de vous renseigner sur le nombre de participants. En général, si vous choisissez une formule en petit groupe, vous avez déjà moins de chances de tomber dans un circuit plus touristique qu’authentique.

Il est également intéressant de se renseigner sur votre guide. Savoir qui il est, s’il est originaire d’une minorité montagnarde par exemple. Même si ce n’est pas forcément le gage d’éviter de vous retrouver dans un « village à touristes », on peut imaginer que pour découvrir sa minorité, il saura vous emmener dans un lieu plus confidentiel et authentique et permettra une rencontre plus riche. Evidemment, le mieux reste de partir avec un guide local plutôt qu’en groupe avec agence. L’expérience sera plus humaine et plus personnalisée.

Ici, je ne vous recommanderai aucune agence. Je n’ai pas le budget pour en tester plusieurs, mais je vous conseille de rentrer en contact avec le Swiss Lanna Lodge (et d’y séjourner tant qu’à faire, Toto la manager parle parfaitement français ;)), ils mettent un grand soin à choisir les partenaires vers lesquels ils vous envoient et pour les treks, ils recommandent notamment Loolu, un karen qui propose plusieurs formules d’éco-treks dont les participants sont toujours revenus ravis.

Si vous cherchez d’autres activités à faire avec les locaux à Chiang Mai, rendez-vous sur la page « A faire à Chiang Mai« .


Prendre le bus à Bangkok, une expérience amusante

Je dois avouer que j’ai mis un peu de temps avant de m’aventurer à prendre le bus à Bangkok. Il faut dire que c’est le transport en commun de la capitale le moins tourné vers les étrangers et le plus souvent englué dans le trafic. Mais quand on a le temps, c’est amusant et même parfois très pratique ! Et c’est vraiment pas cher. Il y a quelques jours, je suis tombé sur une vidéo amusante sur les bus de Bangkok que forcément j’ai eu envie de partager avec vous.

video bus bangkok

Cette vidéo devenue virale depuis quelques jours en Thaïlande se moque gentiment du bus en le comparant aux avions. C’est en Thaïlandais mais c’est tellement bien joué et avec tellement de mots Anglais empruntés au vocabulaire des services à bord des avions, qu’on comprend très bien.

 

Entre les graffitis qui servent de service de divertissement et les amulettes qui tombent en cas de conduite trop rapide, ce petit film devrait vous faire sourire, surtout si vous avez déjà pris le bus à Bangkok.

 

Prendre le bus à Bangkok

Le bus est clairement le transport en commun de Bangkok le moins facile d’accès aux étrangers. Pas parce que vous n’y êtes pas les bienvenus, au contraire ! Mais parce qu’il n’y a quasiment jamais de plan des lignes et très rarement le double affichage en Anglais pourtant omniprésent à Bangkok. Mais si vous savez où vous voulez aller et quelle ligne prendre (il y a sur le site un moteur de recherche de lignes de bus à Bangkok en fonction de votre destination dans la rubrique « Transports à Bangkok »), vous n’aurez aucun souci. Mieux ce devrait même être amusant.

Par contre, il faut avoir du temps car si le bus est le transport le moins cher, c’est aussi le plus lent car souvent englué dans le dense trafic de la capitale thaïlandaise.

J’avais fait une petite vidéo explicative sur comment prendre le bus à Bangkok que vous pouvez retrouver sur ma chaîne Youtube comme celles sur les métros et autres transports en commun à Bangkok.

Profitez bien de votre séjour ou futur séjour au Pays du Sourire !


Apprendre le Thaïlandais : les mots interrogatifs

Il y a quelques mois, je vous présentais Praew qui donne à la fois des cours de Thaï en Français et des cours de Français en Thaï sur ses pages Facebook. Elle propose depuis quelques temps des vidéos en live (que vous pouvez revisionner en différé), la dernière en date traitait d’une question importante : les mots interrogatifs en Thaï.

parler thai facile

Praew donne régulièrement des cours de Thaï en français en live sur Facebook

 

Le cours de Thaï de Praew

Voici la vidéo du cours de Thaï en Français que Praew donnait il y a 48 heures. Vous pouvez retrouver d’autres leçons et suivre ses futurs cours en live sur sa page « Parler Thaï très facile». En différé, vous pouvez aller directement à la 7ème minute, le moment où le cours à proprement parlé commence.

 

Les mots interrogatifs en Thaï

Je vous fais un petit résumé des mots interrogatifs présentés dans le cours.

  • « combien » se dit « tao raï »

  • « où » se dit « ti naï »

  • « d’où » se dit « jak ti naï »

  • « pourquoi » se dit « tham maï »

  • « quand » se dit « mua raï »

  • « que » ou « quoi » se dit « araï »

  • « qui » se dit « kraï »

A noter que ce n’est pas dans la leçon de Praew mais vous pouvez aussi utiliser le mot « maï » à la fin d’une phrase pour la transformer en question. La plus connue des question étant « sabaï dee maï ? » qui signifie « est-ce que ça va ? », ce à quoi, en général, on répond « sabaï dee » sans le « maï » pour dire « ça va bien ! ».

N’hésitez pas à suivre Praew sur sa page Facebook pour d’autres cours de thaïlandais en français. Et à regarder ses « lives » pendant lesquels vous pouvez lui poser des questions.

Vous verrez, vous serez rapidement capables de former des phrases et sur place pouvoir un peu parler Thaï change considérablement vos rapports avec les gens.


Point sur la situation en Thaïlande…

Après les événements de ces 3 derniers jours en Thaïlande, il me paraissait important de partager le message officiel publié que le site de l’Office du Tourisme de Thaïlande en France. le voici.

thailande-explosions

« A la suite des explosions survenues dans les zones publiques de certaines provinces les 11 et 12 août, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a demandé aux autorités locales de renforcer la sécurité à travers tout le pays aux endroits clés, ceci à titre préventif et pour assurer la sécurité des touristes et des résidents locaux.

Les Bureaux nationaux de l’Office Nationale du Tourisme de Thaïlande (TAT) ont été chargés de veiller au bien-être des touristes blessés et de faciliter les services de soutien pour tous les visiteurs étrangers et thaïlandais dans les régions touchées. Les bureaux fourniront assistance et si besoin coordination avec les autorités locales.

Ces incidents font actuellement l’objet d’une enquête policière. Alors qu’aucune des explosions n’a été revendiquée et que le fait qu’elles soient liées ne soit pas encore établi, l’enquête est en cours.

Tous les aéroports ainsi que tous les modes de transport à l’intérieur du pays fonctionnent normalement, toutefois les touristes et les voyageurs sont invités à prévoir un temps de déplacement suffisant en raison d’une circulation plus chargée en ce long week-end férié.

La TAT surveille et évalue la situation touristique et ne manquera pas de vous tenir informés si celle-ci évolue. En attendant, nous encourageons les voyageurs à s’informer auprès de sources diverses pour obtenir une réalité du terrain fiable, afin qu’ils puissent planifier leurs déplacements en conséquence. »

 

Au vu des éléments, les autorités privilégient la thèse d’actions anti-régime, au lendemain du référendum sur le projet de constitution (approuvé à plus de 61%). 

Soyez évidemment prudents si vous voyagez en Thaïlande. L’ambassade recommande de se tenir éloigné des rassemblements. 

Les actions de ces derniers jours ont essentiellement eu lieu dans le Sud donc c’est peut-être le moment où jamais d’aller découvrir le Nord.

L’armée étant actuellement au pouvoir en Thaïlande, tout sera mis en place pour sécuriser le pays même si c’est probablement pour déstabiliser le pouvoir en place et sa promesse d’ordre et de sécurité que les actions de ces derniers jours ont été menées.

Pour suivre al situation et voir les communiquéas et consignes des autorités, je vous invite à consulter régulièrement le site www.tatnews.org


Propulsé par WordPress